Appel à publication : History of Digital Art

Call for paper : DAH-Journal, vol. 5: History of Digital Art Deadline: Jan 31, 2020

International Journal for Digital Art History Next issue, vol. 5: « History of Digital Art »

The International Journal for Digital Art History (DAHJ) researches the impact of new technologies on art history. It reflects upon the possibilities and opportunities of digital tools for art historical research. In contrast, the history of digital art deals with artistic practice and its continual engagement with computational media, as well as the Internet. However, both of these fields have been shaped by the interactions between art and information science. For this reason, the artistic engagement with these tools must be . . . → En lire plus

Journée d’études : « Non-public(s). Identités voulues ou subies ? du XIXe siècle à demain ».

affiche_JE_CHCSC-page-001.jpg

Cette journée d’études propose de s’intéresser à la notion contestée de «non-public(s)». Introduit pour la première fois lors de la déclaration de Villeurbanne, écrite par Francis Jeanson en mai 1968, ce terme fait référence aux populations ne participant pas aux offres culturelles publiques ou officielles, étant occupées à d’autres types d’activités privées ou domestiques.

Programme

11h : Accueil des participants11h05 : Introduction de la journée Jean-Claude Yon (CHCSC)

11h15 : Public(s) et non public(s) : socio-histoire et mise à l’épreuve de catégories de l’action publique. Chloé Langeard (Université d’Angers)

12h15 : Séance de questions

12h45 : Pause déjeuner

14h15 : SESSION 1 NON-PUBLICS DANS . . . → En lire plus

Appel à communication : « Le temps du posthumain ? » (Paris, 2 juin 2017)

patricia-piccinini-graham-2016-scuplture-en-silicone-et-fibre-de-verre-140-x-120-x-170cmEn 1999, dans ses Règles pour le parc humain, Peter Sloterdijk écrit : « Celui qui s’interroge aujourd’hui sur l’avenir de l’humanité et les médias de l’humanisation veut au fond savoir s’il existe un espoir de juguler les tendances actuelles qu’a l’être humain à retourner à l’état sauvage. ». Ce que propose le texte de Sloterdijk, déclencheur de la question du posthumanisme en Europe, c’est une remise en question des fondements de l’humanisme classique à l’âge des biotechnologies. Celles-ci, capables d’agir sur la nature même de l’homme (par le code génétique ou la reproduction, par exemple), atténuent la frontière entre humanité et animalité, entre homme et machine, et conduisent à repenser . . . → En lire plus