Appel aux anciens boursiers de l’École Française de Rome pour la création d’une association (20 juin 2017)

L’École française de Rome veut retrouver la trace de ses anciens boursiers depuis 1975 afin de créer une association. Nous relayons ici leur appel.

 

Anciens boursiers de l’École française de Rome, où êtes-vous ? que devenez-vous ? Qu’avez-vous fait pendant ces années ? Quels souvenirs gardez-vous de ces longues heures passées dans le cadre prestigieux de la bibliothèque du palais Farnèse à Rome ? Avez-vous assisté au discours du pape Paul VI, à l’occasion des célébrations du centenaire de l’École, en 1976 ? Saviez-vous que notre institution, fondée en 1875, avait accueilli en son sein près de 3500 boursiers depuis les années 70, aujourd’hui archéologues de renom, historiens, conservateurs en chef du patrimoine . . . → En lire plus

15 décembre 2016 : réouverture de la Bibliothèque de l’INHA (Collections Jacques-Doucet) en salle Labrouste !

labrousteÀ partir du 15 décembre la bibliothèque de l’INHA (collection Jacques-Doucet) sera ouverte du lundi au vendredi de 9 h à 19 h 30 et fermée le samedi. Elle sera également ouverte tous les samedis à partir du 21 janvier 2017. Seront alors disponibles les 150 0000 documents en libre accès, répartis entre la salle Labrouste et trois niveaux du magasin central avec 318 places dont 82 dans le magasin central (fini les angoisses de ne pas avoir de place et les attentes ….). Une nouvelle carte de lecteur sera nécessaire dès le 15 décembre pour accéder à la bibliothèque

A partir du 16 janvier, les collections patrimoniales seront . . . → En lire plus

Les Amis des Études Emblémistes en France – AEEF

Version 2Les Amis des Etudes Emblémistes en France (AEEF)

À l’occasion de l’organisation, pour la première fois en France, du 11e congrès de la Society for Emblem Studies à Nancy en 2017, les membres du comité d’organisation ont décidé de créer une association consacrée aux études emblémistes.

L’association a pour objet de fédérer les chercheurs intéressés par les études emblémistes menées en France et dans les pays francophones. Elle se propose de promouvoir la recherche sur l’emblématique par diverses manifestations (congrès, colloques, expositions et autres) et de diffuser ces connaissances auprès du public le plus large possible.

Cette association est ouverte aux amateurs d’emblèmes et à ceux qui souhaitent connaître ce domaine de recherche.

 

Le bureau est composé de :

. . . → En lire plus

Eric de Chassey nommé directeur de l’INHA

Saluons l’arrivée à la tête de l’INHA d’un universitaire, Eric de Chassey, ancien directeur de la Villa Médicis. Tous nos voeux de succès l’accompagnent pour développer cette institution, qui mérite d’être soutenue, et dont la bibliothèque va bientôt s’installer dans la salle Labrouste, au coeur du quadrilatère Richelieu.

Olivier Bonfait, rédacteur en chef du blog de l’APAHAU

 

Voici le texte du communiqué de presse , disponible sur le site de l’INHA :

Audrey Azoulay, ministre de la Culture et de la Communication, et Thierry Mandon, secrétaire d’État chargé de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, saluent la nomination d’Éric de Chassey à la direction générale de l’Institut national d’histoire de l’art (INHA) pour un mandat de trois ans.

Il succède à Antoinette Le Normand-Romain, conservatrice générale du patrimoine, . . . → En lire plus

Un nouveau régime de doctorat

Plusieurs articles dans la presse ont montré des réactions vives au nouveau décret fixant les règles du doctorat.

Pour lire ce décret, cliquez sur ce lien : https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000032587086&categorieLien=id

On pourra critiquer au moins deux points : – le poids donné à l’école doctorale et au conseil académique, alors que pour les sciences humaines et les disciplines rares comme l’histoire de l’art et l’archéologie, les spécificités propres à la recherche et à la publication de celle-ci (pensons de nouveau au problème des reproduction des images) sont rarement prises en compte. Archéologues et historiens de l’art ont intérêt à être présent dans ces instances ! – le temps restreint de plus en plus catégoriquement à trois ans : c’est déjà trop peu pour l’ensemble des sciences humaines, et encore plus pour . . . → En lire plus

Disparition de l’historienne Paola Barocchi (Florence, 24 mai 2016)

Paola Barocchi (1927-2016)L’historienne de l’art Paola Barocchi s’est éteinte mardi 24 mai 2016 à Florence, à l’âge de 89 ans. Elle était professeur émérite d’histoire de la critique d’art à la Scuola Normale Superiore de Pise.

Spécialiste de la littérature artistique italienne de la Renaissance, elle a publié entre autres les Trattati d’arte del Cinquecento. Fra Manierismo e Controriforma, Laterza, Bari, 1960-1962, en trois volumes qui ont connu une réédition partielle dans les Scritti d’arte del Cinquecento, Milano-Napoli, 1971-1973, puis sur le site de la Fondazione Memofonte (édition des textes sans appareil critique).

A partir de 1966, elle s’est attelé, avec Rosanna Bettarini, à une nouvelle édition critique des Vite . . . → En lire plus

Bourses : Lauréats de la Villa I Tati (Florence, 2016-2017)

villa_i_tattiLa Villa I Tatti – The Harvard University Center for Italian Renaissance Studies — a publié la liste des candidats retenus pour l’obtention d’une bourse durant l’année 2016–17. Outre les quinze boursiers à l’année de la Villa I Tatti, huit professeurs invités et dix-sept boursiers de de courte durée ont été sélectionnés. Ce dernier groupe inclut trois nouvelles catégories : les Bourses Berenson (Transnational dialogues between Italy and other cultures during the Renaissance) ; Les bourses Wallace (Historiography and impact of the Italian Renaissance in the Modern Era); et les bourses Mellon Digital Humanities.

Les projets de recherches et les courtes biographies des lauréats sont accessibles en suivant le lien . . . → En lire plus

Journée d’études « La cathédrale Saint-Jean de Lyon » (Paris, 20 mai 2016)

Le cycle « Architectures restaurées » propose de confronter, à l’occasion des travaux engagés sur un monument, le regard de l’architecte chargé de la restauration à celui du chercheur en histoire de l’architecture, mais aussi, dans une approche plus large et collective, de réunir l’ensemble des acteurs : administrateurs, commanditaires, conservateurs, restaurateurs, entrepreneurs, etc., afin d’offrir la vision la plus complète des contraintes et des enjeux inhérents aux travaux de restauration. Il ne s’agit donc pas de mettre un chantier sous les projecteurs de « la critique », mais, au contraire, de valoriser son déroulement, ses contingences et ses acteurs pour mieux saisir la diversité de son histoire économique, technique, matérielle et, pour finir, sociale

La cathédrale de Lyon, érigée au Moyen-Age, fait l’objet . . . → En lire plus

#MuséesDebout

Capture d'écran 2016-04-16 01.00.45#MuséesDebout défend et illustre l’histoire de l’art dimanche à 15h place de la république. L’idée est de venir avec un livre et / ou une photo d’une œuvre qui a changé votre regard sur le monde.

https://www.facebook.com/museesdebout/

https://museesdebout2016.tumblr.com/

Libération s’intéresse au mouvement, c’est l’occasion de faire passer un certain nombre de messages !

Et rappelons quelques initiatives de l’APAHAU pour défendre l’enseignement, debout, de l’histoire de l’art, dont certaines avaient déjà été diffusées lors de précédents mouvements de prise de parole : http://next.liberation.fr/culture/2012/07/12/pour-un-enseignement-de-l-histoire-de-l-art_832962 http://blog.apahau.org/le-livre-blanc-sur-lenseignement-de-lhistoire-des-arts-de-lapahau-en-ligne/ http://mobilisation-michelet.blogspot.fr/2009/06/appel-de-florence.html

Recrutement à l’Université : un nombre de poste toujours insuffisant

Le nombre de postes ouverts à l’Université n’est toujours pas suffisant.

Smiley-triste2Si le nombre de poste ouvert est plus élevé cette année (surtout pour les maitres de conférences (16 sans compter les postes de la section 18) contre 9 l’an dernier, les recrutements sont toujours insuffisants :

Certains postes n’ont pas été pourvus depuis de nombreuses années (le poste de professeur d’histoire de l’art moderne à Aix-Marseille Université, la seule université avec de l’histoire de l’art pour toute la région PACA. Le nombre de postes ouverts comme professeurs est, vu les effectifs croissants des étudiants et des doctorants, insuffisant (3 postes de professeur en section 22, mondes modernes et contemporains) contre 29 en tout pour la section. Les postes pour les nouveaux . . . → En lire plus

Suivi des recrutements en archéologie et en histoire de l’art (session synchronisée 2016)

WikiLe wiki histoire reprend du service !

Comme chaque année, la page de suivi des recrutements en histoire est ouverte, grâce notamment au soutien de l’AFHE, qui l’héberge : http://afhe.hypotheses.org/suivi-des-recrutements

Il s’agit de rassembler, en un lieu facile d’accès toutes les informations relatives aux recrutements de maîtres de conférences et professeurs en histoire, en archéologie, et en histoire de l’art (sections 21 et 22 du CNU) pour la session synchronisée 2016.

Le bilan de la campagne 2015 est toujours mitigé : les taux d’informations relatifs aux postes s’améliorent, et certaines (encore rares) universités affichent désormais les dates des auditions sur leur site. Mais il reste encore difficile d’avoir les . . . → En lire plus

Une république numérique qui promeut le libre accès mais oublie les problèmes de reproduction des images

Capture d'écran 2016-03-11 03.11.20Le projet de loi « Pour une république numérique » voté en première lecture à l’Assemblée comporte dans son article 17 des incitations à publier en accès libre les articles relevant des sciences humaines un an après leur publication dans une revue.

Ce projet de loi a suscité un large débat chez nos collègues historiens, avec différentes pétitition. La Revue d’histoire moderne et contemporaine a consacré un numéro à cette question, sous le titre « Economie et politique de l’ »accès ouvert » : les revues à l’age du numérique ».

Vous pouvez en trouver le sommaire en cliquant ici.

Quelques articles sont disponibles en accès libre. L’article de Philippe Minard, . . . → En lire plus

Architecture et arts décoratifs au Maghreb et au Moyen-Orient – INHA

Architecture et arts décoratifs au Maghreb et au Moyen-Orient : circulations et interactions (XIXe-XXe siècles)

Les XIXe et XXe siècles au sud et à l’est de la Méditerranée demeurent des périodes mal aimées des historiens de l’architecture comme des spécialistes des arts de l’Islam. Les premiers y sont venus par le biais de l’architecture coloniale, saisie comme extension extraterritoriale d’architectures nationales, qu’elle soit française, belge ou italienne, et considérée comme environnement bâti. La discipline des seconds les cantonne traditionnellement aux arts antérieurs à 1800, quand ce n’est pas à des périodes plus anciennes encore. Pris en tenaille entre deux perspectives déconnectées l’une de l’autre, un vaste pan de la production architecturale et décorative des deux siècles écoulés se retrouve ainsi en quelque sorte . . . → En lire plus

Création du prix de l’APAHAU pour les jeunes chercheurs

APahau-logo_carré12Le bureau de l’APAHAU, désireux de mettre en relief le rôle de notre association dans son soutien à la jeune recherche, est heureux d’annoncer la création d’un prix de l’APAHAU qui sera remis lors du Festival de l’Histoire de l’Art à Fontainebleau. Le Prix APAHAU s’adresse aux doctorants/es et post-doctorants/es (thèse soutenue depuis trois ans ou moins inscrite dans une université française) en archéologie et histoire de l’art, toutes périodes et approches disciplinaires confondues, et récompense un texte inédit de 35 000 signes maximum.

Le premier prix consiste en une somme de 500€ sous forme d’aide à la mobilité internationale (intervention dans colloque à l’étranger pour présenter ses . . . → En lire plus

Sous les coupoles : un blog d’actualité de la bibliothèque de l’INHA

Capture d'écran 2016-01-02 01.12.50L’année 2016 est celle d’un événement attendu depuis plus de 15 ans : l’installation de la bibliothèque de l’INHA (qui vient d’intégrer les fonds de l’ex Bibliothèque centrale des Musées nationaux) dans la prestigieuse salle Labrouste, au coeur du quadrilatère Richelieu.

Pour tenir informé de l’avancée du chantier (qui n’est pas seulement un déménagement physique, mais aussi une mobilisation intellectuelle), l’équipe de la bibliothèque de l’INHA a créé un blog.

Félicitations pour cette initiative, qui donne des aperçus sur les multiples offres de la bibliothèque, notamment les ressources en ligne à distance), fournit une présentation de celui-ci à travers le . . . → En lire plus

Un blog consacré aux écrits sur l’art : « Letteratura artistica » (Bologne, 2013-2016)

bibliotecamazzaferroDepuis novembre 2013, Letteratura artistica [Littérature artistique /Art Literature] publie des comptes-rendus et des notes de recherches sur les sources de l’histoire de l’art et les échanges culturels en Europe.

Letteratura artistica est le site officiel de la bibliothèque Mazzaferro de Bologne dont le fonds est constitué de près de deux-mille volumes sur la littérature artistique. La collection, commencée en 1950, est l’oeuvre de Luciano Mazzaferro, ses fils Giovanni et Francesco ayant pris la relève. Ces derniers entendent excéder les simples comptes rendus afin de produire des recherches inédites mettant en évidence les processus de transmission culturelle, et prennent en exemple le cas du Libro dell’ Arte dont les innombrables traductions révèlent la naissance d’un . . . → En lire plus

Nouveau site de ressources en ligne : la Fondation Focus-Abengoa

Velazquez, Santa Rufina, 1628-1629La Fondation Focus-Abengoa lance un nouvel outil pour diffuser numériquement ses collections d’art consacrées au baroque. Au cours des dernières années, les activités de la Fondation Focus-Abengoa ont augmenté avec notamment la création du Centre Velázquez en 2008, et la réception de l’héritage de Professeur Alfonso E. Pérez Sánchez en 2011. Afin de s’adapter aux nouvelles technologies et de diffuser ses collections d’art en ligne, depuis 2012, la Fondation a travaillé sur un plan d’action qui lui permettra de gérer plus facilement et efficacement ses collections d’art, et ainsi de faciliter l’accès à ses ressources pour les chercheurs et toute personne intéressée. Grâce à son nouveau programme multimédia, . . . → En lire plus

Le Festival d’histoire de l’art : dynamiser un succès

Le Festival d’histoire de l’art : dynamiser un succès

 

Incontestablement, le festival d’histoire de l’art de Fontainebleau est un succès.

 

Un succès

L’engouement qu’il a suscité tient à trois raisons principales :

Le site du château de Fontainebleau, avec la solennité de son architecture, le charme de ses cours et jardins, la diversité des espaces qu’il peut offrir, se prête particulièrement à une célébration divertissante de l’histoire de l’art. Le festival a su pour l’instant garder un côté festif : par la surabondance gentiment brouillonne des manifestations qu’il propose, par le mélange des genres, entre cinéma, salon du livre, et conférence sérieuse en langue étrangère, par la multiplicité en l’année 2015, des buvettes. Cet aspect ludique, ressenti à la fois par les visiteurs en famille et les . . . → En lire plus

Une nouvelle équipe à la tête de l’APAHAU

apahauLe bureau de l’APAHAU (Claire Barbillon, Olivier Bonfait, Alain Bonnet, Anne-Elisabeth Buxtorff, Jean-Sébastien Cluzel, Arianna Esposito, Pascale Dubus, Natacha Pernac, Arnaud Pierre, Pierre Sérié, Simon Texier) s’est réuni le jeudi 16 avril 2015.

Il a élu comme Président de l’Association Arnaud PIERRE et comme Vice-Présidente Claire BARBILLON. Pascale Dubus est secrétaire de l’association, Pierre Sérié en est le trésorier.

Simon Texier est le rédacteur en chef de la revue Histoire de l’Art, Olivier Bonfait du blog de l’APAHAU.

 

De bons résultats pour les historiennes de l’art aux concours du CNRS de la section 33

Capture d’écran 2015-04-13 à 22.25.43Le résultat du jury de la section 33 (mondes modernes et contemporains) est désormais disponible (ceux de la section 32, mondes anciens et médiévaux devraient l’être le 24 avril): les candidats sont marqués comme admissibles, car la décision du jury de chaque section doit encore être validée lors d’une session en juin … . Pour la section 33, qui n’avait retenu aucune candidature en histoire de l’art depuis 2013 (année correspondant à la mise en place d’une nouvelle section), le retard accumulé vient d’être à peu près comblé, avec deux candidates (en moderne et en contemporaine) retenues à des places admissibles (une sur les 3 . . . → En lire plus