Appel à publication : « Sciences, techniques, pouvoirs et sociétés au XVIe siècle », Revue Le Verger, mars 2017

DT658Le Verger, revue en ligne du site Cornucopia, consacre son onzième numéro aux « Sciences, techniques, pouvoirs et sociétés, au XVIe siècle » , en lien avec une partie du programme de l’agrégation d’histoire pour les sessions 2017 à 2018.

Notre revue étant spécialisée dans l’étude de la Renaissance, ce numéro n’a pas vocation à couvrir la totalité de la question d’agrégation d’histoire moderne (qui s’étend également aux XVIIe et XVIIIe siècles), mais se veut seulement une contribution à la réflexion mise en oeuvre autour de ce programme, qui pourra être utile aux futurs candidats. D’essence pluridisciplinaire, Le Verger a vocation à accueillir des articles d’histoire, mais aussi de littérature, . . . → En lire plus

Journées d’études : « Bâtir, orner, accueillir, découvrir. Nouveaux regards sur l’église de Saint-Antoine-l’Abbaye » (Saint-Antoine-l’Abbaye (38), 16-18 septembre 2016)

S6001154Dans la continuité de son cycle d’expositions proposé de 2011 à 2014, Du Trésor au Cabinet de curiosités – Gemmes, une brillante histoire, mettant en exergue les collections anciennes de l’abbaye de Saint-Antoine, le musée de Saint-Antoine-l’Abbaye organise du 10 juillet au 9 octobre 2016 une exposition programmée en lien avec la réouverture des espaces muséographiques consacrés à l’histoire des Hospitaliers de Saint-Antoine des origines au XVIIIe siècle. Cette exposition, Bâtisseurs d’éternité, et la publication qui l’accompagne, appuyées par les contributions de spécialistes, auteurs de nombreux ouvrages de référence, proposent de mettre parallèlement en lumière l’actualité de la recherche autour de l’église abbatiale édifiée de la fin du XIIe siècle à la fin du XVe siècle, comme la personnalité de l’abbé . . . → En lire plus

Journées d’étude : « Lyon et la culture de la curiosité » (Lyon, 25-26 février 2016)

Domenico Remps, Cabinet de curiosité, vers 1690, Florence, Musée de l'office de la pierre dureLa tradition scientifique, artistique et littéraire de Lyon, son rôle culturel éminent à la Renaissance, son poids commercial, sa situation géographique privilégiée au carrefour de grandes routes européennes en faisaient assurément un des hauts lieux possibles de la culture de la curiosité telle qu’elle s’est développée en France et en Europe aux XVIe et XVIIe siècles. Pourtant, subsistent peu de traces de ce possible intérêt pour la curiosité avant la deuxième moitié du XVIIe siècle, où s’imposent quelques grandes figures de collectionneurs éminents. Ces journées d’étude viseront donc à développer les connaissances sur les réalités lyonnaises de la curiosité, . . . → En lire plus

Appel à communication : « Lyon et la culture de la curiosité » (Lyon, février 2016)

Musée Testut Latarjet d’anatomieDans le cadre de l’exposition temporaire « Dans la chambre des merveilles » présentée jusqu’en avril 2016, le musée des Confluences de Lyon organise deux jour­nées d’étude, les 25 et 26 février 2016 : « Lyon et la culture de la curiosité ».

L’exposition « Dans la chambre des merveilles » s’inscrit dans le cadre de l’ouverture du musée en décembre 2014. Le musée des Confluences a en effet choisi de mettre en perspective sa genèse au travers d’une exposition consacrée aux cabinets de curiosités, qui propose un parcours en plusieurs étapes amenant le visiteur à appréhender les différents « mécanismes » constitutifs de ces cabinets. L’actuel musée des Confluences en est le digne héritier, notamment parce que . . . → En lire plus

Conférence : « Un certain goût du secret : ambiguïtés des cabinets de curiosités » par Dominique Moncond’huy (Tours, 3 novembre 2014)

Domenico Remps, Cabinet de curiosités, XVIIe siècle, Florence« On sait quelles réalités plurielles recouvrent l’expression « cabinets de curiosités » comme d’autres dénominations en allemand ou en italien, par exemple, à la fin du XVIe siècle ou au début du XVIIe : une collection princière et un cabinet d’apothicaire ou d’érudit ne recouvrent pas les mêmes réalités ni ne correspondent aux mêmes enjeux.
L’on sait aussi quels types de discours (variés, et parfois contradictoires, souvent légués par une époque bien antérieure et correspondant à d’autres modes de perception du monde) accompagnent ces pratiques modernes, intimement liées à l’évolution des savoirs, des . . . → En lire plus