Colloque international, « Mémoires du Ventennio. Représentations et enjeux mémoriels du régime fasciste de 1945 à aujourd’hui » (Paris, 15-16 septembre 2016)

Mémoire du Ventennio À soixante-dix ans de la fin du Second conflit mondial, nous pouvons toujours apprécier en Italie l’abondance d’une production artistique multiforme qui ne cesse d’évoquer, d’explorer et de réélaborer le souvenir de la dictature italienne. Cette multiplicité des expressions mémorielles se situe non seulement dans la pluralité de leurs supports visuels mais aussi dans la source même de ces souvenirs. c’est à la lumière de cette évolution historique, historiographique et générationnelle que nous souhaitons interroger le réservoir d’images, de paroles et de gestes mobilisé par les artistes depuis 1945. Comment ces mémoires, directes ou indirectes, se déclinent-elles au cinéma, dans les arts plastiques, au théâtre ? Quels usages et quels objectifs mémoriels visent-elles ?

. . . → En lire plus

Colloque : « L’image, le secret » (Cerisy-la-Salle, 28 septembre-2 octobre 2016)

Pauline Appert, La Discrétion, 1810Dans la tradition occidentale, l’image a une double face. Elle est avant tout évidence ouverte à tous: elle est le liber idiotarum qui donne à tout le peuple chrétien accès à ce qui est réservé aux lettrés. Mais elle est aussi l’instrument du secret: elle introduit à des vérités cachées, inaccessibles aux moyens ordinaires du langage. Cette face ésotérique a fasciné les arts. Non seulement la peinture, mais la littérature — en particulier au XIXe siècle — puis le cinéma, au siècle suivant : l’image y est souvent le lieu d’une vérité cachée, et partant, d’une révélation possible. La fameuse « image dans le tapis » d’Henry James, pour simplifiées et détournées qu’en aient été la traduction et l’interprétation, . . . → En lire plus

Colloque : « Un portrait intérieur : le musée imaginaire des impressionnistes » (Rouen, 7-8 septembre 2016)

Colloque musée IntérieurChaque artiste garde en mémoire des chefs-d’œuvre – tableaux, sculptures ou gravures – des textes et des citations, des souvenirs et des émotions esthétiques, des images et des sensations. Ensemble, ils forment son musée imaginaire qui nourrit son regard sur le monde. En interrogeant les sources d’inspiration et d’émulation visuelle et intellectuelle des artistes, ce concept, forgé en 1947 par André Malraux, dessine en creux le portrait intime des artistes dans leur démarche créatrice. La fortune croissante de la formule depuis les années 1970 révèle sans aucun doute l’intérêt grandissant pour la genèse et les processus d’élaboration de l’œuvre d’art.

Envisager le musée imaginaire des impressionnistes revient donc à questionner la pluralité de leurs sources d’inspiration, la construction de . . . → En lire plus

Colloque : « État de l’art urbain, Oxymores III » (Paris, 13-14 octobre 2016)

OxymoresB©NicolasGzeleyLe colloque État de l’art urbain, Oxymores III réunira des historiens et critiques d’art, des artistes et des spécialistes du graffiti et du street art qui échangeront sur 50 ans de création urbaine. Le colloque permettra à des artistes confirmés et émergents, français et étrangers, de dialoguer avec des intervenants du milieu universitaire et institutionnel mais aussi de la scène artistique. Il aura une approche aussi bien politique que sociologique, esthétique et juridique. État de l’art urbain, Oxymores III prendra une dimension internationale, avec des invités venant d’Europe, d’Amérique du Nord ou d’Afrique du Nord, offrant un panorama international des pratiques de l’art urbain.

Ce colloque sera l’occasion de replacer la pratique du street art dans son contexte historique et d’inscrire cette . . . → En lire plus

Colloque : « Le vêtement au Moyen Âge : de l’atelier à la garde-robe » (Paris, 27-28 septembre 2016)

colloque_vetement_image Le vêtement dans la société médiévale est un bien coûteux, mais la qualité des étoffes de laine ou de soie, comme la compétence ou l’inventivité des artisans de la confection font largement varier les prix. Si dans les cours princières, les tailleurs sont minutieusement sélectionnés et ont toute latitude pour choisir leurs fournisseurs et les matières premières, les tailleurs ou couturiers ne sont cernés qu’à travers les aspects réglementaires ou économiques de leur activité.

Codification, transgression et usage sociaux

Le vêtement est un identifiant . . . → En lire plus

Journée d’études : « Artistes et voyageurs latino-américains en France de 1875 à nos jours : reconnaissance et influence sur la création française »

P1180739Cette journée d’étude a pour objectif d’analyser, en prenant pour point de départ le premier Congrès des Américanistes en 1875, les apports fondamentaux de la présence latino-américaine – du Mexique à la Terre de Feu- en France. En partant d’une histoire croisée horizontale et multilatérale, ces interventions mettront en lumière les réseaux de médiateurs et les apports esthétiques et techniques d’artistes latino-américains dans la sphère artistique française. Elles questionneront aussi les processus de modifications de la perception de l’Amérique latine en France du XIXe siècle à nos jours.

PROGRAMME

I – Matinée

10h00 : Présentation. Elodie Vaudry (Paris X – Nanterre)

10h30 : Pascal MONGNE (École du Louvre) “Architecture, décor et « américaineries » : les pavillons latino-américains dans . . . → En lire plus

Journées d’études : « Bâtir, orner, accueillir, découvrir. Nouveaux regards sur l’église de Saint-Antoine-l’Abbaye » (Saint-Antoine-l’Abbaye (38), 16-18 septembre 2016)

S6001154Dans la continuité de son cycle d’expositions proposé de 2011 à 2014, Du Trésor au Cabinet de curiosités – Gemmes, une brillante histoire, mettant en exergue les collections anciennes de l’abbaye de Saint-Antoine, le musée de Saint-Antoine-l’Abbaye organise du 10 juillet au 9 octobre 2016 une exposition programmée en lien avec la réouverture des espaces muséographiques consacrés à l’histoire des Hospitaliers de Saint-Antoine des origines au XVIIIe siècle. Cette exposition, Bâtisseurs d’éternité, et la publication qui l’accompagne, appuyées par les contributions de spécialistes, auteurs de nombreux ouvrages de référence, proposent de mettre parallèlement en lumière l’actualité de la recherche autour de l’église abbatiale édifiée de la fin du XIIe siècle à la fin du XVe siècle, comme la personnalité de l’abbé . . . → En lire plus

Colloque : « La France en livres illustrés (XIXe-XXIe siècles) » (Cerisy-la-Salle, 2-9 juillet 2016)

Francois Kollar, Bouche du tunnel Sainte-Catherine, vers Sotteville-lés-Rouen, 1931 Ce colloque permettra d’examiner les modalités selon lesquelles le livre — qui inclut des mots et des images (gravures ou photographies) en un univers clos — s’offre, du XIXe siècle jusqu’à nos jours, comme le réceptacle privilégié d’un archivage du patrimoine architectural ou paysager. La somme des différentes facettes d’un site — telle qu’elle est proposée au sein du livre — travaille à la construction d’une identité territoriale qui reflète mais aussi infléchit l’évolution des pratiques humaines de l’espace. Continuités, seuils et évolutions seront envisagés. La manière dont ces ouvrages conjuguent une dimension esthétique à des enjeux géopolitiques sera particulièrement étudiée, comme la façon dont s’articulent éventuellement la production d’une représentation du . . . → En lire plus

Colloque : « Les mots. La textualité médiévale et sa mise en œuvre » (Paris, 30 juin-2 juillet 2016)

Saint-Savin, Noé sortant de l’arche, insciption peinteL’International Medieval Society organise l’édition 2016 de son colloque parisien sur le thème des Mots au Moyen Âge. Les humanités numériques, si elles ont modifié le panorama des études médiévales dans son ensemble, ont au premier chef bousculé la conception, l’apparence et les modalités d’analyse des mots et des textes. Entre dématérialisation des supports et augmentation du nombre des corpus numérisés, les études médiévales cherchent à s’adapter à ces nouvelles façons de produire la connaissance sur le Moyen Âge, en même temps qu’elles définissent les enjeux méthodologiques et historiques du traitement de mots qui existent désormais simultanément sous la forme de sources primaires (dans le codex, le rouleau, la charte ou l’inscription) sous la forme . . . → En lire plus

Colloque : « Architecture et liturgie au Moyen Âge » (Paray-le-Monial, 1-2 octobre 2016)

Cathédrale de Paray-le-MonialAu Moyen Age, les églises sont d’abord des lieux de vie, pour le clergé comme pour les fidèles. A l’autel, dans le sanctuaire, dans les saints Sépulcres, dans les chapelles hautes, dans les oratoires souterrains, se déroulent des actions liturgiques et des cérémonies si riches en objets de culte, en vêtements liturgiques, en parures, en parfums, en chants… De grands programmes iconographiques accompagnent la liturgie et en forment souvent un commentaire théologique : les tympans brionnais en sont un bel exemple. Mais à côté de ces solennités existent aussi des festivités populaires, bruyantes, dansantes, parfois même débridées, souvent tolérées, parfois rejetées. Quant aux pèlerinages, ils forment un indispensable – et souvent insupportable – moment de la vie de l’Eglise. Les . . . → En lire plus

Colloque international : « Servandoni et son temps. Architecture, peinture, spectacles » (Paris/Sens, 27-28-29 juin 2016)

Servandoni« Servandoni et son temps. Architecture, peinture, spectacles » (27- 29 juin 2016 – Paris, INHA, Salle Vasari)

Programme établi par Francesco Guidoboni et Jérôme de La Gorce

 

Téléchargez le Programme

 

Lundi 27 juin

9h30 : accueil des participants

I – Servandoni, artiste européen

10h Présidence : Jörg Garms

Tommaso Manfredi (Reggio de Calabre, Université Mediterranea, maître de conférences) : « Les Français à Rome et l’Académie de France : 1714 – 1720 ».

Aloisio Antinori (Campobasso, Université du Molise et Rome, École doctorale de l’Université de la Sapienza, Pofesseur d’histoire de l’architecture) : « Rome 1719. La scène architecturale au temps du séjour de Servandoni ».

11h : discussion et collation

11h30 : Giuseppina . . . → En lire plus

Colloque : « Des objets et des images pour voir la ville. Itinéraires à partir des collections de Roxane Debuisson » (Paris, 16 juin 2016)

VS-e1465066884541Organisé autour de la collection particulière de Mme Roxane Debuisson et à partir de témoignages d’historiens, de collectionneurs, de conservateurs et d’amis qui ont régulièrement fréquenté ce fonds documentaire pour étayer leurs travaux de recherche, ce colloque se propose de montrer comment des objets ou des images souvent rangés dans des cabinets de curiosité, peuvent jouer un rôle clef pour écrire l’histoire de l’architecture et de la ville. Au croisement d’une histoire économique, sociale et culturelle, ces sources originales permettent en effet de comprendre la subtilité des ressorts qui animent le quotidien.

Tout en évoquant les rencontres, les découvertes, les collaborations, les études qui se sont cristallisées pendant plusieurs décennies autour de cette collection patiemment rassemblée par Roxane Debuisson, cette journée . . . → En lire plus

Rencontres : présentation du livre « Les Temps de la construction. Processus, acteurs, matériaux »

Le cycle « Livre d’Architecture » a pour objet de mettre à l’honneur un livre traitant d’histoire de l’architecture et/ou de la construction. Présenté par son ou ses auteurs, le volume est ensuite mis en valeur par un répondant. Au-delà d’une simple présentation il s’agit donc de faire état d’une pensée et de favoriser les débats, de comprendre les polémiques ou tout simplement de dégager les réflexions engendrés par le volume.

Présentation de la séance

Les Temps de la construction. Processus, acteurs, matériaux, éd. Picard, 2016

L’activité liée à la construction impacte fortement et durablement notre environnement. L’écosystème, l’économie, l’organisation sociale, la culture, la qualité de vie en sont tous dépendants. Il est aujourd’hui plus que jamais nécessaire de penser cette activité . . . → En lire plus

Journée d’études : « La pensée méta-figurative : enchâssements d’images dans l’Antiquité et au Moyen Âge » (Paris, 25 juin 2016)

Pensée MétaLa question de la « pensée méta-figurative » explore la capacité réflexive des objets visuels : elle se fonde d’abord sur le repérage de la multiplicité des procédés d’enchâssements à l’oeuvre dans les images, puis sur leur interprétation dans ce qu’ils révèlent à la fois du processus de création chez l’artiste, du pouvoir et de l’efficacité qu’ils activent dans les oeuvres elles-mêmes, suivant une démarche soucieuse de rendre compte tout à la fois des enjeux esthétiques, historiques et anthropologiques dont elles sont porteuses.

La question du méta-figuratif a été largement explorée pour les périodes moderne et contemporaine (P. George, A.-M. Lecoq, V. Stoichita), moins pour l’art de l’Antiquité et du Moyen Âge. Une première rencontre (Université de Nice – CEPAM, . . . → En lire plus

Colloque : « L’art médiéval hors de son temps » (Paris, 16-17 juin 2016)

Hongrie - 5 SchutzEn 2015-2016, le Centre allemand d’histoire de l’art héberge une équipe de recherche constituée de neuf boursiers doctorants et post-doctorants, co-dirigée par Thomas Kirchner (directeur du Centre allemand) et François-René Martin (École nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris), sur le thème « Le Moyen Age et son image ». Ce colloque vient conclure l’année de recherche menée collectivement au Centre : il permettra de présenter les grands axes du travail réalisé, et d’initier des discussions avec des chercheurs invités, aux intérêts divers.

Venus d’horizons géographiques, disciplinaires et méthodologiques variés, les jeunes chercheurs de l’équipe se sont réunis autour d’une relecture, via l’historiographie et les objets eux-mêmes, des différentes formes d’art dans l’Europe médiévale, des fonctions qu’elles pouvaient revêtir, . . . → En lire plus

Colloque : « Images exotiques. L’appel du lointain en histoire de l’art » (Paris, 9-10 juin 2016)

8jb1-QzO-b9l4coN8P9xCjl72eJkfbmt4t8yenImKBVvK0kTmF0xjctABnaLJIm9[1]Les études postcoloniales ont vivement critiqué l’exotisme. De ce fait, les premiers discours sur l’exotique et leur postérité sont également devenus suspects. La question de leur place au sein de l’histoire de l’art s’en est trouvée hâtivement occultée. Néanmoins, ce concept semble avoir donné lieu à un usage remarquablement fréquent, justement en raison de son caractère expérimental et équivoque. Le discours sur l’exotique repose manifestement sur une ouverture que l’on ne trouve pas sous la même forme dans la rhétorique antagoniste de « l’étranger » ou de « l’autre ». Au contraire de qualificatifs comme orientaliste ou primitiviste, l’exotique n’est limité ni historiquement, ni géographiquement, ni stylistiquement. Dans cette optique, les images exotiques seraient en premier lieu celles qui fascinent, ébranlent . . . → En lire plus

Rencontres : « Atelier de l’ARIP » (Paris, 8 juin 2016)

Yves Klein sur le tournage d'un film sur ses Anthropométries. Charles Paul Wilp (1932-2005)Nous vous invitons chaleureusement le mercredi 8 juin au huitième et dernier atelier du cycle mené par l’Association de Recherche sur l’Image Photographique (ARIP) pour la saison 2015-2016.

Avec toujours comme objectifs de découvrir de nouveaux sujets de recherche et d’aborder des questions de méthodologie de la recherche en histoire de la photographie, dans un cadre bienveillant et participatif, nous aurons le plaisir d’accueillir Lila Neutre, doctorante à l’École Nationale Supérieure de la Photographie d’Arles et Pierre-Emmanuel Perrier de la Bâthie, doctorant en co-direction à l’École du Louvre et à l’Université de Poitiers :

Lila Neutre : Œuvres au forceps ?

Cette intervention explorera les particularités méthodologiques de . . . → En lire plus

Colloque : « La critique d’art des poètes (XIXe-XXe siècles) » (Guyancourt, 2-3 juin 2016)

Poème d'artOrganisé sur trois années (2014-2017), ce programme s’intéresse aux relations des poètes de langue française avec les peintres anciens ou contemporains depuis le XIXe siècle jusqu’à aujourd’hui. Il concerne d’abord la réinvention de la critique d’art par les poètes à compter des œuvres de Gautier et de Baudelaire. Il devrait notamment permettre de montrer comment, sur le modèle de Stendhal, les poètes réemploient des formes journalistiques pour des méditations et des raisonnements subjectifs qui donnent à entendre une pensée esthétique à travers des cas particuliers, du grand romantisme de Delacroix à la modernité de Constantin Guys.

Il s’agit, plus généralement, de sonder les caractéristiques de cette prose d’idées esthétiques, qui articule réception et réflexion, mais aussi observation et imagination, comme . . . → En lire plus

Journée d’études : « Les musées moteurs de la recherche » (Paris, 9 juin 2016)

Les musées moteurs de la rechercheDepuis une dizaine d’années, la plupart des grands musées parisiens et en région ont engagé un travail de valorisation de l’aspect scientifique de leur activité. Pour prolonger et enrichir la réflexion que le musée d’Orsay a lancée sur le rôle et l’organisation de la recherche en son sein, il convie dans son auditorium, avec le soutien de l’Institut national d’histoire de l’art, des personnalités appartenant au monde des musées ou à celui de l’université, à témoigner de leur expérience récente dans ce domaine.

Ce premier rendez-vous est l’occasion pour le musée d’Orsay et l’Institut national d’histoire de l’art d’annoncer la mise en ligne d’une base de données dédiée aux livrets de Salons et expositions de groupe . . . → En lire plus

Colloque : « Repenser le médium. Matière, technique et transmission dans l’art contemporain et le cinéma »

Le développement dans l’art contemporain de pratiques artistiques se situant à la croisée de plusieurs médiums (intermedia, mixed media, multimedia) ou ayant recours aux « nouveaux médias », tout comme, dans le domaine du cinéma, le passage de l’argentique au numérique et l’apparition de nouveaux dispositifs et formes de captation, manipulation, visionnement et archivage des images en mouvement, ont précipité la nécessité de repenser ce qu’est un médium.

Face à un panorama artistique, cinématographique et technologique en constante transformation, ce colloque se propose de questionner la définition du médium, en interrogeant la distinction entre «médium» et «média(s)». Suivant l’essor actuel d’un champ de recherches transdisciplinaires sur ces questions (Medienwissenschaft allemande, media studies anglophones, études médiatiques canadiennes, ou encore médiologie et travaux sur les appareils . . . → En lire plus