Billet : recensement des thèses en cours portant sur le XVIe siècle (SFDES)

La Société Française d’étude du Seizième Siècle, fondée en 1978, a pour vocation de regrouper toutes les personnes, françaises ou étrangères, qui, dans leur activité profession­nelle ou par goût personnel, s’intéressent au XVIe siècle français et à la Renaissance, sous tous leurs aspects, notamment intellectuels et culturels : histoire, philosophie, sciences, religion, littérature, arts, musique.

La SFDES recense les thèses en cours portant sur le XVIe siècle sur une page dédiée. Elle invite directeurs de recherche et doctorants à transmettre toutes les informations utiles concernant les doctorats en cours : nom, prénom, titre de la thèse, nom du . . . → En lire plus

Exposition virtuelle | Participez à la vie des académies d’art de province (ACA-RES)

Exposition virtuelle | Participez à la vie des académies d’art de province (ACA-RES)

Participez à la vie des académies d’art… Portes ouvertes de 9 à 90 ans est l’exposition virtuelle du programme ACA-RES réalisée grâce au soutien de la Carte Blanche INHA-2019. Elle est désormais en ligne. Fruit d’un travail collectif, mené sous la direction d’Anne Perrin Khelissa et d’Émilie Roffidal au sein du laboratoire FRAMESPA UMR 5136 et de l’Université Toulouse-Jean Jaurès, elle permet aux visiteurs d’admirer modèles artistiques et œuvres produites tout en suivant les parcours des professeurs et/ou des élèves de ces institutions qui ont participé à créer une culture visuelle partagée en France et au-delà.

Appel à contribution : Congrès de l’AGES – Catastrophes, menaces et risques naturels

Tandis que la notion de « risque » s’est trouvée au centre des réflexions sur la modernité et ses formes contemporaines (postmodernité, modernité réflexive…) – particulièrement dans les années 1980 à 2000 en Europe en raison des risques technologiques (le nucléaire) et écologiques, mais aussi de l’apparition d’un nouveau paradigme : la « société du risque » (U. Beck) –, celle de « catastrophe » était évacuée ou appliquée seulement à des cas particuliers (1). Or, depuis le début du XXIe siècle, plusieurs événements relayés par les médias du monde entier (le tsunami de 2004 dans l’Océan indien, l’ouragan Katrina en 2005, le cyclone Nargis qui a . . . → En lire plus

Soutenance de thèse : « On ne naît pas photographe, on le devient. Contribution à une histoire sociale et genrée des formations artistiques et techniques en France (1945-1982) » – Véra Léon (21 mars 2020, Paris Sorbonne)

Soutenance de thèse : « On ne naît pas photographe, on le devient. Contribution à une histoire sociale et genrée des formations artistiques et techniques en France (1945-1982) » – Véra Léon (21 mars 2020, Paris Sorbonne)

Soutenance de thèse en sciences de l’éducation : « On ne naît pas photographe, on le devient ». Contribution à une histoire sociale et genrée des formations artistiques et techniques en France (1945-1982) », de Véra Léon.

Samedi 21 mars 2020 9h30 en Sorbonne Amphithéâtre Durkheim (escalier I) 14 rue Cujas, 75006 Paris

Entrée libre sur inscription : tinyurl.com/veraleon

Résumé : Au carrefour des sciences de l’éducation, de l’histoire sociale et genrée, . . . → En lire plus

Appel à communications : Fétichisme ? Objets d’artistes dans les musées

Le musée national Eugène-Delacroix organise le 30 juin 2020 une journée d’études consacrée aux objets d’artistes et d’écrivains. Les musées, et particulièrement les musées monographiques, conservent souvent des objets leur ayant appartenu, qu’il s’agisse des outils de la création ou d’objets plus intimes. Qu’ils soient exposés ou non, se pose généralement la question de leur place dans le musée, tant sur l’inventaire que dans la muséographie. Le musée national Eugène-Delacroix conserve des objets aux histoires et aux statuts divers : objets achetés et rapportés par l’artiste de son voyage au Maroc ; objets témoignant de son activité de peintre (palettes, pinceaux, tables à peintures) ou encore objets décoratifs . . . → En lire plus

Appel à candidatures – Bourse de la Terra Foundation for American Art à l’INHA

Du 1er septembre 2020 au 31 août 2021, l’Institut national d’histoire de l’art s’associe avec la Terra Foundation for American Art pour attribuer une bourse postdoctorale qui s’accompagne d’un accueil d’un an à l’INHA et d’une bourse de voyage.

Le lauréat aura pour mission de produire une recherche inédite sur l’art des États-Unis avant 1980 donnant lieu à la publication d’un article dans l’année suivant le terme de la bourse. La bourse de la Fondation Terra s’applique aux recherches qui incluent toutes les catégories d’arts visuels, à l’exception de l’architecture et du cinéma commercial/animation. Dans le cadre du voyage d’études . . . → En lire plus

Colloque : Les arts russes en France aux XXe et XXIe siècles : exporter l’image de soi

Ce colloque international est organisé par le pôle « Arts et littérature » du laboratoire ELLIADD (EA4661), programme 1 : Archives littéraires, artistiques et culturelles.

Les échanges artistiques russes et soviétiques orientés vers la France ont connu au XXe siècle des phases de ruptures ou de ralentissement du fait de relations politiques souvent antagonistes et, bien entendu, de la guerre froide. Ils ont néanmoins été conséquents, et les arts russes présents en France sur scène, dans les lieux d’expositions, au cinéma comme dans une multitude de contextes artistiques.

Malgré l’absence de transparence caractéristique du système institutionnel soviétique, il est possible de dégager une série . . . → En lire plus

Soutenance de thèse : « La peinture animalière en France au XVIIIe siècle (1699-1793) : quand l’animal devint sujet » – Loreline Pelletier (10 janvier 2020, Lille)

Anonyme, Singerie, école française du XVIIIe siècle, marché de l’art.

Soutenance de thèse de doctorat en histoire de l’art : « La peinture animalière en France au XVIIIe siècle (1699-1793) : quand l’animal devint sujet », de Loreline Pelletier.

Vendredi 10 janvier 2020 à 9h30, à l’université de Lille, campus Pont de bois (Villeneuve d’Ascq) – Salle A1.152.

Résumé de la thèse :
Il fallut attendre les prémices du XVIIIe siècle pour qu’en France, sous l’impulsion d’artistes flamands, quelques peintres commencent à s’intéresser aux animaux. À l’heure à laquelle était rejetée la thèse cartésienne de l’animal-machine au profit d’un regard nouveau sur . . . → En lire plus

Soutenance de thèse : Antoine Maës, « Un sculpteur romain à la cour de France : alliances, fortune et œuvre de Jean-Baptiste Tuby (1629-1700) » (Tours, 14 décembre 2019)

Soutenance de thèse : Antoine Maës, « Un sculpteur romain à la cour de France : alliances, fortune et œuvre de Jean-Baptiste Tuby (1629-1700) » (Tours, 14 décembre 2019)

Monsieur Antoine Maës soutiendra publiquement ses travaux de thèse intitulés « Un sculpteur romain à la cour de France : alliances, fortune et œuvre de Jean-Baptiste Tuby (1629-1700) », dirigés par Madame Marion Boudon-Machuel.

Soutenance prévue le samedi 14 décembre 2019 à 14h00. Lieu : Université de Tours – Centre d’études supérieures de la Renaissance – 59, rue Néricault-Destouches – 37013 TOURS Salle : Rapin. Entrée libre.

Né à Rome en 1629, Jean-Baptiste Tuby fit toute sa carrière dans le . . . → En lire plus

Colloque : La réception du Siècle d’Or espagnol dans les pays germanophones

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bien qu’elles soient certainement plus anciennes(1) les influences culturelles réciproques entre l’Espagne et les pays germanophones se développent fortement durant le Siècle d’Or. Les portraits royaux du Prado et du Kunsthistorisches Museum de Vienne témoignent des nombreux échanges de princesses qui importent leurs habitudes et leurs goûts, telle l’impératrice Marguerite, fille de Philippe IV, immortalisée par Vélasquez dans Les Ménines, qui demande à son époux, l’empereur Léopold Ier, de faire représenter des comedias espagnoles à la Cour de Vienne. . . . → En lire plus

Séminaire collectif d’histoire de l’art de la Renaissance – 2019-2020 Retour aux signes. Nouvelles approches sémiotiques de l’art de la Renaissance

Séminaire collectif d’histoire de l’art de la Renaissance – 2019-2020 RETOUR AUX SIGNES. NOUVELLES APPROCHES SEMIOTIQUES DE L’ART DE LA RENAISSANCE

 

DIMANCHE 13 OCTOBRE 2019, 14H-15H45, AMPHI 1, IUT, BLOIS

Carte blanche du Collectif Renaissance aux Rendez-vous de l’Histoire de Blois

L’art au féminin. Femmes, artistes et commanditaires dans l’Italie de la Renaissance, table ronde avec Francesca Alberti (Académie de France à Rome), Joana Barreto (LARHRA/Université de Lyon 2), Michel Hochmann (EPHE) et Philippe Morel (Université Paris 1)

 

LUNDI 18 NOVEMBRE, 18H-20H, INHA, SALLE GRODECKI

La renaissances des signes. Nouvelles approches sémiotiques

Giovanni Careri (CEHTA/EHESS) et Guillaume Cassegrain (Université de Grenoble)

. . . → En lire plus

Soutenance de thèse : « La lutte idéologique sur le front artistique. Les écrits sur l’art dans Commune et Les Lettres françaises (1933-1954) » – Gwenn Riou (17 octobre 2019, Aix-en-Provence)

Alberto Giacometti, Où va la peinture, dessin, 1935, dans Commune, n° 22, juin 1935.

Soutenance de thèse de doctorat en histoire de l’art : « La lutte idéologique sur le front artistique. Les écrits sur l’art dans Commune et Les Lettres françaises (1933-1954) », de Gwenn Riou.

Jeudi 17 octobre 2019 à 14h à la Maison méditerranéenne des sciences de l’homme (MMSH) (5 rue Château de l’Horloge, 13090 Aix-en-Provence), salle Georges Duby

Jury :

Madame Paula Barreiro Lopez, Professeure d’histoire de l’art contemporain – Université Grenoble Alpes

Monsieur Yves Chevrefils Desbiolles, Responsable des fonds artistiques – Institut Mémoires de l’édition contemporaine

Madame . . . → En lire plus

Journée d’études : « Les galeries historiques de Versailles au XIXe siècle : origine, organisation, réception » (Versailles, 9 octobre 2019)

Journée d’études : « Les galeries historiques de Versailles au XIXe siècle : origine, organisation, réception » (Versailles, 9 octobre 2019)

Journée d’études organisée par le Centre de recherche du château de Versailles dans le cadre du programme « La représentation de l’histoire au sein des collections du musée de Versailles »

Château de Versailles, auditorium, 9 octobre 2019

Argumentaire :

La vaste entreprise de conversion du château de Versailles en un musée dédié « à toutes les gloires de la France » est longtemps restée incidente dans une histoire de l’art du XIXe siècle centrée sur l’avènement de la peinture moderne. Depuis l’ouvrage fondateur de Thomas W. Gaehtgens, . . . → En lire plus

Étudier le bâti médiéval (1850-1950) : Acteurs, enjeux, méthodes

« Le dix-neuvième siècle fut, dans une assez large mesure, à l’égard du Moyen Âge, ce que le seizième siècle avait été à l’égard de l’Antiquité gréco-romaine » : ainsi Michel de Bouärd introduisait-il, en 1975, son Manuel d’archéologie médiévale (M. de Bouärd, Manuel d’archéologie médiévale. De la fouille à l’histoire, Paris : Sedes, 1975).

La fondation par François Guizot de l’Inspection générale des Monuments historiques, en 1830, et du Comité des Travaux Historiques et Scientifiques, en 1834, accompagna une prise de conscience patrimoniale (P. Nora (dir.), Les lieux de mémoire : la nation **. Le territoire, l’état, le patrimoine, Paris : Gallimard, 1986) et l’émergence des disciplines nouvelles (E. et . . . → En lire plus

L’expérience du visiteur au musée : sources, formes, enjeux théoriques.

L’École du Louvre et le musée du Louvre (Centre Dominique-Vivant Denon) s’associent pour organiser, durant l’année universitaire 2019-2020, un atelier de troisième cycle qui prendra la forme d’un séminaire doctoral.

Si l’histoire des institutions patrimoniales porte avant tout une grande attention à leur organisation et aux objets qu’elles conservent, le musée ne se réduit ni à son histoire institutionnelle, ni à un objet architectural désincarné : l’espace muséal est investi par l’homme selon une temporalité singulière, celle de la visite et des expériences qui en découlent. Cet angle de vue, relativement délaissé pour les périodes anciennes, ouvre des voies de recherche importantes pour la compréhension des fonctions du musée. Dès ses . . . → En lire plus

Appel à candidature : deux postes de maîtres de conférences en histoire de l’art (Oxford & Monash, juillet-août 2019)

Deux postes de maîtres de conférences (Lecturers) en CDD sont proposés à des docteurs et doctorants par les universités d’Oxford et de Monash :

1) Departmental Lecturer in the History of Art, University of Oxford (Grande Bretagne), Faculty of History Date limite : 24 juillet 2019. Contrat de douze mois

Art médiéval et moderne ; réception de l’Antique

Departmental Lecturer in the History of Art Department of History of Art, Littlegate House, St Ebbe’s, Oxford Grade 7 Salary in the range: £32,236 – £34,189 p.a. This is an exciting opportunity to join our thriving . . . → En lire plus

Appel à communication : journée d’études « Les sources macabres » (Lausanne, 14 novembre 2019)

Appel à communication : « Les sources macabres » (Journée d’études, Université de Lausanne, 14 novembre 2019)

Eram quod es ; eris quod sum. Rappel macabre, s’il en est, de toute fin qui attend l’Homme. « J’étais ce que tu es ; tu seras ce que je suis » lui rappelle sa condition : sans cesse confronté à la mort, essayant tantôt de la dompter, de la conjurer, de l’éloigner ou au contraire de la rendre plus visible, présente aux côtés des vivants. Ces relations fluctuantes traversent les époques, mais n’en sont pas moins diverses et multiples, . . . → En lire plus

Colloque : Violent(e)s. Genre et violence dans l’histoire de l’art

Lundi 13 mai

9h15 Accueil des participant.e.s

9h30 Accueil Claire Barbillon, directrice de l’Ecole du Louvre

9h45 Introduction Eva Belgherbi et Zoé Marty

Matin Présidence de session : Anne Lafont (École des hautes études en sciences sociales)

Figures

10h15 Wandrille Potez (Étudiant en Master 2, EHESS) Judith chez Cranach l’Ancien: héroïne ou femme fatale? Perspectives iconographiques.

10h40 Thomas Lequeu (Étudiant en troisième cycle – École du Louvre) La seringue et la gâchette. Les genres au rendez-vous de la violence dans Un Flic de Jean-Pierre Melville.

11h05 Questions

Pause 11h15-11h30 Présidence de session : Emilie Robbe (musée . . . → En lire plus

Quelques bases d’images de musées étrangers, pour l’étude de l’histoire de l’art occidental

Quelques bases d’images de musées étrangers, pour l’étude de l’histoire de l’art occidental

Voici une sélection de bases d’images de musées étrangers (et quelques bibliothèques et agences nationales…), conservant des collections (peintures, sculptures, dessins…) se rattachant à l’art occidental de la période moderne. Dans la mesure du possible, nous avons créé un lien vers le moteur de recherche avancée de la base. Dans d’autres cas de figure, seul un lien pérenne vers la page de présentation de la base a été possible.

Suite à la refonte de certains sites institutionnels, le lien vers la base de données peut être rendu caduc : une simple recherche Google . . . → En lire plus

Journée d’études : Le sacré dans le patrimoine

Cette journée d’études est le fruit d’une rencontre inédite entre des étudiants en droit du patrimoine – élèves de master et doctorants à l’ISP – et des élèves conservateurs de l’INP, issus de toutes les spécialités.

Sacré et patrimoine façonnent deux expériences de l’interdit, qui ressortissent aussi bien à des normes juridiques qu’à un ensemble de principes intériorisées : défense de voir, de toucher, de circuler librement… L’ensemble de ces règles sont productrices de sens et de valeur spécifiques pour les objets et les usages dont ils s’emparent. Ces deux espaces semblent s’ignorer, le patrimoine procédant d’une définition juridique objective, si ce n’est d’une construction sociale objectivée, tandis que le sacré naît d’un ensemble de croyances subjectives. La particularité de cette journée d’étude est de questionner cette distinction. Les interactions . . . → En lire plus