Alina Payne à l’Auditorium du Louvre : cycle de conférences sur l’architecture parmi les arts

Palazzo Spinelli, Cour intérieure, XVe siècle, Florence © Alina PayneLa Chaire du Louvre par Alina Payne

L’architecture parmi les arts Matérialité, transferts et travail artistique dans l’Italie de la Renaissance

Cycle de conférences, Auditorium du Louvre

Les 19, 22 et 29 septembre et les 3 et 6 octobre 2016

Chaque année, depuis 2009, la Chaire du Louvre accueille un historien de renom invité à mener une réflexion inédite autour d’un sujet original lié aux collections du musée. A la fois exposés savants, causeries ouvertes au grand public et rencontres avec des personnalités exceptionnelles, ces cycles de conférences font l’objet d’une publication qui permet d’approfondir et de conserver leurs apports.

Cette année, pour la huitième édition, l’architecte et historienne de . . . → En lire plus

Conférence : « Questions autour des images paléochrétiennes du Christ » par Jean-Michel Spieser (Paris, 22 juin 2016)

Osios_David La conférence de Jean-Michel Spieser propose une réflexion sur quelques questions que pose l’évolution qui a conduit à l’invention d’un portrait du Christ. On soulignera que la naissance du portrait du Christ est un des rares, peut-être le seul, exemples, où l’historien d’art peut saisir les différentes étapes de l’élaboration d’un portrait imaginaire. On essaiera de comprendre quel est le questionnement qui est à l’origine de ces étapes et le statut des images ainsi créées, qui n’étaient pas nécessairement reçues comme des portraits.

Le mercredi 22 juin, 18h Centre allemand d’histoire de l’art

Hôtel Lully 45, rue des Petits Champs F-75001 Paris

Conférence : « Athènes. Citoyenneté et démocratie au Ve siècle avant J.-C. » (Paris, 22 juin 2016)

Revue Documentation photographique n° 8111Voici une lecture renouvelée de la démocratie athénienne à l’époque classique. Le croisement de sources historiques fait émerger une conception beaucoup plus large de la citoyenneté. Celle-ci inclut notamment la participation aux cultes civiques et aux rituels qui en découlaient. L’approche globalisante permet d’élargir la conception de la communauté politique dans l’Athènes du Ve siècle avant Jésus-Christ. Enfin, pour mieux transmettre toute l’épaisseur de la vie politique athénienne de cette époque, l’auteur s’intéresse aussi à ses « lisières », tant géographiques (l’Agora et ses abords) – qu’humaines : les femmes, les jeunes, les esclaves…

Conférence de Vincent Azoulay, professeur d’histoire ancienne à l’Université Paris-Est Marne-la-Vallée et auteur du dossier de Documentation photographique n° 8111

Athènes. Citoyenneté et démocratie au . . . → En lire plus

Séminaire : « Histoire de la construction, séance 5 : modèles, maquettes et chefs d’oeuvre » (Paris, 20 juin 2016)

CarvaisLa cinquième séance du séminaire d’Histoire de la construction sera consacrée aux « Modèles, maquettes et chef d’œuvre ».

Dans cette séance, nous avons le plaisir de recevoir sur ce thème :

– Éloïse Letellier-Taillefer, École française de Rome et chercheuse associée à l’Institut de Recherche sur l’Architecture Antique (URS 3155).

Le monument sous toutes ses faces ? Images, maquettes et modèles de théâtres romains de l’Antiquité à nos jours.

– Maxime L’Héritier, Maître de conférence à l’Université Paris 8, EA 1571 Centre de Recherches Historiques : Savoirs, Pouvoirs, Sociétés

et Arnaud Timbert, Maître de conférence à l’Université Lille 3, IRHIS, CNRS UMR 8529, Conseiller scientifique de l’INHA pour . . . → En lire plus

Symposium de la Mairie du 11e : « De la Régence à la République – Plaisirs parisiens du vice et de la vertu » (Paris, 5 juillet 2016)

Symposium4e Symposium d’Histoire de l’Art de la Mairie du 11e arrondissement : « De la Régence à la République – Plaisirs parisiens du vice et de la vertu »

Sous la direction de Marine Roberton et Christophe Henry, ce symposium se consacre à la représentation du corps et de la sensualité dans l’histoire de l’art.

Programme de la journée :

9h : Café d’accueil

9h30 : Introduction : Marine Roberton, Sébastien Chauffour & Christophe Henry

• Première session / Vice social et vertu de la profanation Présidence : Benjamin Couilleaux (Musée Cognacq-Jay)

9h45 : Laetitia Pierre (Istituto Marangoni / Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne) : Vices et vertus de la mode : le corset et ses usages dans le vestiaire parisien (1750 – 1910)

. . . → En lire plus

Séminaire : « Le corps et ses corpus : jeu et rejeu d’archives, œuvres disparues et création contemporaine » (Paris, 28 juin 2016)

walkaround_timeSéminaire organisé par les Archives nationales et le laboratoire « Arts des images et art contemporain » de l’Université Paris-8, dans le cadre du programme « Replay, restitution, recréation… Pour une typologie de la reprise des archives », soutenu par le Labex Arts-H2H. Ce programme de recherche se propose de mettre en regard les archives des œuvres disparues et celles qui animent ou justifient une part de la création contemporaine. En s’attachant à la place du corps dans l’œuvre, de la statuaire à la chorégraphie, il s’agit d’interroger en premier lieu la manière dont les supports documentaires, destinés à faire « archives », interviennent ou non dans le processus de fabrication, de commande et de réception des œuvres. Les intervenants, universitaires, artistes, critiques ou conservateurs, seront . . . → En lire plus

Conférence : « Réunion d’Artistes dans l’atelier d’Isabey de Louis-Léopold Boilly » par Claire Betelu (Paris, 21 juin 2016)

Louis Léopold Boilly, Réunion d’artistes dans l’atelier d’Isabey, 1798, huile sur toile, 71 x 111 cm, Paris, musée du Louvre

Louis Léopold Boilly, Réunion d’artistes dans l’atelier d’Isabey, 1798, huile sur toile, 71 x 111 cm, Paris, musée du Louvre

Réunion d’Artistes dans l’atelier d’Isabey, présenté au Salon de 1798, apparaît aujourd’hui comme une œuvre majeure de Louis-Léopold Boilly. Acclamé par le public, moqué par la critique, le tableau est la première représentation d’artistes d’une telle envergure dans la peinture française. L’étude des différentes étapes du processus créatif, des premiers dessins connus au choix du titre, fait état d’un processus complexe de conception et de réalisation. Son analyse, avec le soutien de la génétique et de l’examen . . . → En lire plus

Séminaire : « Questionner les ‘Processus’ (atelier post-doctoral du Labex CAP) » (Paris, 9 juin 2016)

Seminaire_PostDoc_LabexCAP_web-1La troisième séance de séminaire du Labex CAP considérera des objets aussi divers que la création musicale contemporaine, la mise en récit(s) de la photographie dans la seconde moitié du XXe siècle en France et la production de bronzes au XIXe siècle sous l’angle de leurs processus créatifs.

La notion de processus créatif a bénéficié ces dernières années d’un large engouement dans le domaine de sciences humaines, au point même de susciter la critique. En envisageant l’œuvre d’une manière dynamique et en offrant à l’étude une temporalité complexe, cette notion ouvre des champs d’interprétation plus larges à des objets déjà étudiés. Sa méthode permet de développer une démarche généticienne appliquée à « rebours », c’est-à-dire de retrouver . . . → En lire plus

Conférence : « Optimiser les capacités de la mémoire naturelle : techniques mentales et artefacts visuels de l’Antiquité à la Renaissance » (Tours, 6 juin 2016)

Giulio Camillo , Théâtre de mémoire, gravure, XVIe siècleLorsqu’au début des années 1970 l’historien de l’art Daniel Arasse découvre puis traduit l’ouvrage que l’Anglaise Frances Amelia Yates a consacré en 1966 à l’art de la mémoire, The art of memory, il amorce en France une tradition de recherches sur les théories, les pratiques et la diffusion des techniques de mémorisation lointainement issues de la pensée antique. Ce faisant, il ouvre la voie à une immersion de l’histoire de l’imagination dans les méthodes et les concepts de l’histoire de l’art, allant jusqu’à caractériser la Renaissance comme, entre autres, un passage d’une ère « de la mémoire » à une ère « de la rhétorique ». Nous nous proposons de revenir sur les fondements théoriques et pratiques . . . → En lire plus

Rencontres : « Autour du Prix 2015 du musée d’Orsay » (Paris, 16 juin 2016)

Image OrsayLe musée d’Orsay a créé un Prix en 2006, qui est attribué tous les ans à une thèse d’histoire de l’art portant principalement sur la deuxième moitié du XIXe siècle.

Cette initiative a pour ambition de renforcer les liens entre musées et universités et de leur permettre de travailler ensemble plus activement.

Prix 2015 : Au-delà des Pyrénées: Les artistes Catalans à Paris au tournant du XXe siècle
Laura Karp Lugo, chercheur associé à l’InTRu, Université François Rabelais, Tours, Lauréate du Prix du musée d’Orsay 2015

Au tournant du XXe siècle, les artistes catalans se rendent en masse à Paris, s’inscrivant dans un vaste mouvement . . . → En lire plus

Table ronde : « La migration des langages artistiques » (Fontainebleau, 5 juin 2016)

MigrationÀ partir de mises en parallèle au niveau européen et extra-européen (la maquette d’architecture, les différentes néo-Renaissances au XIXe siècle, les femmes commanditaires entre Occident et Empire ottoman…), les interventions graviteront autour de l’historiographie et l’archéologie dans un souci de transversalité et de dialogue entre les différents domaines artistiques (architecture, peinture, dessin, littérature…) et intellectuels.

Avec Marco Folin (université de Gênes), Olga Medvedkova (CNRS), François Queyrel (EPHE) et Sabine Frommel (EPHE).

05/06/2016 – 16h00 à 17h00

Château de Fontainebleau – Vestibule Serlio (19 places)

http://festivaldelhistoiredelart.com/programmes/les-editions-campisano-presentent-la-migration-des-langages-artistiques-a-lepoque-moderne/

affichette

Congrès annuel de l’Association d’Histoire de l’Architecture – AHA (Paris, 11 juin 2016)

Capture002L’association d’histoire de l’architecture organise son premier congrès annuel le samedi 11 juin. Il se tiendra à l’Institut national d’histoire de l’art, 2, rue Vivienne, Paris (Métros Palais-Royal ou Bourse), de 9h à 18h30, en salle Vasari.

Programme Congrès AHA 2016

La matinée sera consacrée à l’Assemblée générale de l’association.

L’après-midi s’ouvrira par une conférence d’Henri Ciriani. Elle se poursuivra par deux tables-rondes. La première portant sur les rapports entre histoire de l’architecture et ses pratiques professionnelles. La deuxième sera consacrée aux Déclinaisons architecturales et produits dérivés. La journée se clôturera par une conférence de l’historien d’architecture Stanislaus Von Moos (Université de Zürich) Un cocktail suivra.

Seuls les membres à jour de leur cotisation . . . → En lire plus

Conférence : « Visibilité et lisibilité du dialogue entre images et inscriptions dans l’espace cultuel » (Paris, 16 juin 2016)

Dans le cadre du programme de recherche IMAGO-EIKΩN Regards croisés sur l’image chrétienne médiévale entre Orient et Occident (Labex RESMED, HiCSA)

Ce programme s’inscrit dans une action collaborative montée avec le domaine médiéval de l’INHA, porté par Isabelle Marchesin.

L’analyse des images dans l’espace ecclésial au Moyen Âge implique une large prise en compte du contexte monumental et rituel. Depuis les années 1980, la recherche a bénéficié de l’apport des études sur la liturgie pour en faire un aspect prééminent dans l’analyse et l’interprétation du décor. Les recherches se tournent aujourd’hui davantage vers la réception du figuré, suscitant des interrogations sur la visibilité des images et leur degré de lecture.

Aussi bien pour l’Occident latin que pour Byzance, on tend à considérer . . . → En lire plus

Conférence : « Les épirevues » ( Paris, 13 juin 2016)

L’Institut national d’histoire de l’art effectue depuis plusieurs années une veille active dans le domaine des humanités numériques avec un accent porté sur ce qui touche au domaine visuel.

De nombreux contacts et échanges sont régulièrement établis entre les différentes composantes de l’établissement et diverses équipes, tant en France qu’à l’étranger, sur des problématiques et des projets concernant les enjeux, les représentations, les aspects techniques ou encore les questions juridiques liées à l’histoire de l’art et à l’image, sous toutes ses formes.

 

Le cycle de conférences Les lundis numériques de l’INHA propose ainsi une séance mensuelle ouverte au public où sont présentées et débattues ces thématiques.

Comité scientifique

Mustapha Alouani (INHA), Anne-Laure Brisac-Chraïbi (INHA), Antoine Courtin (INHA), Dominique Filippi (INHA), Chloé Gautier . . . → En lire plus

Conférence : « L’énigme Henry III – Ce que nous révèlent les images » par Isabelle Haquet (Tours, 23 mai 2016)

Anonyme, Portrait de Henry III, vers 1610, gouache, VarsovieCette communication sur le roi de France et de Pologne Henri III (règne français 1574-1589), est l’occasion de réfléchir aux affirmations des chercheurs qui nous ont précédés et de rester attentifs lorsque celles-ci sont parfois répétées sans avoir été démontrées ni vérifiées. Ainsi par exemple du pseudo-mécénat d’Henri III, monarque extrêmement raffiné, à la fois petit-fils de François Ier et fils d’Henri II, mais en réalité bien plus préoccupé des images, même vulgaires, et de leurs pouvoirs rêvés que de l’art et du prestige qui s’y attache. Elle est aussi une invitation à ne pas négliger les éléments qui peuvent gêner la démonstration, quand bien même aucune réponse ne s’avère d’abord satisfaisante, ces . . . → En lire plus

Conférence : les TIC et l’art « OpenRefine : traitement de données en masse » (Paris, 9 juin 2016)

Antonio Mendes da Silva (InVisu) et Juliette Hueber (InVisu) vous invitent aux ateliers de découverte d’outils et de technologies numériques. Des exemples concrets d’utilisation pour la recherche sont développés à chaque séance. Les ateliers des TIC et l’Art se déroulent dans une salle équipée d’ordinateurs afin de favoriser la manipulation des outils présentés. La prise de note collaborative est encouragée.

OpenRefine : traitement de données en masse

OpenRefine (anciennement Google Refine) est un outil puissant pour manipuler de grandes quantités de données, permettant des opérations de nettoyage en masse, l’exploration rapide de jeux de données, la conversion d’un format à l’autre, l’application de transformations cellulaires de base et avancées, le filtrage et le partitionnement des données avec des expressions régulières, l’extraction d’entités . . . → En lire plus

Séminaire : « Les peintres Italiens itinérants en France Méridionale (fin XVIIIe-XIXe siècle) » (Toulouse, 20 mai 2016)

banditi-programme-20-mai_1463040746076-jpgSéminaire Banditi : les peintres Italiens itinérants en France Méridionale (fin XVIIIe-XIXe siècle) Vendredi 20 mai 2016, 10h-18h Université Toulouse Jean Jaurès (UT2J), Bâtiment Olympe de Gouges, salle GH123

 

PROGRAMME

Matinée 10h– Accueil Invitée d’honneur, Josette CHEMERY, descendante des Pedoya, peintres Italiens.

• Sophie DUHEM, Maître de conférences, Histoire de l’art moderne, Framespa, UT2J Présentation du projet BAnDITI (Labex SMS). Aborder la notion de « réseau » en Histoire de l’art.

• Julien PASCHETTA, Chargé de recherches, Labex SMS, Framespa Carnets et dessins, témoins du travail quotidien des Pedoya au XIXe siècle

• Thibaut DE ROUVRAY, Chargé de missions de l’Inventaire, Conservateur des Antiquités et Objets d’art, Hautes-Pyrénées Les peintres Italiens itinérants dans les Hautes-Pyrénées. Etat de la question.

Après-Midi . . . → En lire plus

«La gastronomie comme culture visuelle» à la Seconde Conférence internationale d’histoire et des cultures de l’alimentation (Tours, 26 et 27 mai 2016)

Dans le cadre de son programme « Histoire de l’art et cultures de table », l’Institut national d’histoire de l’art organise une session de la seconde Conférence internationale d’Histoire et des Cultures de l’Alimentation.

La gastronomie a été souvent définie comme un discours, dans une perspective logocentrique qui n’accorde qu’une place secondaire aux perceptions sensibles. De ce cadre, les « images » ont ainsi été envisagées comme des illustrations des textes ou des pratiques, c’est-à-dire comme des objets mineurs, auxiliaires ou médiateurs. Mais si au lieu d’envisager la gastronomie comme un seul objet discursif plus ou moins autonome, on la définit comme une relation qualitative à l’alimentation – ou, pour paraphraser Brillat-Savarin, un art du « bien manger » –, le rôle de la culture visuelle . . . → En lire plus

Conférence : « Dialogue et littérature du comportement à la Renaissance : modèles et parodie » par Nuccio Ordine (Paris, 17 mai 2016)

Conférence OrdineDialogue et littérature du comportement à la Renaissance : modèles et parodie. Conférence de Nuccio Ordine.

Nous confronterons deux conceptions diverses du dialogue conçu comme porteur de modèles de comportement : d’un côté Les Azolains (Gli Asolani) de Bembo et Le Courtisan (Il Cortegiano) de Castiglione, de l’autre la parodie des premiers, I Ragionamenti de l’Arétin.

De cette rencontre, émergent d’intéressantes réflexions sur la langue, la conversation, la cour, la relation entre l’oral et l’écrit, le rôle des femmes, la simulation et la dissimulation.

Mardi 17 mai 2016 Ecole Normale Supérieure 17h, salle des Actes, 45 rue d’Ulm 75005 Paris

Séance « Inside Equipment: the Autobiography of Video and the Transformation of the Artist’s Studio » du cycle « Archéologie des médias et histoire de l’art » (Paris, 24 mai 2016)

Le cycle « Archéologie des médias et histoire de l’art » présente les travaux d’historiens de l’art et de théoriciens qui abordent les liens entre l’art et la technologie à partir d’approches méthodologiques nouvelles empruntées à la discipline émergente de l’archéologie des médias. Le champ de recherche connu en anglais sous le nom de media archaeology et en allemand sous celui deMedienarchäologie s’est imposé ces dernières années comme un des plus stimulants et des plus féconds pour ce qui concerne la théorie, l’histoire et l’esthétique des médias, et ce notamment dans le cadre des études cinématographiques et audiovisuelles. Les « médias » sont ici envisagés non seulement comme moyens de communication de masse (les mass-media), mais surtout comme formes de médiation matérielle et technique. . . . → En lire plus