Revue Histoire de l’art, n° 83. Violaine Gourbet : « Une comparaison féconde »

Violaine Gourbet Une comparaison féconde : la sculpture d’édition et la gravure, deux arts de reproduction au XIXe siècle À propos de l’article d’Élodie Voillot « De la traduction en gravure et en sculpture d’édition, ou l’art (délicat) de la reproduction » (Histoire de l’art, no 69, décembre 2011) Histoire de l’art, numéro 83 (2018/2)

LECTURE

Télécharger l’article au format pdf

Le titre de l’article d’Élodie Voillot, « De la traduction en gravure et en sculpture d’édition, ou l’art (délicat) de la reproduction »[1], indique d’emblée la méthode employée par l’auteur. Il s’agit d’une comparaison entre deux domaines distincts de l’histoire de l’art, fondée en premier lieu sur le statut artistique ambigu qui leur est commun : la sculpture d’édition . . . → En lire plus

Revue Histoire de l’art, n° 83. Sara Vitacca : « L’histoire de l’art face à la réception »

Sara Vitacca L’histoire de l’art face à la réception À propos des articles de Pierre Vaisse, « Du rôle de la réception dans l’histoire de l’art », et de Dario Gamboni, « Histoire de l’art et ‘réception’ : remarques sur l’état d’une problématique » (Histoire de l’art, no 35-36, 1996) Histoire de l’art, numéro 83 (2018/2)

LECTURE

Télécharger l’article au format pdf

En 1996, Pierre Vaisse publiait dans la revue Histoire de l’art la contribution intitulée « Du rôle de la réception dans l’histoire de l’art[1] » ; dans le même numéro, Dario Gamboni proposait son point de vue sur la question dans l’article « Histoire de l’art et ‘réception’ : remarques sur l’état d’une problématique[2] . . . → En lire plus

Revue Histoire de l’art, n° 83. Servane Dargnies : « Pseudonymes inédits de Théophile Thoré-Bürger »

Servane Dargnies « De la vaporisation et de la centralisation du moi » Pseudonymes inédits de Théophile Thoré-Bürger Histoire de l’art, numéro 83 (2018/2)

ÉTUDE

Télécharger l’article au format pdf

Je laisse beaucoup de papiers – d’acteur et de spectateur. J’aimerais que ça tombât à un légataire intelligent, non point par préoccupation personnelle, mais je trouve qu’un honnête mort doit se léguer aux bons vivants, que la vie passée est un legs dû à la vie future…[1]

De 1898 à 1902, Paul Cottin publiait dans la Nouvelle Revue rétrospective les « Notes et souvenirs de Théophile Thoré[2] » à partir des manuscrits provenant du fonds Thoré de la bibliothèque de l’Arsenal[3] à laquelle ils ont été . . . → En lire plus

Revue Histoire de l’art, n° 83. Arthur Mitteau : « Représentations du corps et histoire de l’esthétique : la peinture du Japon de Meiji au carrefour des possibles »

Arthur Mitteau Représentations du corps et histoire de l’esthétique : la peinture du Japon de Meiji au carrefour des possibles Histoire de l’art, numéro 83 (2018/2)

ÉTUDE

Télécharger l’article au format pdf

 

La récente vague d’expositions autour du programme « Japonismes 2018 » et son succès ont rappelé le désir de connaissance de l’art japonais parmi le public européen. Or si ces expositions ont de fait consisté en un accroissement du champ des connaissances potentielles et de l’expérience artistique du Japon offertes en France, on a pu aussi remarquer la permanence de certaines structures de représentation, de thématiques préférées, pour ainsi dire. Les choix d’exposition apparaissent certes comme un complément nécessaire du travail de diffusion, de mise en lumière ; ce . . . → En lire plus

Revue Histoire de l’art, n° 83. Eva Belgherbi : « Des gender studies aux études de genre, 2008-2018 »

Eva Belgherbi Des gender studies aux études de genre, 2008-2018 À propos de l’article de Charlotte Foucher, « Jeanne-Élisabeth Chaudet, ou la diversité stylistique de Greuze à Géricault » (Histoire de l’Art, no 63, 2008) Histoire de l’art, numéro 83 (2018/2)

LECTURE

Télécharger l’article au format pdf

Dans le numéro consacré aux « Femmes à l’œuvre » de la revue Histoire de l’Art[1], Charlotte Foucher soulève des questions intrinsèques au genre à la fin du XVIIIe siècle en retraçant la carrière de la peintre Jeanne-Élisabeth Chaudet, sujet de son mémoire de Master 1 en histoire de l’art intitulé Vie et œuvre de Jeanne-Élisabeth Chaudet (1767-1832), suivi d’un catalogue raisonné, dirigé par France Nerlich en 2007. « Femmes à l’œuvre » . . . → En lire plus

Revue Histoire de l’art, n° 83. Marie Hérault : « La diffusion d’un certain imaginaire curatif du territoire niçois à travers les guides touristiques du XIXe siècle »

Marie Hérault La diffusion d’un certain imaginaire curatif du territoire niçois à travers les guides touristiques du XIXe siècle Cartographie médicale et développement urbain Histoire de l’art, numéro 83 (2018/2)

VARIA

Télécharger l’article au format pdf

Les guides touristiques constituent des sources de recherche dont la légitimité n’est reconnue qu’à partir de 1986, lorsque Daniel Nordman, dans un article sur les guides Joanne, « retrace leur genèse, et étudie le plan des ouvrages en rapport avec les visions du territoire national »[1]. Dès les années 1990, le champ de l’histoire culturelle s’ouvre à ces nouvelles sources et s’intéresse aux objets culturels et à « leurs modes de représentation du monde ». Dans leurs recherches, les historiens et les géographes utilisent . . . → En lire plus

Revue Histoire de l’art, n° 82. Philippe Cinquini : « Les artistes chinois à l’École des beaux-arts de Paris »

Philippe Cinquini Les artistes chinois à l’École des beaux-arts de Paris Histoire de l’art, numéro 82 (2018/1)

ÉTUDE

Télécharger l’article en pdf

[…] au sujet de mon élève, Fan Ying, sujet de la Céleste République. L’Empire était céleste, je suppose République idem. Fan Ying est un brave garçon, pas bête du tout, fort intelligent même, et qui a bien travaillé bien qu’un peu irrégulièrement. Je crois bien qu’il avait à gagner sa vie, sa pension étant plus que modeste. Donc, cher ami, donnez bons renseignements.1

Dans ce billet adressé en juillet 1915 à son collègue Raphaël Collin professeur à l’École des beaux-arts de Paris, Fernand Cormon faisait coïncider, non sans humour, un regard daté (le Céleste Empire) avec la nouvelle situation . . . → En lire plus

Revue Histoire de l’art, n° 82. Jean-Baptiste Clais : « Du Népal au Sardanapale. Un itinéraire indien dans l’œuvre de Delacroix »

Jean-Baptiste Clais Du Népal au Sardanapale Un itinéraire indien dans l’œuvre de Delacroix Histoire de l’art, numéro 82 (2018/1)

ÉTUDE

Télécharger l’article en pdf

Fig. 1. Le Kukri du musée Delacroix.

Le musée national Eugène Delacroix conserve un kukri, un couteau népalais traditionnel provenant de la collection personnelle du peintre (fig. 1)[1]. Le kukri est à la fois l’arme de guerre des montagnards népalais et leur outil de tous les jours servant par exemple à couper du bois, à défricher, etc. Différents écrits ethnographiques le décrivent comme un attribut viril essentiel dans la société népalaise. Le kukri du . . . → En lire plus

Revue Histoire de l’art, n° 81 | Varia. Pascale Sicard : « Suaires mécaniques ? Quelques portraits Jacquard (2005-2013) de Chuck Close (né en 1940) »

Pascale Sicard Suaires mécaniques ? Quelques portraits Jacquard (2005-2013) de Chuck Close (né en 1940) Histoire de l’art, numéro 81 (2017/2)

VARIA

Télécharger l’article au format pdf

Chuck Close est un artiste américain contemporain très connu aux États-Unis et dont l’œuvre commence à être mieux apprécié dans le reste du monde grâce à des expositions itinérantes et à diverses publications. Close représente depuis la fin des années 1960 des visages ainsi que des fleurs (qui ont selon lui une parenté avec les visages), dans une facture réaliste voire hyperréaliste1. Les œuvres de Close ont la plupart du temps des dimensions monumentales.

Si la peinture de Close fait prime sur le marché de l’art, ses tapisseries (qui comptent deux séries, . . . → En lire plus

Revue Histoire de l’art, n° 81 | Varia. Pauline Mari : « Les Diagonales du fou. Dans L’Œil du labyrinthe de Mario Caiano »

Pauline Mari Les Diagonales du fou Dans L’Œil du labyrinthe de Mario Caiano Histoire de l’art, numéro 81 (2017/2)

VARIA

Télécharger l’article au format pdf

Parabole du non-voyant

Fig. 1. Affiche de L’Occhio nel labirinto (Mario Caiano, 1972), 35 mm, couleurs.

Voici comment Mario Caiano fait débuter L’Occhio nel labirinto (L’Œil du labyrinthe), giallo de coproduction italo-monégasque, tourné en Italie et distribué en 19721 : au son d’une partition de jazz signée Roberto Nicolosi, les titres rouges du générique apparaissent dans le noir sur un mur crépi. . . . → En lire plus

Revue Histoire de l’art, n° 81 | Varia. Thierry Reynard : « La chapelle des pénitents du Confalon de Lyon : genèse d’une construction (1614-1637) »

Thierry Reynard La chapelle des pénitents du Confalon de Lyon : genèse d’une construction (1614-1637) Histoire de l’art, numéro 80 (2017/1)

VARIA

Télécharger l’article au format pdf

La chapelle des pénitents blancs du Confalon est un des lieux mythiques de Lyon : l’édifice disparu au XIXe siècle, le peu de représentations figurées attestant de sa présence, le fastueux ensemble de tableaux qui la décorait y contribuèrent, mais pas seulement. Gilles Chomer1 la choisit comme objet d’étude (tableaux et décor), intrigué sans doute par la description qu’en faisait Clapasson en 17412 puisqu’on y trouvait associés, cas rare à Lyon, deux tableaux de Louis Cretey et pas moins de six tableaux de Thomas Blanchet (les études sur ces deux peintres commençaient à . . . → En lire plus

Revue Histoire de l’art, n° 81. Vincenzo Paudice : « Du ‘Bertuccione‘ de Giorgio Vasari au ‘Gatto Mammone‘ de Giovanni Battista Passeri : l’évolution du topos du singe-peintre dans la littérature artistique italienne de la première modernité »

Vincenzo Paudice Du ‘Bertuccione‘ de Giorgio Vasari au ‘Gatto Mammone‘ de Giovanni Battista Passeri : l’évolution du topos du singe-peintre dans la littérature artistique italienne de la première modernité Histoire de l’art, numéro 81 (2017/2)

ETUDE

Télécharger l’article au format pdf

Figura Diaboli, allégorie du péché, de la vanité, de la passion érotique, de l’indécence sexuelle, des pouvoirs de l’homme et d’autres encore ; l’image du singe a incarné, du Moyen Âge au XVIIIe siècle, une gamme si vaste de symboles et de concepts, qu’il est quasiment impossible de tous les mentionner1. Dans la longue tradition littéraire et artistique européenne, le singe a notamment été attaché au concept d’imitation, tant dans une acception positive (imitatio sapiens) que négative (imitatio insipiens)2, au . . . → En lire plus

Revue Histoire de l’art, n° 81. Eduardo Jorge de Oliveira : « Fictions de l’animalité I : L’invention d’une peau chez Nuno Ramos »

Eduardo Jorge de Oliveira Fictions de l’animalité I : L’invention d’une peau chez Nuno Ramos Histoire de l’art, numéro 81 (2017/2)

ETUDE

Télécharger l’article au format pdf

Introduction : l’effet de l’immanence dans la fiction

Dans le premier chapitre de sa Théorie de la Religion (1947) intitulé « L’animalité », Georges Bataille a saisi de l’animalité les signes de l’immanence et de l’immédiateté. Étant donné qu’il est dans un rapport de force direct avec le milieu sans être subordonné, ou subordonnant, l’animal reste donc indépendant et détaché de la conscience humaine. Par une figurabilité animale, Bataille a saisi les notions d’immanence et d’immédiateté. Selon lui, les deux notions se placent à « mi-chemin » de la conscience humaine, à savoir que . . . → En lire plus

Revue Histoire de l’art, n° 80 | Varia. Carolin Görgen : « Historiens du territoire et de la pratique : les photographes du California Camera Club »

Carolin Görgen Historiens du territoire et de la pratique : les photographes du California Camera Club Histoire de l’art, numéro 80 (2017/1)

VARIA

Télécharger l’article au format pdf

Si la Californie de la fin du XIXe siècle apparaît comme un endroit lointain, doté à la fois d’opportunités économiques et d’un puissant potentiel esthétique, c’est en partie grâce à une communauté de photographes amateurs étroitement impliquée dans un réseau local forgé dès les années 18901. Dans ce Golden State connu dans l’histoire américaine comme un territoire prétendument « vide », offrant des espaces naturels vierges et une civilisation marquée par l’esprit pionnier de la « frontière », il importe de comprendre le potentiel visuel qu’a su utiliser cette nouvelle société de l’ouest à . . . → En lire plus

Revue Histoire de l’art, n° 80 | Varia. Joséphine Jibokji : « Yves Klein ou l’imaginaire du saut sans chute : histoire d’un motif impossible »

Joséphine Jibokji Yves Klein ou l’imaginaire du saut sans chute : histoire d’un motif impossible Histoire de l’art, numéro 80 (2017/1)

VARIA

Télécharger l’article au format pdf

[1]

 

Fig. 1. Yves Klein, Dimanche 27 novembre 1960 (Le journal d’un seul jour), 1960, Impression typographique recto-verso en noir, feuillet double, 55,5 x 38 cm © Succession Yves Klein, ADAGP, Paris, 2018.

Le 19 octobre 1960, Yves Klein saute d’un petit immeuble de Fontenay-aux-Roses. Au faîte de son envol, il est photographié par Harry Shunk et John Kender pour être ensuite réceptionné par ses compagnons . . . → En lire plus

Revue Histoire de l’art, n° 79 | Varia. Pamela Bianchi : « Un espace à part : le plafond »

Pamela Bianchi Un espace à part : le plafond Histoire de l’art, numéro 79 (2016/2)

VARIA

Télécharger l’article au format pdf

Sénèque nous peint un plafond mobile, dont le mouvement circulaire imitait les mouvements du ciel, et dont les révolutions se succédaient suivant les saisons[i].

Selon Germano Celant, le traditionnel espace d’exposition serait à voir comme une simple « boîte façonnée » (scatola muraria[ii]) composée de quatre parois, un sol et un plafond. En partant de cette considération de nature stylistique, notre article se propose de décliner l’histoire ontologique et expographique d’une des unités structurales qui composent cette « boîte » : le plafond. La conscience de son implication dans le processus d’exposition s’est développée simultanément . . . → En lire plus

Revue Histoire de l’art, n°78 | Varia. Juliette Milbach : « La Maslovka : une cité pour les artistes soviétiques »

Juliette Milbach La Maslovka : une cité pour les artistes soviétiques Histoire de l’art, numéro 78 (2016/1)

VARIA

Télécharger l’article au format pdf

À Moscou, au début des années 1930, un ensemble d’ateliers voit le jour portant le nom de la rue qui les héberge, la Maslovka. L’ambitieux projet (fig. 1) devait reproduire la forme d’un paquebot avec crèche, cantine, bibliothèque, café et jardin. Conçu comme une « Cité des artistes » [Gorodok khoudojnikov], le programme est salué par le journal Brigada Khoudojnikov1 [La brigade des artistes] comme la « fin des mansardes » pour les créateurs qui pourront désormais travailler dans de bonnes conditions. En 1931, le premier immeuble sort de terre (fig. 2). Les constructions . . . → En lire plus

Revue Histoire de l’art, n°78 |Varia. Olivier Prisset : « Le pavillon chinois du château d’Azay-le-Rideau, un édifice à la croisée des influences »

Olivier Prisset Le pavillon chinois du château d’Azay-le-Rideau, un édifice à la croisée des influences (1823-1855) Histoire de l’art, numéro 78 (2016/1)

VARIA

Télécharger l’article au format pdf

Le château d’Azay-le-Rideau compte parmi les monuments du val de Loire les plus familiers, tant pour le public que pour l’architecture de l’époque moderne. Cité en exemple comme jalon primordial de l’importation des tendances italiennes du XVIe siècle, il est aujourd’hui courant d’évoquer son escalier monumental ou l’ordonnancement régulier de ses façades pour illustrer les prémices de la Renaissance française.

Après la disgrâce de Gilles Berthelot, son commanditaire initial, les innovations architecturales apportées à cet édifice s’estompèrent et son existence se confondit avec celle de nombreux autres châteaux de . . . → En lire plus

Lamia Balafrej : « Survivance de l’image. Notes sur les limites de l’iconoclasme en Islam »

Lamia Balafrej Survivance de l’image Notes sur les limites de l’iconoclasme en Islam Histoire de l’art, numéro 77 (2015/2)

VARIA

Télécharger l’article au format pdf

 

Visages effacés, grattés ou transformés en fleurs : ainsi se manifeste l’iconoclasme dans le monde islamique pré-moderne. Du Maroc à l’Inde, que ce soit dans des espaces profanes ou sacrés, dans le décor architectural ou dans la peinture de manuscrits, à l’ère pré-moderne, les images ne sont pas détruites mais plutôt manipulées et altérées[i]. Cet iconoclasme partiel s’illustre dès le VIIIe siècle en Jordanie et en Palestine, territoires nouvellement conquis par l’Islam, où le décor figuratif des églises byzantines est retouché[ii]. Par exemple, dans l’église de Ma‘in en Jordanie, les . . . → En lire plus

Nizza Santiago : « Convergences autour d’un paysage architectural en transition » (Histoire de l’art, n° 75, 2014)

Nizza Santiago Convergences autour d’un paysage architectural en transition Pietro Gualdi et Casimiro Castro à Mexico Histoire de l’art, numéro 75 (2014/2)

VARIA

Télécharger l’article en pdf

 

En pleine montée du cosmopolitisme au xixe siècle, l’affluence d’artistes voyageurs européens au Mexique marque un tournant décisif dans l’approche de la ville moderne. Vitrine de l’affranchissement culturel, politique et religieux du pays, l’espace public et son architecture incarnent alors un ordre dont les préceptes demeurent flous, d’autant que, frappés par la guerre civile, les deux premiers tiers du xixe siècle sont un temps où les initiatives de construction restent rares. À défaut de toute activité architecturale, le commerce de vues panoramiques et de recueils illustrés joue un rôle décisif dans la . . . → En lire plus