Art History in India and Its Discontents in Global Times / Malaise de l’histoire de l’art en Inde à l’ère de la mondialisation

Par Parul Dave-Mukherji, professor at the School of Arts and Aesthetics, Jawaharlal Nehru University, New Delhi, India

18 juin 2014 – 18h30 Galerie Colbert Salle Giorgio Vasari entrée libre

Accès

6 rue des Petits-Champs ou 2, rue Vivienne 75002 Paris

 

Dans le cadre du programme « Arts et mondialisation »

What becomes of art history when the world shrinks into a planet? Globalization has posed a challenge as much to Eurocentric art histories in the west as to nationalist art histories in India. How does one evolve a narrative for Indian art when the logic of the narrative itself is at stake? Drawing from current debates about the impact of globalization on art history and art writing, I will assess their relevance for Indian art history and art practice. I . . . → En lire plus

Conférence : « Le corps de l’acteur : un corps politique ? »

19.06.2014Les Conférences de la Ligne générale Le corps de l’image: art et biopouvoir

Le corps de l’acteur : un corps politique ? par Béatrice Picon-Vallin, directrice de recherches au CNRS (THALIM)

L’art de la scène est sans doute aujourd’hui le plus vivant – le plus inventif – des arts visuels. Il s’agit pourtant d’un art essentiellement public en un temps de crise économique et de restriction budgétaire. Mais le paradoxe n’est qu’apparent. C’est qu’il résiste mieux que les autres aux lois du marché qui cannibalisent un peu partout le champ culturel. Surtout, le corps de l’acteur est tout le contraire de ces corps dociles qu’évoquait Foucault pour définir le biopouvoir. De Meyerhold à Kantor, le corps de l’acteur a fini par . . . → En lire plus

Post-cinématique. Vers des nouveaux régimes de temporalités ?

À partir de la notion d’écran exposé, ce séminaire cherche à mettre en avant la convergence et les processus d’hybridation entre le cinéma, l’art contemporain et les médias pris dans une perspective archéologique. Plus précisément, il s’agira de s’intéresser à la notion d’écran, en en retraçant la généalogie, en s’interrogeant sur leur nature, format et mise en espace : des écrans pré-cinématographiques à celui du téléphone portable, en passant par les écrans multiples des installations. Ce sont donc également les nouvelles pratiques et les nouveaux usages de l’image via un écran qui seront ici questionnés.

Élément constitutif des salles de cinéma, puis des installations dans les galeries d’art, l’écran, aujourd’hui, est en effet partout jusqu’à devenir partie intégrante de notre expérience . . . → En lire plus

Pour une histoire de l’art et de la table – La table exposée

Se nourrir est une nécessité pour les êtres vivants. À cette contrainte biologique les hommes ont étayé un édifice culturel complexe et chargé de sens, la cuisine. Allant du choix et de la mise en oeuvre des aliments à leur service à table, la cuisine peut être comprise comme l’interprétation toujours renouvelée d’un besoin naturel inatteignable en tant que tel. Les arts dits « de la table », les arts décoratifs, l’architecture, mais aussi la mode ou la musique jouent dans l’instauration de la cuisine le rôle de cadres – ou de « hors d’oeuvres » venant autour et à côté de la cuisine proprement dite. Secondés par la gastronomie – depuis l’appréciation privée de la qualité des mets et . . . → En lire plus

Cycle de conférences de Victor Stoichita à l’auditorium du Louvre : « L’image de l’Autre. Noirs, Juifs, Musulmans et « Gitans » dans l’art occidental des Temps modernes (1453-1789) »

Victor StoichitaLa Chaire du Louvre par Victor I. Stoichita

L’image de l’Autre. Noirs, Juifs, Musulmans et « Gitans » dans l’art occidental des Temps modernes (1453-1789)

Cycle de conférences, suivies de projections

Auditorium du Louvre

Les jeudis, du 18 septembre au 16 octobre à 18h30

Sur un sujet original, lié aux collections du musée, un historien de renom présente à l’auditorium un réflexion inédite, qui donne lieu à des rapprochements transdisciplinaires entre des œuvres du monde entier. À la fois exposés savants, causeries ouvertes au grand public et rencontres avec des personnalités exceptionnelles, ces conférences s’accompagneront d’un cycle de cinéma, proposant ainsi un écho contemporain au propos historique qui sera développé.

Pour la sixième édition de la Chaire du Louvre, . . . → En lire plus

Décryptage : ce que les séries télévisées font à l’art contemporain

image table rondeMardi 10 juin 2014 17h Salle Giorgio Vasari Galerie Colbert entrée libre

Accès

6 rue des Petits-Champs ou 2, rue Vivienne 75002 Paris

Ce sont plus particulièrement les départements d’études anglophones qui aujourd’hui favorisent l’étude des séries télévisées en pointant les questions relatives aux genres, aux classes et aux minorités ethniques, alors que l’histoire de l’art délaisse ce champ de recherche dont les retombées sur la création artistique ne sont pourtant pas négligeables, et plus particulièrement pour les oeuvres relevant de l’image en mouvemæÂent. De David Lynch à Philippe Parreno, de Ryan Gander & Stuart Bailey à Liam Gillick, les exemples sont probants. Il convient d’étudier les processus créatifs et les effets esthétiques en résultant, mais aussi de déterminer . . . → En lire plus

Séminaire de recherche : Fictions et frictions culturelles. Art et patrimoine en action. Atelier 3. Institutionnaliser l’histoire récente : études de cas en Afrique de l’Est

Labex CAP / Fictions et frictions culturelles. Art et patrimoine en action

Atelier 3. Institutionnaliser l’histoire récente : études de cas en Afrique de l’Est

Jeudi 5 juin 2014

Institut national du patrimoine, salle Champollion, 14h-17h 6 rue des Petits-Champs, Paris 2e

Séance proposée par Thomas Guindeuil et Nathan Réra (post-doctorants, Labex CAP)

Parce que l’instauration du patrimoine implique une sélection au présent d’objets produits dans un passé proche ou lointain à des fins de conservation, les rapports entre mémoire, histoire et institutions de conservation constituent un prisme fécond pour aborder la question des créations patrimoniales. Bibliothèques, centres d’archives écrites ou audiovisuelles et musées rassemblent des matériaux qui sont au coeur d’une écriture académique ou profane de l’histoire. Ces institutions . . . → En lire plus

Les conférences de la Ligne générale – Le corps des femmes ou la fabrique de l’intime par Catriona Seth

Le corps des femmes ou la fabrique de l’intime

par Catriona Seth (professeur à l’université de Lorraine)

Pas de siècle en apparence plus féminin que le XVIIIème, où les femmes sont partout, dans les salons, les antichambres, et même dans la rue. Mais elles sont plus encore… dans les alcôves : le corps des femmes est l’objet croissant d’un libertinage féroce, qu’attestent, entre autres, Sade et Laclos, ces deux prophètes maudits de la sexualité moderne, où l’éros n’est jamais qu’une modalité du pouvoir. Mais dans le secret de l’écritoire s’élabore une forme nouvelle de subjectivité, celle du journal intime, par où les femmes se réapproprient le langage public, et ce phénomène cardinal de leur histoire est une résistance décisive à . . . → En lire plus

Fictions et frictions culturelles : art et patrimoine en action

Fictions et frictions culturelles : art et patrimoine en action

Atelier Post-doc du Labex CAP, séance 2

Le territoire et ses reformulations esthétiques et patrimoniales

22 mai 2014, 10h00 – 16h00, salle Jullian, Galerie Colbert

Sous la responsabilité scientifique de Marion Duquerroy (INHA et Centre Pompidou) et Ariela Epstein (IIAC et HiCSA)

Dans les contextes post-industriels, la notion de territoire, que l’on retrouve dans des usages et des acceptions aussi protéiformes que ceux de « paysage culturel », de « ruin porn » ou de « friche », est au cœur de créations artistiques et patrimoniales diverses. Dans les mondes de l’art visuel et du patrimoine matériel, les traitements du territoire et du paysage, leur définition et leurs . . . → En lire plus

Les conférences de la Ligne générale : Le corps de la scène : quel théâtre aujourd’hui ? quelle culture demain ?

vlcsnap-2014-05-13-15h29m52s31Le corps de la scène : quel théâtre aujourd’hui ? quelle culture demain ? Entretien public avec Patrick Sommier (directeur de la MC93 Bobigny)

La MC93 est un théâtre exemplaire, sinon légendaire, par la qualité de sa programmation, qui fait droit au meilleur de la scène étrangère, à l’Est de l’Europe (et au-delà). L’art du théâtre est peut-être aujourd’hui le plus inventif des arts visuels, et ce théâtre dit de création, parfois difficile, toujours exigeant, est ainsi rendu accessible à tous. Rien ne prédisposait cette maison de la culture d’une banlieue parisienne à devenir une scène aussi réputée. Peu de moyens, pas de bureaucratie, et beaucoup de liberté : là est peut-être le secret de sa réussite. Un nouveau modèle pour . . . → En lire plus

Cycle de conférences : « Prophétie, apocalypse et temps » (Musée du Louvre, 19 Mai-19 Juin 2014)

RMN179571EEProphétie, apocalypse et temps

Cycle de conférences

Auditorium du Louvre

Lundi 19 mai, 26 mai, 2 juin, 16 juin et jeudi 19 juin

 

De tout temps, la prophétie est l’une des réponses que les hommes ont formulées pour faire face à leurs peurs et à l’inconnu. Le Louvre propose, au sein de diverses civilisations, une exploration des différentes formes de la prophétie ainsi que des notions qui l’accompagnent : temporalité, destin, libre-arbitre… Ces thèmes seront interrogés tant à travers l’histoire que la philosophie ou encore les arts.

Quand la crise est là, que le présent apparaît sans issue, deux manières de « donner forme » au temps ont fortement et durablement imprimé leurs marques : la prophétie et l’apocalypse. Ces . . . → En lire plus

Conférence : « La répétition disruptive » par Jean-Claude Bonne (Paris, 20 mai 2014)

Matisse, Nu bleu IV, 1952 La série bien connue de papiers découpés Nus bleus I-IV, exécutée par Matisse (en avril 1952) et largement vulgarisée par les posters, a ceci de très remarquable, sinon de troublant, que le dernier, Nu IV ressemble à un patchwork de morceaux aux découpes disparates, ébréchées et largement disjointes qui s’écarte résolument de la composition des trois autres dont les pièces sont beaucoup plus homogènes et mieux ajointées avec les blancs. Commencé le premier et terminé (en dernier) après un long travail dont il garde les multiples traces au fusain — « quand je travaille, c’est vraiment un sorte de cinéma perpétuel » —Nu IV atteste que Matisse était habité dès le départ par un problème dont . . . → En lire plus

Journée d’étude : « L’impressionnisme et la Politique » (Giverny, 23 mai 2014)

Cas4L’Impressionnisme et la Politique (Giverny, 23 May 14) Musée des impressionnismes Giverny, May 23, 2014 L’Impressionnisme et la Politique Some of the most challenging readings of French Impressionism have claimed that this movement was intrinsically political; that politics, in particular class relationships, lay at its core. Anglo-Saxon scholarship in particular has highlighted the strong political implications of the French Impressionist movement in the 1870s, and linked the group’s dissolution in the 1880s to its retreat from politics. The scenes of bourgeois private and urban entertainment produced by American artists in an Impressionist style one generation later seem patently unconcerned with politics. Does the transformation of French Impressionism into an international style evacuate all possible forms of social critique at a moment . . . → En lire plus

Appel à candidature : Séminaire international d’été de muséologie de l’Ecole du Louvre (1-12 septembre 2014)

Sans titreEcole du Louvre

Séminaire international d’été de muséologie

International museology summer seminar

Muséologie des édifices religieux : Du lieu de culte à la salle de musée

Museology of religious buildings

From a place of worship to a museum

Programme

Lundi 1er septembre 2014

9h00-10h00 (École du Louvre, salle Nara)

Ouverture du séminaire et présentation de l’École du Louvre.

Philippe Durey, conservateur général du patrimoine, directeur de l’École du Louvre

Sophie Mouquin, maître de conférences des universités, directrice des études de l’École du Louvre

Claire Merleau-Ponty, chargée de cours, responsable du parcours « Médiation » en master 2, École du Louvre,

conseil en muséologie

10h00-11h00 (École du Louvre, salle Nara) Présentation des participants.

11h15-12h45 (École du Louvre, salle Nara)

Introduction au . . . → En lire plus

Les conférences de la Ligne générale : Le corps du désir ou le sexe politique

Le corps du désir ou le sexe politique

Par Eric Alliez (professeur à Paris VIII et Kingston University)

Quelque chose d’essentiel se joue à Vienne, sur la fin des années soixante, qui est la part maudite, longtemps occultée, de l’art dit contemporain : l’avènement d’un corps animal (corps souffrant, corps sanglant), qui est le corps même du pouvoir, et pire, du biopouvoir, dont le stade ultime, écrit Foucault, est le nazisme, que l’Autriche n’a jamais su conjurer. Dans ce corps disciplinaire, que l’Etat s’approprie dans ses moindres fonctions, le sexe est par excellence un organe politique : on dira même qu’il n’est que ça. Günter Brus est la figure emblématique de cette coupure actionniste, où le dessin – l’action drawing – . . . → En lire plus

Conférence de Jennifer A. Greenhill : Flip, Linger, Glide : The Movements of Magazine Pictures and Their Publics, c. 1915

Conférence organisée dans le cadre du programme de la Terra Foundation for American Art :

Par Jennifer A. Greenhill Associate Professor of Art History, The University of Illinois, Urbana-Champaign

This paper seeks to get around the reductive taste concepts that have ghettoized periodical illustration in art historical scholarship by focusing on the physical experience of engaging with it. Although some scholars have worked to legitimate illustration by treating it as fine art, this approach leaves to one side its intimate engagement with the viewer’s body as she flips through the pages of a journal, perhaps placing it on her lap or close to her face to scrutinize the details of an advertisement, say, or an image embedded in a story. What might we learn by attending to the experience of . . . → En lire plus

Séminaire : La réception de l’Inde chez les artistes du romantisme européen: questions méthodologiques par Julie Ramos

ÉLa découverte des textes et des arts de l’«hindouisme» par les artistes romantiques, leur réappropriation en termes de ressources iconographiques, d’invention plastique et/ou d’outil conceptuel, ont jusqu’à présent été peu abordées en histoire de l’art, en comparaison des études qui leur sont consacrées en histoire de la littérature et de la philosophie. L’objectif de ce nouveau chantier de recherche est de réexaminer les corpus d’œuvres et de textes de certains artistes anglais, allemands et français de la période à l’aune de la circulation des sources asiatiques en Europe, afin d’envisager leur contribution aux processus créatifs singuliers et à leurs spécificités nationales. En s’appuyant sur la comparaison de quelques œuvres, le séminaire sera consacré aux questions méthodologiques soulevées par les relations entre ces recueils savants et les images romantiques.

Julie Ramos . . . → En lire plus

Prochaine réunion de l’ARIP (Association de Recherche sur l’Image photographique)

Lors de la prochaine réunion mensuelle de l’ARIP, le 6 mai, Isabella Seniuta (Master 2 en Histoire de la photographie, sous la direction de Michel Poivert, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne) présentera ses recherches sur La construction du marché des tirages photographiques entre Paris et New York (1970-1990).

Le développement du marché des tirages photographiques français est tout à fait récent et incontestablement lié au marché américain. Depuis les années 1990, le marché a atteint une première maturité. Pourtant, à la fin des années 1970, à Paris comme à New York, on comptait peu de galeries et de musées de photographies. Dès lors, se pose la question de la construction du marché des tirages photographiques dans le contexte d’après-guerre où New York s’érigea au rang de capitale artistique . . . → En lire plus

Conférence à l’occasion de la publication « Architecture et tradition académique au temps des Lumières » (Paris, ENC)

Sans titreLES MARDIS DE L’ECOLE DES CHARTES

Mardi 29 avril 2014, à 17h

en Grande salle de l’École nationale des chartes

Architecture et tradition académique au temps des Lumières

Basile Baudez débat avec Katie Scott

L’œuvre

Issu d’une thèse de doctorat soutenue à l’Éphé sous la direction de Jean-Michel Leniaud, cet ouvrage constitue la première synthèse jamais publiée traitant des rapports entre l’architecture, les architectes et l’institution académique au XVIIIe siècle en Europe.

Adoptant une méthode comparatiste, ce livre permet d’interroger la pertinence d’un modèle élaboré dans l’Italie humaniste et transformé au XVIIe siècle pour servir la politique culturelle de Louis XIV. Le succès . . . → En lire plus

[Association Histart] Cycle de séminaires professionnels « Le docteur en histoire de l’art, acteur de son projet professionnel vers l’entreprise »

Capture d’écran 2014-04-15 à 23.43.42L’association Histart a le plaisir de vous informer du lancement d’un cycle de séminaires professionnels intitulé « Le docteur en histoire de l’art, acteur de son projet professionnel vers l’entreprise ».

Ce projet, soutenu par la Région Ile-de-France et en partenariat avec la société Umalis, s’adresse aux doctorants et jeunes docteurs en histoire de l’art mais aussi de disciplines connexes (esthétique, arts plastiques, histoire, etc.).

Il s’agit d’inviter les jeunes chercheurs à une réflexion sur leurs compétences et sur l’adéquation de celles-ci avec le monde de l’Entreprise. En accompagnant en amont cette réflexion sur le projet professionnel, nous espérons faciliter la période de transition parfois difficile qui suit la thèse et préparer la poursuite de carrière hors du monde . . . → En lire plus