Parution du livre blanc « Droit des images, histoire de l’art et société »

Fruit des travaux du programme Images/Usages, le livre blanc « Droit des images, histoire de l’art et société » est désormais disponible au téléchargement.

Ce rapport, qui fait état d’une étude effectuée entre septembre 2017 et septembre 2018, s’inscrit dans le programme de recherche Images/Usages, mené par l’Institut national d’histoire de l’art à la demande et avec le soutien du Comité Culture de la Fondation de France. Il a été rédigé entre juillet et septembre 2018.

Né d’un constat alarmant, celui de l’impact négatif des régimes financiers actuels de diffusion des images patrimoniales sur la production en histoire de l’art et sur les différents modes de valorisation du patrimoine . . . → En lire plus

Colloque international : « Virtual Models and Scientific Value. Historic Studies and Virtual Models in the Age of Digital Humanities. » (Berlin, 7-8 novembre 2018)

Colloque international : « Virtual Models and Scientific Value. Historic Studies and Virtual Models in the Age of Digital Humanities. » (Berlin, 7-8 novembre 2018)

3D-Models, virtual reconstructions and interpreted point clouds are since some time omnipresent in Architectural History and Building Archeology. Usually the underlying complex elaboration processes are not apparent in the result. Backed by the London Charter for the computer-based visualisation of cultural heritage, there are a lot of efforts to integrate (1) information about human processes of understanding and interpretation of data objects (paradata) and (2) information about semiautomated interpretation processes into a scientifically valid computer model. The international conference not just shows the state of the art. It aims to bring together major exponents in the field, to discuss emerging standards and to disseminate shared . . . → En lire plus

Conférence – « Lundis numériques de l’INHA » : Réaliser des éditions de sources textuelles durables, est-ce possible ? (12 novembre 2018, Paris)

Retour d’expérience sur l’utilisation de l’outil de publication teiPublisher pour des corpus épigraphiques au laboratoire HiSoMA

La réalisation d’une édition numérique de sources anciennes représente souvent une opportunité pour repenser la façon dont les documents sont édités et étudiés ainsi que les conventions utilisées traditionnellement dans une discipline, une école, une communauté… Pour rester intelligible sur le long terme, ces manières de réinventer l’édition de sources doivent être documentées d’une manière la plus explicite et la plus formalisée possible. En partant des exemples fournis par différents projets de publication de sources antiques menés au laboratoire HiSoMA, cette présentation offrira un retour d’expérience sur la . . . → En lire plus

Séminaire – « Vases grecs : images, corpus, collections » : Histoires de publications, histoires de collections. ( 2 novembre 2018, Paris)

Les images des vases grecs ont une histoire dans l’Antiquité mais aussi à l’époque moderne. Des « Musées de papier » au Corpus Vasorum Antiquorum, de Gerhard à Beazley, on esquissera l’histoire de la façon dont ces images en trois dimensions ont été (et sont encore) représentées à plat, souvent découpées et réagencées, introduisant des biais interprétatifs parfois persistants, notamment par l’opposition fictive entre image et décor. On montrera aussi ce que peut nous apporter, dans l’appréhension même de ces objets, la reconstitution et l’étude de leur histoire moderne depuis leur découverte jusqu’à leur circulation et leur insertion dans les collections privées et publiques.

Intervenants

Cécile Colonna (INHA) . . . → En lire plus

Colloque – De nouvelles démocraties du savoir ? Pourquoi et comment ouvrir à la réutilisation les images des collections publiques (22 – 23 octobre 2018, Paris)

Réunissant historiens, historiens d’art et juristes, responsables de collections, spécialistes de la documentation et des données, cette rencontre internationale constitue le colloque final de la deuxième phase du programme « Images/Usages », porté par l’INHA et financé par la Fondation de France. Il a pour objet la question de la valeur des images d’œuvres d’art et des pratiques contemporaines. Différents thèmes seront développés à travers les discussions : le rôle de l’image patrimoniale comme outil et vecteur de savoir (projets de recherche en Humanités numériques), les politiques des musées, archives et bibliothèques en termes d’open access, les différents aspects de la réutilisation des données ouvertes ou encore . . . → En lire plus

Les Lundis numériques de l’INHA : « UrbanHist : un portail du patrimoine toulousain » (8 octobre 2018, Paris)

 

Le nouveau portail UrbanHist (publié en 2017) propose aux internautes de découvrir et visiter le patrimoine remarquable de Toulouse (UrbanHist) et d’effectuer des recherches approfondies sur le patrimoine et l’histoire de Toulouse (UrbanHist+).

Dans ce nouveau portail, les utilisateurs pourront notamment accéder à des panoramas de Toulouse : 9 prises de vues à 360° inédites réalisées par drone sur Toulouse (le Capitole, la place Saint-Sernin, les Jacobins, l’observatoire de Jolimont, le Bazacle, le port Viguerie, le port de la Daurade et un point haut – 150 m – . . . → En lire plus

Exposition – « Médias imaginaires. Les archives vivantes » (1 octobre 2018-15 janvier 2019, Paris)

L’exposition Médias imaginaires. Les archives vivantes conçue comme le prolongement naturel du séminaire de recherche, propose de mettre à la disposition du public des outils visuels et livresques, ainsi que des écrans permettant d’accéder à une base de données. Cette manifestation se conçoit elle-même comme un dispositif d’exposition. Ouverte au plus grand nombre, elle entend se présenter comme une interface invitant le public à utiliser les outils de recherche présents sur les lieux. La salle Longhi devient ainsi un lieu d’actualité permanente, un espace de circulation en contact . . . → En lire plus

Les Lundis numériques de l’INHA : « Fabriquer des livres avec le Web »

Depuis la numérisation des outils de conception et de production du livre dans les années 1980, le domaine de la publication connaît sans doute une évolution majeure avec l’influence des méthodes et des outils du développement web. Passant d’une chaîne à un système modulaire, abandonnant traitement de texte et logiciel de publication assisté par ordinateur, et intégrant désormais le versionnement, des éditeurs pionniers déploient de nouvelles façons de fabriquer des livres, qu’ils soient imprimés,numériques ou web.

Intervenant

Antoine Fauchié (IUT de Grenoble, ENSSIB)

À propos des lundis numériques

L’Institut national de l’histoire de l’art effectue depuis plusieurs années une veille active dans le domaine des . . . → En lire plus

Séminaire « L’histoire de l’art à l’épreuve du numérique » : Expériences numériques avec les cartographies artistiques (Paris, 13 juin 2018)

Comme bien des disciplines des sciences humaines, l’histoire de l’art se tient encore relativement à l’écart du numérique, et en particulier de la science ouverte. Le mouvement de libération des collections patrimoniales va cependant croissant et la place centrale des images dans la pratique des historiens d’art induit en tout état de cause l’acquisition et le traitement de données visuelles, nombreuses ou pas, numériquement natives ou pas, selon des formes de mise en ordre plus ou moins raisonnées et informées des possibilités, comme des contraintes, du numérique. Le séminaire souhaite œuvrer au partage de retours d’expérience des recherches à dimension numérique (aussi bien implicite qu’explicite) . . . → En lire plus

Séminaire « 1959-1985, au prisme de la Biennale de Paris » : La Biennale de Paris des deux côtés du rideau de fer (Paris, 12 juin 2018)

Władysław Sławny, « Alina Szapocznikow devant sa sculpture Maria Magdalena (1957) à la Première Biennale des Jeunes, Musée d’art moderne de la ville de Paris », 1959, détail, © Piotr Stanisławski

La Biennale de Paris des deux côtés du rideau de fer. Études de cas de l’Espagne totalitaire et de la République populaire de Pologne

Cette session vise à discuter la valeur symbolique, culturelle et politique de la Biennale de Paris, des années 1950 aux années 1970, et sa réception dans deux contextes totalitaires de part et d’autre du rideau de fer. D’une part, une analyse critique de la Biennale de Paris par la . . . → En lire plus

Les Lundis numériques de l’INHA : « Projet Ikonikat : réception sociale des images et histoire de l’art »

De mars à juin 2017, à l’occasion de l’exposition « Le Mystère Le Nain », 750 visiteurs du musée du Louvre- Lens ont participé à une étude de réception des œuvres par les publics. Les données analysées grâce au dispositif numérique Ikonikat mettent en lumière différentes modalités de perception des peintures qui varient notamment en fonction du genre et de l’âge des visiteurs, de leur formation et de la configuration sociale des visites. Ces données témoignent également de l’influence de la muséographie sur l’évolution du regard des visiteurs au fur et à mesure de leur parcours dans l’exposition. Elles permettent enfin d’identifier diverses interprétations des publics qui . . . → En lire plus

Artistes à Paris : Cartographie numérique du monde de l’art du XVIIIe siècle

La maquette du pont Notre-Dame sur écran 4K interactif, Tourcoing, pôle Sciences et Cultures du Visuel, juin 2017. © photo Sophie Raux

Comme bien des disciplines des sciences humaines, l’histoire de l’art se tient encore relativement à l’écart du numérique, et en particulier de la science ouverte. Le mouvement de libération des collections patrimoniales va cependant croissant et la place centrale des images dans la pratique des historiens d’art induit en tout état de cause l’acquisition et le traitement de données visuelles, nombreuses ou pas, numériquement natives ou pas, selon des formes de mise en ordre plus ou moins raisonnées . . . → En lire plus

Base de données : « Base d’Antin », collections de l’Académie de France à Rome

Base de données : « Base d’Antin », collections de l’Académie de France à Rome

L’Académie de France à Rome met en ligne la nouvelle base de données de ses collections, la base d’Antin.

Cette base tient son nom du Surintendant des Bâtiments du Roi, Louis-Antoine de Pardaillan de Gondrin, duc d’Antin, qui fut le premier à envoyer des œuvres d’art appartenant à la Couronne pour embellir le siège de l’Académie situé alors au Palais Mancini. (cf. Pierre Arizzoli-Clementel, « Les Envois de la couronne à l’Académie de France à Rome au XVIIIesiècle », Revue de l’Art, 1985, n°68, p. 73-84).

Cette base n’est . . . → En lire plus

Les lundis numériques de l’INHA : « Retour d’expériences sur l’exploitation du corpus d’OpenEdition »

Depuis 2011, les activités d’OpenEdition Lab sont consacrées au développement d’outils de navigation visant à enrichir les parcours de lecture de nos usagers : annotation des références bibliographiques, détection de la langue dans les contenus, mise en relation des documents, extraction de citations remarquables. En 2016, OpenEdition Lab étend ses activités de recherche à l’appropriation des contenus d’OpenEdition par ses lecteurs en analysant l’activité de lecture. Une équipe pluridisciplinaire développe un détecteur des usages, en analysant la fréquentation des contenus et les contextes d’appropriation.

Intervenant

Marin Dacos (Directeur et fondateur d’OpenEdition. Conseiller scientifique . . . → En lire plus

Les Lundis numériques de l’INHA : « La prosopographie à l’heure du web sémantique : Omeka S au service du dictionnaire des éditeurs français du XIXe siècle »

Le projet ANR DEF19, porté par le Centre d’histoire culturelle des sociétés contemporaines de l’université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, en partenariat avec la BnF et les Archives nationales, vise à combler un manque historiographique en constituant à l’horizon 2019 un dictionnaire recensant l’ensemble des individus et des institutions ayant édité en France entre 1800 et 1914. Ce dictionnaire papier doit être complété par une base de données en ligne, actuellement en cours de construction. Plusieurs solutions techniques ont été envisagées avant le choix définitif d’Omeka-S, qui doit permettre d’exploiter toutes les potentialités du . . . → En lire plus

Collections en ligne à la loupeConférence – « Can I Use It ? »- session II

Dans le cadre du programme Images/Usages (Fondation de France/Institut national d’Histoire de l’art), l’INHA organise une rencontre autour de la question du statut des images au sein des collections en ligne.

Après l’expérience innovante du Musée de Bretagne, présentée le 14 mars 2018, on se penchera lors de cette nouvelle rencontre sur les évolutions de Joconde et de Vidéomuseum, respectivement portail des collections des musées de France et réseau des collections publiques d’art moderne et contemporain françaises. Forts de plusieurs décennies de collecte et d’organisation des données et des images d’œuvres, ces deux sites « historiques » sont des références dans le paysage digital des collections patrimoniales . . . → En lire plus

« Si la photo est bonne… L’historien de l’art et ses images: la fabrique d’une recherche sur les graffitis et les signatures à l’âge moderne » – Séminaire « L’histoire de l’art à l’épreuve du numérique »

Comme bien des disciplines des sciences humaines, l’histoire de l’art se tient encore relativement à l’écart du numérique, et en particulier de la science ouverte. Le mouvement de libération des collections patrimoniales va cependant croissant et la place centrale des images dans la pratique des historiens d’art induit en tout état de cause l’acquisition et le traitement de données visuelles, nombreuses ou pas, numériquement natives ou pas, selon des formes de mise en ordre plus ou moins raisonnées et informées des possibilités, comme des contraintes, du numérique. Le séminaire souhaite œuvrer au partage de retours d’expérience des recherches à dimension numérique (aussi bien implicite qu’explicite) . . . → En lire plus

Can I use it ? Explorer, partager et réutiliser les images des collections en ligne

Dans le cadre du programme Images/Usages (Fondation de France/Institut national d’Histoire de l’art), l’INHA est heureux de vous convier à la présentation du nouveau portail documentaire des collections du musée de Bretagne le mercredi 14 mars, de 14h30 à 16 heures, en salle Vasari.

Le musée de Bretagne a mis en ligne en septembre 2017, à travers son portail documentaire, plus de 150 000 œuvres et documents. Dans le respect de la législation, il a choisi de donner accès le plus largement possible à ses collections, en plaçant les images sous la licence Creative Commons/Domaine public, et incite son public à les partager, . . . → En lire plus

Conférence : « Façades peintes de la Renaissance. Relevés et modélisations 3D : un renouvellement épistémologique ? » (Paris, 14 mars 2018)

Conférence : « Façades peintes de la Renaissance. Relevés et modélisations 3D : un renouvellement épistémologique ? » (Paris, 14 mars 2018)

Conférence de Jérémie Koering et Antonella Fenech Kroke, CNRS/Centre Chastel, qui présenteront les résultats de la mission et des recherches financées par le CAA et Plemo 3D en 2016, dans le cadre du séminaire mensuel organisé par Sophie Raux (LARHRA) et Mercedes Volait (InVisu), « L’Histoire de l’art à l’épreuve du numérique. De la structuration, modélisation ou simulation des données de la recherche« .

Le mercredi 14 mars, de 14h-16h

Salle Fabbri de Pereisc, Galerie Colbert 2, . . . → En lire plus

Cycle « Les Lundis numériques de l’INHA » : Modélisation 3D pour des drones pour la conservation et l’étude de sites archéologiques

ICONEM est une start-up fondée en 2013 par Yves Ubelmann, architecte de formation. Spécialisée dans la numérisation en 3D du patrimoine en péril ou méconnu, l’entreprise allie une technologie innovante, la photogrammétrie par drone et au sol, à un mode de traitement des images inédit. ICONEM mène des projets dans 14 pays, avec l’UNESCO, l’Aga Khan Trust for Culture, plusieurs missions archéologiques françaises ou encore le musée du Louvre. Les modèles 3D produits permettent à la fois aux chercheurs de disposer d’une documentation technique extrêmement précise et au grand public de découvrir des sites d’exception, aujourd’hui inaccessibles, tels . . . → En lire plus