Séminaire « Vases grecs : images, corpus, collections » : introduction (5 octobre 2018, Paris)

Cette séance introductive posera quelques bases d’une réflexion collective sur les procédures interprétatives de la recherche actuelle, leurs apports, leurs spécificités ainsi que leurs limites, en les replaçant dans les courants du modernisme et du post-modernisme ; un bilan historiographique sera esquissé, de l’approche philologique (symboliste, religieuse, funéraire) à l’anthropologie historique, de l’attributionnisme à l’iconographie, du structuralisme au post-structuralisme, de la valorisation esthétique du vase grec vers un effort de la compréhension du vase dans ses multiples contextes. On interrogera particulièrement les liens avec les différents modes de documentation visuelle actuels et leurs logiques (catalogues, CVA, LIMC, Beazley Archive Pottery Database, AGORHA, etc.).

En partenariat avec l’École des hautes études en sciences socialesUMR 8210 Anthropologie et Histoire des Mondes Antiques et l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Intervenants

  • Cécile Colonna (INHA)
  • Nikolina Kei (EHESS)
  • François Lissarrague (EHESS)
  • Alain Schnapp (université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)

À propos du séminaire

Le vase grec est depuis le XVIIIe siècle au moins un objet d’étude central de l’histoire de l’art antique ; il a été représenté, dessiné, photographié, réuni en séries au sein des collections privées et publiques, et publié en corpus de plus en plus raisonnés dans la littérature scientifique. À l’heure du numérique, les images de la céramique grecque sont toujours parmi les plus présentes dans les bases de collections ou de recherche ; un vase, avec ses multiples images qui se déploient dans la profondeur, est pourtant un objet particulièrement compliqué à représenter. Ce séminaire souhaite interroger la manière dont on peut, aujourd’hui, aborder ces œuvres et leurs images, en prenant en compte leur insertion dans des corpus physiques et numériques. Il s’agit donc de recontextualiser l’image non seulement au moment de sa création et de sa réception antique, mais aussi dans les conditions de son étude aujourd’hui. Chaque séance mensuelle sera organisée autour d’un invité et d’une collection, à partir de l’analyse d’exemples emblématiques.

Voir le programme complet du séminaire

___

Informations pratiques

5 octobre 2018 – 14H-16H

Galerie Colbert, salle Pierre-Jean Mariette
Institut national d’histoire de l’art
2, rue Vivienne ou 6 rue des Petits Champs
75002 Paris

entrée libre

Leave a Reply