Journée d’études : Actualité de la recherche sur la cathédrale Saint-Jean de Besançon

La cathédrale de Besançon et les collections qu’elle conserve suscitent depuis quelques années de nouvelles recherches, menées aussi bien par des professionnels de la conservation (archéologues, conservateurs et architectes en chefs des monuments historiques) que dans le domaine universitaire (mémoires de master, thèse de doctorat). Croisant les disciplines, cette journée d’études vise à dresser un premier bilan de ces travaux récents en questionnant les méthodes et les champs d’investigation ouverts aux chercheurs. En mobilisant les problématiques transversales liées à la datation et à l’attribution des œuvres, le recensement et la critique des sources, ou encore le traitement et la restitution de données, ce programme se veut . . . → En lire plus

Appel à communications – Les jubés et clôtures de chœur de l’époque gothique à la Renaissance (XIII-XVIe siècles) en France : actualités de la recherche et des chantiers

sumé

Ces dernières années ont vu l’étude et la restauration de plusieurs ensembles remarquables de jubés et clôtures de chœur conservés en France : constat d’état et nettoyage de la clôture de chœur de la cathédrale d’Amiens (2015), étude et restauration de celle de la cathédrale de Chartres (2011-2021), restauration d’une partie du chœur clos de la cathédrale d’Albi (2012-2015) et étude de la polychromie des sculptures (2020-2021), étude et dessalement de la clôture de chœur de Rodez (2018-2022), etc.

Parallèlement à ces chantiers, ou en accompagnement de ceux-ci, plusieurs expositions et publications ont mis dernièrement à l’honneur leurs programmes . . . → En lire plus

Appel à communications : Les strates de l’histoire : conserver, adapter ou supprimer les traces historiques de la restauration ?

4ème Journée d’études du groupe Peinture(s) de la SFIIC (section française de l’institut international de conservation).

En 1879, Camillo Boito comparait le monument à une croûte terrestre composée de diverses strates. Ces dernières “de la plus profonde à la plus superficielle [ont] une valeur propre qu’il faut respecter”. Ce nécessaire respect de l’histoire matérielle de l’œuvre d’art a été repris par les différents théoriciens de la conservation-restauration, notamment par Cesare Brandi, et fonde notre déontologie actuelle.

Cependant, préserver les traces matérielles du passage d’une peinture dans le temps, et l’histoire des interventions passées n’est pas toujours possible. Des raisons conservatoires – à l’instar d’anciens . . . → En lire plus

Appel à communications : Regards sur les arts du feu : terre cuite, céramique, émail et verre

 

Appel à communications pour les journées d’études de l’association des conservateurs des antiquités et objets d’art de France (ACAOAF)

Dans la continuité des journées d’études tenues à Granville sur le thème du métal, le colloque de l’année 2022 portera sur les arts du feu : terre cuite, céramique, émail et verre (y compris les vitraux). Objets intrinsèquement fragiles de par le matériau utilisé, les artefacts issus des arts du feu offrent une vision paradoxale quant à leur protection au titre des Monuments historiques : les émaux médiévaux de Limoges ou les statues de terre cuite de l’époque moderne sont bien représentés, alors que d’autres . . . → En lire plus

Tables rondes : week-end de finissage de l’exposition LIGNES ET COULEURS. Abstraction géométrique des années 80. Acquisitions 2010-2020

En guise de clôture de l’exposition « Lignes et couleurs. Abstraction géométrique des années 80. Acquisitions 2010-2020 », le musée des beaux-arts de Cambrai organise un week-end spécial les 13 & 14 novembre prochains avec la programmation de trois tables-rondes.

Réunissant différentes personnalités – artistes ou descendants d’artistes, donateurs, acteurs/rices en lien direct ou indirect de l’exposition en cours -, ces tables-rondes ouvertes à tous sont l’occasion de rencontre et de partage exceptionnels avec celles et ceux qui ont oeuvré pour l’abstraction géométrique à Cambrai.

Contact : Alice Cornier, directrice du musée des Beaux-Arts : acornier@mairie-cambrai.fr Geoffrey Sol, responsable du développement des publics au musée des Beaux-Arts : . . . → En lire plus

Colloque : Romantisme et Modernité. Le domaine royal de Randan 1821-2021

Imaginé par Louis-Philippe d’Orléans, futur roi des Français, et sa sœur Adélaïde d’Orléans, le Domaine de Randan (Puy-de-Dôme) fête en 2021 le bicentenaire de sa création. De toutes les résidences de la famille d’Orléans elle demeure l’une des plus méconnues. À l’écart des fastes liés à la représentation du pouvoir, elle est pourtant déconcertante dès son époque.

Atypique dans la production de son architecte, Pierre Fontaine, elle n’a attiré que tardivement l’attention des chercheurs. Elle se révèle aujourd’hui comme un lieu représentatif des débats artistiques internationaux de la première moitié du XIXe siècle et un laboratoire conjuguant historicisme et modernité.

2021 marque également l’achèvement de vingt ans de . . . → En lire plus

Appel à contributions : Perspective, n° 2022 – 1 Transports

 

Coffre renfermant des draps de lin, Égypte (Thèbes, nécropole de Cheikh Abd el-Gournah), Nouvel Empire, début de la XVIIIe dynastie, bois, enduit à la chaux, 75 × 46,5 × 46,5 cm, New York, The Metropolitan Museum of Art, inv. 36.3.55a,b.

La revue Perspective consacrera son numéro 2022 – 1 à la question du transport des objets et des œuvres d’art. Si l’étude du transport de biens patrimoniaux a donné lieu à une littérature spécialisée conséquente et demeure un enjeu capital pour les institutions qui les préservent, une historiographie du développement et de la normalisation de . . . → En lire plus

De la restauration comme fabrique des origines

 

Une histoire matérielle et politique de l’art à la Renaissance italienne

Colloque international en ligne organisé par l’Université de Genève et le Musée d’art et d’histoire de Genève

PROGRAMME

 

MERCREDI 17 MARS

14.00 | Mot de bienvenue – Introduction HENRI DE RIEDMATTEN (Université de Genève), MARC-OLIVIER WAHLER (Musée d’art et d’histoire de Genève)

14.20 | Nova Atlantis : le « saut du tigre dans le passé » BEAT WYSS (Heidelberger Akademie der Wissenschaften)

14.55 | All or Nothing : Greek Traditions in Naples in the 15th Century ANDREAS BEYER (Universität Basel)

15.30 | PAUSE

16.00 | Aby Warburg, the Migration of . . . → En lire plus

Appel à communications : Fétichisme ? Objets d’artistes dans les musées

Le musée national Eugène-Delacroix organise le 30 juin 2020 une journée d’études consacrée aux objets d’artistes et d’écrivains. Les musées, et particulièrement les musées monographiques, conservent souvent des objets leur ayant appartenu, qu’il s’agisse des outils de la création ou d’objets plus intimes. Qu’ils soient exposés ou non, se pose généralement la question de leur place dans le musée, tant sur l’inventaire que dans la muséographie. Le musée national Eugène-Delacroix conserve des objets aux histoires et aux statuts divers : objets achetés et rapportés par l’artiste de son voyage au Maroc ; objets témoignant de son activité de peintre (palettes, pinceaux, tables à peintures) ou encore objets . . . → En lire plus

Étudier le bâti médiéval (1850-1950) : Acteurs, enjeux, méthodes

« Le dix-neuvième siècle fut, dans une assez large mesure, à l’égard du Moyen Âge, ce que le seizième siècle avait été à l’égard de l’Antiquité gréco-romaine » : ainsi Michel de Bouärd introduisait-il, en 1975, son Manuel d’archéologie médiévale (M. de Bouärd, Manuel d’archéologie médiévale. De la fouille à l’histoire, Paris : Sedes, 1975).

La fondation par François Guizot de l’Inspection générale des Monuments historiques, en 1830, et du Comité des Travaux Historiques et Scientifiques, en 1834, accompagna une prise de conscience patrimoniale (P. Nora (dir.), Les lieux de mémoire : la nation **. Le territoire, l’état, le patrimoine, Paris : Gallimard, 1986) et l’émergence des disciplines nouvelles (E. . . . → En lire plus

L’expérience du visiteur au musée : sources, formes, enjeux théoriques.

L’École du Louvre et le musée du Louvre (Centre Dominique-Vivant Denon) s’associent pour organiser, durant l’année universitaire 2019-2020, un atelier de troisième cycle qui prendra la forme d’un séminaire doctoral.

Si l’histoire des institutions patrimoniales porte avant tout une grande attention à leur organisation et aux objets qu’elles conservent, le musée ne se réduit ni à son histoire institutionnelle, ni à un objet architectural désincarné : l’espace muséal est investi par l’homme selon une temporalité singulière, celle de la visite et des expériences qui en découlent. Cet angle de vue, relativement délaissé pour les périodes anciennes, ouvre des voies de recherche importantes pour la compréhension des fonctions du musée. Dès . . . → En lire plus

Colloque : Violent(e)s. Genre et violence dans l’histoire de l’art

Lundi 13 mai

9h15 Accueil des participant.e.s

9h30 Accueil Claire Barbillon, directrice de l’Ecole du Louvre

9h45 Introduction Eva Belgherbi et Zoé Marty

Matin Présidence de session : Anne Lafont (École des hautes études en sciences sociales)

Figures

10h15 Wandrille Potez (Étudiant en Master 2, EHESS) Judith chez Cranach l’Ancien: héroïne ou femme fatale? Perspectives iconographiques.

10h40 Thomas Lequeu (Étudiant en troisième cycle – École du Louvre) La seringue et la gâchette. Les genres au rendez-vous de la violence dans Un Flic de Jean-Pierre Melville.

11h05 Questions

Pause 11h15-11h30 Présidence de session : Emilie Robbe . . . → En lire plus

Journée d’études : Le sacré dans le patrimoine

Cette journée d’études est le fruit d’une rencontre inédite entre des étudiants en droit du patrimoine – élèves de master et doctorants à l’ISP – et des élèves conservateurs de l’INP, issus de toutes les spécialités.

Sacré et patrimoine façonnent deux expériences de l’interdit, qui ressortissent aussi bien à des normes juridiques qu’à un ensemble de principes intériorisées : défense de voir, de toucher, de circuler librement… L’ensemble de ces règles sont productrices de sens et de valeur spécifiques pour les objets et les usages dont ils s’emparent. Ces deux espaces semblent s’ignorer, le patrimoine procédant d’une définition juridique objective, si ce n’est d’une construction sociale objectivée, tandis que le sacré naît d’un ensemble de croyances subjectives. La particularité de cette journée d’étude est de questionner cette distinction. Les interactions . . . → En lire plus

Journée d’étude : La fabrique de l’habit

La journée d’étude « La fabrique de l’habit » propose de réfléchir à la production de vêtements et d’accessoires de mode à l’époque moderne, avant que le déclin puis la fin des communautés de métiers, l’apparition des grands magasins et l’essor de la confection ne marquent l’avènement d’un système productif nouveau au XIXe siècle.

Depuis une trentaine d’années, l’histoire des modes en France a bénéficié du regain d’intérêt de chercheurs dont les travaux ont permis de renouveler les manières d’envisager le vêtement à l’époque moderne. Parmi eux, les études consacrées aux cadres de production sont relativement rares, tout particulièrement pour les périodes les plus anciennes. Durant ces trois siècles . . . → En lire plus

Colloque : Ce qu’exposer veut dire

Depuis plusieurs années, l’Institut national du patrimoine organise le colloque « Ce qu’exposer veut dire ». A travers l’exemple d’expositions emblématiques de l’année précédente, le colloque a pour ambition de présenter les différentes problématiques qu’engage le projet de l’exposition. Chaque intervention, au-delà de la question scientifique, doit aussi comporter une dimension « métiers », de sorte que le colloque aborde, au fil de son déroulé, l’essentiel de la chaîne opératoire de l’exposition. Sont abordées des thématiques aussi diverses que le projet scientifique, la scénographie, l’installation des œuvres, la médiation ainsi que les partenariats. C’est aussi l’occasion exceptionnelle de rencontrer des artistes contemporains majeurs qui présentent leur travail et . . . → En lire plus

L’artiste et le commissaire, partage d’expériences

Cette journée d’étude vise à interroger les expériences d’une nouvelle génération de jeunes artistes et professionnel·le·s de l’art contemporain en matière de formation artistique et curatoriale, de lieu et d’écriture de l’exposition. Organisée par les étudiant·e·s du master « L’art contemporain et son exposition » de Sorbonne Université dans le cadre d’un partenariat avec l’École nationale supérieure des beaux-arts de Lyon, elle constitue un outil et jalon de cette collaboration, qui se prolongera par l’organisation d’une exposition avec les artistes de cette école.

 

 

Écoles d’art, apprentissage autodidacte, enseignement français ou international, post-diplômes, le panel des choix en matière de formation est multiple. Alors que les écoles . . . → En lire plus

Colloque : Merléac, Ut Pictura Genesis

Repérée dès la première moitié du XIXe siècle, la chapelle Saint-Jacques en Merléac a bénéficié dès 1861 de restaurations suivies par le service des monuments historiques et fut classée sur la liste de 1862. Bâtie à la fin du XIVe siècle, la chapelle a été dotée de somptueux décors par la famille des Rohan. Entre 2010 et 2017, cette chapelle fait l’objet d’importants travaux de restauration, sous la maîtrise d’ouvrage de la commune de Merléac, propriétaire, avec l’assistance de la DRAC et sous la maîtrise d’œuvre de Christophe Batard, Architecte en chef des monuments historiques. L’Etat, La Région Bretagne, le département des Côtes d’Armor ainsi que la communauté de communes . . . → En lire plus

Editions du GRHAM : « Réception critique de la restauration XVIIIe-XXe siècles : actes journée d’étude, 27 octobre 2016, Paris, Institut national d’histoire de l’art. Paris, Éditions du GRHAM, 2017 »

Ill. : William Hogarth, Time Smoking a Picture, ca. 1761, New York The Metropolitan Museum of Art (Public Domain Dedication)

Type : Actes journée d’étude – Réception critique de la restauration XVIIIe-XXe siècles Publication & Diffusion : à partir du 1er juin 2017, Bibliothèques spécialisées en Histoire de l’art Editeur : Paris, Editions du GRHAM

Réception critique de la restauration XVIIIe-XXe siècles : actes journée d’étude, 27 octobre 2016, Paris, Institut national d’histoire de l’art. Paris, Éditions du GRHAM, 2017 / isbn 978-2-9559546-0-7

Non commercialisé, liste de diffusion prochainement disponible sur le site du GRHAM.

Le thème de la Réception critique de la restauration du . . . → En lire plus

Conférence : « Patrimoine et mobilisation collective, les exemples du collectif Pourim Shpil et du patrimoine LGBT »

Cette séance du séminaire de recherche « Patrimoines en question » sera animée par Renaud Chantraine, doctorant, Lahic (Laboratoire d’Anthropologie et d’Histoire de l’Institution de la Culture), Léopold Braunstein, président du Collectif Pourim Shpil, Denise Panigel, coordinatrice du Collectif Pourim Shpil.  

La décennie 1980 a connu une vague d’intérêt sans précédent pour tout ce qui relève de ce qu’il est convenu d’appeler « le patrimoine ». A partir de cette époque, les opérations de collecte, de protection et de mise en valeur se multiplient, notamment vis-à-vis de nouveaux champs émergents, comme le patrimoine ethnographique, le patrimoine industriel, environnemental ou encore, plus récemment, le patrimoine . . . → En lire plus

Fontainebleau, Festival de l’Histoire de l’Art (appel à bénévolat)

H/F BÉNÉVOLE CHARGÉ DE MÉDIATION

Notre association Les Amis du Festival de l’Histoire de l’Art à Fontainebleau recherche des bénévoles H/F pour rejoindre notre équipe pendant la durée du Festival, du 2 au 4 juin 2017. Vous serez notamment chargés des missions suivantes :

Accueillir, orienter et informer les festivaliers ; Faciliter le dialogue et l’interaction entre les publics, échanger avec les visiteurs ; Prendre en charge les intervenants de l’Espace des Amis, dédié à la rencontre des festivaliers ; Participer aux activités et faire vivre l’esprit du Festival. . . . → En lire plus