Séminaire : « Quand j’étais doctorant : regards sur l’expérience de la thèse » (Paris, février-juin 2015)

Thèse« Quand j’étais doctorant… regards sur l’expérience de la thèse » est le nom du nouveau séminaire doctoral des dix-septièmistes et dix-huitiémistes de Paris 1. Le « faire » de la thèse, problématique qu’il semble si évident d’aborder, n’a que rarement fait l’objet d’une rencontre dédiée entre doctorants et chercheurs. Espace d’échanges et d’émulation, ce séminaire sera l’occasion de soulever les questions, allant du pratique au plus conceptuel, qui animent chaque doctorant. De l’angoisse de la page blanche aux enjeux d’un sujet novateur, des regrets ou déceptions personnelles aux grands problèmes méthodologiques rencontrés, nous souhaitons recueillir divers témoignages sur l’expérience de la thèse.

Essentiellement fondé . . . → En lire plus

Journée d’études : « Périphéries et recentrements en histoire de l’architecture » (Tours, 6 février 2015)

2014-10-27 14.18.23 Le vendredi 6 février 2015 se tiendra à Tours une journée doctorale d’histoire de l’architecture, proposée par Jean-Baptiste Minnaert (université François-Rabelais, Tours), et co-organisée par Anne-Marie Châtelet (ENSA, Strasbourg) et Hélène Jannière (Université de Rennes 2 – Haute Bretagne). La manifestation aura lieu dans la salle du 5e étage de la Bibliothèque universitaire de l’université François-Rabelais, 3, rue des Tanneurs (tramway Anatole-France) à Tours, et est ouverte à tous, sans inscription.

 

Programme

9h15 – Accueil

9h45 – Jean-Baptiste Minnaert, Anne-Marie Châtelet, Hélène Jannière : Présentation de la journée

10h00 – Conférence d’Émilie d’Orgeix : Non Aedificandi. Les dehors de la ville forte à l’époque moderne . . . → En lire plus

Appel à communication : « Périphéries et recentrements en histoire de l’architecture » (Tours, 6 février 2014)

2014-10-27 14.18.23En 2005, la conférence internationale Changing Boundaries, Architectural History in Transition[1], organisée à Paris par l’Institut national d’histoire de l’art (INHA, Paris) et la Society of Architectural Historians (SAH, Chicago) explorait nombre d’axes par lesquels l’histoire de l’architecture se redéfinit, jusque en son cœur, par l’extension et la modification de ses frontières topographiques, temporelles et épistémologiques. En 2006, la revue Histoire de l’art consacrait son numéro 59 aux « Nouvelles approches en architecture », où de jeunes chercheurs de toutes périodes exposaient des recherches novatrices pour la discipline[2]. Nombre d’ouvrages, notamment celui d’Andrew Leach[3], alimentent régulièrement la réflexion sur le statut et les objectifs de l’histoire de . . . → En lire plus

Appel à publication : « The Geographical Information of Art History », Artl@s Bulletin, 2015. »

Artl@s BulletinArtl@s Bulletin 4, 2 (Fall 2015) : « The Geographical Information of Art History : How and Why to Retrace the Circulation of Knowledge and Facts ».
« Traces by the thousands… it’s the dream of any researcher », but the way to go from the archives or the field is seldom straightforward: »the physical pleasure of salvaging a lost trace is followed by feelings of perplexity and impotence of not knowing what to do with it »[1]. The spatial turn in humanities has enticed various disciplines to deconstruct the making of artistic facts: studying the circulation of artworks and artists now appears to be a fertile way to . . . → En lire plus

Appel à publication : « Art Matters : Philosophy, Art History and Art’s Material Presence » (Revue « Culture, Theory and Critique »)

rctc20.v055.i02.coverThe aim of this special issue of Culture, Theory and Critique scheduled for April 2016 publication is to rethink the relationship between art history, on the one hand, and the development of a materialist philosophy of art on the other. There are three points that will provide the issue with its points of orientation.

The first stems from one of the most important recent developments within art history, namely the way historians of art, and their related projects, have become the focus of academic inquiry. This is to say that the writing of art history has itself been constituted as an object of study ; not only are there now detailed . . . → En lire plus

Appel à publication : « Louis Marin and the material condition », Art History Supplement, septembre 2014

Louis Marin

 

This issue of Art History Supplement seeks to address issues regarding the work of French philosopher and art historian Louis Marin (1931 – 1992) and the material shift in art history. What do we actually mean by the study of material culture in history of art ? One may support that the artefacts that are not considered art are part of the material culture. However, do we subsequently, if not intentionally, tend to separate the notions of art and material ? Whilst, despite art being “mirror” or representation, it is primarily of a material nature.

Papers submitted must contain a minimum of 3,000 words. . . . → En lire plus

Journée d’études : « Vers une histoire de l’art indisciplinée ? »

JOURNÉE D’ÉTUDES : « VERS UNE HISTOIRE DE L’ART INDISCIPLINÉE ? »

Ces dernières décennies ont vu l’étude des objets artistiques, longtemps réservée au seul cadre traditionnel de l’histoire de l’art, se développer au sein de nouveaux discours. Formulés dans les champs intellectuels de la philosophie, de la sociologie, de l’anthropologie ou de l’ethnologie, ils ont ouvert la voie à des révisions essentielles, conduisant à une remise en question des approches consacrées de l’historien de l’art, tels que le formalisme et l’iconographie. À travers le terme d’« indiscipline », cette journée d’études propose de revenir sur l’idée d’une rencontre des savoirs, d’une multiplication des angles d’approche, à la lisière des divisions académiques et autour d’un . . . → En lire plus

Rencontres doctorales : « Deuxièmes rencontres doctorales en architecture francophone » (Paris, 12-14 septembre 2013)

Les deuxièmes rencontres doctorales en architecture francophone auront lieu à l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Paris-Belleville du 12 au 14 septembre 2013, avec le soutien du bureau de la recherche architecturale, urbaine et paysagère du Ministère de la Culture et de la Communication.

Cette deuxième édition des Rencontres doctorales en architecture, rassemblera des étudiants et des professeurs autour des perspectives et des méthodes du doctorat en architecture. Plus de soixante doctorants francophones y présenteront leurs recherches en cours, pour confronter entre eux leurs objets et leurs méthodes. Des conférenciers débattront des différentes approches du doctorat, à Venise, Montréal ou Paris.

Ces trois journées offriront ainsi un large panorama de la recherche actuelle . . . → En lire plus

Appel à communication : « Vers une histoire de l’art indisciplinée » (Paris, 19 juin 2013)

Ces dernières décennies ont vu l’étude des objets artistiques, longtemps réservée au seul cadre traditionnel de l’histoire de l’art, se développer au sein de nouveaux discours. Formulés dans les champs intellectuels de la philosophie, de la sociologie, de l’anthropologie ou de l’ethnologie, ils ont ouvert la voie à des révisions essentielles, conduisant à une remise en question des approches consacrées de l’historien de l’art, tels que le formalisme et l’iconographie.

Dans la continuité d’un projet de recherche annuel consacré aux processus d’investigation de l’historien de l’art, l’équipe du Séminaire doctoral commun de Paris I et Paris IV organise le 19 juin 2013 . . . → En lire plus

Appel à communication : « Faut-il (re)dater ses sources ? Méthodologie et usages des datations dans l’étude des sociétés antiques et médiévales »

L’association JANUA des étudiants antiquisants et médiévistes rattachés aux équipes de recherche HeRMA ou CESCM, organise chaque année une journée d’étude destinée aux jeunes chercheurs (étudiant en Master, doctorat, et docteurs ayant soutenu depuis moins de trois ans). La thématique choisie pour l’édition 2011 est, comme à notre habitude, résolument méthodologique afin de favoriser un dialogue transdisciplinaire et diachronique. Ainsi, après le corpus en 2006 ou l’historiographie des mémoires universitaires en 2010, c’est au tour de la datation d’être placée au centre de l’analyse. Pour acquérir le statut de source historique, tout document, quelle que soit sa nature (textuelle, iconographique et/ou matérielle), doit être situé sur une échelle chronologique. Cette nécessité, préalable à toute étude lorsqu’elle n’en . . . → En lire plus

Séminaire : « La transversalité en histoire des arts : réalités et mises en œuvre »

Cette séance du séminaire Art et culture dans les politiques éducatives – Généalogies et perspectives fait suite à deux séances précédentes qui portaient sur « l’évaluation des acquis en matière d’éducation artistique et culturelle » (séance du 18 février 2011) et sur « l’enseignement de l’histoire de l’art à l’école : enjeux et méthodes » (séance du 31 mai 2011). Après avoir abordé la question de l’évaluation puis celle de la didactique, le séminaire abordera cette fois-ci, une autre notion centrale : la transversalité. Transversalité, transdisciplinarité, pluridisciplinarité, interdisciplinarité. Ces concepts, sans être équivalents, constituent autant de faces d’un même problème : celui du positionnement actuel des disciplines traditionnelles face à des objets complexes et multi-référentiels. La transversalité est au . . . → En lire plus