Prolongation appel université d’été de la bibliothèque Kandinsky (Paris, 5-13 juillet)

Les sources au travail. Collections d’art et musées à l’épreuve du temps présent/ Art collections and museums in present times

La nouvelle date limite est le 9 mai 2017, avec une communication des résultats le 16 mai.

L’Université d’été de la Bibliothèque Kandinsky est un programme du Centre Pompidou qui se déroule dans l’espace public du musée. Elle a pour objet les sources de l’art moderne et contemporain : archives, documentation écrite, photographique ou filmique, témoignages, mais aussi d’autres formes d’appropriation artistique de la production documentaire. Initiative interdisciplinaire, l’Université d’été de la Bibliothèque Kandinsky réunit de jeunes chercheur.e.s : historiens et historiens de l’art, anthropologues et sociologues, artistes, critiques, . . . → En lire plus

Colloque : « Imagination » (Genève, 8-12 mai 2017)

La XVe École de Printemps organisée par le Réseau International de Formation en Histoire de l’Art, se déroulera à l’Université de Genève du 8 au 12 mai 2017 et portera sur l’imagination. L’École permettra aux doctorants et post-doctorants de spécialisations et d’horizons divers de partager leurs recherches, leurs approches et leurs expériences dans un forum au cours duquel ils coopèreront avec des chercheurs avancés. Les programmes des précédentes Écoles de Printemps se trouvent sur le site www.proartibus.net.

PROGRAMME

Lundi 8 mai 2017 Salle de conférence, Musée d’Art Moderne et Contemporain (MAMCO), Rue des Vieux-Grenadiers 10, 1205 Genève

9h Bienvenu du doyen de . . . → En lire plus

Conférence : Matisse et le coup du bambou (Paris, 12 mai 2017)

Spécialiste de l’art européen et américain du XXe siècle, Yve-Alain Bois s’intéressera à la canne de bambou comme instrument de dessin pour Henri Matisse. Cette pratique inhabituelle est directement liée à la découverte, dès les années 1900, qu’il lui est impossible de mettre au carreau un dessin en vue d’une grande composition, puisque la qualité d’une couleur se modifie en fonction de la quantité de surface qu’elle recouvre.

À la fin des années 1940, alors qu’il décore la Chapelle du Rosaire à Vence, Matisse a encore recours à cet outil particulièrement . . . → En lire plus

Appel à communication : « L’Image consommée : excès, limites et transformations » (Montréal, 16-17 novembre 2017)

Dans l’introduction de son essai Le destin des images (2003), Jacques Rancière analyse les significations et transformations contemporaines des images, en se demandant s’il « n’y a pas, sous le même nom d’image, plusieurs fonctions dont l’ajustement problématique constitue le travail de l’art ? ». Face à l’hétérogénéité et la prolifération des formes visuelles qui ne peuvent être quantifiées ou étudiées dans leur totalité, la question du « comment » s’impose. De quelle(s) manières nous approprions-nous les images que nous regardons ? Quels types de rapports ou de réponses artistiques sont générés? Dans le sillage de cette réflexion, la cinquième édition du colloque Arts et médias de l’Université de . . . → En lire plus

Journée d’études : « Non-public(s). Identités voulues ou subies ? du XIXe siècle à demain ».

affiche_JE_CHCSC-page-001.jpg

Cette journée d’études propose de s’intéresser à la notion contestée de «non-public(s)». Introduit pour la première fois lors de la déclaration de Villeurbanne, écrite par Francis Jeanson en mai 1968, ce terme fait référence aux populations ne participant pas aux offres culturelles publiques ou officielles, étant occupées à d’autres types d’activités privées ou domestiques.

Programme

11h : Accueil des participants11h05 : Introduction de la journée Jean-Claude Yon (CHCSC)

11h15 : Public(s) et non public(s) : socio-histoire et mise à l’épreuve de catégories de l’action publique. Chloé Langeard (Université d’Angers)

12h15 : Séance de questions

12h45 : Pause déjeuner

14h15 : SESSION 1 NON-PUBLICS DANS . . . → En lire plus

Conférence « Précisions sur un état présent de l’architecture » (Paris, 9 mai 2017)

Dans une lettre qu’il adressait à Louis Grodecki au sujet de Architecture gothique et pensée scolastique, Erwin Panofsky écrivait : « Des études de ce type ne peuvent se justifier qu’avec des contradictions qui les prolongent ». Assurément, beaucoup d’ouvrages suscitent un intérêt critique et appellent de semblables débats. C’est pourquoi l’Institut national d’histoire de l’art a créé, sur une proposition de Christine Mengin, le cycle À propos d’un livre d’architecture, qui a pour objet de mettre à l’honneur un ouvrage traitant d’histoire de l’architecture et/ou de la construction. Présenté par son ou ses auteurs, le volume est alors placé dans le champ critique par un discutant. Au-delà d’une simple présentation, il s’agit donc, de la part de ou des auteurs, de partager les réflexions engendrées par l’ouvrage, . . . → En lire plus

Appel à communication : « The Global Power of Private Museums: Arts and Publics – States and Markets » (Berlin, 16–18 Novembre 2017)

Appel à communications (jusqu’au 30 avril 2017)

The Global Power of Private Museums: Arts and Publics – States and Markets

Colloque international, 16–18 Novembre 2017

Berlin, Université Technique de Berlin

The history of state or public museums has been the focus of numerous symposiums and publications. Yet astonishingly little research has considered private museums, even though the number of private art museums has risen dramatically over the past two decades. According to the International Council of Museums (ICOM), there are now more private museum spaces in the world than public ones. The majority of these museums are in China, South Korea, the US and Germany, though private museums have been established also in Benin, Brazil, Canada, Denmark, Egypt, India, Japan, Cameroon, Lebanon, Mexico, New Zealand, Norway, Russia, South Africa, among . . . → En lire plus

Appel à publication : « Cacher / Concealing », revue Intermédialités, n° 32 (2018)

Ce numéro d’Intermédialités propose d’examiner la relation dynamique entre formes de dissimulation et formes de détection. Sa prémisse est que le domaine du caché, et la façon de (se) cacher, se construisent en synergie avec les manières de percevoir, d’interpréter, de juger et de capter propres à un contexte et à une époque donnée. La dissimulation est une stratégie répondant à de multiples besoins : protéger ce qui est sensible, conserver un avantage stratégique, duper, éviter la réprobation sociale ou les sanctions. Les stratégies employées sont tout aussi diverses. Elles peuvent consister à rendre invisible (camouflage), à obscurcir (créer de la confusion, détourner l’attention), à donner à voir quelque chose pour . . . → En lire plus

Colloque : « La valeur de l’art » (Paris, 26-27 avril 2017)

À travers ses colloques internationaux, les Beaux-Arts de Paris offrent une tribune au milieu artistique et aux artistes en particulier, dans le concert d’idées qui agitent notre société. L’édition 2017 portera sur « La Valeur de l’art ».

Ce colloque international soulignera l’importance de cette notion plurielle, véritable mot-débat aux acceptations multiples : valeur sociale, symbolique, spirituelle, marchande, matérielle ou immatérielle. La notion de valeur pose également la question d’un jugement critique et des conditions d’évaluation des œuvres aujourd’hui.

Ce colloque donnera la parole à des personnalités d’horizons différents, incarnant des visions et des expériences singulières. Sans cloisonnement ni forme imposée, des artistes, critiques, directeurs d’institution, philosophes, théoriciens et acteurs du . . . → En lire plus

Appel à communications : « Histoires de prêts, mémoire et enjeux des prêts dans les musées. » (Paris, 28-29 septembre 2017)

Appel à communications

Histoires de prêts, mémoire et enjeux des prêts dans les musées

Colloque international, 28-29 septembre 2017

Paris, Ecole du Louvre

 

Depuis la fin du XIXe siècle, la diffusion des expositions temporaires détermine l’émergence d’un système international des musées fondé sur la circulation d’œuvres et d’objets. Pour un musée, envoyer les œuvres de ses collections dans des expositions devient crucial afin de s’assurer, à son tour, les prêts qui lui permettront d’organiser ses propres expositions. Prêter des œuvres à de grands établissements, notamment étrangers, signifie également, pour un conservateur, garantir à ses collections une visibilité accrue. Où expose-t-on, qu’expose-t-on et avec quelle fréquence, quelles pièces arrive-t-on à obtenir et de quels partenaires : tels deviennent désormais les critères fondamentaux . . . → En lire plus

Appel à communication : « Ces matières sans rivales », la céramique architecturale et la manufacture de Sèvres. (Paris, INHA, 13 octobre 2017)

Appel à communication (jusqu’au 16 mai 2017)

Ces « matières sans rivales »,

la céramique architecturale et la manufacture de Sèvres

Journée d’études organisée par la Cité de la céramique et le LABEX CAP (Création, Arts, Patrimoine), Paris, INHA, 13 octobre 2017

Si la céramique architecturale, comprise comme matériau ou élément de décors, occupe une grande place dans le paysage urbain européen, elle reste encore mal connue et la Manufacture de Sèvres apparaît de surcroît comme la grande absente des publications sur ce sujet.

Lieu d’exception tant par sa production que par ses expérimentations techniques, Sèvres, tantôt pionnière, tantôt suiveuse, apparaît . . . → En lire plus

Conférence : « Colorier les idoles, habiller les murs. Regards croisés sur la polychromie, entre Antiquité et modernité », par Arnaud Dubois et Adeline Grand-Clément (Paris, INHA, 2 mai 2017)

4 mai 2017

INHA, 2 rue Vivienne, 75002 Paris

Salle Walter Benjamin, 10h-12h. Entrée libre

 

Adeline Grand-Clément et Arnaud Dubois engageront une discussion comparatiste autour de la notion de « polychromie » et des pratiques qu’elle a recouvertes au cours de l’histoire, en faisant dialoguer leurs corpus d’étude, antique et contemporain. La première partie de l’échange portera sur le rapport entre peau et couleur dans la statuaire en marbre de la Grèce archaïque : pourquoi cette nécessité de « colorier les idoles » (formule empruntée à Quatremère de Quincy) ? La seconde partie concernera les pratiques de la couleur en architecture contemporaine, notamment celles de Patrick Bouchain, . . . → En lire plus

Appel à communication : Faire carrière en Italie : les artistes étrangers à Rome et à Venise au temps de Nicolas Régnier (c. 1610-1667). (Nantes, Musée d’arts, 22-23 février 2018)

Nicolas Régnier, Autoportrait (détail), huile sur toile, 111 x 138 cm, 1623-1624. Fogg Art Museum, Harvard University, Cambridge

À l’occasion de la première exposition monographique consacrée au peintre franco-flamand Nicolas Régnier au Musée d’arts de Nantes du 30 novembre 2017 au 11 mars 2018 (commissariat : Adeline Collange-Perugi, Annick Lemoine, Sophie Lévy), l’Université de Nantes et le Musée d’arts s’associent pour organiser un colloque autour des artistes étrangers actifs à Rome et à Venise au XVIIe siècle.

Comme l’ont démontré les travaux d’Annick Lemoine, Nicolas Régnier représente un cas particulièrement intéressant d’insertion et de progression sociale d’un artiste étranger dans . . . → En lire plus

Appel à communication : « Memory and the Making of Knowledge in the Early Modern World » (Göttingen, 18-22 septembre 2017)

Memory is now established as a dynamic and vital field of study in the humanities and social sciences. It is no longer disputed that how, why, and what individuals, communities, and societies remember is essential to under-standing their pasts and presents. A good deal of this work has understandably concentrated on contemporary history: the emergence of social history in the middle decades of the twentieth century shifted the spotlight to focus on ordinary people, and developments in medicine, psychology, and sociology produced a more sophisticated understanding of the functioning of individual and social memory. This has led to new techniques of oral history opening up . . . → En lire plus

Ces « matières sans rivales », la céramique architecturale et la Manufacture de Sèvres

Appel à communication / Journée d’études Ces « matières sans rivales », la céramique architecturale et la Manufacture de Sèvres 13 octobre 2017 Salle Vasari, Galerie Colbert, Paris . . . → En lire plus

Conférences d’Ulrich Pfisterer

Conférences du Prof. Dr. Ulrich Pfisterer (Institut für Kunstgeschichte der LMU – Zentralinstitut für Kunstgeschichte) Directeur d’études invité par Sabine Frommel (Direction d’études « Histoire de l’art de la Renaissance, EPHE)

21 avril Loving Art: Raphael’s ‘Fornarina’ / INHA (salle Benjamin), 13h-15h

27 avril Power and Potency. Sexual Politics and Images in the Renaissance / Centre allemand d’histoire de l’art (Hôtel Lully, 45 rue des Petits Champs, 75001), 18h

La conférence sera suivie d’une table ronde avec Sabine Frommel (EPHE), Michel Hochmann (EPHE), Philippe Morel (Université Paris I), Thomas Kirchner (Centre allemand d’histoire de l’art) et Jérémie Koering (Centre André Chastel)

28 avril Growing Old: Titian’s Mistress / INHA (salle Benjamin), 14h-16h

11 mai An Art Theory of Seduction: Bartholomeus van der Helst’s ‘Naked Women’ in . . . → En lire plus

Colloque international : Peindre à Rouen au XVIe siècle (Université de Genève, 28-29 avril 2017)

Amorcé à l’Université de Genève dès 2010, le programme Peindre en France à la Renaissance cherche à reconstruire la dynamique de la peinture produite dans le royaume de France aux XVe et XVIe siècles, en tenant compte de toutes les techniques impliquées par le métier du peintre. Il a déjà généré cinq volumes publiés aux éditions Silvana et qui forment collection. Les deux premiers (2011-2012) ont fixé le cadre méthodologique. Les trois suivants se sont focalisés sur d’importants foyers artistiques : Lyon (2014), Troyes (2015) et Dijon (2016). Le présent colloque, sixième de la série, vise à reconstituer la peinture produite à Rouen, . . . → En lire plus

Colloque : « D’autres regards sur les frères Le Nain » (Lens, 5 et 6 mai 2017)

Colloque international : D’autres regards sur les frères Le Nain

Depuis leur redécouverte il y a plus d’un siècle, l’oeuvre des frères Le Nain a fasciné l’histoire de l’art française, de Champfleury à Jacques Thuillier en passant par Paul Jamot. Cette fascination a permis de ne pas limiter leur création à la peinture de genre, comme à l’élaboration de catalogues raisonnés avec distinction des trois frères, mais elle laisse de côté certains domaines : les liens avec le nord ont été rapidement négligés. Le dialogue avec les historiens, en vue d’une meilleure compréhension culturelle de leurs oeuvres, ne s’est pas vraiment établi. Profitant que l’exposition sur les frères Le Nain soit présentée dans la région des Hauts-de-France au Louvre-Lens du 22 . . . → En lire plus

Colloque international : « Le XIXe siècle en lumière : redécouverte et revalorisation de l’enluminure médiévale en France au temps du livre industriel » (Rennes, 18 et 19 mai 2017)

Moins connu que la réhabilitation de l’architecture gothique ou la redécouverte des tableaux des Primitifs, le regain d’intérêt pour l’enluminure médiévale fut pourtant l’une des manifestations majeures du vaste mouvement de « retour au Moyen Âge » qui gagna l’Europe presque toute entière au XIXe siècle. Mais si ce phénomène est aujourd’hui bien identifié pour l’Angleterre et la Belgique, les recherches spécifiques sur la France demeurent encore peu nombreuses malgré un patrimoine exceptionnel.

En lien avec l’exposition Trésors enluminés de Normandie qui s’est tenue au Musée des Antiquités de Rouen du 9 décembre 2016 au 19 mars 2017, ce colloque a pour ambition d’établir . . . → En lire plus

Conférence « Formes et espaces d’écoute dans l’art contemporain » (Paris, 2 mai 2017)

S’intéressant aux enjeux à la fois artistiques et sociaux des phénomènes d’attention et d’inattention, de concentration et de distraction, la théoricienne Anne Zeitz relira la pratique de l’artiste américain Max Neuhaus (1939-2009) au prisme des théories de l’attention. En guise de réponse, l’historien de l’art et commissaire Daniele Balit reviendra sur l’exposition Max Feed tenue au Frac Franche-Comté en 2016, qui abordait l’héritage de Max Neuhaus, et en particulier la notion de topographie perceptive. Anne Zeitz est la lauréate 2016 de l’aide à la mobilité mise en place par l’INHA et l’Institut français en partenariat avec le ministère de la Culture et de la Communication – Direction générale . . . → En lire plus