Colloque : « Archéologie des media, écologies de l’attention » (Cerisy-la-Salle, du 30 mai au 6 juin 2016)

baird-early-tv-camera_bleu_537L’attention que nous sommes conduits à porter aux divers objets constituant notre monde conditionne la façon dont nous nous comportons envers eux. Si les problèmes d’économie de l’attention sont aujourd’hui à la mode, il reste à comprendre l’immense diversité des multiples écologies attentionnelles développées par les sociétés humaines, celles que nous héritons du passé, celles qui coexistent dans notre présent et celles qui s’esquissent pour l’avenir. Bien entendu, dès lors que nos attentions (individuelles, conjointes, collectives) passent le plus souvent par des dispositifs médiatiques (depuis le prêche, le livre, le journal, le cinéma, la radio, la TV, jusqu’au PC, au smartphone et aux Google Glass), on ne peut comprendre ces écologies attentionnelles sans étudier les environnements médiatiques qui les conditionnent.

. . . → En lire plus

Appel à communication : « Représentations spatiales de la péninsule Arabique » (Paris, 20-22 octobre 2016)

Carte de la péninsule arabiqueLa représentation de la péninsule Arabique est loin de présenter un profil linéaire. L’ouverture des champs d’étude et de connaissance en Europe sur la péninsule Arabique a permis de produire des représentations spatio-temporelles multiples suivant les intérêts et selon les époques. Si les éléments de documentation sont plus nombreux et diversifiés à la période contemporaine, ils restent plus généralistes sur les représentations et englobent le monde arabo-musulman sans spécifier l’espace de la péninsule Arabique en particulier. La représentation spatiale est construite sur une identification culturelle et territoriale dans une temporalité bien définie, à l’exemple des différentes divisions territoriales qui ont pu coexister : celles des trois Arabies (pétré, déserte et heureuse), des deux régions (Yémen et Hedjaz) . . . → En lire plus

Colloque : « Fin-de-siècle : fin de l’art ? Destins de l’art dans les discours et les pratiques esthétiques de la fin des XIXe et XXe siècles » (Saint-Denis, 20-21 mai 2016)

affichefindesieclefindelartcorrigee.inddRéfléchissant sur les résurgences des discours de décadence à la fin du XXe siècle, Pierre Jourde écrit : « C’est une idée reçue de vouloir à tout prix des fins de siècle décadentes, comme par une sorte de superstition numérique. Il reste que la seule existence de cette superstition lui confère une espèce de réalité, de poids dans l’imaginaire ». Nous proposons de confronter deux fins de siècle du point de vue des discours qu’elles ont portés sur l’art. La fin du XIXe siècle et la fin du XXe siècle sont deux moments de crise caractérisés par de profondes mutations culturelles et esthétiques − voire de véritables changements de paradigmes artistiques (Nathalie Heinich) − dramatisées et radicalisées par la conscience . . . → En lire plus

Journée d’études : « Images mentales. L’hallucination dans les arts du XIXe et du XXe siècles » (Paris, 26 mai 2016)

JE IMAGES MENTALES apahau-chastelLa journée d’études « Images mentales » propose de s’interroger et d’analyser la place de l’hallucination dans la création artistique de l’époque contemporaine, aussi bien dans les champs de la littérature, de la peinture, de l’installation et du cinéma.

Apparu avec l’émergence de la psychiatrie, le terme d’« hallucination » trouve une définition fondatrice sous la plume de Jean-Etienne Esquirol, en 1817 dans le Dictionnaire des sciences médicales, avant de s’émanciper du cercle scientifique à partir des années 1830 pour toucher les milieux littéraires. Les années 1850-1860 voient l’intensification des débats autour de cette notion, ainsi que son association avec l’idée de représentation mentale. Que ce soit Brierre de Boismont, Alfred Maury ou Hippolyte Taine, tous vont chercher . . . → En lire plus

Appel à communication : « Image et savoir » (Saint-Denis de la Réunion, 1-3 décembre 2016)

Aurelll, Cellule, 2011, La RéunionL’histoire des sciences nous montre que de l’Antiquité à nos jours, la science et l’art ont partagé des modalités d’expression communes : Léonard de Vinci était un inventeur de génie ainsi qu’un artiste, les écrivains comme Jules Verne ont rêvé la science moderne, les pratiques des chamans établissent un lien entre la médecine, la religion et la magie, l’Encyclopédie a déplié la complexité du monde avec force d’images, devenant un véritable « atlas » de la connaissance. La construction du savoir se rapproche du modèle de l’œuvre d’art et de toute forme de création, avec ses variations, ses tremblements, ses erreurs, ses fantasmes, ses accidents et son lot inéluctable de subjectivité. L’œuvre de l’artiste et la recherche . . . → En lire plus

Journée d’étude : « Sur le vif » — photographie et dessin en anthropologie (1900-1950) (Paris, 8 avril 2016)

pgm3

Sur le vif_pgmNous avons le plaisir de vous inviter à la journée d’étude « Sur le vif : méthodes et pratiques de terrain », organisée dans le cadre d’un projet Photographie et dessin en anthropologie (1900-1950).

Elle aura lieu le vendredi 8 avril à l’INHA (2 rue Vivienne, Paris), Salle Vasari (1er étage).

Résumé :

Alors que l’anthropologie visuelle tend à se constituer en champ de recherche depuis les années 1970, l’histoire des pratiques visuelles en l’anthropologie au XXe siècle reste largement à faire. Les travaux se sont essentiellement intéressés au film, laissant de côté la question de la photographie et du dessin, pourtant historiquement liée à la constitution de la discipline, en Europe et aux États-Unis. Cette journée d’étude – premier temps . . . → En lire plus

Appel à communication : « Art et psychiatrie » (Zurich, 31 octobre-1er novembre 2016)

Aloïse Corbaz, Nativité, 1955Depuis longtemps, les créations de personnes atteintes de troubles psychiques suscitent aussi bien l’intérêt des artistes et des historiens de l’art que de psychiatres renommés, tel Walter Morgenthaler (1882–1965) qui travaillait à la clinique de la Waldau, près de Berne. Dès la première moitié du XXe siècle, des collections spécialisées seront constituées, comme celle du médecin psychiatre et historien de l’art de Heidelberg Hans Prinzhorn (1886–1933), que Harald Szeemann exposa pour la première fois depuis la Seconde Guerre mondiale à la Kunsthalle de Berne, en 1963. Citons également la Collection de l’Art Brut, initiée par Jean Dubuffet, qui, à la suite d’une donation, sera transférée à Lausanne en 1975 – l’année où fut créée la Fondation Adolf Wölfli . . . → En lire plus

Appel à publication : articles pour « Leonardo Studies » (2016)

Leonardo Studies The Festschrift honoring Carlo Pedretti, the great scholar of Leonardo da Vinci, has been published by Brill. Fittingly, this marks the first volume of a new book series, Leonardo Studies.

The co-editors seek articles of c. 10,000-15,000 words on any topic concerning Leonardo da Vinci, but particularly those that employ collaborative or cross-disciplinary work. We welcome new research on mechanics, architecture, studies of water or motion, and nature.

Book-length manuscripts are also considered. Please send a proposal or your finished work to Prof. Constance Moffatt (artitalia@ca.rr.com) and to Dr. Sara Taglialagamba (saraart77@yahoo.com).

 

http://www.brill.com/products/series/leonardo-studies

 

Journée d’étude : « Couleur x Afrique. Fabrique et utilisation, perception et dénomination » (Paris, 19 février 2016)

colourmadeJournée d’étude organisée par Claire Bosc-Tiessé et Sigrid Mirabaud dans le cadre du projet « Mutations et défis africains », projet NEXT (Noyau d’excellence thématique) de la COMUE HESAM-Université. Vendredi 19 février 2016, Salle Vasari, INHA, 1er étage, 2 rue Vivienne, 75 002 Paris, 9 h – 17h30

 

PROGRAMME

Matinée

9h – 9h15 : Accueil

9h15-9h25 : Mot d’accueil d’Anne Lafont, INHA

9h25 – 9h45 : Introduction par Claire Bosc-Tiessé (chercheur CNRS, Institut des Mondes Africains) et Sigrid Mirabaud (responsable du laboratoire des conservateurs, Institut national du patrimoine) : « Les recherches sur la couleur en Afrique aujourd’hui : questions et enjeux »

 

9h45 – 10h45 : Les mots de la couleur I

Discutant : Claire Bosc-Tiessé

9h45 – 10h15 . . . → En lire plus

Appel à communication : « Images mentales. L’hallucination dans les arts du XIXe et du XXe siècle » (Paris, mai 2016)

image journée hallucination Apparu avec l’émergence de la psychiatrie, le terme d’« hallucination » trouve une définition fondatrice sous la plume de Jean-Etienne Esquirol, en 1817 dans le Dictionnaire des sciences médicales, avant de s’émanciper du cercle scientifique à partir des années 1830 pour toucher les milieux littéraires. Les années 1850-1860 voient l’intensification des débats autour de cette notion, ainsi que son association avec l’idée de représentation mentale. Que ce soit Brierre de Boismont, Alfred Maury ou Hippolyte Taine, tous vont chercher dans la puissance imaginative des artistes des arguments contre la réduction pathologique de l’hallucination. Sans prendre parti pour une définition particulière, nous souhaitons retenir l’idée d’un continuum entre les images mentales, les rêves et l’hallucination.

Si l’imagination artistique peut . . . → En lire plus

Appel à communication : « Entre révolution et réaction. L’art français et l’Europe, 1750-1830 » (Munich, 1er juin 2016)

la-revolution-francaise-1234120192Colloque international « Entre révolution et réaction. L’art français et l’Europe, 1750-1830“ Entre 1750 et 1830, les notions clé de la pensée politique et les conceptions esthétiques subirent un bouleversement radical. Il paraît alors légitime de désigner les années autour de 1800 comme l’”âge des révolutions” sur le seuil de la modernité. Le colloque présente des recherches actuelles sur l’art français de cette période, notamment sur des phénomènes dynamiques entre révolution et réaction, les fonctions politiques de l’art à l’époque de la révolution française et l’établissement de nouveaux systèmes de signes et de symboles artistiques. Organisé par Iris Lauterbach et Christine Tauber, Zentralinstitut für Kunstgeschichte, München. Le colloque offrira à six doctorants la possibilité de présenter leur projets de thèse dans une . . . → En lire plus

Colloque : « Le geste filmé : temporalité, mémoire » (Paris, 16-17 novembre 2015)

oefm_entuziazm_03

 

À partir de la question du geste filmé, ce colloque développera une réflexion théorique sur le cinéma comme art du temps, en tenant compte des transformations et hybridations récentes qui ont affecté le médium cinématographique.

En privilégiant un dialogue entre sciences, arts et techniques autour de questions de temporalités, de mémoire et de perception, la réflexion prendra acte d’un tournant anthropologique au sein des études de cinéma et des médias, tout en invitant à interroger la relation entre corps et machine. Il s’agit ainsi de revenir de manière circonstanciée sur la question du geste quand celui-ci s’inscrit dans un dispositif audiovisuel. En somme, de Muybridge à la motion capture, il s’agit de se demander en quoi le dispositif d’inscription . . . → En lire plus

Colloque : « Science, Nature and Art in the Time of the Baroque » (Séville, 9-11 novembre 2015)

9780226212982Science, Nature and Art in the Time of the Baroque(Seville, 9-11 Nov 15) Focus-Abengoa Foundation, Hospital de los Venerables, Plaza de los Venerables 8, 41004 Seville, Spain, November 9 – 11, 2015

The Focus-Abengoa Foundation is announcing the programme of the Baroque School directed by Antonio-Miguel Bernal Rodríguez: “Science, Nature and Art in the Time of the Baroque”

Programme

Monday, 9th November 19:45 h.

Presentation 20:00 h. Inaugural Conference: Poussin’s Reflections on Man, Nature and Art Keith Christiansen, Metropolitan Museum of New York

Tuesday, 10th November

10:00 h. Jesuits in Baroque culture: art, education, science Guillermo Rodríguez Izquierdo SJ., Loyola University Andalucia

11:00 h. Natural history and visual culture in the seventeenth century José Ramón Marcaida, University of Cambridge

12:00 h. . . . → En lire plus

Colloque : « Épures d’histoire : un processus pragmatique » (Paris, 13-14 octobre 2015)

Affiche EpuresÉpures d’histoire : un processus pragmatique. Perspectives pour l’histoire de l’architecture et de la construction en hommage à Joël Sakarovitch

Paris, Académie d’Achitecture 9 place des Vosges Paris IVe

13-14 octobre 2015

Colloque international avec le soutien de l’Académie de l’Architecture, du Labex Hastec, du Centre Alexandre Koyré, du Centre de Théorie et Analyse du Droit, du Centre Jean Pépin et du Laboratoire de médiévistique occidentale de Paris, du Max-Planck-Institut für Wissenschaftsgeschichte.

Le lundi 12 octobre, à 18h30, sera inaugurée à l’Académie d’Architecture une exposition dédiée aux sources qu’elle recèle. A cette occasion, un hommage sera rendu à Joël Sakarovitch.

Mardi 13 octobre 2015

9h Introduction A. Becchi, R. Carvais et P. Dubourg Glatigny

9h30-10h30 Session 1 Images et documents . . . → En lire plus

Appel à communication : « Explorer la Renaissance / Exploring the Renaissance 2016 » (Saint Louis, 24-26 mars 2016)

Juan Valverde de Amusco ,Anatomia del corpo humano, 1560Nous vous souhaitons la bienvenue à la 65e réunion du colloque international de la Renaissance du Sud, Explorer la Renaissance, du 24 au 26 mars 2016 à St. Louis, Missouri, au Parkway Hôtel.

Des communications (15-20 minutes) sont sollicitées sur tous les aspects des études de la Renaissance (histoire, histoire de l’art, littérature, musique, philosophie, science, théologie). Les résumés (400-500 mots, et un 100 mots court pour le résumé inclus dans le programme) doivent être soumis par courriel au plus tard le 15 Décembre 2015 au président du programme Christopher Baker (Christopher.Baker@armstrong.edu).

Les sujets possibles concernent :

L’intersection entre art et science à la Renaissance Les influences européennes en musique et dans . . . → En lire plus

Journée d’étude : « L’architecture des Ingénieurs » (Versailles, 10 octobre 2015)

L'Architecture des ingénieursL’architecture des ingénieurs, 1650-1850 : Paris, provinces et capitales européennes

Les années 1980 furent propices à l’étude du travail des ingénieurs : en 1981, Anne Blanchard publiait un Dictionnaire des ingénieurs militaires actifs en France entre 1691 et 1791, témoignant par son volume de l’importance de leur activité, tandis qu’en 1988, Antoine Picon, dans son ouvrage Architectes et ingénieurs au siècle des Lumières, accordait enfin aux ingénieurs des Ponts l’attention qu’ils méritaient et examinait leur formation et leurs méthodes de travail au regard de celles des architectes de l’Académie royale d’architecture.

Au-delà des programmes attendus, fortifications, ouvrages hydrauliques, ponts et routes, les ingénieurs, militaires et des Ponts et Chaussées, honorèrent des commandes dans le domaine de l’architecture publique monumentale, . . . → En lire plus

Appel à communication : « Des folies et des arts » (Monastir, avril 2016)

Gustave Courbet, Le Désespéré, 1843-45D’un point de vue historique, la folie a changé de statut souvent, passant d’un registre religieux à un registre médical tout au long des siècles. En relisant Michel Foucault, Histoire de la folie à l’âge classique, nous retrouvons ce cheminement. Au Moyen-âge, la folie est parente de la sorcellerie, œuvre du Malin et le feu est la solution finale, bûchers en place publique (Jeanne d’Arc, pour ne citer qu’elle). A la Renaissance, l’espace religieux laisse le champ plus libre au médical et des hôpitaux généraux enferment les fous et les autres cas non « gérables » : les dépravés, les mécréants, les vénériens. C’est à ce moment et à ces endroits que vont se faire les études . . . → En lire plus

Colloque : « Nature & the Arts in Early Modern Naples » (Naples, 17-18 Sept 2015) Antisala dei Baroni, Castel Nuovo

imgresNature & the Arts in Early Modern Naples (Naples, 17-18 Sep 15) Antisala dei Baroni, Castel Nuovo, Napoli, September 17 – 18, 2015 Nature and the Arts in Early Modern Naples Ars e natura nella Napoli moderna International Conference

From Iacopo Sannazaro’s lyric evocation of the Campania landscape in his Arcadia to Giambattista Vico’s attempts to anchor human civilisation in man’s existential confrontation with the forces of nature, the literary, visual and scientific culture of early modern Naples is deeply grounded in the city’s natural environment. Ever since Jacob Burckhardt wrote dismissively of «das prunkliebende Neapel», the city’s culture has been characterised as both derivative and excessive. Foregoing such evaluations, this interdisciplinary conference sets out to develop an alternative account. Involving . . . → En lire plus

Appel à communication : « Transformer la topographie / Transforming Topography » (Londres, mai 2016)

Collection Georg III, London, British LibraryLa British Library et le Centre Paul Mellon de recherche en art britannique sont heureux d’annoncer un appel à contributions pour un colloque international sur la transformation de la topographie. La conférence sera de nature interdisciplinaire ; nous invitons les contributions des historiens de l’art, des historiens de l’architecture, des spécialistes de la cartographie, des historiens et géographes de la culture, des chercheurs indépendants, et des professionnels des musées (y compris en début de carrière) qui contribuent aux re-définitions actuelles de la topographie.

Nous sollicitons des contributions portant sur des études spécifiques des collections topographiques de la British Library et mettant en valeur les variations abondantes qui peuvent être explorées au sein de la topographie, comprenant, . . . → En lire plus

Appel à communication : « La miniature, un dispositif artistique et un modèle épistémologique à l’ère du nano » (Arras, janvier 2017)

SAMSUNG DIGITAL CAMERALa miniature désigne une image de petites dimensions peinte de couleurs vives : ce terme qui dérive du latin minium (peinture rouge servant à tracer les lettres des enluminures), est vite rapproché des adjectifs mignon et minuscule. Il définit alors spécifiquement une peinture fine exécutée par des miniaturistes de diverses traditions qui représentent des sujets en changeant d’échelle. La miniature ne saurait être confondue avec le détail, le fragment ou le punctum : elle donne de l’objet représenté une vision totale et complète, en réduction, qui n’est ni fragmentaire ni partielle.

Mais la miniature ne concerne pas le seul domaine des Beaux-arts : à partir des années 1960, la miniaturisation révolutionne les techniques et les sciences . . . → En lire plus