Appel à participation : Gustave Doré : 1883 – 2013.

 

Colloque : Gustave Doré : 1883 – 2013

2013 marque la date anniversaire de la mort de Gustave Doré. Après l’exposition consacrée à son oeuvre peinte au musée de Brou à Bourg en Bresse et en prévision de sa rétrospective au musée d’Orsay, l’école d’art Émile Cohl de Lyon souhaite participer à la célébration de cet artiste en proposant un colloque. L’objectif est de dresser un bilan de l’influence et de la prospérité de la figure et de l’oeuvre de Gustave Doré dans les arts du XIXème siècle et jusqu’à nos jours.

 

 

 

 

Plusieurs axes thématiques sont à envisager :

Peut-on parler d’un avant . . . → En lire plus

Appel à contribution : « La critique d’art en question »

Le programme de recherche « La critique d’art en question » participe de l’axe consacré au « travail artistique en situation » du Labex H2H Art et médiations humaines, initié à l’Université Paris 8 en janvier 2012. Réunissant universitaires et professionnels du monde de l’art, ce programme a pour objet l’étude — idéologique, pragmatique, sociale, linguistique, etc. — des discours critiques sur l’art contemporain. La première journée d’étude organisée dans le cadre de « La critique d’art en question » s‘attache à construire une définition de l’écriture critique contemporaine en intégrant polysémie empirique (multiplicité d’usages), théorique (multiplicité de « sens ») et historicité de cette pratique. Une seconde journée d’étude, en février 2013, se concentrera . . . → En lire plus

Appel à contribution : « Études de la forme dialogique des écrits d’artistes : l’artiste critique d’art » (26 avril 2012, Université Rennes 2)

Équipe d’accueil Arts : pratiques et poétiques (EA 3208),Université Rennes 2, Journée doctorale

Études de la forme dialogique des écrits d’artistes : l’artiste critique d’art

26 avril 2011

Après avoir étudié les correspondances et entretiens dans le cadre d’une recherche sur les écrits d’artistes, cette journée doctorale a pour objectif de réunir les jeunes chercheurs issus de disciplines diverses (arts plastiques, cinéma, musique, théâtre) autour d’une situation dialogique singulière : celle de l’artiste lorsqu’il endosse la position de critique d’art.

Si l’activité critique d’un artiste s’avère le plus souvent occasionnelle, elle est pour certains reconnue en tant que telle (Mel Bochner). Elle peut être le point de départ d’une démarche artistique . . . → En lire plus

Séminaire sur les revues d’histoire et de critique d’art : « Revues : outils et objets de l’histoire de l’art » (II).

Après une première édition en 2011, l’équipe « Histoire de l’histoire de l’art » de l’INHA poursuit son exploration de la revue comme support et objet des recherches en histoire de l’art. Ouvrage chronique, collectif et hybride, la revue assume le rôle d’organe de diffusion de discours institutionnels ou se fait le relais des orientations idéologiques et esthétiques de mouvements d’avant-garde. Souvent au coeur d’un réseau de sociabilité, parfois outil de légitimation d’une catégorie professionnelle, elle interroge les pratiques de l’histoire de l’art et celles de disciplines parallèles (arts plastiques, littérature, histoire culturelle…). Ayant dans un premier temps envisagé ses positionnements complexes vis-à-vis de la modernité au début du XXe siècle et ses . . . → En lire plus

Colloque : « Lessing, la critique et les arts »

Gotthold Ephraim Lessing (1729–1781) occupe une place de choix dans l’affirmation d’une pensée critique en Allemagne, à une époque qui vit naître et s’affirmer l’esthétique (Baumgarten) et les théories sur l’art (les arts) (Winckelmann). Parallèlement, les genres littéraires sont l’objet de redéfinitions (tragédie, comédie, fable). Il est évident enfin que cette intense activité qui, en Allemagne, sera poursuivie par Herder, Schiller, Goethe et les romantiques, se situe pleinement dans un cadre européen avec, pour la France notamment, les écrits de Charles Batteux (Les Beaux arts réduits à un seul principe, 1746 ; Cours de belles-lettres, 1750) et de Jean-Baptiste Du Bos (Réflexions critiques sur la poésie et la peinture, 1719). L’intérêt très vif que porta Lessing à . . . → En lire plus