Appel à communication : « Marges et interstices en histoire de l’architecture (XVIIIe-XXIe siècles) » (Tours, 5 février 2018)

Appel à communication : Marges et interstices en histoire de l’architecture (XVIIIe-XXIe siècles)

Le laboratoire InTRu lance aux jeunes chercheurs en histoire de l’architecture (doctorants, post-doctorants…) un appel à contributions pour une journée d’étude intitulée Marges et interstices en histoire de l’architecture (XVIIIe-XXIe siècles) : Questionner les limites historiographiques qui aura lieu à l’université de Tours le 5 février 2018.

Argumentaire :

En 2016, au moment où s’achevait le programme de recherche « Écrire l’histoire depuis les marges » codirigé par les universités Sorbonne-Nouvelle, Paris-XIII et Paris-Sorbonne, le sujet de concours du CAPES et de l’Agrégation d’histoire-géographie portait sur « la France des marges », tandis qu’était soutenue une . . . → En lire plus

Journée d’études : « Passeurs, lieux de passages. Nouveaux apports de la recherche sur les réseaux de sociabilité artistique en Normandie au XIXe siècle » (Rouen, 3 octobre 2017)

Passeurs, lieux de passages. Nouveaux apports de la recherche sur les réseaux de sociabilité artistique en Normandie au XIXe siècle. Journée d’études à l’Université de Rouen. Présentation :

La sociabilité, telle qu’elle fut définie par les historiens, décrit un mécanisme social institué. Les académies ou les salons, par exemple, sont représentatifs de ces espaces d’échange et d’entre-soi. Cette journée d’études est consacrée à enrichir nos connaissances sur les réseaux de sociabilité artistique dans la Normandie du 19e siècle, au travers de ses institutions mais aussi de personnalités motrices, ces passeurs (parfois de modernité), qui favorisent les connexions entre différents groupes (par exemple les artistes et les . . . → En lire plus

Chaire du Louvre. Pascal Griener : Pour une histoire du regard. L’expérience du musée au XIXe siècle.

Cycle de conférences Du 2 au 16 octobre 2017 Auditorium du Louvre

La Chaire du Louvre Pour une histoire du regard L’expérience du musée au XIXe siècle PASCAL GRIENER

Le Louvre propose un rendez-vous annuel dédié à la recherche en archéologie et en histoire de l’art. Sur un sujet original lié aux collections du musée, un scientifique de renom présente à l’auditorium une réflexion inédite, qui donne lieu à des rapprochements transdisciplinaires entre les œuvres. À la fois exposés savants, causeries ouvertes au grand public et rencontres avec des personnalités exceptionnelles, ces cycles de conférences font l’objet d’une publication qui permet d’approfondir et de conserver leurs apports. Pour la . . . → En lire plus

Colloque : « La Renaissance réinventée. Historiographie, architecture et art décoratif à Lyon aux XIXe et XXe siècles » (Lyon, 6-7 octobre 2017)

Colloque : La Renaissance réinventée. Historiographie, architecture et art décoratif à Lyon aux XIXe et XXe siècles (sous la direction de Philippe Dufieux et Jacques Rossiaud). Musée des Beaux-Arts de Lyon (auditorium Henri Focillon, 6-7 octobre 2017).

Malgré la fécondité de la Renaissance lyonnaise, le Lyon du XVIe siècle a été largement occulté par l’historiographie nationale à la faveur d’une construction idéalisée de la Renaissance française sur fond de centralisation politique et culturelle bercée d’italianité. À l’époque contemporaine pourtant, la redécouverte de la Renaissance entre Rhône et Saône devait contribuer fortement à la définition de l’identité même de la cité rhodanienne – jusqu’à la protection du Vieux-Lyon au . . . → En lire plus

Parution : « Rodin vu d’Italie »

Barbara Musetti, Rodin vu d’Italie : aux origines du mythe rodinien en Italie (1880-1930), Paris : Mare & Martin, 2017

556 p., ill. couleurs et N&B

ISBN : 979-10-92054-73-6

Prix : 38 €

Pour découvrir l’ouvrage sur le site de l’éditeur, cliquez ici.

Les relations entre Rodin et l’Italie contemporaine demeurent jusqu’à présent peu étudiées, souvent oubliées par l’historiographie rodinienne explorant plus volontiers l’Antiquité et la Renaissance, considérées comme les seules pierres de voûte de l’oeuvre monumentale du maître. Aux yeux du sculpteur, la tradition transalpine n’est décidément pas comme les autres, car c’est en Italie que s’enracine l’oeuvre de Michel-Ange, idole rodinienne et mythe fondateur de sa réation.

. . . → En lire plus

Offre de stages au département des études et de la recherche de l’INHA (période : 11 septembre – 10 novembre 2017)

Dans le cadre du programme « Envois de Rome », l’INHA recrute deux stagiaires pour des stages de deux mois au sein du département des études et de la recherche.

Profils recherchés :

étudiants de M1 ou M2 spécialisés dans l’art du XIXe et du début du XXe siècle.

Présentation du programme Envois de Rome :

Chaque année, à la suite du concours du prix de Rome, l’Institut désignait un peintre et un sculpteur prometteurs issus de l’École des Beaux-Arts pour les faire séjourner à l’Académie de France à Rome afin de se perfectionner au contact des richesses artistiques de la ville. L’Institut réglementait les conditions . . . → En lire plus

Appel à communication : « Bibliothèques et musées en Suisse : histoires croisées (XVIIIe-XIXe siècles) » (Lausanne, 24-25 mai 2018)

Appel à communication : « Bibliothèques et musées en Suisse : histoires croisées (XVIIIe-XIXe siècles) » Colloque interdisciplinaire, Musée historique de Lausanne 24-25 mai 2018

La présence d’objets, voire de véritables cabinets de curiosités, dans l’enceinte des bibliothèques caractérise bon nombre de bibliothèques d’Ancien Régime. Depuis le XVIIe siècle, l’interaction entre livres et objets est en effet thématisée comme un enjeu bibliothéconomique primordial : monnaies, médailles, instruments scientifiques, échantillons naturels et artéfacts exotiques sont appelés à dialoguer avec les livres afin de nourrir le projet de connaissance encyclopédique de la bibliothèque. À la fois ornements et compléments du savoir livresque, ils mettent en scène une confrontation entre le discours et la dimension . . . → En lire plus

Colloque : « D’une cathédrale à l’autre : les cathédrales d’Arras du Moyen Âge à nos jours » (4-5-6 octobre 2017, Université d’Artois)

Colloque : D’une cathédrale à l’autre : les cathédrales d’Arras du Moyen Age à nos jours

Le colloque « D’une cathédrale à l’autre : les cathédrales d’Arras du Moyen Âge à nos jours », qui s’articule sur l’exposition « Napoléon » prévue au musée des Beaux-Arts d’Arras en octobre 2017, s’attachera à un édifice religieux indissociable de tout diocèse : la cathédrale. C’est Napoléon qui ordonna d’achever la destruction de la cathédrale gothique, laissée à l’état de ruine lors de la Révolution, et de mener à son terme la construction de l’abbatiale Saint-Vaast destinée à la remplacer.

Cette manifestation réunira des chercheurs (historiens, historiens d’art, archéologues, architectes) qui . . . → En lire plus

Appel à publication : « La Ronde des arts : pluralité esthétique et modernité », Revue Romantisme (2019, n°2)

Écrivains et artistes du XIXe siècle ont adoré la Beauté, mais ils l’ont déclinée au pluriel, dans la conscience de la pluralité des pratiques artistiques et dans la recherche de leur complémentarité. Sans doute, dans le programme esthétique inauguré par le Romantisme allemand, le mouvement général va-t-il plus évidemment du pluriel au singulier : contre la pensée classique qui travaille à fixer « les limites respectives » de chacun des « beaux-arts » (la poésie et la peinture, notamment, dans le Laocoon de Lessing), le Romantisme se constitue en affirmant l’idéal d’une union des arts, selon un programme qui, avec d’infinies nuances et quelquefois . . . → En lire plus

Appel à publication : « Voir la sculpture », revue Sculptures, n° 5 (septembre 2018)

vignette-sculptures

Appel à publication : Voir la sculpture. (Revue Sculptures, n°5, septembre 2018)

« On éprouve un bien vif plaisir quand on voit un grand ouvrage de sculpture, largement et simplement exécuté. Quand on a bien joui de l’ensemble, on cherche, en se rapprochant, à voir des détails […] c’est pour ainsi dire un voile qu’on lève. Les variations du jour mettent en évidence les détails qui, quelques heures avant, étaient invisibles », écrit David d’Angers. Cette révélation progressive de la sculpture à son regardeur, cette introduction du temps dans l’expérience de la perception de la sculpture sont des enjeux fondamentaux de la modernité qui ont été mis en valeur par nombre . . . → En lire plus

Appel à communication : Regards croisés sur les arts à Genève (1846-1896).

Appel à communication. Regards croisés sur les arts à Genève (1846-1896)

Dans la seconde moitié du XIXe siècle, Genève, comme la plupart des villes suisses et européennes, subit de profondes transformations. La révolution radicale, la démographie croissante, l’industrialisation, la mise en réseau des centres urbains par le télégraphe et le chemin de fer sont autant de phénomènes qui invitent à repenser la ville et son identité au sein d’une Europe dont les frontières géographiques et les systèmes politiques demeurent instables.

À Genève, les fortifications sont démolies, l’extension de la ville est planifiée, de nouvelles institutions et industries voient le jour. Le colossal legs de Charles II de Brunswick permet d’accélérer . . . → En lire plus

Appel à contributions : revue Artelogie

Appel à contribution pour le prochain numéro de la revue Artelogie.

« Idiosyncrasie de l’indigénisme en Amérique latine. Pluralité des sources et des appropriations extra-latino-américaines »

 

Coordonné par Michele Greet (George Mason University), Anahi Luna (UNAM, Mexico), Fernanda Sarmento (Sao Paulo University), Elodie Vaudry (Université de Paris Nanterre)

Date limite : 30 mars 2018

Dans le milieu des années 1920, l’intellectuel péruvien José Carlos Mariátegui introduit le terme « indigénisme » et le définit comme une tendance de l’avant-garde latino-américain qu’il décline comme un genre littéraire, une idéologie politique et une classification artistique. Néanmoins, l’indigénisme résulte aussi, comme le démontre Michele Greet dans Beyond National Identity. Pictorial Indigenism as . . . → En lire plus

Poste d’ATER Histoire de l’art moderne/contemporain, Université de Reims Champagne-Ardenne

Un poste d’ATER en histoire de l’art moderne ou contemporain est ouvert à l’Université de Reims, en raison de la mutation d’un collègue.

Les modalités du poste sont disponibles sur Galaxie : https://www.galaxie.enseignementsup-recherche.gouv.fr/ensup/ATERListesOffresPubliees/0511296G/FOPC_22656.pdf

Les candidats peuvent se manifester via l’application Altaïr d’ici le 11 juillet.

Journée d’étude : « Dire presque la même chose. L’histoire de l’art et ses traductions (XIXe-XXIe siècles) » (Bordeaux, 22 septembre 2017)

Date et lieu de la journée d’étude : 22 septembre 2017, Université Bordeaux Montaigne, MSHA, Salle Jean Borde

Interroger la relation histoire de l’art – traduction c’est interroger une pluralité de lectures et de récits. Où commence et où s’arrête la fidélité au texte d’origine ? Sommes-nous condamnés à un permanent acte de négociation (Eco, 2003) entre deux langues et deux cultures ? Une performance qui « rejoue » l’original (Pascal Griener, 1998) ? « Dire presque la même chose » : voilà comment Umberto Eco résumait l’acte de traduction. Ses multiples enjeux, qui tous tiennent dans ce « presque », touchent doublement l’histoire de l’art par le . . . → En lire plus

Appel à communications : Russian Jewelry 1800-1917 (Saint-Petersbourg, 9-11 nov. 2017)

Russian Jewelry Art of the 19th and Early 20th C St Petersburg, Fabergé Museum, November 9 – 11, 2017 Deadline: Aug 15, 2017

Fabergé Museum in St. Petersburg organizes an International Academic Conference, “Russian Jewelry Art of the 19th and Early 20th Centuries in a Global Context”, to be held 9-11 November 2017 at Fabergé Museum.

With one of the largest collections of Russian jewelry art in the world, Fabergé Museum in St. Petersburg http://fabergemuseum.ru/en considers it its duty to study the topic from all angles and in a broad historical and cultural context. We hope to include in our conference contributions from art historians and critics, museum . . . → En lire plus

Conférence « Valérie Nègre, L’art et la matière. Les artisans, les architectes et la technique (1770-1830) » (Paris, 19 juin 2017)

Dans une lettre qu’il adressait à Louis Grodecki au sujet de Architecture gothique et pensée scolastique, Erwin Panofsky écrivait : « Des études de ce type ne peuvent se justifier qu’avec des contradictions qui les prolongent ». Assurément, beaucoup d’ouvrages suscitent un intérêt critique et appellent de semblables débats. C’est pourquoi l’Institut national d’histoire de l’art a créé, sur une proposition de Christine Mengin, le cycle À propos d’un livre d’architecture, qui a pour objet de mettre à l’honneur un ouvrage traitant d’histoire de l’architecture et/ou de la construction. Présenté par son ou ses auteurs, le volume est alors placé dans le champ critique par un discutant. Au-delà d’une simple présentation, . . . → En lire plus

Colloque : « Images, dévotions et pratiques religieuses. Europe du Sud (1800-1960) » Museo Nacional de Escultura- Valladolid (Espagne), 14-15 septembre 2017

Ce colloque voudrait analyser les modalités de diffusion des images de dévotion à l’aune de l’évolution des pratiques religieuses en Europe des 19e et 20e siècles. La rencontre réunit les principaux spécialistes européens autour de diverses thématiques, comme l’essor des pèlerinages, la production industrielle des images pieuses et leur circulation dans les classes populaires, le développement par l’Eglise de nouveaux cultes, la confrontation entre modernité laïque et dévotions et rites traditionnels ou le vandalisme iconoclaste.

Organisation : École pratique des hautes études (Paris), Instituto de Historia Simancas, UVA, Museo Nacional de Escultura (Valladolid), Centro Buendía Universidad de Valladolid En collaboration avec : Casa de Velázquez (Madrid), Vicerrectorado de Relaciones Internacionales Universidad de Valladolid, Université Paris I Panthéon-Sorbonne

Jeudi 14 septembre Réception des . . . → En lire plus

Journée d’études « Art global et périodiques culturels – Volet 4. XVIIIe-XIXe, des révolutions au chaos colonial » (Paris, 14 juin 2017)

« Art global et périodiques culturels » est un projet consacré au recensement et à l’étude des périodiques en amont des empires coloniaux à nos jours. Il traite des dynamiques historiques et critiques qui, par l’exercice de la revue, se sont développées et se développent à l’échelle mondiale. Envisageant le rôle matriciel du périodique à la fois comme laboratoire d’expérimentation sociale, culturelle et politique, et lieu d’archivage d’une pensée en gestation, il donnera lieu à un colloque international les 16 et 17 novembre 2017 à l’INHA. Il est précédé de quatre journées d’études dédiées à la mise en valeur de travaux de recherche consacrés à la dynamique des revues . . . → En lire plus

Symposium de la mairie du XIe arrondissement (Paris) : « Triomphe de l’art républicain » (5 juillet 2017)

Antoine-François Callet, Tableau allégorique du 18 brumaire an VIII ou la France sauvée, 1800, huile sur toile, 101 x 125 cm, Vizille, musée de la Révolution française.

Type : Symposium (grand public) Date : 5 juillet 2017. Lieu : Paris, Mairie du XIe arrondissement. Sous la direction de : Christophe Henry et Cécilie Champy.

PROGRAMME :

9h30 – Introduction par Cécilie Champy et Christophe Henry

Première session / De l’Ancien Régime à la Révolution Modération – Sébastien Chauffour (Centre des archives diplomatiques de la Courneuve)

9h45 – Bastien Coulon (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne) – Les figures de la France : une esthétique du sentiment . . . → En lire plus

Appel à communication : « Bibliothèques et musées en Suisse : histoires croisées (XVIIIe-XIXe siècles) », Lausanne, 24-25 mai 2018

APPEL A COMMUNICATIONS

Colloque interdisciplinaire, Musée historique de Lausanne

24-25 mai 2018

La présence d’objets, voire de véritables cabinets de curiosités, dans l’enceinte des bibliothèques caractérise bon nombre de bibliothèques d’Ancien Régime. Depuis le XVIIe siècle, l’interaction entre livres et objets est en effet thématisée comme un enjeu bibliothéconomique primordial : monnaies, médailles, instruments scientifiques, échantillons naturels et artéfacts exotiques sont appelés à dialoguer avec les livres afin de nourrir le projet de connaissance encyclopédique de la bibliothèque. À la fois ornements et compléments du savoir livresque, ils mettent en scène une confrontation entre le discours et la dimension matérielle, voire palpable de ce même discours.

À la suite de la Révolution française, qui décrète le musée espace public aux fins didactique, patrimoniale et civique, ces objets se voient cependant . . . → En lire plus