A Conflicted Geography: African American Artists & African Diaspora

Among the critical questions that mark African American art historical scholarship today, the legacy of slavery and the transmission of cultural memories rooted in African traditions have emerged as some of the most loaded issues. Tracing the importance of the Afro-Atlantic diaspora in current debates has been recognized as an urgent task, which concerns critics and historians, as well as artists. Critical thinking on the subject is heightened by the growing breach between those who refuse to consider black art a distinct category, speaking instead to its universal experience, and voices that claim its unequivocal difference, with race at its very core.

This dialogue will reflect on racial politics and the geography of global circulation by asking how American art has, from the nineteenth century onwards, been interwoven with African/African . . . → En lire plus

Conférence du GRHAM : « De la messe à la contemplation esthétique. La mise en scène de la peinture religieuse au XVIIIe siècle » par Martin Schieder (Paris, 19 avril 2018).

Nicolas Bernard Lépicié (1735-1784). « La Chapelle du Calvaire à l’église Saint-Roch ». Paris, musée Carnavalet.

Le Groupe de Recherches en Histoire de l’Art Moderne vous invite à une

conférence de Martin Schieder : « De la messe à la contemplation esthétique. La mise en scène de la peinture religieuse au XVIIIe siècle »

le jeudi 19 avril 2018 à 19h

à l‘Institut National d’Histoire de l’Art, salle Demargne (rez-de-chaussée)

À l’aide d’une sélection d’exemples, cette conférence se propose d’analyser deux phénomènes spécifiques au XVIIIe siècle en matière de peinture religieuse : d’une part son esthétisation et sa sécularisation, d’autre part la . . . → En lire plus

Visite-Rencontre : « Quand les musées se réinventent » (10 avril 2018, Paris, musée d’Orsay)

Visite-Rencontre : « Quand les musées se réinventent » (10 avril 2018, Paris, musée d’Orsay

Exposition temporaire – Âmes sauvages. Le symbolisme dans les pays baltes / Auditorium niveau -2

Horaires :

18h00 : visite de l’exposition

19h30 : Rencontre à l’auditorium

Tarifs : Plein tarif : 12 €, Adhérents, jeunes et solidarité : 8 €

Accès à l’exposition à partir de 18h sur présentation de votre billet pour la conférence

Soyez parmi les premiers à visiter l’exposition et rencontrez les directeurs des grands musées baltes qui ont prêté leurs plus belles collections à cette occasion. Ils . . . → En lire plus

Conférence : « Du champ de bataille au métier à tisser : la tapisserie du siège de Tournai par Louis XIV » (Tournai, 22 mars 2018)

Conférence : « Du champ de bataille au métier à tisser : la tapisserie du siège de Tournai par Louis XIV » (Tournai, 22 mars 2018)

Par Johannes Schwabe (Université Paris 1 & Université Humboldt de Berlin), le 22 mars 2018, 19h00. Tournai, Musée de la Tapisserie/TAMAT.

En 1668, une année après avoir été assiégée par Louis XIV en personne, la ville de Tournai était rattachée à la France par le traité d’Aix-la-Chapelle. L’anniversaire de cette date sera l’occasion d’étudier en détail un document exceptionnel de cet épisode de l’histoire de la ville : la tapisserie représentant le siège de Tournai par l’armée de Louis XIV en 1667, tissée . . . → En lire plus

Appel à participation : « L’économie au musée : une histoire matérielle de l’économie par l’exposition (XIXe-XXIe s) » (Paris, 5 juin 2018)

À l’heure de la dématérialisation des monnaies et des transactions, l’économie apparaît comme un système essentiellement abstrait de valorisation, de circulation et d’allocation des ressources. À cet égard, on peut s’étonner de la prolifération actuelle, partout dans le monde, des musées d’économie – l’ouverture prévue en 2018 par la Banque de France de la Cité de l’Economie et de la Monnaie en est un exemple caractéristique. Comment le musée, lieu par excellence de l’expérience visuelle, en est-il venu à accueillir l’économie, discipline semble-t-il fort éloignée des préoccupations sensibles et, a fortiori, esthétiques ? Quel a été le rôle de la mise en exposition de l’économie, sur le plan scientifique, idéologique . . . → En lire plus

Conférence du GRHAM : « La nature dans l’appartement ou le dépaysement à demeure (1760-1790) » par Alexia Lebeurre (Paris, 15 mars 2018).

Conférence du GRHAM : « La nature dans l’appartement ou le dépaysement à demeure (1760-1790) » par Alexia Lebeurre (Paris, 15 mars 2018).

Type : Conférence (entrée libre). Date et horaire : jeudi 15 mars 2018 à 19h. Lieu : Paris, Institut National d’Histoire de l’Art, salle Demargne (rez-de-chaussée). Pour tout renseignement : asso.grham@gmail.com

Espace de représentation et d’affirmation sociale, l’habitat des élites se transforme au XVIIIe siècle pour laisser plus de place à l’agrément et à l’expression de la sensibilité. La nature, en particulier, s’impose comme un thème décoratif fécond, qui renouvelle l’aspect des dedans. Dans les cycles peints de Joseph Vernet puis d’Hubert Robert, notamment, . . . → En lire plus

Quatrième séance du cycle « Dialogues de la salle Labrouste » : Angela Lampe dialogue avec Jean-Claude Marcadé à propos de « Chagall, Lissitzky, Malévitch – l’avant-garde russe à Vitebsk 1918-1922 »

 

Le catalogue accompagnant l’exposition Chagall, Lissitzky, Malévitch – l’avant-garde russe à Vitebsk 1918-1922 qui se tiendra au Centre Pompidou du 28 mars au 16 juillet 2018, éclaire un chapitre méconnu de la Russie postrévolutionnaire. Hormis une iconographie abondante, dix essais écrits par des spécialistes internationaux et une chronologie détaillée, l’ouvrage comprend une anthologie d’une vingtaine de traductions de documents-source, pour la plupart inédits en français : des articles et lettres de Chagall, Lissitzky et Malévitch, des textes du collectif Ounovis et des extraits du journal de Lev Youdine. En dialoguant avec Angela Lampe, directrice de l’ouvrage et commissaire de l’exposition, et Jean-Claude Marcadé, spécialiste de l’avant-garde . . . → En lire plus

Can I use it ? Explorer, partager et réutiliser les images des collections en ligne

Dans le cadre du programme Images/Usages (Fondation de France/Institut national d’Histoire de l’art), l’INHA est heureux de vous convier à la présentation du nouveau portail documentaire des collections du musée de Bretagne le mercredi 14 mars, de 14h30 à 16 heures, en salle Vasari.

Le musée de Bretagne a mis en ligne en septembre 2017, à travers son portail documentaire, plus de 150 000 œuvres et documents. Dans le respect de la législation, il a choisi de donner accès le plus largement possible à ses collections, en plaçant les images sous la licence Creative Commons/Domaine public, et incite son public à les partager, . . . → En lire plus

Séminaire d’IMAGO (Association de recherche en cultures visuelles, XIX-XXIème siècles) : « DISPOSITIFS » (Paris, INHA, 7 mars 2018)

La troisième séance du séminaire « Cultures visuelles » de l’association IMAGO se déroulera le mercredi 7 mars 2018, à 18h, en salle INGRES (INHA – Galerie Colbert – 2, rue Vivienne – 2e étage).

L’association IMAGO a le plaisir de vous inviter à la troisième séance de son séminaire de recherche qui présentera cette fois la notion de « DISPOSITIFS ». Elle illustrera comment les études visuelles ont abordé la question du dispositif, en évoquant la querelle des études cinématographiques, jusqu’à l’essor plus récent de l’écranotologie, de la techno-esthétique et aussi la réévaluation de cette notion dans le cadre de l’archéologie des médias. Les organisateur-e-s recevront à . . . → En lire plus

Conférence : « Façades peintes de la Renaissance. Relevés et modélisations 3D : un renouvellement épistémologique ? » (Paris, 14 mars 2018)

Conférence : « Façades peintes de la Renaissance. Relevés et modélisations 3D : un renouvellement épistémologique ? » (Paris, 14 mars 2018)

Conférence de Jérémie Koering et Antonella Fenech Kroke, CNRS/Centre Chastel, qui présenteront les résultats de la mission et des recherches financées par le CAA et Plemo 3D en 2016, dans le cadre du séminaire mensuel organisé par Sophie Raux (LARHRA) et Mercedes Volait (InVisu), « L’Histoire de l’art à l’épreuve du numérique. De la structuration, modélisation ou simulation des données de la recherche« .

Le mercredi 14 mars, de 14h-16h

Salle Fabbri de Pereisc, Galerie Colbert 2, . . . → En lire plus

Conférence : « Vanity of vanities, […] all is vanity”. Breath, Time, and Standstill in the Baroque Vanitas Still Life » (Paris, 13 mars 2018)

Conférence : « Vanity of vanities, […] all is vanity”. Breath, Time, and Standstill in the Baroque Vanitas Still Life » (Paris, 13 mars 2018)

Dans le cadre de son sujet annuel 2017/2018, le Centre allemand d’histoire de l’art a le plaisir de vous convier à la conférence « “Vanity of vanities, […] all is vanity”. Breath, Time, and Standstill in the Baroque Vanitas Still Life ».

Par Karin Leonhard, Professeure à l’Université de Kontanz

What exactly characterizes vanitas-still lives and in what way do they differ from other forms of the genre of still life? A commonplace would be to consider them primarily . . . → En lire plus

Conférence : « La rappresentazione della città ideale nel Rinascimento. L’idea della città ideale di Leonardo da Vinci e del suo tempo: concetti, programmi e forme » (Ravenne, 27 février 2018)

Conférence : « La rappresentazione della città ideale nel Rinascimento. L’idea della città ideale di Leonardo da Vinci e del suo tempo: concetti, programmi e forme » (Ravenne, 27 février 2018)

par Sabine Frommel

Directeur d’Études : Histoire de l’art de la RenaissanceÉcole Pratique des Hautes Études – SorbonneDirecteur de l’équipe HISTARA (EA 7347, EPHE) : Histoire de l’art, des représentations et de l’administration dans l’Europe moderne et contemporaine.

Antonino Rotolo : Prorettore Ricerca, Alma Mater Studiorum Università di Bologna

Ouidad Bakkali : Assessora pubblica istruzione e infanzia, istruzione superiore, formazione profes­sionale, università, politiche europee, cooperazione internazionale, politiche e cultura di genere, Comune di Ravenna Elena . . . → En lire plus

Conférence : « Angkor Wat. Patrimoine transculturel ou Global Art History ? » (Paris, le 9 mars 2018)

Conférence : « Angkor Wat. Patrimoine transculturel ou Global Art History ? » (Paris, le 9 mars 2018) Conférence, Michael Falser (professeur Invité) Dialogue interdisciplinaire avec Jean-Baptiste Minnaert, Jean-Sébastien Cluzel et Dany Sandron

La conférence est conçue comme un dialogue interdisciplinaire au sein du réseau de recherche du Centre André Chastel, du Centre de Recherche sur l’Extrême-Orient de Sorbonne Université (CREOPS) et du Laboratoire d’Excellence « Écrire une Histoire Nouvelle de l’Europe » (LabEx EHNE).

Professeur invité à Sorbonne Université, Michael Falser se propose d’introduire l’approche méthodologique de la Global Art History. Sa conférence se focalisera sur la pensée de la « transculturalité » dans la formation du concept moderne de « . . . → En lire plus

Séminaire « 1959-1985, au prisme de la Biennale de Paris » : La place des pratiques sonores et performatives à la Biennale de Paris

Tenue à Rennes, en présence des documents d’archive, cette séance propose de réfléchir à la place des pratiques artistiques au sein d’une manifestation d’envergure internationale comme la Biennale de Paris. Clélia Barbut examinera la présence de la performance, en particulier dans les éditions de la décennie 1970 au cours desquelles cette catégorie artistique émerge de manière explicite ; Anne Zeitz abordera la dimension sonore de certaines propositions des années 1970 et 1980 et leur place dans les expositions et programmes radiophoniques de la Biennale. À travers les discours des critiques, commissaires et artistes, seront analysés les glissements sémantiques de l’« intervention » vers la « performance », . . . → En lire plus

Conférence : Lexart. Words for Art (1600-1750) – Présentation de fin du projet : enjeux et réalisation, Paris, INHA, 21 mars 2018.

LexArt. Words for Art (1600-1750) – Présentation de fin de projet : enjeux et réalisations

Dans le cadre de la fin du projet LexArt – Words for Art. The Rise of a terminology (1600-1750) qui s’achèvera le 31 mars 2018, l’équipe de chercheurs et le porteur de projet, Michèle-Caroline Heck, présenteront les résultats et aboutissements du projet, lors d’une conférence qui se tiendra le 21 mars 2018 à l’INHA (Paris, Galerie Colbert, auditorium – 18h).

Outre les publications scientifiques du projet qui seront présentées, une large partie de cette manifestation sera consacrée à la Base de Données développée par le Center for Digital Humanities de l’université de Trèves . . . → En lire plus

Cycle « Les Lundis numériques de l’INHA » : Modélisation 3D pour des drones pour la conservation et l’étude de sites archéologiques

ICONEM est une start-up fondée en 2013 par Yves Ubelmann, architecte de formation. Spécialisée dans la numérisation en 3D du patrimoine en péril ou méconnu, l’entreprise allie une technologie innovante, la photogrammétrie par drone et au sol, à un mode de traitement des images inédit. ICONEM mène des projets dans 14 pays, avec l’UNESCO, l’Aga Khan Trust for Culture, plusieurs missions archéologiques françaises ou encore le musée du Louvre. Les modèles 3D produits permettent à la fois aux chercheurs de disposer d’une documentation technique extrêmement précise et au grand public de découvrir des sites d’exception, aujourd’hui inaccessibles, tels . . . → En lire plus

Séminaire « 1959-1985, au prisme de la Biennale de Paris » : Le Service de la Recherche de la RTF/ORTF et la Biennale de Paris

La collaboration entre le Service de la Recherche (SR) de la RTF (dirigé par Pierre Schaeffer) et la Biennale de Paris commence dès leurs débuts respectifs et prend différentes formes : programmes de musique et de films, conférences, participations aux jurys, voire même, tournage de films. Lors de cette séance, il s’agira de mieux comprendre ce que cette collaboration dit 1/ de chacune de ces institutions, 2/ de la question de l’expérimental dans l’art au début des années 1960. La discussion prendra appui sur la projection du film Biennale 63 réalisé par Jacques Brissot, du Groupe de Recherche Image du SR, dans lequel une caméra . . . → En lire plus

Conférence : « Umdenken vor dem Aufbruch: Das Projekt für die Vollendung des Louvre während der letzten Tage Berninis in Paris » (Erlangen, 5 février 2018)

Conférence : « Umdenken vor dem Aufbruch: Das Projekt für die Vollendung des Louvre während der letzten Tage Berninis in Paris » (Erlangen, 5 février 2018)

Conférence de Sabine Frommel (directeur d’étude à l’École Pratique des Hautes Études – Sorbonne, PSL, Paris)

5 février 2018, 18h. Institut für Kunstgeschichte, Friedrich-Alexander-Universität Erlangen-Nürnberg, Schlossgarten 1 – Orangerie. 91054 Erlangen

Séminaire d’IMAGO (Association de recherche en cultures visuelles) : « REGARDS » (Paris, 7 février 2018)

Deuxième séance du séminaire de recherche 2018 d’IMAGO, association de recherche en cultures visuelles, XIX-XXIème siècles

Mercredi 7 février de 18h à 20h en salle CIRHAC (Galerie Colbert – 2, rue Vivienne – Paris 2ème – 1er étage)

L’association IMAGO a le plaisir de vous inviter à la deuxième séance de son séminaire de recherche en cultures visuelles qui présentera la notion de « REGARDS » et illustrera comment les études visuelles permettent de faire l’histoire de la construction du regard en utilisant aussi l’imagerie populaire et la petite imagerie.

Programme :

– Fleur Hopkins, doctorante à l’Université Paris 1 et chercheuse associée au Département Sciences et Techniques de . . . → En lire plus

Cycle « Dialogues de la salle Labrouste » : Pierre Wat dialogue avec Laurence Bertand Dorléac à propos de : « Pérégrinations. Paysages entre nature et histoire »

Pierre Wat dialogue avec Laurence Bertrand Dorléac à propos de : Pérégrinations. Paysages entre nature et histoire (Hazan, 2017).

Écrire l’histoire du paysage à l’époque contemporaine c’est aussi faire le constat d’une relève : celle qui voit, à partir du début du xixe siècle, la peinture de paysage se substituer progressivement à la peinture d’histoire afin de porter le grand récit de l’humanité dans ses tentatives de connaître et de façonner le monde. Un genre s’épuise, un autre s’épanouit afin d’explorer d’autres formes de représentation, et d’interrogations.

Parce que l’histoire devient un présent qui saute à la gorge – révolutions, guerres, massacres, génocides –, les artistes se tournent de façon privilégiée vers . . . → En lire plus