Conférence : « Le Codex Dyson-Perrins : culture antiquaire et création artistique à Rome au temps de la Contre-Réforme », par Emmanuel Lurin (Paris, 18 Janvier 2017)

"Vue du groupe des Dioscures sur le Quirinal", vers 1580, plume et encre brune, New York, The Morgan Library, Codex Dyson Perrins, f° 37 r°.

« Vue du groupe des Dioscures sur le Quirinal », vers 1580, plume et encre brune, New York, The Morgan Library, Codex Dyson Perrins, f° 37 r°.

 

Le codex Dyson-Perrins compte parmi les plus beaux livres d’antiquités qui aient été conçus, écrits et dessinés à Rome, à la fin du XVIe siècle, à une époque où les antiquités chrétiennes suscitaient aussi un intérêt soutenu parmi les érudits. Ce précieux manuscrit, conservé à la Morgan Library (New York), contient aujourd’hui une cinquantaine de vues de Rome . . . → En lire plus

Colloque : Images et révoltes dans le livre et l’estampe (XIVe – milieu du XVIIIe siècle) (Paris, 13 décembre 2016)

dscn3349-tison-revolte Images et révoltes dans le livre et l’estampe (XIVe – milieu du XVIIIe siècle)

13 décembre 2016 à la Bibliothèque Mazarine Entrée libre dans la limite des places disponibles.

Réservation : contact@bibliotheque-mazarine.fr

Lien : http://www.crhq.cnrs.fr/curr/activites.php http://www.bibliotheque-mazarine.fr/fr/evenements/actualites/colloque-images-et-revoltes-dans-le-livre-et-l-estampe-xive-milieu-du-xviiie-siecle

[Bibliothèque Mazarine – Programme ANR Cultures des Révoltes et des Révolutions 14e – milieu du 18e siècle]

 

Programme

9h50 : accueil

10h : Ouverture, par Yann Sordet, directeur de la Bibliothèque Mazarine

10h15 : « Toutes choses sont engendrées par la discorde » : éléments d’introduction Tiphaine Gaumy (Bibliothèque Mazarine & projet CURR), commissaire de l’exposition Images & révoltes.

10h40 : La révolte médiévale en image Vincent Challet (Université de Montpellier) & Jelle Haemers . . . → En lire plus

Appel à communication : « Images, Copyright, and the Public Domain in the Long Nineteenth Century » (Winterthur, 29-30 mars 2018)

e-meissonier-graveur-reproduction-photographique-de-r-j-bingham-tirage-albumine-24-x-147-cm-publie-par-bingham-le-1er-mai-1863-paris-bibliotheque-nationale A combination of technological, cultural, and economic factors during the long nineteenth century made images more readily available in a wider range of media than ever before. These transformations raised new questions about the ownership and use of images. Working in the new field of lithography, artists produced portraits, topographical landscapes, caricatures, everyday scenes, and representations of events done “on the spot,” which publishers distributed quickly and relatively cheaply. Thanks to changes in printing techniques and the commercial strategies of publishers, engraved images became more common in books, magazines, and newspapers. The development of photography led to the production and circulation of images in the form of daguerreotypes, ambrotypes, tintypes, . . . → En lire plus

Colloque : « La lettre de l’estampe. Les formes de l’écrit et ses fonctions dans l’image imprimée en Europe au XVIe siècle » (Paris, 17-18 novembre 2016)

Philippe Galle d'après Maarten van Heemskerck, "Inventiones Heemskerkianae ex utroque Testamento", détail, 1569, gravure au burin, 142x200 mm, Amsterdam, Rijksmuseum.

Philippe Galle d’après Maarten van Heemskerck, « Inventiones Heemskerkianae ex utroque Testamento », détail, 1569, gravure au burin, 142×200 mm, Amsterdam, Rijksmuseum.

 

Mots, titres, légendes, commentaires, noms d’artistes, privilèges, beaux discours, adresses au « lecteur », voyantes dédicaces. Écritures cursives, typographiques, grands et petits caractères, ligatures, chiffres et mesures. Mots ajoutés, associés aux figures ou isolés par un cadre, mots que l’on remarque, que l’on suit du regard, que l’on découvre parfois dans l’image… Et si l’estampe était aussi une affaire de mots, de compositions écrites, . . . → En lire plus

Journée d’étude : « Fecit ex natura. Le métier d’illustrateur des sciences médicales du XVIe au XXe siècle » (Paris, 18 novembre 2016)

Type : journée d’étude. Date de la manifestation : vendredi 18 novembre 2016 à partir de 9h50. Lieu : Paris, 12 rue de l’Ecole de médecine, Grand amphithéâtre de l’université Paris-Descartes (métro : Odéon). Sous la direction de : Jean-François Vincent (Bibliothèque interuniversitaire de santé, Paris), Chloé Perrot (université Lille 3) et Maxime Georges Métraux (université Paris IV Sorbonne).

Nicolas Henri Jacob, Écorché des muscles du dos, étude préparatoire pour le Traité complet de l’anatomie de l’Homme de Jean-Baptiste-Marc Bourgery, 1831-1854, Paris, BIU Santé, cote : Ms81

Nicolas Henri Jacob, Écorché des muscles du dos, étude préparatoire pour le Traité complet de l’anatomie de l’Homme de Jean-Baptiste-Marc . . . → En lire plus

Journées d’études : « L’Entre-deux. Mouvements du corps, de l’âme et de la peinture dans l’Europe de la Renaissance (XIVe-XVIe siècles) » (Paris, 26 et 27 mai 2016)

Cesare Ripa, Iconologia, La Peinture (détail)L’Entre-deux. Mouvements du corps, de l’âme et de la peinture dans l’Europe de la Renaissance (XIVe-XVIe siècles) 26 et 27 mai 2016, Paris, INHA, Salle Vasari

PROGRAMME

Jeudi 26 mai 2016

9.00 Accueil des participants

9.15 Introduction (Fabien Lacouture, Julia Maillard, Marie Piccoli-Wentzo)

Session I- Entre-deux formes, métamorphoses d’objets et de personnages

Présidente de séance : Nadeije Laneyrie-Dagen (Ecole Normale Supérieure de Paris)

9.30 Hélène Vuillermet (doctorante, Université Paris 4 – Paris-Sorbonne/ Lille 3) : La matière de l’entre-deux

10.00 Juliette Parmentier-Courreau (doctorante, Université Paris 1 – Panthéon-Sorbonne/GRANIT) : Les Métamorphoses d’Hendrick Goltzius. Représenter la métamorphose et métamorphoser l’œuvre d’Ovide

10.30 Discussion, suivie d’une . . . → En lire plus

Appel à communication : « Paragons and Paper Bags: Early Modern Prints from the Consumer’s Perspective » (Amsterdam, 9 juin 2016)

unnamed1The scholarly research on early modern printmaking has evolved from a focus on the Romantic concept of the Peintre-Graveur to studies of artists and printmakers in their specific cultural and socioeconomic context. In addition, the idea that publishers played a vital role in artistic, commercial, and organisational aspects of printmaking is now widely accepted. Both art-historical and art-technical research on these matters have resulted in reference works and exhibition catalogues of high standard. In these studies, however, the position of the consumer has often been ignored or dealt with only briefly. In addition, print collections in the past have often failed to recognise the importance of contemporary adaptations, signs of usage, . . . → En lire plus

Appel à communication : « Les formes de l’écrit et ses fonctions dans l’image imprimée en Europe au XVIe siècle » (Paris, 17-18 novembre 2016)

hoefnagel_detailMots, titres, légendes, commentaires, noms d’artistes, privilèges – car il en faut – beaux discours, adresses au « lecteur », voyantes dédicaces. Écritures cursives, typographiques, grands et petits caractères, ligatures, chiffres et mesures. Mots ajoutés, associés aux figures ou isolés par un cadre, mots que l’on remarque, que l’on suit du regard, que l’on découvre parfois dans l’image… Et si l’estampe était aussi une affaire de mots, de compositions écrites, de lectures croisées dans l’espace écrit et figuré d’une image ?

Avant que le rapport à l’écrit dans la création artistique ne soit entièrement repensé par les avant-gardes, l’estampe aura été pendant longtemps le seul art de l’image où les mots . . . → En lire plus

Appel à communication : « Le lettre de l’estampe. Les formes de l’écrit et ses fonctions dans l’image imprimée en Europe au XVIe siècle »

saenredam_et_ortelius_0Avant que le rapport à l’écrit dans la création artistique ne soit entièrement repensé par les avant-gardes, l’estampe aura été pendant longtemps le seul art de l’image où les mots pouvaient être librement associés aux figures et où les parties de texte, insérées dans la composition, pouvaient former une unité visuelle, logique et sémantique avec le dessin. Cette capacité de l’estampe à accueillir au sein d’une même composition graphique une grande variété de signes, de formes et d’écritures tient avant tout à la conception des planches et aux propriétés techniques de la gravure. Au moment où se répandait en Europe une conception mimétique de la représentation qui devait conduire, le plus souvent, à une mise à l’écart de l’écrit dans le . . . → En lire plus

Colloque : Cataloguer l’objet multiple. Sculpture, estampe, photographie…

Coll2015_CO_POITIERS-Couv_weboque organisé par l’INHA dans le cadre de la Carte Blanche à l’Université de Poitiers.

Sculpture, estampe et photographie sont par essence des multiples, connaissent des tirages souvent nombreux d’autant que tous trois procèdent d’une matrice qui peut être modifiée et donner naissance à des variations importantes. Objets complexes, ils tiennent à la fois de l’œuvre originale, de l’interprétation ou de la copie ; en cela ils déroutent souvent les amateurs et les historiens de l’art attachés à l’étude d’autres formes artistiques. Ils posent du reste des questions spécifiques. Leur caractère d’objet multiple ne masque pas leurs caractéristiques propres. Outil et genre fondamental de l’histoire de l’art, le . . . → En lire plus

Appel à communication : « Gillray after Gillray : résonances et influences du « rude » du XVIIIe siècle à nos jours » (Paris, janvier 2016)

James Gillray, The Zenith of French Glory“, 12.02.1793En 1815, année de la défaite de Waterloo pour Napoléon, disparaît le caricaturiste britannique qui a le plus satirisé cette figure politique. Avec Gillray, la caricature britannique était passée d’images satiriques dans la tradition du castigat ridendo mores — essentiellement sous l’influence de l’iconographie flamande, à laquelle Hogarth s’était attaché à donner une saveur plus anglaise — à une véritable esthétique du monstrueux dont la plasticité à la fois ingénieuse et infinie ne cesse de fasciner. Comprendre cette mutation nécessite de prendre en compte aussi bien l’histoire personnelle de l’artiste, qui perd la vue à partir de 1806 et sombre ensuite dans la folie, . . . → En lire plus

Journée d’études : « Le texte dans l’image » (Poitiers, 21 mai 2015)

Toulouse-Lautrec_Elles_1896_1000 Journée d’études organisée par le laboratoire CRIHAM, dans le cadre de l’axe thématique Humanités, Culture, Patrimoine de la Maison des Sciences de l’Homme et de la Société de Poitiers, sous la coordination de Véronique Meyer, avec la participation de Solange Vernois.

 

▪ Jeudi 21 mai 2015 – 10h30 / 16h30 ▪ Poitiers, Faculté des Sciences humaines et arts, salle des Actes Hôtel Fumé – 8 rue René-Descartes – Bât. E15 ▪ Ouvert à tous – Entrée libre ▪ Renseignements : http://criham.labo.univ-poitiers.fr/actualites/journee-detudes-le-texte-dans-limage/ Catherine Mâle : catherine.male@univ-poitiers.fr

Programme

▪ 10h 30 – Vanessa Selbach, Bibliothèque Nationale, département des estampes Vox Dei : la parole divine et le dialogue avec le croyant dans la lettre de l’estampe religieuse . . . → En lire plus

Conférence : Jacques-Fabien Gautier d’agoty, Femme vue de dos, disséquée de la nuque au sacrum, dite L’Ange anatomique (Paris, 14 avril 2015)

image 14AVRILPlanche 14 pour la Myologie complète en couleur, 1746

Conférence du quadrilatère

En partenariat avec la BnF

Corinne Le Bitouzé, conservateur générale au département des Estampes et de la photographie, BnF Morwena Joly-Parvex, conservateur du patrimoine, chargée de mission pour les partenariats scientifiques, direction de la conservation des monuments et collections

L’Ange anatomique : chef-d’œuvre ? Graveur d’estampes anatomiques, livrant une série d’atlas in-folio imprimés en couleurs, Jacques-Fabien Gautier d’Agoty (1716-1785) est passé à la postérité grâce à son spectaculaire Ange anatomique. Pourtant, replacé dans son contexte historique, Gautier d’Agoty apparaît davantage comme un opportuniste, s’appropriant une technique de gravure qu’il n’a pas inventée et préférant les . . . → En lire plus

Présentation d’ouvrage : « Ornements – XVe-XIXe siècles. Chefs-d’oeuvre de la collection Jacques Doucet » (Paris, 19 novembre 2014)

Livre ornementsSous la direction de Lucie Fléjou et Michaël Decrossas

19 novembre 2014 – 18h15 Galerie Colbert Salle Walter Benjamin entrée libre

Accès :

6 rue des Petits-Champs ou 2, rue Vivienne 75002 Paris

Longtemps quelque peu négligé ou traité en sujet secondaire, l’ornement connaît depuis quelques années un regain d’intérêt de la part des historiens de l’art et des chercheurs. Il convient de s’en réjouir tant son importance est grande dans toutes les cultures, et très révélatrice de leurs évolutions et de leurs échanges. Marquant l’aboutissement d’un programme de recherche porté par l’Institut national d’histoire de l’art depuis 2010, cet ouvrage réunit vingt-six essais abordant quelques-unes des questions . . . → En lire plus

Colloque : Curieux d’estampes. Collections et collectionneurs de gravures en Europe (1500-1815) (Paris, 24-25 octobre 2014)

DSC06098

Colloque international Curieux d’estampes. Collections et collectionneurs de gravures en Europe (1500-1815)

Université Paris-Sorbonne Site INHA (Institut National d’Histoire de l’Art) 2, rue Vivienne 75002 Paris

PROGRAMME

Vendredi 24 octobre Salle Vasari

Matinée 9h30 Ouverture du colloque par Ger Luijten Directeur de la Fondation Custodia, Paris.

Présidence Nadine Orenstein (Metropolitan Museum, New York)

10h Anja Grebe (Université de Fribourg-en-Brisgau) Print collecting in 16th century Nuremberg. The case of Willibald Imhoff the Elder (1519-1580).

10h30 Karen L. Bowen (Anvers) Hieronymus van Winghe and collecting prints from the Southern Netherlands in the early 17th century.

11h Discussion

11h15 Pause

11h45 Thomas Döring (Herzog Anton Ulrich-Museum, Braunschweig) « Such a perfect collection of a print cabinet » – Duke Anton Ulrich of . . . → En lire plus

Ornements – XVe-XVIIIe siècles. Chefs-d’oeuvre de la collection Jacques Doucet

2014-EXPO-ornement-visuelExposition du 3 octobre au 31 décembre 2014 14h30 – 19h30 Galerie Colbert Salle Roberto Longhi entrée libre

Accès : 6, rue des Petits-Champs ou 2, rue Vivienne 75002 Paris

La Bibliothèque de l’Institut national d’histoire de l’art, héritière de la Bibliothèque d’art et d’archéologie créée par le couturier Jacques Doucet (1853-1929) à partir de 1908, est aujourd’hui riche de plus de 25 000 estampes d’ornement, réunies en près de 700 volumes. Son fonds d’estampes couvre la production, tant française qu’italienne ou allemande, du XVIe au XVIIIe siècle. Sources importantes pour les historiens des arts décoratifs, de l’architecture, de l’estampe, ces œuvres ont fait l’objet d’un catalogage informatisé et . . . → En lire plus

Journée d’études : « Le texte sous l’image »

L’analyse du texte s’avère indispensable pour la connaissance du monde de l’estampe, de ses acteurs comme de sa réception. Le propos de cette journée sera d’analyser les rapports et les interactions entre image et texte depuis la Renaissance.

Journée d’études organisée par le CRIHAM et la MSHS – Axe 3 : Les Humanités face à l’écrit -, sous la direction de Véronique Meyer et Solange Vernois. Contact : vero-meyer@wanadoo.fr

 

Programme :

Matinée : Présidence de séance : Solange Vernois – Université de Poitiers

– 10h : Introduction

– 10h15 : Estelle Leutrat – Université de Rennes Les placards politiques en France au début du XVIIe siècle : l’exemple de l’entrée de Louis XIII à Paris en 1610

– 11h : Véronique Meyer – Université de . . . → En lire plus

Colloque international : « Territoires du japonisme »

En écho à Bretagne – Japon : un archipel d’expositions, organisées en 2012 par l’Association des conservateurs des musées de Bretagne, le colloque Territoires du japonisme en propose un prolongement scientifique présentant des recherches récentes sur la notion de Japonisme, de son évolution et de ses prolongements. Sont tout d’abord étudiés plusieurs rares exemples sur les conditions historiques de la connaissance et de la diffusion de la culture japonaise en Occident, grâce à l’arrivée d’objets en provenance du Japon. Le rôle des premiers collectionneurs et des cercles japonisants est ensuite souligné, avant que soient traitées certaines des répercussions de la découverte de l’art du Japon par les artistes occidentaux, notamment . . . → En lire plus

Conférence : « La figure de l’amateur au XVIIIe siècle » par Charlotte Guichard.

Traditionnellement associé au collectionneur ou relégué au rang de simple dilettante, l’amateur est en réalité au XVIIIe siècle une figure centrale dans la constitution des savoirs artistiques. A distance de la conception kantienne, le langage du goût renvoie alors à des opérations cognitives dans le monde des amateurs. Non pas désintéressés, mais passionnément liés aux objets, à leur matérialité et à leur ordonnancement, les savoirs de l’amateur sont des savoirs du geste, articulés à un faire et à une praxis. La conférence présentera la spécificité de cette figure et son rôle dans la formation du discours de l’histoire de l’art, à travers l’exemple des « Rymbranesques », ces gravures d’artistes amateurs qui furent . . . → En lire plus