Fellowship, Baroque Culture, Turin

Fellowship, Baroque Culture, Turin Turin, January 1 – 31, 2020 Application deadline: Jul 27, 2019

Fondazione 1563 per l’Arte e la Cultura of the Compagnia di San Paolo launches a competition for 5 Fellowship Grants on the Age and the Culture of Baroque. Application deadline: 27th of July 2019, 12 am midnight (Italy time).

The Study Program on the Age and the Culture of Baroque aims to promote research devoted to Baroque studies and provide young scholars with suitable titles to open up career opportunities in academic and cultural institutions. To that purpose since 2013 the Foundation has been launching calls for proposals to award fellowship grants on Baroque Culture to Italian and foreign scholars up to and including 35 years of . . . → En lire plus

Appel à communication : « Les réseaux des académies d’art au Siècle des Lumières. Enjeux et dynamiques d’échanges » (Paris, mars 2020)

Appel à communication : « Les réseaux des académies d’art au Siècle des Lumières. Enjeux et dynamiques d’échanges » (Paris, mars 2020)

Colloque international du programme ACA-RES (https://acares.hypotheses.org/)

INHA, Auditorium, du jeudi 26 mars 2020 au samedi 28 mars 2020

Université Toulouse – Jean Jaurès, Laboratoire FRAMESPA UMR 5136,

en partenariat avec le Centre allemand d’histoire de l’art et l’Institut national d’histoire de l’art

 

Le présent colloque résulte de trois années de recherche conduites par le programme ACA-RES sur Les académies d’art et leurs réseaux dans la France préindustrielle (https://acares.hypotheses.org/). Il entend aussi ouvrir de nouvelles perspectives dans l’optique d’une extension de ses travaux . . . → En lire plus

Journée d’étude : « Le marché de l’art dans la seconde moitié du XVIIIe siècle. Expertises, négociations et controverses » (Paris, 5 juin 2019)

Journée d’étude : « Le marché de l’art dans la seconde moitié du XVIIIe siècle. Expertises, négociations et controverses » (Paris, 5 juin 2019)

Mercredi 5 juin 2019, 9h00 – 18h00, Galerie Colbert, salle Vasari. 2 rue Vivienne 75002 Paris. Métro Bourse (ligne 3) ou Palais-royal (ligne 1)

Les marchands se trouvent au cœur d’un vaste réseau culturel et artistique à cette période et deviennent les premiers intermédiaires entre l’œuvre et l’amateur d’art. Objets de curiosité, arts décoratifs, tableaux, dessins et gravures font tous partie des biens constituant ce négoce. Durant cette époque particulièrement dynamique, tant du point de vue historique que culturel, plusieurs controverses se font jour en lien avec . . . → En lire plus

Colloque : « L’industrie au royaume de Flore, créer et cultiver des fleurs du XVIIIe siècle à nos jours » (5 avril 2019, Mulhouse)

Colloque : « L’industrie au royaume de Flore, créer et cultiver des fleurs du XVIIIe siècle à nos jours » (5 avril 2019, Mulhouse)

Au XVIIIe siècle, l’engouement pour les jardins favorise l’essor de la culture des fleurs dont la mode s’est répandue donnant lieu à de nouveaux secteurs de productions : fleurs en porcelaine, fleurs en tissu, etc. La flore devient omniprésente, en particulier dans les arts décoratifs, la mode, le textile et le papier peint, à tel point que selon Savary « Fleur » désigne « des étoffes, quand elles sont nouvelles, & qu’elles ont encore leur brillant et toute leur fraîcheur ». . . . → En lire plus

Conférence du GRHAM : « Un peintre face aux connaisseurs : la visite de Sir Joshua Reynolds à Düsseldorf (27-31 août 1781) » par Jan Blanc (18 avril 2019, Paris).

Conférence du GRHAM : « Un peintre face aux connaisseurs : la visite de Sir Joshua Reynolds à Düsseldorf (27-31 août 1781) » par Jan Blanc (18 avril 2019, Paris).

Type : Conférence (entrée libre). Date et horaire : jeudi 18 avril 2019 à 19h. Lieu : Paris, Institut National d’Histoire de l’Art, salle Demargne. Pour tout renseignement : asso.grham@gmail.com

C’est à l’occasion de son premier voyage dans le nord de l’Europe, d’abord dans les Pays-Bas espagnols, puis dans les Provinces-Unies, et enfin dans le Saint-Empire, que sir Joshua Reynolds séjourne à Düsseldorf, du lundi 27 au vendredi 31 août 1781. Cette petite semaine offre au peintre anglais l’occasion de découvrir . . . → En lire plus

Rencontres : « La Griffe du peintre » par Charlotte Guichard (Paris, 22 mars 2019)

Rencontres avec Charlotte Guichard dans le cadre des Soirées de l’histoire à propos de l’ouvrage La Griffe du peintre – La valeur de l’art (1730-1820), Paris, Éditions du Seuil, 368 pages, octobre 2018 (collection « L’Univers historique »).

Comment le nom de l’artiste est-il devenu un élément clef de la valeur symbolique et commerciale des œuvres ? Pourquoi les peintres signent-ils leurs tableaux ? C’est à Paris, entre les années 1730 et 1820, que se déploie l’enquête. Salons et expositions publiques, ventes aux enchères, musées : les institutions artistiques modernes imposent le nom de l’artiste au cœur des mondes de l’art. Critiques, catalogues, cartouches et . . . → En lire plus

Publication : Histoire des expositions de l’Académie royale de peinture et de sculpture 1663-1691 (ouvrage disponible gratuitement)

Histoire des expositions de l’Académie royale de peinture et de sculpture (1663 – 1691) Solennités, Fêtes, Cérémonies et Salons

Par Udolpho van de Sandt Historien de l’art Préface par Pierre Rosenberg de l’Académie française

Attendue de longue date par les historiens et historiens de l’art du XVIIIème siècle, cette étude est le fruit de plus de trente ans de recherches. Elle traite non seulement des Salons mais aussi des nombreuses autres manifestations artistiques publiques liées à l’Académie royale de peinture et de sculpture, leur institution et leur fonctionnement

Membre du comité de direction de l’association Arthena et auteur avec Pierre Rosenberg de la monographie sur Pierre Peyron (Arthena, 1983 . . . → En lire plus

Appel à communication du GRHAM : « Le marché de l’art dans la seconde moitié du XVIIIe siècle  » (Paris, 5 juin 2019)

Pierre-Antoine Demachy, Vente publique de tableaux, probablement à l’hôtel Bullion, ca. 1785, huile sur toile, 22 x 33 cm, Paris, musée Carnavalet.

Type : appel à communication. Date limite de l’appel : 05 avril 2019. Date de l’événement : 05 juin 2019. Lieu : salle Jullian, Institut National d’Histoire de l’Art (INHA) 6 rue des Petits Champs, 75002 Paris.

Cette troisième journée d’étude organisée par le GRHAM se propose de revenir sur le thème du marché de l’art dans la seconde moitié du XVIIIe siècle. Son objectif est de participer à la diffusion des récentes recherches qui se sont penchées sur les différentes problématiques . . . → En lire plus

Conférence du GRHAM : « La marque du nom de Jean-Baptiste Perronneau » par Dominique d’Arnoult (28 mars, Paris).

Deux expositions récentes ont permis de découvrir l’art de Jean-Baptiste Perronneau : l’une a été la rétrospective qui lui a été consacrée par le musée des Beaux-Arts d’Orléans en 2017 et l’autre, l’exposition En société, pastels du Louvre des XVIIe et XVIIIe sièclesen 2018. Cette présentation s’attachera à l’inscription autographe du nom de Perronneau sur ses portraits – le terme de « signature » serait pour le XVIIIe siècle un anachronisme – en écho à la publication de l’étude de Charlotte Guichard sur La griffe du peintre (2018).

Nous verrons comment Perronneau au cours de ses vingt années de carrière parisienne (1734-1755) se démarque de ses confrères dans le . . . → En lire plus

Journée d’étude : « Nouvelles positions sur l’ornement rocaille » (Allemagne, Aix-La-Chapelle, 22 novembre 2019)

L’émergence et le développement de l’ornement rocaille sont examinés de près dans le cadre du projet de recherche DFG « Le transfert du style rocaille de la construction navale à l’architecture. Genèse et principes de la conception du rococo dans les bâtiments particuliers français, 1715—1735 » (http://gepris.dfg.de/gepris/projekt/252295626?language=en).

C’est au tournant du XVIIIe siècle que les systèmes de décoration des murs et des plafonds se sont renouvelés de façon signifiante à la cour de France. Cette transformation s’inspirait essentiellement des mutations formelles et structurelles des ornements. De nouvelles formes ornementales qui se sont évoluées au cours de la Régence au sein de la noblesse française ont abouti à une décoration intérieure culminant avec . . . → En lire plus

Appel à publication : « Diderot et le paysage », Diderot Studies (Genève, 2020)

Notre proposition vise à rassembler des contributions qui examineraient les représentations de la nature et du paysage chez Diderot. Nous aimerions mettre en avant, dans le cadre d’une histoire des représentations et des sensibilités, une conception de la nature et du paysage chez Diderot comme un rapport à l’espace, mais à l’espace « ressenti » par les divers narrateurs et personnages.

Nous souhaitons aborder des questions liées à la mise en écrit de la nature et du paysage chez Diderot : quelle crédibilité accorder chez cet auteur aux voyageurs marchant dans la nature et découvrant de nouveaux paysages ? Comment se résout la tension entre . . . → En lire plus

Bourse du Burlington Magazine

The Burlington Magazine scholarship for the study of French 18th-century fine and decorative art

Application deadline: Mar 1, 2019 £10,000 Scholarship

APPLICATION GUIDELINES & TERMS AND CONDITIONS Overview The scholarship has been created to provide funding over a 12-month period to those engaged in the study of French 18th-century fine and decorative art to enable them to develop new ideas and research that will contribute to this field of art historical study.

Eligibility criteria Applicants must be studying, or intending to study, for an MA, PhD, post-doctoral or independent research in the field of French 18th-century fine and decorative arts within the 12-month period the funding is given (i.e. September 2019 – . . . → En lire plus

Conférence du GRHAM : « Un genre bâtard et vicieux » ? Le portrait historié entre Grand Siècle et Lumières, par Marlen Schneider (Paris, 8 février 2019)

Conférence du GRHAM : « Un genre bâtard et vicieux » ? Le portrait historié entre Grand Siècle et Lumières, par Marlen Schneider (Paris, 8 février 2019)

Type : Conférence (entrée libre)

Date et horaire : vendredi 8 février 2019 à 19h

Lieu : Paris, Institut National d’Histoire de l’Art, salle Mariette

Pour tout renseignement : asso.grham@gmail.com

Très répandu pendant les dernières décennies du XVIIe siècle et la première moitié du XVIIIe, le portrait historié fut un phénomène caractéristique de la société de cour, révélateur des pratiques artistiques et culturelles de l’époque.

. . . → En lire plus

Publication de thèse : La Réception de Rembrandt à travers les estampes en France au XVIIIe siècle

La Réception de Rembrandt à travers les estampes en France au XVIIIe siècle Aude Prigot 2018, PUR

Format : 17 x 24,5 cm, nombre de pages : 288 p.; illustrations : 103, N & B ISBN : 978-2-7535-7552-3 Disponibilité : pour acheter le livre sur le site de l’éditeur, cliquez ici ; et en librairie Prix : 30,00 € Au début du XVIIIe siècle, l’œuvre de Rembrandt demeure source de conflit entre un œil, séduit par une virtuosité artistique certaine et une raison encore pénétrée des normes italo-antiques. De fait, cet art tout à la fois iconoclaste et surabondant bouscule les habitudes du collectionnisme, sonne le glas . . . → En lire plus

Appel à communication : « Domestiquer les odeurs : L’odorat et la construction de l’espace privé (XVIIIe-XIXe siècles) » (Collegium de Lyon, 5 juin 2019)

Appel à communication : « Domestiquer les odeurs : L’odorat et la construction de l’espace privé (XVIIIe-XIXe siècles) » (Collegium de Lyon, 5 juin 2019)

Journée d’étude organisée par Laurent Baridon (Lyon 2 / LARHRA) et Érika Wicky (Collegium de Lyon / LARHRA)

Selon une formule chère à Viollet-le-Duc, un « parfum d’art » peut émaner d’un bâtiment architectural ; cependant, il s’en exhale aussi des odeurs bien concrètes, auxquelles sera consacrée cette journée d’étude. Situées au cœur de l’histoire de l’urbanisme et de celle de l’hygiénisme, les nuisances olfactives ont fait l’objet de nombreuses enquêtes dédiées aux villes et aux lieux . . . → En lire plus

Conférence – « Trésors de Richelieu » : Les écrans à main au XVIIIe siècle : des objets d’art au service du théâtre (18 décembre 2018, Paris)

Egidi Duni, Les Moissonneurs, feuille d’écran à main, BnF, département Arts du spectacle, 4-O ICO-178, gallica.bnf.fr

 

Ni livre, ni estampe, ni médaille, l’écran à main tient un peu de ces trois catégories à la fois. Variante de l’éventail, cet accessoire était utilisé, à partir du XVIIe siècle, par celui ou celle qui était assis(e) auprès d’une cheminée pour se protéger des ardeurs du feu. Composé d’un petit manche en bois et d’une feuille de carton, il était souvent orné, à l’avers, d’une estampe et, au revers, d’un texte imprimé, qui étaient destinés à instruire ou à divertir son usager. Le département des Arts du . . . → En lire plus

Conférence du GRHAM : « La face cachée des pastels : étude des différents supports utilisés par les artistes au XVIIIe siècle », par Valérie Luquet (Paris, 13 décembre 2018).

Conférence du GRHAM : « La face cachée des pastels : étude des différents supports utilisés par les artistes au XVIIIe siècle », par Valérie Luquet (Paris, 13 décembre 2018).

Type : Conférence (entrée libre). Date de l’événement : 13 décembre 2018, 19h. Lieu : Salle Vasari, Institut national d’histoire de l’art, Paris.

Le XVIIIe siècle est souvent considéré comme l’âge d’or de la peinture au pastel malgré les critiques parfois très virulentes de certains académiciens ou d’Etienne de La Font de Saint-Yenne : « Le nombre des Peintres en Pastel est infini. Mais il est bien à craindre que la facilité & la célérité de . . . → En lire plus

Séminaire – Les vases grecs de la collection Campana au musée du Louvre (14 décembre 2018, Paris)

Amphore nicosthénienne attique à peinture superposée, femme et chien, 520-510 av. J.-C., Paris, musée du Louvre, F 114 (© Photo RMN / H. Lewandowski)

 

Bien qu’elle ait suscité une polémique, l’acquisition de la collection du marquis fit du Louvre et de la galerie du bord de l’eau, qui reçut le nom de Galerie Campana, un musée de premier ordre, composé de chefs-d’œuvre et de séries. Ces dernières fournissent les jalons techniques, typologiques et iconographiques indispensables pour esquisser une histoire du vase grec de la fin de l’époque géométrique à l’époque hellénistique (centres de production, lieux de découvertes et diffusion). Elles sont également essentielles . . . → En lire plus

Colloque international : « François-Joseph Bélanger (1744-1818) : Architecture et société de l’Ancien Régime à la Restauration » (6-8 décembre 2018, Paris et Maisons-Laffitte)

Colloque international : « François-Joseph Bélanger (1744-1818) : Architecture et société de l’Ancien Régime à la Restauration » (6-8 décembre 2018, Paris et Maisons-Laffitte) Jeudi 6 décembre 2018, Château de Maisons :

9h30 Accueil des participants 9h45 Introduction par Alexandre GADY (Sorbonne Université) 10h00 Présentation des décors de Bélanger au château de Maisons par Sébastien BOUDRY (CMN)

Au service des princes

Présidence : Vincent DROGUET (Château de Fontainebleau) 10h30 Vincent BASTIEN (Sorbonne Université) L’implication de Bélanger dans la commande des Menus Plaisirs du roi pour le mariage du Dauphin en 1770 11h00 Sandra BAZIN-HENRY (Sorbonne Université) Bélanger, décorateur des Menus Plaisirs : une expérience fondatrice 11h30 Anaïs BORNET, Francesco GUIDOBONI . . . → En lire plus

Conférence – « Dialogues de la salle Labrouste » : Emmanuel Alloa, Lettres à Miranda de Quatremère de Quincy (13 décembre 2018, Paris)

Pour la prochaine séance des « Dialogues de la salle Labrouste », Emmanuel Alloa, maître de conférences à l’université de Saint-Gall, et Claire Bosc-Tiessé, conseillère scientifique à l’INHA, dialogueront autour des Lettres à Miranda. Sur le déplacement des monuments de l’art de l’Italie (1796) de Quatremère de Quincy (Macula, 2017).

À propos de l’ouvrage

Peut-on impunément arracher une œuvre à son milieu géographique et historique, esthétique, sociologique ? En s’élevant dans ses Lettres à Miranda (1796) contre la politique de spoliation voulue par le Directoire et menée à bien par Bonaparte en Italie, Quatremère de Quincy prend parti dans une querelle nationale. D’un côté ceux qui veulent prélever . . . → En lire plus