Colloque : La réception du Siècle d’Or espagnol dans les pays germanophones

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bien qu’elles soient certainement plus anciennes(1) les influences culturelles réciproques entre l’Espagne et les pays germanophones se développent fortement durant le Siècle d’Or. Les portraits royaux du Prado et du Kunsthistorisches Museum de Vienne témoignent des nombreux échanges de princesses qui importent leurs habitudes et leurs goûts, telle l’impératrice Marguerite, fille de Philippe IV, immortalisée par Vélasquez dans Les Ménines, qui demande à son époux, l’empereur Léopold Ier, de faire représenter des comedias espagnoles à la Cour de Vienne. . . . → En lire plus

Séminaire collectif d’histoire de l’art de la Renaissance – 2019-2020 Retour aux signes. Nouvelles approches sémiotiques de l’art de la Renaissance

Séminaire collectif d’histoire de l’art de la Renaissance – 2019-2020 RETOUR AUX SIGNES. NOUVELLES APPROCHES SEMIOTIQUES DE L’ART DE LA RENAISSANCE

 

DIMANCHE 13 OCTOBRE 2019, 14H-15H45, AMPHI 1, IUT, BLOIS

Carte blanche du Collectif Renaissance aux Rendez-vous de l’Histoire de Blois

L’art au féminin. Femmes, artistes et commanditaires dans l’Italie de la Renaissance, table ronde avec Francesca Alberti (Académie de France à Rome), Joana Barreto (LARHRA/Université de Lyon 2), Michel Hochmann (EPHE) et Philippe Morel (Université Paris 1)

 

LUNDI 18 NOVEMBRE, 18H-20H, INHA, SALLE GRODECKI

La renaissances des signes. Nouvelles approches sémiotiques

Giovanni Careri (CEHTA/EHESS) et Guillaume Cassegrain (Université de Grenoble)

. . . → En lire plus

Colloque : Violent(e)s. Genre et violence dans l’histoire de l’art

Lundi 13 mai

9h15 Accueil des participant.e.s

9h30 Accueil Claire Barbillon, directrice de l’Ecole du Louvre

9h45 Introduction Eva Belgherbi et Zoé Marty

Matin Présidence de session : Anne Lafont (École des hautes études en sciences sociales)

Figures

10h15 Wandrille Potez (Étudiant en Master 2, EHESS) Judith chez Cranach l’Ancien: héroïne ou femme fatale? Perspectives iconographiques.

10h40 Thomas Lequeu (Étudiant en troisième cycle – École du Louvre) La seringue et la gâchette. Les genres au rendez-vous de la violence dans Un Flic de Jean-Pierre Melville.

11h05 Questions

Pause 11h15-11h30 Présidence de session : Emilie Robbe (musée . . . → En lire plus

Quelques bases d’images de musées étrangers, pour l’étude de l’histoire de l’art occidental

Quelques bases d’images de musées étrangers, pour l’étude de l’histoire de l’art occidental

Voici une sélection de bases d’images de musées étrangers (et quelques bibliothèques et agences nationales…), conservant des collections (peintures, sculptures, dessins…) se rattachant à l’art occidental de la période moderne. Dans la mesure du possible, nous avons créé un lien vers le moteur de recherche avancée de la base. Dans d’autres cas de figure, seul un lien pérenne vers la page de présentation de la base a été possible.

Suite à la refonte de certains sites institutionnels, le lien vers la base de données peut être rendu caduc : une simple recherche Google . . . → En lire plus

Soutenance de thèse : Damien Bril – « Anne d’Autriche en ses images. Légitimation du pouvoir féminin et culture visuelle de la majesté dans la France du XVIIe siècle » (Paris, 3 décembre 2018)

Damien Bril est heureux de vous inviter à la soutenance publique de sa thèse de doctorat en histoire de l’art, préparée sous la direction de M. Olivier Bonfait (Université de Bourgogne), intitulée :

Anne d’Autriche en ses images. Légitimation du pouvoir féminin et culture visuelle de la majesté dans la France du XVIIe siècle.

Le lundi 3 décembre prochain à 9h00 à l’Institut national d’histoire de l’art (Galerie Colbert, 2 rue Vivienne / 75002 Paris) en salle Peiresc (rez-de-chaussée).

 

Le jury sera constitué de :

Olivier Bonfait, Université de Bourgogne,

Marianne Cojannot-Le Blanc, Université Paris Nanterre,

Fanny Cosandey, EHESS,

Frédéric Cousinié, Université de Rouen Normandie,

Naïma Ghermani, Université . . . → En lire plus

Journée d’étude : Le patrimoine religieux en Bourgogne à l’époque moderne (XVIe-XVIIIe siècles)

Pendant longtemps, l’histoire de l’art en France fut souvent réduite à l’étude des arts dans la capitale, qui était censé irradier en province. Des nouvelles problématiques comme celles de centre et périphéries, la création d’organismes régionaux pour l’étude et la conservation des œuvres, les recherches menées à l’Université ont permis de prolonger et renouveler ce qui avait été l’action de l’Académie des Sciences, Arts et Belles-Lettres de Dijon : l’étude et la mise en valeur du patrimoine bourguignon. Plus récemment, des institutions parisiennes ont soutenu une politique nationale de recherche.

Cette journée d’étude permet de confronter les résultats de ces travaux menés à différentes échelles, d’un rapport . . . → En lire plus

Séminaire – Collectif d’historiens de l’art de la Renaissance – 2018/2019

Séminaire – Collectif d’historiens de l’art de la Renaissance

Le Collectif d’historiens de l’art de la Renaissance est une association fondée et animée par des spécialistes des universités de Paris 1 Panthéon Sorbonne (CHAR/HiCSA), de Grenoble Alpes (LARHRA), de Tours (CESR), de Strasbourg, de Lyon 2 (LARHRA) et de Venise Ca’ Foscari ainsi que du CEHTA (EHESS), du Centre André Chastel (CNRS/Sorbonne Université), de l’IRHiS (Université de Lille/CNRS) et de l’EPHE. Le Collectif organise tous les ans un cycle de séminaires-conférences.

Séminaire Collectif 2018/2019 IMAGES EN MOUVEMENT / MOUVEMENT EN IMAGE

Paris, Institut national d’histoire de l’art, galerie Colbert, 2 rue des petits champs 75002

salle Vasari, 18h-20h . . . → En lire plus

Journée d’étude : La fabrique de l’habit

La journée d’étude « La fabrique de l’habit » propose de réfléchir à la production de vêtements et d’accessoires de mode à l’époque moderne, avant que le déclin puis la fin des communautés de métiers, l’apparition des grands magasins et l’essor de la confection ne marquent l’avènement d’un système productif nouveau au XIXe siècle.

Depuis une trentaine d’années, l’histoire des modes en France a bénéficié du regain d’intérêt de chercheurs dont les travaux ont permis de renouveler les manières d’envisager le vêtement à l’époque moderne. Parmi eux, les études consacrées aux cadres de production sont relativement rares, tout particulièrement pour les périodes les plus anciennes. Durant ces trois siècles pourtant, . . . → En lire plus

Appel à communication : « L’architecture gothique. Entre réception et invention. Impact, continuité et réinterprétation (XIIe – XXe siècle) » (Paris, 10 mars 2018)

Appel à communication : « L’architecture gothique. Entre réception et invention. Impact, continuité et réinterprétation (XIIe-XXe siècle) »

journée d’étude doctorale le 10 mars 2018 au Centre André Chastel (Paris IV-Sorbonne), Galerie Colbert, 2 rue Vivienne, 75002 Paris.

Date limite : 15 novembre 2017

L’une des définitions les plus correctes du terme « gothique » est celle qui interprète ce phénomène architectural non comme l’expression d’une période historique mais comme un système structurel, défini en Ile-de-France à partir du milieu du XIIe siècle. Les connaissances techniques déjà expérimentées à l’époque romane . . . → En lire plus

Bourses : Lauréats Daniel Arasse 2018 (Rome, Académie de France à Rome – Villa Médicis)

Appel à candidature : sélection des lauréats Daniel Arasse 2018

L’École française de Rome et l’Académie de France à Rome ouvrent l’appel à candidature pour la sélection des lauréats Daniel Arasse 2018.

Depuis 2001, dans le cadre de leurs échanges scientifiques, l’École française de Rome et l’Académie de France à Rome attribuent chaque année huit bourses pour des recherches doctorales portant sur l’art, de la Renaissance à nos jours.

Ces bourses sont destinées aux chercheurs en histoire de l’art, français ou étrangers, titulaires d’un Master 2 français ou d’un diplôme équivalent (laurea specialistica), inscrits en doctorat (inscription principale ou dans le cadre d’une cotutelle) dans une université française (ou dans un . . . → En lire plus

Appel à communications: Journée d’études « Apprentissage et création: lieux, communautés, réseaux, transmission familiale » (Irhis, Université de Lille 2)

Date de remise des propositions, 10 octobre 2017

Dates des journées d’études : 11 décembre 2017 et 29 mai 2018

« Apprentissage et création: lieux, communautés, réseaux, transmission familiale »

(Irhis, Université de Lille 2)

Depuis deux ans, l’équipe de l’axe « Art et mémoire d’Europe » du laboratoire IRHiS de l’université de Lille organise un séminaire mensuel consacré au thème « Apprentissage, travail et création » (pour le programme de l’an dernier, voir https://irhis. hypotheses.org/15032). Conçu selon la modalité d’un workshop, avec un temps de parole très large accordé à l’échange entre collègues mais aussi avec le public étudiant, ces ateliers ont accueilli des spécialistes . . . → En lire plus

Colloque international : Peindre à Rouen au XVIe siècle (Université de Genève, 28-29 avril 2017)

Amorcé à l’Université de Genève dès 2010, le programme Peindre en France à la Renaissance cherche à reconstruire la dynamique de la peinture produite dans le royaume de France aux XVe et XVIe siècles, en tenant compte de toutes les techniques impliquées par le métier du peintre. Il a déjà généré cinq volumes publiés aux éditions Silvana et qui forment collection. Les deux premiers (2011-2012) ont fixé le cadre méthodologique. Les trois suivants se sont focalisés sur d’importants foyers artistiques : Lyon (2014), Troyes (2015) et Dijon (2016). Le présent colloque, sixième de la série, vise à reconstituer la peinture produite à Rouen, . . . → En lire plus

Appel à candidatures : Atelier doctoral « APPRENTISSAGES ET TRANSMISSION DES SAVOIR-FAIRE » (Arezzo – Fraternita dei Laici 3-7 juillet 2017)

Xe Atelier doctoral « Sources pour l’histoire économique européenne (XIIIe-XVIIIe siècles)

APPRENTISSAGES ET TRANSMISSION DES SAVOIR-FAIRE

Arezzo – Fraternita dei Laici, 3-7 juillet 2017

Les Universités de Lille (laboratoire IRHiS) et de Rouen (laboratoire GRHIS), en collaboration avec l’ANR, l’IUF, le Grand Réseau de Recherche-CSN, l’Université Paris-7 « Denis Diderot », l’Institut d’histoire moderne et contemporaine (CNRS-ENS-Université Paris-1), la Fraternita dei Laici d’Arezzo et l’Université de Sienne (DSFUCI d’Arezzo) proposent 15 bourses pour des jeunes chercheurs – étudiants en Master 2, doctorants ou post-doctorants de la Communauté européenne – travaillant sur des thèmes tels l’apprentissage, la transmission des savoir-faire, et leur relation avec le . . . → En lire plus

Appel à communication : « Apprenticeship, work and creation in early modern Europe » (Paris, novembre 2017)

« Apprenticeship, work and creation in early modern Europe »

Coordinatrices : Anna Bellavitis (Université de Rouen Normandie-GRHIS / IUF), Valentina Sapienza (Université de Lille 3-IRIHS)

Il n’est pas nécessaire de rappeler l’importance fondamentale pour toute société et à toutes les époques de la formation des jeunes, qu’elle advienne à l’intérieur des familles, à l’école ou par le biais de l’apprentissage. De nombreuses recherches ont, dans les dernières années, attiré l’attention des historiens et historiennes de la société sur la complexité de la relation d’apprentissage dans l’Europe moderne, et c’est à partir de ce constat que nous ouvrons un appel à communications dans le cadre du Congrès du Réseau Européen d’Histoire du Travail, qui se tiendra à Paris en novembre 2017.

Le thème de l’apprentissage est, par sa nature même, . . . → En lire plus

Appel à publication : « Le peintre, le tableau et son accrochage », Revue exPosition, n° 3, 2017

logo rond-noirAppel en cours pour le dossier thématique du numéro 3 : « Le peintre, le tableau et son accrochage »

Coordinatrice du dossier : Hélène Trespeuch

Le tableau est par définition « une œuvre picturale réalisée sur un support autonome » (http://www.cnrtl.fr/definition/tableau). Ainsi, à la différence de la fresque par exemple, le tableau est un type de peinture qui peut être transporté, déplacé. Un lien essentiel associe donc le tableau à son autonomie spatiale : en tant qu’objet mobile, sa compréhension et son appréciation n’appellent pas, a priori, la prise en considération du lieu spécifique dans lequel il est présenté. Son encadrement, . . . → En lire plus

Interview des fondatrices de « Journal18 » à l’occasion de la sortie du 1er numéro (Printemps 2016)

Journal18-SocialMedia-Profile1A l’occasion de la sortie du 1er numéro de Journal18 <http://www.journal18.org/>, leurs fondatrices – Noémie Etienne, Meredith Martin et Hannah Williams* – nous ont accordé une interview pour nous en dire un peu plus sur cette nouvelle revue consacrée à l’art du 18e siècle qui a la particularité d’être entièrement online :

Pourquoi une nouvelle revue ? qu’est-ce qui vous a motivé à créer Journal18?

L’idée est partie d’un simple constat : il n’y avait pas de journal consacré entièrement à l’art et la culture matérielle du 18e siècle, que ce soit imprimé ou en ligne. Nous avons donc souhaité créer un espace pour . . . → En lire plus

Journée d’études « Lectures et relectures du passé, XVIIIe-XXIe siècles »

2015_CO_POITIERS-Couv_webLa référence à l’Antiquité classique est continue au cours des périodes modernes et contemporaines, et l’on n’a pas fini d’explorer les résurgences, les citations, les emprunts plus ou moins conscients, plus ou moins explicites, voire les manipulations auxquels se livrent les artistes à cet égard. D’autres antiquités, d’autres passés, éloignés dans le temps comme dans l’espace, sont aussi interrogés et explorés – le Moyen-Age offre une source tantôt rejetée tantôt fascinante. Et chaque époque entretient avec celle qui la précède une relation complexe de filiation et d’opposition. L’éclectisme et les néo-styles rebondissent de siècle en siècle, souvent accusés, mais peut-être à tort de freiner les avant-gardes.

La journée d’étude, qui . . . → En lire plus

Présentation du Répertoire des Sculptures françaises dans les Collections publiques américaines (1500-1960)

Renco5 Rodin Philadelphiantre avec Laure de Margerie, auteur du répertoire, et Claire Barbillon (université de Poitiers), François Blanchetière (musée Rodin), Matthieu Chambrion (Conservateur du patrimoine – chercheur, Direction de l’Inventaire du Patrimoine, Région Centre), Anne-Lise Desmas (J. P. Getty Museum), Claire Maingon (université de Rouen), Charlotte Quiblier (Ecole du Louvre/Videomuseum).

Illustration : Auguste Rodin, Danaid, 1885-1902, marble, Philadelphia, Rodin Museum, Gift of Alexander Harrison to the Pennsylvania Academy of the Fine Arts in 1902 and purchased by the Philadelphia Museum of Art with the Annenberg Fund for Major Acquisitions, and other Museum funds, 2003-4-1 (photo: Rodin Museum, Philadelphia).

18 novembre 2015 – 18h Salle Vasari, Galerie Colbert, 1er étage 2, . . . → En lire plus

Conférence du Quadrilatère – Jacques Devaulx, premières oeuvres

– JeDevaulx_OKan-Yves Sarazin, directeur du département des Cartes et plans, BnF

– Véronique Hauguel et Elisabeth Hébert, historiennes des sciences, Association Sciences en Seine et patrimoine

En 1583, le pilote havrais Jacques Devaulx rédige un splendide traité de navigation conservé au département des Manuscrits de la BnF sous le titre Les premières oeuvres de Jacques Devaulx. En s’appuyant sur des ouvrages imprimés largement diffusés, ce manuscrit développe les techniques de navigation en usage, propose des cartes qui s’inscrivent dans la dynamique du Nouveau Monde, et cherche des solutions pour répondre aux grands problèmes de navigation du présent siècle. Ce traité mêle esthétique et discours technique. De belles lettrines décorées ou . . . → En lire plus

Journée d’étude : « L’architecture des Ingénieurs » (Versailles, 10 octobre 2015)

L'Architecture des ingénieursL’architecture des ingénieurs, 1650-1850 : Paris, provinces et capitales européennes

Les années 1980 furent propices à l’étude du travail des ingénieurs : en 1981, Anne Blanchard publiait un Dictionnaire des ingénieurs militaires actifs en France entre 1691 et 1791, témoignant par son volume de l’importance de leur activité, tandis qu’en 1988, Antoine Picon, dans son ouvrage Architectes et ingénieurs au siècle des Lumières, accordait enfin aux ingénieurs des Ponts l’attention qu’ils méritaient et examinait leur formation et leurs méthodes de travail au regard de celles des architectes de l’Académie royale d’architecture.

Au-delà des programmes attendus, fortifications, ouvrages hydrauliques, ponts et routes, les ingénieurs, militaires et des Ponts et Chaussées, honorèrent des commandes dans le domaine de l’architecture publique monumentale, . . . → En lire plus