Conférence : « La restitution des têtes maories à la Nouvelle-Zélande: un « retournement des choses » ? » par Mélanie Roustan (Paris, 2 mars 2016)

Tête maoriePeut-on considérer des têtes tatouées momifiées maories datant du XVIIIe siècle comme des « choses » ? Comment, d’objets de musée, (re)deviennent-elles restes ancestraux ? Nous rendrons compte du parcours, physique et symbolique, des dites « têtes maories » (toi moko), remises à la Nouvelle-Zélande après avoir été conservées plusieurs siècles au sein des collections des musées de France. En prenant comme point d’ancrage la cérémonie de restitution qui s’est tenue le 23 janvier 2012 au musée du quai Branly, à Paris, et en retraçant la trajectoire française des toi moko, nous nous essaierons à une anthropologie par la culture matérielle de ce « retournement des choses », de la modification de leur statut légal à la ritualisation de leur . . . → En lire plus

Conférence : « Le portrait de couple princier dans l’Empire vers 1490-vers 1550 : enjeux dynastiques et confessionnels » par Naima Ghermani (Paris, 12 avril 2016)

o_mariageanglais_bd[1]A la fin du XVe siècle, le portrait de couple est un genre très répandu dans les villes d’Empire auprès des familles de magistrats urbains ou celles de marchands. Plus rares sont les portraits de couples princiers. Il faut attendre la ‘Réformation’ pour voir s’accroître en nombre considérable ce genre dans les cours allemandes tant catholiques que protestantes, expansion qui coïncide avec une sévère législation sur le mariage doublée d’une importante littérature normative sur les bonnes épousailles.

Le couple marié et la famille se voient donc puissamment réinvestis non seulement par les commanditaires de portraits mais aussi par les juristes et par tous ceux qui, placés dans des positions de pouvoir qu’il soit ecclésiastique ou politique, font appel à lui pour . . . → En lire plus

Rencontres : « Holland America: A Transatlantic Dialogue, from 1609 to Today » (Paris, février-avril 2016)

Harry Holtzman et Piet Mondrian, Atelier d'Holtzman, New York City, 1941To celebrate our recent move next to the Fondation Custodia, an institution dedicated for more than a century to Dutch and Flemish art, the Paris Center & Library is hosting an exceptional series of dialogues focused on cultural exchange between Holland and America.

Running from February to April 2016, the dialogues will bring together international scholars and curators to evoke four particular moments in this shared cultural history.

“In Search of Utopia: The New World in the European Imaginary,” February 18 “‘Delirious New Amsterdam’: Art, Material Culture, and Circulation in New York and the Colonial Atlantic World,” March 17 “‘Holland Mania’: . . . → En lire plus

Conférence : « La photographie de vue d’exposition. Source de l’histoire de l’art contemporain » (Paris, 17 février 2016)

Vue de l’exposition « Un laboratoire des premières fois ». Les collections de la Société Française de Photographie. Musée départemental Arles antique, Rencontres d’Arles, 2012.

Vue de l’exposition « Un laboratoire des premières fois ». Les collections de la Société Française de Photographie. Musée départemental Arles antique, Rencontres d’Arles, 2012.

L’exposition a fait l’objet de nombreuses analyses et pourtant son rapport à la photographie (son « devenir-image » et sa photogénie) est rarement évoqué. Considérée comme un procédé, elle développe de nombreux liens avec celui de la photographie. Toutes les deux consistent à « montrer ». L’objectif de cette recherche est d’analyser les spécificités de la photographie de vue d’exposition dans le contexte du développement récent, . . . → En lire plus

Rencontres : « Atelier de l’ARIP » (Paris, 18 Février 2016)

Négatif couleur, tirage chromogénique, 6 x 7 cm, in Il profilo delle nuvole, 1980-1992, © Eredi Ghirri Courtesy Photothèque Bibliothèque Panizzi, Reggio d’Émilie, Italie

Négatif couleur, tirage chromogénique, 6 x 7 cm, in Il profilo delle nuvole, 1980-1992, © Eredi Ghirri Courtesy Photothèque, Bibliothèque Panizzi, Reggio d’Émilie, Italie

Nous avons le plaisir de vous inviter à la quatrième séance des ateliers méthodologiques de l’ARIP (Association de recherche sur l’image photographique).

Cette séance, programmée à mi-parcours de l’année 2015-2016, aura pour but de faire le bilan, tou·te·s ensemble, des ateliers mensuels, et pourra être l’occasion d’évoquer autres activités menées au sein de l’ARIP. Cette rencontre, n’est pas soumise à un ordre du jour prédéfini : elle, sera . . . → En lire plus

Rencontres : Table ronde autour des travaux de Dario Gamboni (Paris, 11 février 2016)

Dario GamboniTable ronde autour des travaux de Dario Gamboni, à l’occasion de la publication de trois ouvrages aux Presses du réel

La Destruction de l’art. Iconoclasme et vandalisme depuis la Révolution française (2015) Images potentielles. Ambiguïté et indétermination en art moderne (2016) Gauguin au « centre mystérieux de la pensée » (2013)

Thierry Dufrêne, Emmanuel Fureix, Christian Joschke, Ségolène Le Men et Michel Weemans s’entretiendront avec

Dario Gamboni, professeur à l’université de Genève

Jeudi 11 février 2016, 18h-20h INHA, salle Fabri de Pereisc 2, rue Vivienne, 75002 Paris

Venez nombreux !

Événement organisé par le HAR EA 4414 http://www.lespressesdureel.com/auteur.php?id=1216&menu

Musée de Cambrai : la parole aux doctorants autour de la collection. Cycle de conférences

CambraiLa parole aux doctorants Cycle de 5 rencontres consacré à la recherche scientifique menée par des doctorants sur les collections du musée des beaux-arts de Cambrai octobre 2015 – juin 2016, Auditorium du musée – ouvert à tous et gratuit

Étude des œuvres et des techniques, histoire des artistes et des collections… la recherche scientifique reste au cœur des missions d’un musée.

Cette année, le musée des beaux-arts de Cambrai initie un cycle inédit de cinq rencontres développées autour de ses collections. Il donne la parole à de jeunes chercheurs en histoire de l’art de l’Université de Lille 3, qui apportent un regard neuf et actuel sur les collections. Ouverts à tous et gratuits, ces rendez-vous sont l’occasion de partager les . . . → En lire plus

Conférence : « Le pinceau au service du sabre : les artistes français et polonais enrôlés par Napoléon » (Bibliothèque polonaise, 26 janvier 2015)

Bibliothèque polonaiseConférence donnée par Christophe Beyeler, conservateur en chef (Musée Napoléon Ier, Château de Fontainebleau).

Tous les régimes d’une France fertile en bouleversements ont cherché à asseoir leur pouvoir par l’image. Napoléon y a de son vivant excellé par la propagande, employant pour la valorisation de ses victoires tant sa propre plume que le pinceau des meilleurs artistes. Pour camper les cérémonies grandioses de 1804, il s’adresse à Jacques-Louis David, régicide mué en Premier Peintre de Sa Majesté, tandis que Dominique-Vivant Denon, directeur du musée Napoléon, embauche les nouveaux talents.

Au Salon, tenu tous les deux ans au Louvre rebaptisé musée Napoléon, se juxtaposent et se mesurent fruits des commandes officielles et initiatives individuelles d’artistes soucieux de percer. Enjeux brûlants pour . . . → En lire plus

Séminaire : « Les arts du superflu, un luxe indispensable ? » (Archives de Paris, février-juin 2016)

Les arts du superfluDe la parfumerie à la haute couture, en passant par l’horlogerie et l’artisanat du bronze, la création parisienne impose très tôt une certaine vision du bon goût. Loin du cliché superficiel, le programme des interventions invite à s’interroger sur les conditions économiques et sociales de production, à travers l’exemple de la fabrication des fleurs artificielles ou des manufactures de luxe.

La question de l’image de ces maisons est quant à elle abordée à travers deux prismes : le développement de la presse de mode et les actions menées par les fabricants pour protéger leurs créations de la contrefaçon. Enfin certaines interventions évoquent la question de la consommation de ces créations – les montres ou . . . → En lire plus

Séminaire : « Les années 1980 » (Paris, janvier-juin 2016)

Keith Haring, Sans titre, 1982Depuis une dizaine d’années, on assiste à un intérêt croissant des historiens de l’art et de la culture pour les années 1980. Il s’agit notamment de retrouver, au-delà des préjugés de superficialité, de désengagement et de triomphe du marché, l’épaisseur politique et idéologique des productions de cette décennie. Les années 1980 furent également le terreau dans lequel naquirent ou se développèrent nombre d’approches critiques nouvelles dont l’histoire des arts est aujourd’hui redevable. Les hiérarchies entre les formes visuelles et plastiques, les catégories sexuelles et sociales, les frontières géographiques de la création en furent durablement bouleversées, tout comme le rapport au temps, à la mémoire et à l’anachronisme.

Ce séminaire mensuel, sous forme d’atelier, se propose de réunir . . . → En lire plus

Séminaire : « L’amour de l’art. Érotique de l’artiste et du spectateur au XVIe siècle » (Paris, 22 janvier 2016)

Veronèse, Leda, AjaccioLa quatrième séance du séminaire collectif d’histoire de l’art de la Renaissance se tiendra le vendredi 22 janvier de 18h à 20h à l’INHA en salle Giorgio Vasari.

Lise Wajeman, maître de conférences à l’Université d’Aix-en-Provence, interviendra sur le thème suivant : L’amour de l’art. Érotique de l’artiste et du spectateur au XVIe siècle. « L’amour de l’art » à la Renaissance, loin de concerner les seuls traités d’arts, intéresse aussi la théologie, la médecine ou les fictions, qui l’abordent souvent de façon concrète, comme une circulation désirante entre l’artiste, l’image et le spectateur. L’art qui s’invente au XVIe siècle vise à atteindre le spectateur, dans sa subjectivité propre, en le charmant : la beauté n’est plus . . . → En lire plus

Rencontres : « Atelier de l’ARIP » (Paris, 19 janvier 2016)

Jules Janssen, Tâches et granulations, d’après l’original du 1er juin 1881 © OBSPMPour commencer cette nouvelle année, nous vous invitons chaleureusement au troisième atelier de l’ARIP :

Rendez-vous mardi 19 janvier 18h30-20h30, salle Jullian (1er étage) INHA, 2 rue Vivienne, Paris 2e

Nous avons le plaisir d’accueillir deux intervenant.e.s, Alice Aigrain et François Maheu, qui viennent nous présenter leurs recherches et nous exposer un problème méthodologique spécifique.

Alice Aigrain (Université Paris 1-Panthéon-Sorbonne, Master Histoire de l’art) – Jules Janssen à l’épreuve de l’histoire culturelle : le questionnement des limites

Jules Janssen est paradoxalement une figure tutélaire de l’histoire de la photographie du XIXe siècle et une personnalité dont bien des aspects ont été . . . → En lire plus

Atelier franco-allemand : « Questions de techniques en histoire de l’art »

CAHLAtelier franco-allemand : « Questions de techniques en histoire de l’art » (Paris, 4 – 9 avril 2016)

Organisé par le Centre allemand d’histoire de l‘art, l’École nationale supérieure des beaux-arts et l’École du Louvre

Depuis longtemps déjà, l’enseignement des matériaux de peinture, des techniques artistiques et des procédés de reproduction ne font plus partie, à de très rares exceptions près, de la formation de l’historien d’art. Tout au long de sa carrière, celui-ci est néanmoins constamment confronté à ces connaissances supposément acquises, que ce soit sur les manières de dessiner, le papier, les couleurs ou leurs propriétés. Ceci vaut aussi pour la peinture à l’huile, le moulage du bronze ou la gravure, pour ne citer que les procédés les plus . . . → En lire plus

Un cycle de conférences sur Versailles

wzobj-image_54897bd541f5bSociété française d’archéologie

Conférences 2015-2016

Versailles, entre château et jardins Architecture, décors, usages des lieux

* Jeudi 14 janvier 2016 à 18h00 (Paris 9e, Espace Bernanos) Girardon, le sculpteur de Louis XIV par Alexandre MARAL, archiviste paléographe, conservateur en chef chargé des sculptures au Centre de recherche du Château de Versailles.

* Jeudi 4 février 2016 à 18h00 (Paris 6e, centre A. Malraux) L’aile et l’escalier Gabriel : projet inabouti et acte manqué par Frédéric DIDIER, architecte en chef des Monuments historiques

* Jeudi 10 mars 2016 à 18h00 (Paris 9e, Espace Bernanos) Du Louvre à Versailles : l’affirmation de la chambre du roi par Vivien RICHARD, archiviste paléographe, conservateur du patrimoine, Archives nationales

* Jeudi 31 mars 2016 à 18h00 . . . → En lire plus

Séminaire : « La Mode masculine 1820-1970 (II) : corps et objets » (Paris, 6 janvier 2016)

img_SEM-Mode-Masc2Première séance du séminaire du programme « Histoire de la Mode et du Vêtement »

Jean Da Silva, professeur (université Paris I Panthéon-Sorbonne)

La toison masculine : un non-dit ? – Daniel Blouin, Commission d’histoire (Société d’encouragement pour l’industrie nationale, Paris) Autour de Gibus, chapeaux d’hommes, systèmes et espaces productifs en France, 1810-1860 – Claudette Joannis, conservateur en chef honoraire du patrimoine (Paris) Les bijoux d’hommes, signes et insignes, 1820-1870

Archives audiovisuelles

« Mode masculine », Magazine féminin, émission de Maïté Célérier de sannois, 20 septembre 1962 Ina (ortF)

Accéder aux informations sur le cycle « La Mode masculine 1820-1970 : sources d’étude »

6 janvier 2016 – 14h-17h Galerie Colbert Salle Giorgio Vasari Institut national d’histoire . . . → En lire plus

Conférence : « Un recueil de gravures de mode du XVIIe siècle enluminé de la collection Roger de Gaignières » (Paris, 5 janvier 2016)

Janvier_no_profileLe département des Estampes et de la photographie possède de nombreux recueils de gravures de mode de la fin du XVIIe siècle ayant appartenu à de grands collectionneurs du temps de Louis XIV, le marquis de Beringhen (1651-1723) ou l’érudit Roger de Gaignières (1642-1716). Ces albums reflètent l’engouement qui traversa toutes les couches de la société pour ces estampes diffusant la mode parisienne et de flatteuses images de la cour du Roi Soleil. L’appropriation de ces gravures passe souvent par la mise en couleur des planches, voire leur embellissement par l’ajout de pièces de tissus, les transformant en véritables « estampes habillées ».

Vanessa Selbach, chef du service de l’estampe ancienne et de la réserve, BnF Pascale Cugy, ATER à l’Université . . . → En lire plus

Colloque : « L’industrie de l’art : Gotffried Semper » (Paris, 13-14 janvier 2016)

220px-Gottfried-semperL’industrie de l’art : Gottfried Semper

L’industrie de l’art : Gottfried Semper, l’architecture et l’anthropologie dans l’Europe du XIXe siècle Architecte, théoricien de l’art et des « arts industriels », Gottfried Semper (1803, Hambourg – 1879, Rome) a nourri ses écrits des apports de la linguistique, de l’anthropologie, de l’archéologie et des sciences naturelles. Ses projets muséaux sont au cœur des débats sur l’art et le musée des XIXe et XXe siècles. Ils ouvrent des voies encore largement inexplorées à l’étude des pratiques contemporaines dans ce domaine. Les séjours de Gottfried Semper à Paris, décisifs dans la formation de sa pensée, ainsi que ses échanges avec ses contemporains, sont autant de prétextes pour jeter un regard neuf sur son œuvre. Ses idées sur . . . → En lire plus

Table ronde : « Fragments, déchets: des ruines contemporaines ? » (Paris, 16 décembre 2015)

© Indonésie, 14 janvier 2005, U.S. Navy photo by Photographer’s Mate 3rd Class Tyler J. Clements. Wikimedia Commons.

© Indonésie, 14 janvier 2005, U.S. Navy photo by Photographer’s Mate 3rd Class Tyler J. Clements. Wikimedia Commons.

Au XXe siècle, la ruine cesse d’être seulement un motif pour devenir matériau et méthode. Les pratiques comme le collage ou l’assemblage entraînent des fragments, des déchets, dans les œuvres et mêlent d’une manière nouvelle la destruction à la pensée artistique. L’incomplétude, la faille ouverte dans les formes, les récits, les compositions, constituent une modalité nouvelle de la création. La ruine dépasse alors la seule architecture pour concerner par métaphore les édifices de l’esprit. Lors d’une table ronde pluridisciplinaire, nous proposons . . . → En lire plus

Conférence : « Le chantier de l’église de San Zulian à Venise durant le XVIe siècle » par Valentina Sapienza (Paris, 19 décembre 2015)

Eglise San ZulianLa troisième séance du séminaire collectif d’histoire de l’art de la Renaissance se tiendra le vendredi 18 décembre de 18h à 20h à l’INHA en salle Giorgio Vasari.

Valentina Sapienza, maître de conférences à l’Université de Lille, interviendra sur le thème suivant:

Le chantier de l’église de San Zulian à Venise durant le XVIe siècle. De la peinture “provisoire” à la peinture invisible.

 

Le séminaire est organisé par le Centre d’Etudes Supérieures de la Renaissance (Université de Tours), le Centre d’Histoire et de Théorie des Arts (EHESS), l’Ecole Pratique des hautes Etudes et le Centre d’Histoire de l’Art de la Renaissance (Université Paris 1 Panthéon Sorbonne).

Programme annuel du séminaire collectif : Seminaire Renaissance 2015-2016

. . . → En lire plus

Cycle de conférences Byzance et Moyen Age : « Visibilité et présence de l’image dans l’espace ecclésial » (Paris, INHA, 18 février-16 juin 2016)

 

imgresCycle de conferences: Byzance et Moyen Age occidental

Institut National d’Histoire de l’Art, salle Vasari, 2 rue Vivienne, 75002 Paris, February 18, 2016, February 18 – June 16, 2016

Cycle de conférences Visibilité et présence de l’image dans l’espace ecclésial. Byzance et Moyen Age occidental Les jeudis 18 février, 24 mars, 19 mai et 16 juin 2016 INHA, salle Vasari (salle Jullian le 16 juin 2016) 2, rue Vivienne 75002 Paris En quatre demi-journées, des spécialistes de l’Orient byzantin et de l’Occident latin dialogueront autour de thématiques qui prolongeront la réflexion menée lors de la journée d’étude introductive du 25 septembre 2015. Ce cycle s’inscrit dans le programme de recherche IMAGO-EIK?N. Regards croisés sur l’image médiévale entre Orient et Occident . . . → En lire plus