Séminaire « Construire, Restaurer, Détruire. Les chantiers du XVIIIe au XXe siècle » : Construction de chiffres, de mots et d’images : « cahiers » et correspondances de chantiers du XVIIIe au XXe siècle

Le chantier est producteur de ses propres archives : bâtir, restaurer ou détruire sont des actions qui s’accompagnent toujours d’une production parallèle faites de chiffres, de mots et d’images accompagnées à partir du xixe siècle par la rédaction quotidienne de cahiers qui narrent le chantier et donnent une cohérence à l’ensemble des sources produites. Ces derniers ouvrent une fenêtre souvent inédite sur le domaine de la construction en autorisant des enquêtes sémantiques, sociologiques et techniques. Ils constituent donc des sources aussi bavardes que prolixes, mais souvent ignorées dans l’écriture de l’histoire sociale et matérielle de la construction. L’objet de la séance sera donc de proposer une première . . . → En lire plus

Séminaire : « Towards a Social History of Photoliterature and the Photobooks » (Maison française d’Oxford, 2017-2018)

Seminar at the Maison Française d’Oxford 2017-2018 : « Towards a Social History of Photoliterature and the Photobook »

 

Programme du second trimestre :

La Maison Française d’Oxford accueille un séminaire sur la photolittérature et le photobook. Organisé par Paul Edwards (MFO/CNRS/LARCA), il se tient depuis octobre 2017 jusqu’à juin 2018. Le programme du second trimestre, ainsi que le rappel de l’argument du séminaire et des informations pratiques, sont retranscrits ci-dessous.

This international seminar brings together researchers working on photography and the book with interdisciplinary approaches, connecting the aesthetic and material dimensions of the photobook with social, economic and political perspectives.

Whilst the scope of the seminar encompasses . . . → En lire plus

Cycle de conférences « Trésors de Richelieu » : un trésor de l’Arsenal : la Bible de Saint-Jean d’Acre

Lorsque Saint Louis s’installe à Saint-Jean d’Acre entre 1250 et 1254, la cité cosmopolite où se côtoient chrétiens, juifs et musulmans, est la ville la plus florissante du Royaume latin de Jérusalem. Mais c’est sans doute sous l’impulsion du roi de France qu’un scriptorium y est fondé et qu’une production de manuscrits richement enluminés y prend naissance. Cette Bible, commanditée, sans doute, par Saint Louis qui l’aurait ensuite rapportée en France, présente une intéressante tentative de traduction de la Bible en langue vernaculaire et un important cycle d’enluminures où se mêlent style français et iconographie byzantine, reflet du creuset de cultures qu’est alors Saint-Jean d’Acre. Ce manuscrit est entré . . . → En lire plus

Conférence d’Isabelle Paresys : « Iconographies du vêtement et de la mode, images de temporalité » (DFK Paris, 16 janvier 2018)

Dans le cadre de son sujet annuel 2017/2018, le Centre allemand d’histoire de l’art a le plaisir de vous convier à la conférence « Iconographies du vêtement et de la mode, images de temporalité »

Par Isabelle Paresys maîtresse de conférences en histoire culturelle à l’université de Lille SHS, laboratoire IRHiS / CNRS

L’objectif de la conférence est de s’interroger sur la relation que les « images de mode » entretiennent avec le temps. Les études sur la mode insistent principalement sur la sémiotique des apparences ou analysent les esthétiques de leur représentations visuelles. Pourtant, dans une perspective historique longue, on ne . . . → En lire plus

Conférence : Séminaire SPEscies « Biopic animal » (Paris, INHA, 7 février 2018)

Conférence : Séminaire SPEscies « Biopic animal » (Paris, INHA, 7 février 2018)

Type : Conférence (entrée libre)

Date : 7 février 2018, 18 h

Lieu : INHA, Galerie Colbert, 2 rue Vivienne, Paris 75002, salle VASARI (1er étage)

Organisation du séminaire : Olivier Vayron (olivier.vayron@gmail.com) | Commission scientifique : Équipe SPEscies (spescies@gmx.com) | SPEscies — Programme de recherche sur les spécimens artificiels de Sciences naturelles en Sorbonne.

Programme :

Thierry Laugée (Université Paris-Sorbonne) « De Simba à Snowball. L’identité animale selon Osa et Martin Johnson. »

Éric Baratay (Université de Lyon) « Meshie de Henry Raven. Entre mise en scène humaine et réalité . . . → En lire plus

Nuit des idées à l’INHA : « L’imagination au pouvoir – Puissance des images »

Pour la première fois, l’Institut national d’histoire de l’art (l’INHA) participe à La Nuit des idées, le jeudi 25 janvier 2018.

Au cours d’une soirée exceptionnelle, qui se tiendra dans la prestigieuse salle Labrouste de la bibliothèque de l’Institut national d’histoire de l’art, l’INHA propose d’ouvrir le débat sur le thème : imagination au pouvoir – puissance des images. À partir du slogan scandé pendant les manifestations de mai 68, articulé à l’interrogation sur les images, il s’agit de faire dialoguer l’histoire de l’art avec d’autres disciplines, telles que les mathématiques, l’histoire, l’esthétique mais aussi le spectacle vivant. Au cours de cette soirée seront réunis pour la . . . → En lire plus

Cycle de conférences « Trésors de Richelieu » : « Hokusai à la rencontre de l’Occident : les peintures de la collection Sturler »

Cette œuvre fait partie d’un ensemble remarquable de 24 peintures de Hokusai (Japonais 382), entrées par don à la Bibliothèque impériale en 1855. Ces peintures ont été l’objet d’une commande importante au maître de la Manga, de la part de Johan Willem de Sturler (1774 – 1855), chef de la factorerie hollandaise de Deshima de 1823 à 1826. Réalisées à une période clé de la carrière de Hokusai, elles livrent un aperçu vivant de la société d’Edo et témoignent de sa maîtrise en matière de techniques picturales occidentales. Il s’agit des premières peintures de l’artiste à atteindre Paris, au moment où le Japon s’ouvre au monde : . . . → En lire plus

Conférence : « La rencontre de Paris et Venise à l’aube des Lumières. Présentation de l’ouvrage « Le Carnaval, la Fortune et la Folie » », par Valentine Toutain-Quittelier (Paris, 17 janvier 2018)

Conférence : « La rencontre de Paris et Venise à l’aube des Lumières. Présentation de l’ouvrage « Le Carnaval, la Fortune et la Folie » », par Valentine Toutain-Quittelier (Paris, 17 janvier 2018)

« […] en vérité c’est à Venise qu’il faut venir pour trouver de véritables peintres ». C’est par ces mots que le jeune Pierre-Jean Mariette, à Venise en 1718, s’enthousiasme pour l’art de la Sérénissime. La cité lacustre et ses territoires de terre ferme attirent au début du XVIIIe siècle de nombreux artistes français désorientés par des institutions académiques mal en point. Le tropisme de Rome s’atténue au bénéfice de la République qui comble entre . . . → En lire plus

Séminaire « 1959-1985, au prisme de la Biennale de Paris » : La participation, figures et échecs (autour du GRAV et de Frank Popper)

Dès ses débuts, et tout au long des années 1960, la Biennale de Paris énonce le souhait de voir présentées des œuvres collectives, des « travaux d’équipe » réalisés en collaboration par des artistes de différentes disciplines et requérant une réception active, à la fois ludique et critique. Cette séance s’articule autour de deux moments qui font cristalliser à la fois ce désir de faire participer le public, et les limites qui lui sont inhérentes. D’un côté, le premier labyrinthe présenté par le Groupe de Recherche d’Art Visuel à la Biennale de 1963 permettra d’évoquer le rôle du jeu dans la transgression des attitudes spectatoriales. De l’autre, le . . . → En lire plus

Cycle de conférences « Arts et musique au Moyen Âge » : Music and Architecture: A Shared Aesthetic of the Flamboyant

L’intuition d’une identité partagée entre la polyphonie musicale et l’architecture flamboyante du XVe siècle est depuis longtemps constatée, mais la nature précise de cette symétrie trans-disciplinaire n’a pas jusqu’à présent fait l’objet d’un examen approfondi. Or, l’ébauche d’une telle étude nous permet d’entrevoir des conceptions étroitement analogues entre les deux domaines, ouvrant la possibilité d’une co-illumination révélatrice et, de là, d’une remise en valeur des mentalités artistiques nord-européennes au seuil de la Renaissance.

Intervenant

Graeme Boone (Ohio State University)

À propos du cycle de conférences « Arts et musique au Moyen Âge »

Depuis 2015, le domaine de l’Histoire de l’art du IVe au XVe siècle de . . . → En lire plus

Cycle de conférences « Arts et musique au Moyen Âge » : première séance avec Morgan Dickson et Henry Hope

 

Nightingales in literary texts and images: diverse modes of subversion

Lorsque le rossignol apparaît dans des textes anglo-normands et moyen-anglais, c’est souvent pour évoquer l’amour : au printemps, sa chanson ramène la joie de la reverdie mais ses chansons nocturnes l’associent aussi aux amours cachés. L’évocation du rossignol sert à créer la scène en suggérant une iconographie sombre : la chanson qui sort des ténèbres suggère souvent les joies de l’interdit. En écoutant chanter les rossignols dans ces textes, on se penchera sur les rôles et significations divers de ce chanteur nocturne.

Intervenant

Morgan Dickson (université de Picardie Jules Verne)

Representing the Music of Minnesang

Le Minnesang (poésie . . . → En lire plus

Cycle de conférences « Trésors de Richelieu » : César au travail

César s’affirme « homo faber », met en avant l’importance de la technique et du savoir de la main. Après avoir longtemps travaillé le métal, il se tourne vers le polystyrène expansé. Le fragment présenté donne à voir le glissement théorique que suppose le passage d’un matériau à l’autre et l’établissement d’un savoir faire artistique essentiellement expérimental. Associé à la photographie de l’artiste en pleine action, il signale aussi son statut ambigu, à la fois relique d’une performance, œuvre et trace de l’œuvre. Avec les Expansions, César ouvre en effet son travail à l’interaction avec les spectateurs, qui deviennent les témoins de la transformation du matériau et de la . . . → En lire plus

Projet Replica : moteur de recherche iconographique par l’image

 

REPLICA, a project led by the DHLAB, aims to digitize the photolibrary in the Giorgio Cini Foundation (Venice), which has about 1 million photos of extraordinary historical and artistic value constituting an integral part of European cultural heritage. All the images will become available online and searchable through the use of pattern recognition.

The research at the DHLAB explores a variety of techniques, based on Convolutional Neural Network, able to identify structural and compositional elements common to works of art by identifying similarities between images at different scales: larger scales describing general patterns in the overall image, and smaller scales containing finer details. The . . . → En lire plus

Séminaire : « Imaginaires et représentations des bibliothèques » (Paris, INHA, janvier-juin 2018)

Séminaire : « Imaginaires et représentations des bibliothèques » (Paris, INHA, janvier-juin 2018)

Ce séminaire se donne pour objet de recherche les relations entre art et bibliothèque à travers la manière dont les artistes se sont emparés de ce matériau pour en faire un dispositif aussi bien plastique que théorique, un objet de représentation ou une source d’inspiration qui nourrit leur travail et leur imaginaire.

Dans une perspective interdisciplinaire, nous nous intéresserons aux emplois et imageries des bibliothèques dans les arts : peinture, installations, architecture, cinéma, théâtre, littérature…) Il s’agira également d’évaluer et d’interroger, d’un point de vue historiographique, la prise en compte récente par les historiens de . . . → En lire plus

Conférences du professeur Victor Stoichita (Paris, février-juin 2018)

Le professeur Victor Stoichita (Université de Fribourg) dispensera une série de conférences, suivies d’interventions de collègues européens dans le cadre du programme de la Chaire Européenne du Collège de France de 2018.

Collège de France Amphithéâtre Marguerite de Navarre 11, place Marcelin-Berthelot, 75005 Paris

PROGRAMME

vendredi 2 février Cours : Un peintre aux frontières Séminaire : L ’Archéologie de l’être Giorgia Fiorio, Paris/Venise

vendredi 09 février Cours : Gentile Bellini : un peintre chez les « turcs » Séminaire : Carnifex et Artifex. Gentile Bellini à la cour de Mehmet II : un incident Dominic-Alain Boariu, Université de Fribourg

vendredi 16 février Cours : Un allemand à Venise . . . → En lire plus

Biennale de Paris : scènes nationales, scènes internationales

Dans cette séance qui se tiendra à la Bibliothèque Kandinsky en présence de documents choisis, il s’agira d’évoquer la matérialité des archives de la Biennale de Paris dans leur diversité et d’interroger ce qu’elles dévoilent des réseaux artistiques d’alors. A titre d’étude de cas, il sera question de la Section de l’Amérique latine à la Biennale de 1977, de ses paradoxes et ambigüités. Si elle répondait au souhait des organisateurs que la participation internationale soit confiée à des spécialistes d’une région ou d’une scène artistique, certains des artistes exposés critiqueront ce fonctionnement, soulignant les enjeux politiques de ces ambitions internationales. Ces épisodes signalent aussi la . . . → En lire plus

Conférence des Lundis numériques :  » Des nouvelles d’Europeana »

L’INHA effectue depuis plusieurs années une veille active dans le domaine des humanités numériques avec un accent porté sur ce qui touche au domaine visuel. De nombreux contacts et échanges sont régulièrement établis entre les différentes composantes de l’établissement et diverses équipes sur des problématiques et des projets concernant les enjeux, les représentations, les aspects techniques ou les questions juridiques liées à l’histoire de l’art et à l’image.

Description de la séance

Depuis fin 2008, Europeana agrège sur une plateforme unique le contenu des bibliothèques numériques de la plupart des grandes institutions culturelles européennes, bibliothèques, musées, services d’archives et archives audiovisuelles. Au delà de l’infrastructure . . . → En lire plus

Séminaire : Programme du séminaire Images Re-vues (Paris, 2017-2018)

Séminaire 2017-2018 : Images Re-vues (Paris, 2017-2018)

INHA, 6 rue des Petits Champs/2 rue Vivienne, salle Walter Benjamin

Le 1er jeudi du mois, de 10 à 12h, à partir de décembre 2017 à jusqu’à mai 2018.

Coordonné par :

Bérénice Gaillemin, post-doctorante, INALCO (Département des Amériques) Louise Hervé, artiste Elise Lehoux, docteure de l’EHESS (ANHIMA) Chloé Maillet, professeure d’histoire et théorie des arts à l’ESBA Angers, (correspondante ALHOMA/CRH/EHESS)

Le séminaire de la revue électronique Images re-vues accompagne les dernières sorties des numéros sous forme de rencontres avec des auteurs qui ont participé à ces volumes.

Cette année, les premières séances du séminaire seront consacrées au numéro Extra-terrestre portant sur les . . . → En lire plus

Conférence : « L’exotisme dans les natures mortes françaises de la première moitié du XVIIe siècle », par Matthieu Creson, invité par Stéphane Castelluccio (Paris, 13 décembre 2017)

Conférence : « L’exotisme dans les natures mortes françaises de la première moitié du XVIIe siècle », par Matthieu Creson, invité par Stéphane Castelluccio (Paris, 13 décembre 2017)

Des ouvrages comme La Nature morte de Charles Sterling ou Le Grand Siècle de la nature morte de Michel Faré ont souligné le caractère fondamentalement sobre et dépouillé des natures mortes françaises de la première moitié du XVIIe siècle, loin de l’opulence des natures mortes flamandes et hollandaises peintes à la même époque. En effet, là où les Pronkstilleven – natures mortes fastueuses en néerlandais – ont tendance à présenter de riches ensembles d’objets rares et précieux comme des porcelaines chinoises, des verres en cristal de Venise . . . → En lire plus

Conférence : Matériaux, Métiers et Techniques. Vers une histoire matérielle du chantier de restauration (1830-1914)

A la suite des travaux de Max Dvořák sur la notion de « valeur historique » et dans la continuité des recherches de Louis Grodecki sur « les monuments dans l’histoire », il ne s’agit plus aujourd’hui d’aborder le chantier de restauration aux seules fins discriminantes de la « critique d’authenticité ». Le chantier de restauration implique en effet des questions matérielles, techniques, économiques, sociales et spirituelles qui relèvent de l’histoire, de l’archéologie, de l’anthropologie et de la sociologie.

Le fil conducteur des débats envisagés par ce colloque sera donc moins les restaurateurs célèbres ou les chantiers emblématiques que les procédés techniques et les savoir-faire des métiers . . . → En lire plus