Conférence : Le Quatuor pour la fin du temps d’Olivier Messiaen (Paris, 31 janvier)

Ce cycle de conférences organisé conjointement par la BnF et l’INHA met en valeur les collections des deux institutions. À chaque séance, un conservateur de la BnF ou de l’INHA et un universitaire, chercheur ou spécialiste, présentent un document phare sorti exceptionnellement des collections. Conférences organisées dans le cadre de la réouverture du site Richelieu, Bibliothèques, Musée, Galeries, en partenariat avec la Bibliothèque nationale de France.

Description de la séance

Le Quatuor pour la fin du temps, œuvre majeure d’Olivier Messiaen, a été composé en grande partie au Stalag VIII A du camp de Görlitz, en Silésie, où le compositeur était emprisonné avec d’autres musiciens. L’œuvre est créée au camp, le 15 janvier 1941, devant des centaines de détenus. Le manuscrit, . . . → En lire plus

Table-ronde : « The Period Rooms » (Paris, 26 janvier 2017)

The Period roomsÀ l’occasion de la publication de The Period Rooms. Allestimenti storici tra arte, collezionismo e museologia aux Bononia University Press, nous avons le plaisir de vous convier jeudi 26 janvier 2017 à 16h00 à une table-ronde en présence des auteurs et autour des directeurs de la publication :

Sandra Costa, professeur d’histoire de l’art à l’Alma Mater Studiorum de Bologne,

Dominique Poulot, professeur d’histoire de l’art à Paris 1 Panthéon-Sorbonne,

Mercedes Volait, directeur de recherche au CNRS.

La table ronde sera modérée par Delphine Burlot, maître de conférences en histoire de l’art à Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne – Galerie Colbert 2, rue Vivienne 75002 . . . → En lire plus

Conférence : « Expressions et contexte des manifestations dansées médiévales » par Panayota Volti (Paris, 15 Février 2017)

"Roman de la Rose", Ms. Yates Thomson 21, c. 1380, fol. 8v, Londres, British Library © The British Library

« Roman de la Rose », Ms. Yates Thomson 21, c. 1380, fol. 8v, Londres, British Library © The British Library

Création à vocation éphémère, la danse au Moyen Âge central et tardif (XIIe-XVIe siècles) investissait régulièrement des lieux tantôt précis, tantôt aléatoires, soit avec une périodicité établie, soit de manière ponctuelle, voire spontanée. En l’absence de vestiges matériels, d’après certaines sources textuelles et figurées qui nous sont parvenues, il s’agira d’explorer les liens signifiants qui liaient les manifestations dansées à leur contexte, aussi bien spatial que socio-culturel. Pour ce qui est de l’aire géographique, les exemples relèveront aussi bien . . . → En lire plus

Séminaires : « La Muséologie sociale au Brésil » (Paris, 23-27 janvier 2017)

museu-da-favelaSéminaire de muséologie La Muséologie sociale au Brésil : poétiques et politiques à l’œuvre fondées sur une expérience pratique. Paris, Ecole du Louvre, 23-27 janvier 2017 Invité :

Pr. Mario Chagas, Muséologue et poète, docteur en sciences sociales, Universidade Federal, Rio de Janeiro S’appuyant sur une expérience de terrain menée ces dix dernières années, ce séminaire cherche à explorer les tendances actuelles de la muséologie sociale au Brésil. Ce nouvel élan dans la réflexion muséale implique la mise en œuvre de nouvelles poétiques et politiques des musées et de la muséologie. Seront présentés et discutés les exemples des musées et écomusées brésiliens suivants qui, chacun à leur façon, sont tous fortement liés . . . → En lire plus

Séminaire : « De l’analyse des matériaux à l’archéologie des processus de création : Icônes éthiopiennes du XVe siècle » (Paris, 2 février 2017)

undefined

A partir d’un projet initial sur l’identification des matériaux, cette présentation verra comment interroger les processus de création et de fabrication des icônes éthiopiennes à partir du corpus de données matérielles créé à cette occasion. A travers ce que l’on peut discerner de l’organisation du travail, elle reviendra sur les questions propres aux pratiques d’attribution et à l’auctorialité de ces peintures en l’absence d’informations textuelles.

Claire Bosc-Tiessé, historienne de l’art (CNRS, Institut des Mondes Africains) et Sigrid Mirabaud, chimiste (Inp), travaillent depuis plusieurs années sur un projet d’analyses des matériaux constitutifs des peintures et sur les processus de création et de fabrication à partir d’un corpus d’icônes et de peintures murales éthiopiennes datées entre le XIIIe et le XVIIIe . . . → En lire plus

Table ronde : « Charles Le Brun : l’artiste de l’état ? Nouvelles perspectives de recherche sur l’artiste et l’art de la tapisserie » (Paris, 22 février 2017)

lebrunTable ronde : « Charles Le Brun : l’artiste de l’état ? Nouvelles perspectives de recherche sur l’artiste et l’art de la tapisserie » Mercredi 22 férvier 2017, 17h-19h

Table ronde en présence de : Bénédicte Gady et Nicolas Milovanovic sur l’exposition Charles Le Brun (Charles Le Brun. Le peintre du Roi-Soleil, Musée du Louvre-Liénart, 2016) ; Gaëlle Lafage (Charles Le Brun : décorateur de fêtes, PUR, 2015) ; Wolf Burchard (The Sovereign Artist : Charles Le Brun and the Image of Louis XIV, Paul Holberton publishing, 2016) Pascal Bertrand (La peinture tissée, Théorie de l’art et tapisseries des Gobelins sous Louis XIV, PUR, 2015 et pour son dernier livre sur Histoire de l’histoire de la tapisserie et des arts décoratifs, Éditions Esthétiques . . . → En lire plus

Table ronde « Les femmes artistes aux XVIIIe et XIXe siècles, nouvelles perspectives » (Paris, 26 janvier 2017)

Les femmes artistes aux XVIIIe et XIXe siècles : nouvelles perspectives

Table ronde animée par Anne Lafont (INHA/LEGS/CNRS) avec Charlotte Foucher-Zarmanian et Séverine Sofio

Deux monographies viennent de paraître sur la question des femmes artistes et/ou des artistes femmes dans les mondes de l’art français des XVIIIe, XIXe et XXe siècles. Écrits par deux historiennes de l’art et chercheuses au CNRS : Charlotte Foucher-Zar- manian et Séverine Sofio, ces livres, forts d’une historiographie artistique abondante et conflictuelle, reposent, de manière inédite et dans un débat en français, la question de l’histoire des femmes, des études de genre, des approches quantitatives, de l’inter- prétation des imaginaires, mais aussi du statut social et professionnel dans le milieu de l’art.

Quels sont . . . → En lire plus

Séminaire : Le mouvement Arts and Crafts et l’Empire britannique (Paris, 24 janvier 2017)

Ancien marché Michelet à Oran, construit en 1936, Georges Wolff architecte. Cliché Alice Sidoli, 2016Que les contours en aient été déterminés par la colonisation, par des «modernités indigènes », par les conditions de la guerre froide ou désormais par le système de la « starchitecture », l’architecture et les arts qui lui sont liés sur les pourtours sud et est méditerranéens, et au-delà dans la Péninsule arabique, constituent un vaste champ d’étude encore largement en friche. Les mêmes grands noms — Le Corbusier à Alger, Écochard à Beyrouth — sont indéfiniment travaillés, au détriment de l’appréhension d’un paysage plus riche et plus complexe, qui prend à revers bien des certitudes et questionne les circuits et les enracinements de la pratique . . . → En lire plus

Séminaire : Le Club des Princes au Caire (1897-1902) : commande, décors et ancrage urbain (Paris, 17 janvier 2017)

Ancien marché Michelet à Oran, construit en 1936, Georges Wolff architecte. Cliché Alice Sidoli, 2016

Que les contours en aient été déterminés par la colonisation, par des « modernités indigènes », par les conditions de la guerre froide ou désormais par le système de la « starchitecture », l’architecture et les arts qui lui sont liés sur les pourtours sud et est méditerranéens, et au-delà dans la Péninsule arabique, constituent un vaste champ d’étude encore largement en friche. Les mêmes grands noms — Le Corbusier à Alger, Écochard à Beyrouth — sont indéfiniment travaillés, au détriment de l’appréhension d’un paysage plus riche et plus complexe, qui prend à revers bien des certitudes et questionne les circuits et les enracinements de la pratique . . . → En lire plus

Conférence autour de l’ouvrage : « La ruine et le geste architectural » (Paris, 9 janvier)

conf_livre-archi_10-01-17_300dpiDans une lettre qu’il adressait à Louis Grodecki au sujet de Architecture gothique et pensée scolastique, Erwin Panofsky écrivait : « Des études de ce type ne peuvent se justifier qu’avec des contradictions qui les prolongent ». Assurément, beaucoup d’ouvrages suscitent un intérêt critique et appellent de semblables débats. C’est pourquoi l’Institut national d’histoire de l’art a créé, sur une proposition de Christine Mengin, le cycle À propos d’un livre d’architecture, qui a pour objet de mettre à l’honneur un ouvrage traitant d’histoire de l’architecture et/ou de la construction. Présenté par son ou ses auteurs, le volume est alors placé dans le champ critique par un discutant. Au-delà d’une simple présentation, il s’agit donc, de la part . . . → En lire plus

Conférence des Lundis numériques : « La stratégie numérique à la Bibliothèque nationale de France » (Paris, 9 janvier)

lundis_numeriques_wordleL’INHA effectue depuis plusieurs années une veille active dans le domaine des humanités numériques avec un accent porté sur ce qui touche au domaine visuel. De nombreux contacts et échanges sont régulièrement établis entre les différentes composantes de l’établissement et diverses équipes sur des problématiques et des projets concernant les enjeux, les représentations, les aspects techniques ou les questions juridiques liées à l’histoire de l’art et à l’image.

Description de la séance

En 2016, la Bibliothèque nationale de France a publié son Schéma numérique, qui expose en 120 pages sa stratégie et ses projets en matière de numérique. Reflétant et alimentant la dynamique d’innovation de l’établissement en lien avec ses publics et ses partenaires, il dresse un état des lieux . . . → En lire plus

Séminaire : « L’iconographie musicale et l’art occidental – II. Lieux et espaces en musique »

Titien, La Bacchanale des Andriens, huile sur toile, v. 1523-1526, Museo del Prado (détail)

Titien, La Bacchanale des Andriens, huile sur toile, v. 1523-1526, Museo del Prado (détail)

Dans le prolongement d’une première session dédiée aux représentations des pratiques musicales et à leurs significations, la deuxième édition du séminaire « L’iconographie musicale et l’art occidental » sera consacrée aux représentations de la musique dans les lieux et espaces où s’accomplit la performance musicale. On envisagera ces lieux et espaces dans leurs dimensions vécues, mentales et dans leurs représentations visuelles. Qu’ils soient réels ou fictifs, qu’ils inscrivent la musique dans une construction spéculative du monde, ces lieux et espaces sont de différentes natures : parfois clos . . . → En lire plus

Présentation d’ouvrage : « Architectures du Vietnam colonial. Repenser le métissage » (Paris, 14 décembre)

architecture_coloniale-okEn Indochine, durant près d’un siècle de présence française (1859-1954), l’architecture a redessiné le paysage urbain. Souvent interprétée comme un outil de pouvoir, elle est en réalité une production conjointe du colonisateur et du colonisé. Elle est envisagée ici non pas dans un rapport duel, mais dans une lecture qui croise analyse des techniques et dimension sociale du bâti. Par l’étude de bâtiments de nature diverse et le dépouillement d’archives inédites, l’auteur nous livre un passionnant décryptage des villes du Vietnam colonial, tout en apportant un éclairage sur les pratiques architecturales d’aujourd’hui. Son interprétation d’une architecture interculturelle et hybride nous invite à repenser la notion de métissage.

En savoir plus sur l’ouvrage . . . → En lire plus

Conférence : « Le Codex Dyson-Perrins : culture antiquaire et création artistique à Rome au temps de la Contre-Réforme », par Emmanuel Lurin (Paris, 18 Janvier 2017)

"Vue du groupe des Dioscures sur le Quirinal", vers 1580, plume et encre brune, New York, The Morgan Library, Codex Dyson Perrins, f° 37 r°.

« Vue du groupe des Dioscures sur le Quirinal », vers 1580, plume et encre brune, New York, The Morgan Library, Codex Dyson Perrins, f° 37 r°.

 

Le codex Dyson-Perrins compte parmi les plus beaux livres d’antiquités qui aient été conçus, écrits et dessinés à Rome, à la fin du XVIe siècle, à une époque où les antiquités chrétiennes suscitaient aussi un intérêt soutenu parmi les érudits. Ce précieux manuscrit, conservé à la Morgan Library (New York), contient aujourd’hui une cinquantaine de vues de Rome où les monuments anciens, tantôt restitués, tantôt montrés . . . → En lire plus

Conférence des lundis numériques : « À propos de l’étude sur la structuration des coûts de publication pour les revues françaises en SHS » (Paris, 12 décembre)

lundis_numeriques_wordleL’INHA effectue depuis plusieurs années une veille active dans le domaine des humanités numériques avec un accent porté sur ce qui touche au domaine visuel. De nombreux contacts et échanges sont régulièrement établis entre les différentes composantes de l’établissement et diverses équipes sur des problématiques et des projets concernant les enjeux, les représentations, les aspects techniques ou les questions juridiques liées à l’histoire de l’art et à l’image.

Description de la séance

La publication d’articles dans des revues scientifiques est un enjeu fort pour les institutions de recherche françaises car il s’agit bien d’un vecteur essentiel de la visibilité des travaux des chercheurs et il est fondamental de maximiser l’impact de ces travaux. Cette publication a un coût pour les . . . → En lire plus

Séminaire : « La Mode masculine 1820-1970 (II) : corps et objets » (Paris, 7 décembre 2016)

Publicité pour la marque Éminence dans la revue Le Chemisier de France, juin-juillet 1957Après une première année consacrée aux sources d’étude, la seconde année du séminaire La Mode masculine 1820-1970, organisé dans le cadre du programme Histoire de la mode et du vêtement, se propose de traiter des corps et des objets, en poursuivant le même objectif, qui est de mettre en lumière la singularité et la complexité de ces cent cinquante années de mode masculine. Singularité et complexité en réalité occultées par une idée formulée au début des années 1930, celle d’un « grand renoncement » masculin, qui serait responsable à la fois du caractère soi-disant neutre et uniforme de la garde-robe virile et de l’abandon par . . . → En lire plus

Conférence: « Aux origines de la normalisation des formats des tableaux à Paris : les « toiles de mesure » du XVIIe siècle », par Pascal Labreuche (Paris, 15 décembre 2016)

visuel-planche-encyclopedie-diderot-photo-claude-yvel

L’Encyclopédie ou dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers sous la direction de Denis Diderot et Jean le Rond d’Alembert © Claude Yvel.

Le GRHAM recevra Pascal Labreuche pour une conférence intitulée « Aux origines de la normalisation des formats des tableaux à Paris : les « toiles de mesure » du XVIIe siècle. »

Les premières traces d’une standardisation des formats des toiles à peindre (et des bordures ou cadres) apparaissent à Paris, dès la deuxième décennie du XVIIe siècle, selon les connaissances actuelles. Un phénomène de normalisation similaire est observable dans d’autres pays d’Europe à la même époque : Italie, Pays-Bas, Angleterre.

Tous ces systèmes nationaux . . . → En lire plus

Conférence : « Henry Caro-Delvaille (1876-1928). Une gloire déboulonnée », par Christine Gouzi (Paris, 14 décembre 2016)

H. Caro-Delvaille, "La Femme aux estampes", lithographie, 45,3x42 cm, 1902, coll. privée

H. Caro-Delvaille, « La Femme aux estampes », lithographie, 45,3×42 cm, 1902, coll. privée

Peintre de scènes de genre intimistes, portraitiste et décorateur, Henry Caro-Delvaille eut un succès fulgurant à Paris de 1900 à 1914, puis aux États-Unis, où il séjourna dès 1913 et où il s’installa définitivement en 1916. Il fut une figure des cercles picturaux, littéraires, musicaux et théâtraux de Paris et de New York, jusqu’à sa mort, survenue en 1928.

L’art de Caro-Delvaille est donc intéressant à plusieurs titres. L’artiste appartint à des mouvements picturaux de la Belle Époque essentiels pour comprendre la transition de l’Art nouveau à l’Art déco. De plus, son œuvre américain . . . → En lire plus

Conférence : La Grâce d’une cathédrale, une collection – Cycle « À propos d’un livre d’architecture » (Paris, 25 novembre 2016)

Le cycle « Livre d’Architecture » a pour objet de mettre à l’honneur un livre traitant d’histoire de l’architecture et/ou de la construction. Présenté par son ou ses auteurs, le volume est ensuite mis en valeur par un répondant. Au-delà d’une simple présentation il s’agit donc de faire état d’une pensée et de favoriser les débats, de comprendre les polémiques ou tout simplement de dégager les réflexions engendrées par le volume.

Présentation de la séance : La Grâce d’une cathédrale, une collection, La Nuée bleue

« Riche de son savoir-faire d’éditeur en région, La Nuée bleue a lancé en 2010 . . . → En lire plus

Conférence : « Quête spirituelle sous la direction de saint Martin selon Hans Memling » (Tours, 10 novembre 2016)

hans-memling-diptyque-de-maarten-van-nieuwenhove-1487-bruges-memlingmuseumDans ce qui est parfois appelé le trésor de l’Hôpital Saint-Jean à Bruges, se trouve, parmi d’autres œuvres de Hans Memling, le diptyque de Maarten van Nieuwenhove. Le dévot y est représenté en prière devant la Vierge et l’Enfant. Destiné à la dévotion personnelle de Van Nieuwenhove, le tableau contient un nombre important de détails qui relient le nom et la devise du commanditaire à des thèmes fondamentaux de la spiritualité et de la mystique flamandes. Hans Memling, maître brugeois d’origine allemande qui domine la troisième génération de l’école des Primitifs Flamands, montre ici comme ailleurs, que la minutie de l’exécution technique est égalée chez lui par la justesse de l’évocation symbolique d’idées religieuses profondes. Ainsi il n’oublie pas que ce . . . → En lire plus