Journée d’études : « Fragmentations. Transcriptions d’un nouveau rapport au monde dans les pratiques artistiques du XIXe au XXIe siècle » (Paris, 3 mai 2019)

John McHale, Sans titre, collage, non daté (vers 1954), 30 x 46 cm, Yale Center for British Art, don de Magda Cordell McHale © Yale Center for British Art.

La journée d’études doctorale « Fragmentations » porte sur la transcription, dans les arts, d’une expérience renouvelée du réel. À partir du XIXe siècle, au moment où se développent les « machines à voir » telles que le kaléidoscope ou phénakistiscope et de nouveaux moyens de locomotion que sont la voiture et le train, un autre mode de perception se définit : la technique réduit les distances et parcellise la vision. Au XXe siècle, la . . . → En lire plus

Appel à communication : « Faire œuvre. La formation et la professionnalisation des artistes femmes au XIXe et XXe siècles » (Paris, 19-20 septembre 2019)

Appel à communication : « Faire œuvre. La formation et la professionnalisation des artistes femmes au XIXe et XXe siècles » (Paris, 19-20 septembre 2019)

Petite salle, Centre Pompidou Auditorium du musée d’Orsay Paris, France 19 et 20 septembre 2019

Ce colloque s’inscrit dans le cadre d’un partenariat plus général initié entre l’Établissement public des musées d’Orsay et de l’Orangerie, le musée national d’Art moderne – Centre Pompidou et l’association AWARE : Archives of Women Artists, Research and Exhibitions, portant sur les créatrices de leurs collections. Il viendra conclure l’exposition Berthe Morisot au musée d’Orsay, la première jamais dédiée à cette artiste majeure par le musée depuis . . . → En lire plus

Séminaire ATHAMAS – Art et antipsychiatrie : « Contre-cultures et psychiatrie radicale en Angleterre : autour de Kingsley Hall et Mary Barnes » (Paris, INHA, 8 avril 2019)

Illustration d’Heike Neumeister, Fire Magazine, couverture, No. 1. London, July 1967.

Dans le cadre de sa résidence INHALab, l’association « Athamas – Art et Antipsychiatrie » propose de mars à juin 2019 un séminaire interrogeant les pratiques artistiques expérimentales de la deuxième moitié du XXe siècle à nos jours, et les théories de l’antipsychiatrie qui apparaissent et se développent au cours des années 1950 à 1970.

Séance du 8 avril 2019

« Contre-cultures et psychiatrie radicale en Angleterre : autour de Kingsley Hall et Mary Barnes »

En 1965, Ronald D. Laing et ses collègues de la Philadelphia Association . . . → En lire plus

Appel à communications : « La rhétorique de l’anti-subjectivité dans l’art américain » (Paris, INHA, 18 septembre 2019)

Appel à communications

« La rhétorique de l’anti-subjectivité dans l’art américain »

Paris, 18 septembre 2019

Lieu : Institut National d’Histoire de l’art, Galerie Colbert, Salle Giorgio Vasari

À la fin des années 1950, l’exaltation de l’Expressionnisme abstrait américain tend à provoquer un déni et/ou un refus de plus en plus marqué de la subjectivité de l’artiste conçue comme source causale ou facteur explicatif de l’œuvre. En réaction à la psychologisation excessive du peintre expressionniste, la génération suivante va répondre par une radicale neutralisation des marqueurs de la subjectivité. Sous l’autorité de l’artiste devenu théoricien et l’influence du modèle linguistique, l’art conceptuel achèvera d’opérer ce décentrement au profit d’une pratique systémique . . . → En lire plus

Appel à communications : « Lieu de l’art » (Paris, INHA, 7, 8 et 9 octobre 2019)

Ateliers de recherche, 7-8-9 octobre 2019, INHA, Paris

Comité d’organisation : Anna Battiston (Paris 1 Panthéon-Sorbonne), Sasha Pevak (Paris 8), Natalia Prikhodko (CERCEC-EHESS)

Avec le soutien de : CERCEC-EHESS, Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Compris comme un espace physique et sémantique spécifique où l’œuvre d’art acquiert le.la spectateur.rice, le lieu de l’art pose le problème de la relation entre la forme d’expression artistique et le contexte dans lequel cette expression se fait. Se libérant de l’attitude moderniste qui comprend une œuvre comme autonome et autoréférentielle, les artistes à partir des années 1960, explorent la capacité de l’art d’interroger ses liens . . . → En lire plus

4e rencontres de l’Association d’histoire de l’Architecture (22-23 mars 2019, Paris)

Amanda Coelho

4e rencontres de l’Association d’histoire de l’Architecture (22-23 mars 2019, Paris)

 

Vendredi 22 mars 2019.

Ensa de Paris-Belleville, 60, boulevard de La Villette, 75019 Paris (amphithéâtre Bernard Huet)

10h00. Accueil

Guy Lambert (maître de conférences Ensa de Paris-Belleville, président de l’AHA)

10h30. Session Profils : « Caricatures d’architectes / Architecture en mode satirique »

Introduction et modération : Guy Lambert

Valery Didelon (professeur, Ensa de Paris-Malaquais) : L’ironie d’Ironimus. Denyse Rodriguez-Tomé (maître de conférences, Ensa de Lyon) : Louis Bonnier, Le rayon légal, 1893. Isabelle Conte (doctorante, EPHE, PSL), Menus de banquet : caricature de la vie d’atelier. Luis Burriel Bielza (maître . . . → En lire plus

Séminaire ATHAMAS – Art et antipsychiatrie : « Son et environnement psychiatrique » (Paris, INHA, 3 avril 2019)

« Deux patientes qui souffraient de crises épileptiques et de troubles du comportement exigeant l’implantation d’électrodes dans le cerveau dans des buts de diagnostic et de thérapeutique. Sous la calotte, chaque patiente porte un ‘stimocepteur’, employé pour stimuler le cerveau par radio et pour envoyer des signaux électriques en provenance de l’activité cérébrale par télémétrie, pendant que les malades évoluent librement dans le pavillon de l’hôpital. » (José Delgado, ‘Le conditionnement du cerveau et la liberté de l’esprit’ [1969], Bruxelles, Charles Dessart, 1972, p. 120).

Dans le cadre de sa résidence INHALab, l’association « Athamas – Art et Antipsychiatrie » propose de . . . → En lire plus

Poste : recrutement d’un Maître de conférences en Théorie des arts et Histoire de l’art contemporain (H/F) à l’Université catholique de l’Ouest (Angers)

Poste : recrutement d’un Maître de conférences en Théorie des arts et Histoire de l’art contemporain (H/F) à l’Université catholique de l’Ouest (Angers)

Date limite de candidature : 29 mars 2019

L’université catholique de l’Ouest (UCO) est un établissement d’enseignement supérieur privé, catholique fondé en 1875 à Angers. L’UCO compte aujourd’hui 10 500 étudiants répartis dans 6 facultés sur 7 campus: Angers, Nantes, Arradon, Guingamp, Laval, Papeete et La Réunion. Le site d’Angers est le principal avec près de 6500 étudiants.

Dans le cadre de son développement, l’UCO recrute (campus d’Angers), au sein de la Faculté des Humanités :

Un Maître de conférences en Théorie des arts . . . → En lire plus

Publication en ligne : « Que font les images dans l’espace public ? » (Revue Articulo – Journal of Urban Research)

Publication en ligne : « Que font les images dans l’espace public ? » (Revue Articulo – Journal of Urban Research)

Consacré à la question à la place et aux rôle des images dans l’espace public, le numéro 19 de la revue Articulo – Journal of Urban Research vient de paraître en ligne: https://journals.openedition.org/articulo/3222. Publié en anglais, il réunit des contributions d’auteurs venant de différentes disciplines autour de la question de la performativité des images.

Voici le sommaire du numéro :

Introduction :

• Allison Huetz, Clémence Lehec and Thierry Maeder. What Do Images in the Public Space do?

Issue :

• Damien Darcis. Pictures that . . . → En lire plus

Séminaire ATHAMAS – Art et antipsychiatrie : « Antipsychiatrie, psychothérapie institutionnelle, psichiatria democratica et psychiatrie destructive : penser la pluralité des contestations psychiatriques » (Paris, INHA, 15 mars 2019)

Carlos Osorio, La Cerrada de mujeres del Hospital psiquátrico de Oviedo (La Cadellada), photographie, 1975.

Dans le cadre de sa résidence INHALab, l’association ATHAMAS – Art et antipsychiatrie inaugure son cycle de séminaires le 15 mars prochain avec une séance intitulée « Antipsychiatrie, psychothérapie institutionnelle, psichiatria democratica et psychiatrie destructive : penser la pluralité des contestations psychiatriques », à l’INHA – 2, rue Vivienne – Paris 2e – salle Giorgio Vasari (1er étage), 16h-19h.

Le terme d’« antipsychiatrie » apparaît en 1967 sous la plume de David Cooper dans son ouvrage Psychiatry and Anti-Psychiatry pour désigner les approches phénoménologiques et . . . → En lire plus

Séminaire « 1959-1985, au prisme de la biennale de paris » : Art contemporain et maoïsme (2 avril 2019, Paris)

Photographie de Li Feng-lan au travail, parue dans l’ouvrage Peintures des paysans du district de Houhsien de Chine, s.l., s.d. DR.

La séance s’articulera autour de la participation exceptionnelle des peintres paysans de la région de Houhsien (Chine) à la 10e Biennale de Paris. La revendication d’un modèle de production artistique basée sur « l’édification d’une Chine nouvelle, socialiste » sera l’occasion de décrypter la fascination de la France des années 1960 et 1970 pour le maoïsme. Le statut du « peintre paysan », incarnation de la figure de l’artiste amateur, . . . → En lire plus

Appel à communication : « DEA – Design d’espace / Allestimento / Exhibition Design. Méthodes, enjeux, glissements conceptuels » (Paris, 13-14-15 juin 2019)

1ÈRE ÉDITION DU COLLOQUE INTERNATIONAL 2019

DEA-DESIGN D’ESPACE ET ALLESTIMENTO

https://deaparis19.wordpress.com/

 

Design d’espace / Allestimento / Exhibition Design

Méthodes, enjeux, glissements conceptuels

13-14-15 JUIN 2019

Paris, Université Paris 8 et ENSA Paris-Malaquais

 

En 1937, Herbert Bayer définissait le design d’espace comme un langage visuel complexe, structuré autour de la dialectique entre des éléments hétérogènes (Fundamentals of Exhibition Design, 1937) et, plus en général, autour du traitement de l’espace et de sa narration. En 1982, avec l’essai « Allestimenti/Exhibit Design », puis en 1988, avec l’ouvrage Mostrare. Allestimento in Italia dagli anni Venti agli anni Ottanta, Sergio Polano suggérait ensuite une définition claire de la pratique du design d’espace. Tout en visant à articuler une histoire des allestimentiexpographiques en rapport à leur conception et production, le théoricien italien . . . → En lire plus

Appel à contributions : « Entre mémoire et oubli : les arts contemporains et les fascismes européens » (Rome, 8-9 avril 2019)

Appel à contributions : « Entre mémoire et oubli : les arts contemporains et les fascismes européens » (Rome, 8-9 avril 2019)

Colloque international : Académie de France – Villa Médicis et Bibliotheca Hertziana – Institut Max Planck pour l’histoire de l’art

Les conséquences historiques du fascisme ont eu un rôle important dans la formation du projet politique européen. La mémoire du fascisme a eu un impact parfois violent, d’autres fois plus subtil et complexe sur la vie quotidienne des citoyens européens et sur le milieu intellectuel.

Interroger l’histoire a été pour beaucoup d’artistes une manière de se confronter à la mémoire d’un passé traumatique aussi bien lors de confrontations sporadiques qu’en faisant du thème . . . → En lire plus

Workshop : « Téléplaste » avec Tony Oursler (Paris, 22 janvier 2019)

L’Institut National d’Histoire de l’Art,

Fleur Hopkins (université Paris 1 Panthéon-Sorbonne/BnF),

Pierre-Jacques Pernuit (université Paris 1 Panthéon-Sorbonne),

Alessandra Ronetti (université Paris 1 Panthéon-Sorbonne/École normale supérieure de Pise)

ont le plaisir de vous convier le 22 janvier 2019 de 14H à 19H à un workshop en présence de l’artiste Tony Oursler

Lors de cet événement qui marque le point d’orgue du projet INHAlab2018 « Médias imaginaires », l’artiste américain Tony Oursler, figure essentielle de l’art vidéo qui réfléchit depuis plusieurs années maintenant aux médias invasifs, anticipatifs et prophétiques (The Influence Machine, 2016), s’intéressera à un curieux brevet d’Antoine Cros, du nom de « Téléplaste », c’est-à-dire un transmetteur de matière ou plus simplement . . . → En lire plus

Appel à communication : « Arts and Crafts aujourd’hui » (Saint-Etienne, 13-14 mars 2019)

Le mouvement Arts and Crafts se caractérise par une volonté de fusion de l’art et de l’artisanat et peut être considéré comme une source du design. Animé par des théoriciens, des artistes et des architectes, il concentre plusieurs enjeux qui pourraient trouver une nouvelle actualité dans la création contemporaine en art et en design. Le rapport à l’histoire de l’art fait non de ruptures mais de résurgences, une attitude critique portée à des utopies concrètes en lien avec l’écologie, une relation assumée à la technique et à l’artisanat, le brouillage de la frontière entre art, art décoratif et design sont autant de questionnements qui trouvent un écho particulier dans l’art et le design . . . → En lire plus

Appel à communication : « Fragmentations. Transcriptions d’un nouveau rapport au monde dans les pratiques artistiques du XIXe au XXIe siècle » (Paris, 3 mai 2019)

Appel à communication : « Fragmentations. Transcriptions d’un nouveau rapport au monde dans les pratiques artistiques du XIXe au XXIe siècle » (Paris, 3 mai 2019)

Date et lieu de la journée d’études : le vendredi 3 mai de 9h30 à 18h à l’Institut national d’histoire de l’art

Date limite d’envoi des propositions : le 11 février 2019

Organisateur : Association 19-20, Galerie Colbert, INHA, 2 rue Vivienne, 75002, Paris.

Présentation :

Si ce sont les plumes qui font le plumage, ce n’est pas la colle qui fait le collage. Max Ernst

Comme le laisse ici deviner Max Ernst, les qualités d’un collage, en art, ne tiennent pas tant dans ses propriétés de médium artistique que dans le nouveau rapport au . . . → En lire plus

Appel à contribution : colloque « Formes géométriques en fiction : damiers, grilles et cubes, du cinéma à la théorie de l’art » (28-30 novembre 2019, Lille)

Appel à contribution : colloque « Formes géométriques en fiction : damiers, grilles et cubes, du cinéma à la théorie de l’art » (28-30 novembre 2019, Lille)

Le colloque se tiendra à Lille du 28 au 30 novembre 2019, en partie au LaM (Lille Métropole, musée d’art moderne, d’art contemporain et d’art brut).

Ce colloque interdisciplinaire vise à interroger la présence de volumes et de formes géométriques dans les films de fiction : non pas seulement pour leur rôle narratif ou esthétique, mais aussi pour les connexions qu’ils engagent avec l’histoire de l’art. En effet, grilles et polyèdres ont partie liée avec l’étude de l’espace, tant avec l’élaboration de la perspective . . . → En lire plus

Conférence – « Actualité de l’art dans le monde » : Blackness in Japan. Le Japon au contact des cultures noiraméricaines (11 décembre 2018, Paris)

Mao Ishikawa, extrait de Red Flower, The Women of Okinawa, c. 1975-1977 © Mao Ishikawa

Cette journée d’études prend pour point de départ la réception des discours d’émancipation noir américains au Japon depuis la fin du XIXe siècle, et examine leur constitution en un modèle subversif de rénovation sociale dans les cercles intellectuels de gauche et les groupes dits minoritaires, ou marginalisés.

Avec l’ambition de défaire le double stéréotype d’une société sans luttes et qui serait culturellement caractérisée par son homogénéité, elle entend témoigner de la complexité des circulations critiques et des solidarités transnationales qui se sont exprimées au Japon. Les intervenants . . . → En lire plus

Journées d’étude : « La Lecture-artiste. Que font les artistes de leurs lectures ? » (Paris, 29-30 novembre 2018)

Journées d’étude : « La Lecture-artiste. Que font les artistes de leurs lectures ? » (Paris, 29-30 novembre 2018)

Comment les artistes nourrissent-ils leur pratique des livres qu’ils dévorent ou feuillettent ? Constituent-ils une catégorie spécifique de lecteurs ? Quel est le statut de la lecture dans leur processus de création ? L’usage productif que font les artistes de leurs lectures pousse à son paroxysme l’idée du lecteur comme producteur. Les artistes assimilent leurs lectures avant d’en faire reparaître certains aspects de manière plus ou moins fidèle, déclinée, déformée, recomposée, traduite et parfois méconnaissable dans des œuvres qui en sont, au moins partiellement, une concrétisation. La notion de lecture-artiste . . . → En lire plus

Colloque international : « Impressionnisme noir » (DFK Paris, 15-16 novembre 2018)

Colloque international : « Impressionnisme noir » (DFK Paris, 15-16 novembre 2018)

Le colloque international « Impressionnisme noir », organisé par l’HiCSA en partenariat avec le Centre allemand d’histoire de l’art, aura lieu les jeudi 15 et vendredi 16 novembre 2018. Il est ouvert à tous : rendez-vous au DFK Paris (Hôtel Lully, 45 rue des Petits Champs, 75001 Paris).

 

Comité scientifique : Laurence Bertrand Dorléac (Professeur d’histoire de l’art, Sciences Po Paris), Emma Cauvin (Doctorante en histoire de l’art contemporain, Paris 1 Panthéon-Sorbonne), Andre Dombrowski (Associate Professor of History of Art, University of Pennsylvania), Marine Kisiel (Conservateur peinture, Musée d’Orsay), Matthieu Leglise (Doctorant en . . . → En lire plus