Colloque «  Face au mur. La décoration murale en France (1870-1945) » (19-20 mai 2022, Paris, INHA)

Colloque « Face au mur. La décoration murale en France (1870-1945) »

Le colloque « Face au mur. La décoration murale en France (1870-1945) », aura lieu le jeudi 19 et le vendredi 20 mai 2022 à l’INHA (salle Julian, 1er étage) à Paris. Son objectif est de proposer, à travers une série d’interventions témoignant de recherches originales ou en cours, une synthèse des connaissances sur l’art mural en France dans les années 1870-1945, inscrites dans les préoccupations méthodologiques actuelles de la recherche.

Possibilité de suivre le colloque par Zoom. Veuillez nous contacter à l’adresse face-au-mur@outlook.com pour obtenir le lien. https://faceaumur.hypotheses.org/

. . . → En lire plus

Journée d’études : « Le XIXe siècle face au passé. Regarder et transformer l’architecture des XVIIe et XVIIIe siècles » (Paris, 11 septembre 2019)

Journée d’études : « Le XIXe siècle face au passé. Regarder et transformer l’architecture des XVIIe et XVIIIe siècles » (Paris, 11 septembre 2019)

Lieu: Galerie Colbert, 2, rue Vivienne, 75002 Paris, salle Vasari (1er étage)
Journée d’étude organisée par Emmanuelle Bordure-Auffret, Elsa Jamet et Clémence Pau avec le soutien d’Antonella Fenech Kroke, chargée de recherche au CNRS, directrice adjointe du Centre André Chastel, et de Thierry Laugée, maître de conférences de la Faculté des Lettres de Sorbonne Université (Centre André Chastel), . . . → En lire plus

Prolongation de l’appel à communication : « Le XIXe siècle face au passé. Regarder et transformer l’architecture des XVIIe et XVIIIe siècles » (Paris, 11 septembre 2019)

Prolongation de l’appel à communication : « Le XIXe siècle face au passé. Regarder et transformer l’architecture des XVIIe et XVIIIe siècles » (Paris, 11 septembre 2019)

Le XIXe siècle français, entendu dans sa chronologie décalée allant de 1815 à 1914, a porté sur son héritage architectural un regard qui peut être divisé en deux tendances. Au sortir d’un long temps de revival « à l’antique », il a été marqué d’abord par une passion pour le gothique et la Renaissance française, passion pleinement incarnée par l’activité de l’administration des monuments historiques et par les travaux de Viollet-le-Duc, Duban et leurs suiveurs. Légitimement, . . . → En lire plus