Conférence – « Les Trésors de Richelieu » : Les carnets de Mazarin (11 juin 2019, Paris)

Carnets de Mazarin, 1642-1650, Paris, BnF, département des manuscrits, Baluze 174

Lorsqu’il accéda au pouvoir après la mort de Richelieu, le cardinal Mazarin (1642-1650) prit l’habitude d’inscrire assez régulièrement dans de petits carnets des notations qui tiennent à la fois du pense-bête, du journal intime, de l’enregistrement de principes d’action politique et de la relation d’entretiens. Récupérés au décès du cardinal en 1661 par son ancien intendant Jean-Baptiste Colbert, prélevés par le bibliothécaire de ce dernier, Étienne Baluze, les quinze carnets ont intégré les fonds de la Bibliothèque royale par achat en 1719 (BnF, Manuscrits, Baluze 174). Ils sont un témoignage exceptionnel des . . . → En lire plus

Séminaire – « 1959-1985, au prisme de la Biennale de Paris » : Exposer la Biennale de Paris ? (11 juin 2019, Paris)

Robert César, Biennale de Paris, 1965, vue d’extérieur. (C) Archives de la critique d’art, Rennes

Cette séance sera consacrée aux réalisations actuelles et à venir du programme de recherche mené à l’INHA sur les archives et l’histoire de la Biennale internationale des jeunes artistes qui s’est tenue à Paris entre 1959 et 1985. En écho à la question posée par la première séance du séminaire – « Penser la Biennale de Paris aujourd’hui » –, celle-ci voudra réfléchir aux possibles formes d’« exposition », au sens très large du terme, de cette biennale aujourd’hui : quels outils numériques pourraient rendre justice . . . → En lire plus

Séminaire – « Vases grecs : images, corpus, collections » : Le programme AGIAs (8 juin 2019, Paris)

Hydrie attique à figures noires, reproduite dans Edouard Gerhard, Auserlesene Griechische Vansebilder, II, 1843, pl.CXIII.

Longtemps négligées, souvent dépréciées, les collections universitaires constituent depuis quelques années un véritable enjeu ainsi qu’un sujet de recherche et de valorisation. Un programme scientifique d’étude des collections patrimoniales de l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne est en cours. Il s’agit d’en dresser l’inventaire, d’en retracer l’histoire – en lien avec celle de la pédagogie – et d’œuvrer à leur mise en valeur auprès de la communauté universitaire et du grand public, soulignant ainsi l’importance des relations entre l’université et la société. L’une des déclinaisons de ce programme . . . → En lire plus

Séminaire – « Penser une histoire des arts d’Afrique (XIVe-XIXe siècle) » : La liste des rois et la chronologie de l’art de cour de Bénin (6 juin 2019, Paris)

“Artiste anonyme, statue d’oba (roi), royaume du Bénin, Nigéria, XVIIe – XVIIIe s. (?), laiton, Museum Fünf Kontinente (Münich), inv. no. 98.47, cl.MFK München, S. Autrum-Mulzer. »

En 1897, des milliers de sculptures, butin de guerre britanniques, arrivèrent en Europe en provenance de l’ancien royaume ouest-africain du Bénin. L’évaluation et la classification chronologique de ces œuvres sont largement déterminées par les catégories coloniales et une image raciste de l’Afrique ainsi que par les différentes intentions politiques au Nigéria aux niveaux local, régional et national. Ces classements montrent une fois de plus que la science ne se fait pas hors contexte, impartiale et neutre, mais . . . → En lire plus

Séminaire : « Veduta. Paysage, perspectives et panorama à Venise » (Venise, 27 juin-3 juillet 2019)

Séminaire : « Veduta. Paysage, perspectives et panorama à Venise » (Venise, 27 juin-3 juillet 2019)

XXIIIE SÉMINAIRE D’HISTOIRE DE L’ART VÉNITIEN

XXIII SEMINARIO DI STORIA DELL’ARTE VENETA

VENISE, DU 27 JUIN AU 3 JUILLET 2O19

VENEZIA, DAL 27 GIUGNO AL 3 LUGLIO 2O19

ÉCOLE DU LOUVRE

ISTITUTO VENETO DI SCIENZE, LETTERE ED ARTI

 

Argumentaire :

Voir Venise et son profil si singulier, fixer le cadre et la mettre dans une boîte : ce topos des voyageurs et des amateurs de la Sérénissime explique à la fois sa fortune historique et son infortune touristique. C’est pourtant dans ce territoire qui englobe la cité lagunaire et sa terra . . . → En lire plus

Séminaire : « Energie et sexualité dans l’art indien », séminaire Art et expérience corporelle, Langarts (Paris, 17 mai 2019)

Séminaire : « Energie et sexualité dans l’art indien », séminaire Art et expérience corporelle, Langarts (Paris, 17 mai 2019)

Cette avant dernière session du séminaire de Langarts Art et expérience corporelle, accueillera deux intervenantes :

Edith Parlier-Renault (Directrice du Creops- Paris IV-Sorbonne, Prof. en histoire de l’art indien) parlera de « Corps et sexualité dans la sculpture indienne des Xe-XIe siècles ». Le Xe siècle est souvent présenté comme l’âge d’or du tantrisme, qui met l’accent sur la dimension incarnée de la divinité, et fait du corps à la fois l’instrument et l’expression de l’expérience spirituelle ultime. Comment cette évolution de l’hindouisme, qui touche principalement l’Inde du Nord, se reflète-t-elle dans la sculpture des temples . . . → En lire plus

Conférence : « L’ombre et le diagramme ». Peindre la vie (et la mort) par Carlo Ginzburg (Bordeaux, 15 mai 2019)

Dans le cadre du Moi(s) Montaigne qui se déroulera à Bordeaux du 2 au 31 mai, Carlo Ginsburg, docteur Honoris Causa de l’Université Bordeaux 3, fera une conférence intitulée L’ombre et le diagramme. Peindre la vie (et la mort) à l’institut Cervantes de Bordeaux le 15 mai 2019 à 18h30.

Pour les autres conférences prévues pendant le mois de mai, consultez le programme en PDF : Moi(s) Montaigne 2019 Institut Cervantes 57, cours de l’Intendance Bordeaux

 

 

 

Conférence – Francesco Solimena et la France (24 mai 2019, Paris)

Héritier des expérimentations picturales de Luca Giordano et du baroque expressif de Mattia Preti, Francesco Solimena (1657-1747) a assimilé les leçons des maîtres du baroque romain – Giovanni Lanfranco, Pierre de Cortone ou Carlo Maratti. Il les a synthétisées de manière très personnelle pour introduire à Naples une version particulière du courant rocaille, fortement marquée par le classicisme de l’Arcadie et le rationalisme du siècle des Lumières. Son aisance et ses succès lui valent de nombreux disciples – Corrado Giaquinto, Sebastiano Conca ou Francesco De Mura –, avant que son œuvre ne marque durablement d’autres grands peintres européens, tels François Boucher, Jean-Honoré Fragonard ou Francisco Goya.

. . . → En lire plus

Conférences de Philippe Sohm sur la palette du peintre

Philip Sohm, « Slow viewing 1550-1750 » : séminaires à l’ENS et à l’EPHE, les 15, 22 et 29 mai.

Philip Sohm, professeur d’histoire de l’art de la Renaissance et du Baroque à l’université de Toronto, est l’invité de l’Ecole Normale Supérieure au mois de mai. Sous le titre « Slow viewing, 1550-1750 », il interviendra à trois reprises, à l’occasion d’un séminaire qui impliquera Charlotte Guichard (CNRS), Michel Hochmann (EPHE) et Nadeije Laneyrie-Dagen (ENS).

Les trois séminaires auront lieu :

A l’ENS, le mercredi 15 mai de 14 h à 16 h (45 rue d’Ulm, salle Weil). Performing painters, la performance des peintres.

A l’INHA, le mercredi 22 mai . . . → En lire plus

Séminaire – « Richelieu. Histoire du quartier : Walter Benjamin et ses recherches iconographiques dans le Cabinet des Estampes (23 mai 2019, Paris)

Eugène Atget, « Galerie Vivienne, Mais 1906 », source BnF/Gallica

Les passages de Paris ont été au cœur des recherches de Walter Benjamin durant son exil en France dans les années 1930. Conçu entre 1927 et 1940, publié en allemand pour la première fois en 1982, son Livre des passages, œuvre foisonnante et inachevée, est devenu un véritable mythe. Pour ce vaste projet, Benjamin étudia aussi bien des gravures que des photographies et des tableaux du XIXe siècle. Il travailla notamment au Cabinet des Estampes de la Bibliothèque nationale de France, en 1935-1936, devant des œuvres de Grandville, Charles Meryon ou Honoré Daumier, . . . → En lire plus

Séminaire – « 1959-1985, au prisme de la Biennale de Paris » : Les manifestations alternatives et la Biennale de Paris (21 mai 2019, Paris)

dav

À partir de l’édition de 1961, la Biennale de Paris devient progressivement le lieu de nombreuses programmations parallèles, souvent thématisées, en lien plus ou moins distendu avec les sélections officielles et qui imprimeront une extraordinaire dynamique des démarches artistiques. Projets satellites, les manifestations annexes de la Biennale seront aussi les lieux de différentes émancipations et radicalités, testant les limites du discours critique et alternatif ainsi que ses formats et médiums d’expression. Cette séance sur la face « off » d’un événement en continuelle mutation sera l’occasion de revenir sur certains des contrechamps de la Biennale de Paris ainsi que sur . . . → En lire plus

Séminaire – Patrimoine spolié pendant la période du Nazisme (1933-1945) : La collection Gurlitt au musée des Beaux-Arts de Berne (23 mai 2019, Paris)

Erich Heckel, Liegende (Femme allongée), 1914, Kunstmuseum Bern, Legat Cornelius Gurlitt, 2014 © Konservierung/Restaurierung KMB.

La découverte de la collection rassemblée par le marchand d’art allemand Hildebrand Gurlitt (1895-1956) a suscité une évaluation critique des principes de Washington énoncés en 1998 sur la restitution des œuvres spoliées. Après l’acceptation du legs Gurlitt par le musée des Beaux-Arts de Berne en 2014, la Suisse a dû affronter une phase de questionnements. Les demandes de transparence par rapport à l’origine et au parcours des œuvres se sont accrues. La recherche de provenance au sein du musée des Beaux-Arts de Berne associe recherche sur l’objet même et étude . . . → En lire plus

Journée d’études – Le Palais Ducal de Nancy : objet historique en devenir et ancienne institution culturelle (17-18 mai, 2019)

Ornement sculpté en façade, ville de Nancy (détail)

Cette journée, consacrée à l’un des ensembles patrimoniaux majeurs de Nancy et plus largement de la Lorraine, offre l’occasion de rassembler historiens, archéologues, historiens de l’art et architectes autour des questions que pose son nouveau chantier.

Il s’agira d’engager un dialogue autour de la double valorisation qui est projetée, celle de ses collections ainsi que celle de son bâti historique, et des choix qui y sont liés. Résidence ducale entre le XVIe et le XVIIIe . . . → En lire plus

Séminaire – « Chorégraphies » : Figurer le mouvement dans les traités de danse et de jeux sportifs de la première modernité (15 mai 2019, Paris)

Cesare Negri, Le Gratie d’Amore / Nuove inventioni di balli 1602 / 1604.

À partir des fonds conservés à la Bibliothèque nationale de France et au Centre national de la danse, le programme invite à penser la place des pratiques graphiques et de l’image dans la création chorégraphique et dans ses processus de transmission, depuis les premières expériences du XVIe siècle jusqu’aux créations et interprétations contemporaines, quand le recours au dessin comme outil de l’exploration esthétique interroge aussi le statut des créations graphiques et de l’image, supports transitoires, traces du processus somatique, en deçà de l’œuvre.

En partenariat avec la . . . → En lire plus

Journée d’études – Regards croisés autour de l’objet médiéval : Chausses et chaussures (21 mai 2016, Paris)

Photo (C) RMN-Grand Palais (musée de Cluny – musée national du Moyen-Âge) / Michel Urtado

Chausses et chaussures composent une partie du vêtement, modeste en apparence seulement. Produits de savoir-faire spécifiques, liés à des métiers et traditions, ces objets sont très présents dans les collections. Peut-on les isoler du reste de la vêture ? Y a-t-il une histoire de leur confection comme artisanat et comme art ? Peut-on en dresser une typologie, entre chaussures du quotidien et emplois exceptionnels ou spéciaux – liturgiques, militaires ? Quelle place occupent-elles dans l’évolution des modes ? Quel est le rôle des épisodes bibliques et . . . → En lire plus

Conférence – « Les Lundis numériques de l’INHA » : Des données comme medium (13 mai 2019, Paris)

Aujourd’hui, l’homme est capable de sonder et mesurer en temps réel les transformations, les mutations et les évolutions globales qui l’affectent, qu’il en soit ou non à leur origine. Mais il semblerait souffrir de ne savoir véritablement que faire de ce nouvel avantage ni de quelle manière en jouir. Face aux montagnes de données qui chaque jour s’élèvent un peu plus devant lui, ce sont la stupéfaction, la consternation et la poltronnerie qui le gagnent. Dès lors, l’homme contemporain serait ce nouvel Adam qui, loin de l’Éden, accuse alors le poids d’une nouvelle responsabilité qui l’engage auprès des générations futures. C’est dans ce contexte de refondation, de renaissance . . . → En lire plus

Conférence : « Dialogues de la salle Labrouste » – L’Automne de la Renaissance (6 mai 2019, Paris)

Ce qui caractérise la fin du XVIe siècle, c’est une série de tentatives, d’essais de nouveaux accords qui préludent à ce qu’interprétera par la suite l’orchestre du baroque au grand complet. Cette période, c’est celle du maniérisme, située entre la période apollinienne de la Renaissance et celle, dionysiaque, du baroque. Carlo Ossola l’a minutieusement étudiée dans L’Automne de la Renaissance en s’appuyant sur des textes de poètes et de critiques, surtout sur des traités d’art. À cette époque, « les limites des choses s’effacent : la parole se fait couleur, la couleur musique et chaque chose peut en devenir une autre ». Analysant les règles de ces écritures, Carlo Ossola met en . . . → En lire plus

Séminaire ATHAMAS – Art et antipsychiatrie : « Contre-cultures et psychiatrie radicale en Angleterre : autour de Kingsley Hall et Mary Barnes » (Paris, INHA, 8 avril 2019)

Illustration d’Heike Neumeister, Fire Magazine, couverture, No. 1. London, July 1967.

Dans le cadre de sa résidence INHALab, l’association « Athamas – Art et Antipsychiatrie » propose de mars à juin 2019 un séminaire interrogeant les pratiques artistiques expérimentales de la deuxième moitié du XXe siècle à nos jours, et les théories de l’antipsychiatrie qui apparaissent et se développent au cours des années 1950 à 1970.

Séance du 8 avril 2019

« Contre-cultures et psychiatrie radicale en Angleterre : autour de Kingsley Hall et Mary Barnes »

En 1965, Ronald D. Laing et ses collègues de la Philadelphia Association . . . → En lire plus

Cycle de conférence « Les Trésors de Richelieu » – Les Dits de Watriquet de Couvins par le Maître de Fauvel (28 mai 2019, Paris)

On ignore à quelle date ce manuscrit de dédicace conservé à la Bibliothèque de l’Arsenal (Ms3525 Rés), sans doute réalisé sous la direction de son auteur, est sorti des collections royales ; mais on sait qu’il fut réalisé pour Philippe VI, que l’on reconnaît sur la miniature de présentation aux côtés de Jeanne de Bourgogne. Il figure à l’inventaire de la bibliothèque de Charles V, repasse en mains privées puis entre à l’Arsenal à la faveur des confiscations révolutionnaires. Des Dits de Watriquet de Couvins, le manuscrit de l’Arsenal est le recueil le plus complet et le plus enluminé, avec vingt-huit poèmes et quarante miniatures : tous les dits . . . → En lire plus

Séminaire – « Richelieu. Histoire du quartier : état des lieux » : Les collections de mode du département des Estampes et de la photographie de la BnF (24 mai 2019, Paris)

Plan numérique du quartier Richelieu ©Isabella di Lenardo

Le département des Estampes et de la photographie de la Bibliothèque nationale de France possède la plus grande collection d’images au monde, unique par sa richesse en œuvres des siècles passés et musée vivant de l’art contemporain. Ses fonds inestimables ont contribué à enrichir les recherches des historiens et spécialistes qui ont étudié en particulier la longue histoire de la Bibliothèque et du quadrilatère Richelieu. Le séminaire met en évidence les fonds du département en rapport avec l’histoire de la mode et l’évolution du goût, avec un focus spécifique sur le quartier Richelieu . . . → En lire plus