Rencontres : « Baudrillard Street on » (Paris, 21 juin 2017)

Les amis de Jean Baudrillard lui rendront hommage dix ans après sa disparition. Un événement festif qui correspond à cette pensée iconoclaste, inclassable, sans dogmes, ni disciples, dont la pertinence et la singularité apparaissent chaque jour davantage. Une pensée qui n’a de cesse de bouleverser nos certitudes, nos aprioris qu’ils soient politiques, économiques, philosophiques ou artistiques. Une pensée transversale, comme une ligne de fuite, qui invite à saisir l’apparence des choses et la beauté du monde.

Une street party, du côté de la Saint Jean, le jour de l’été consacré à la musique, dans laquelle la rue entière mobilisée verra défiler happening, performances, expositions éphémères et « causeries » philosophiques…

. . . → En lire plus

Journée d’études : « Non-public(s). Identités voulues ou subies ? du XIXe siècle à demain ».

affiche_JE_CHCSC-page-001.jpg

Cette journée d’études propose de s’intéresser à la notion contestée de «non-public(s)». Introduit pour la première fois lors de la déclaration de Villeurbanne, écrite par Francis Jeanson en mai 1968, ce terme fait référence aux populations ne participant pas aux offres culturelles publiques ou officielles, étant occupées à d’autres types d’activités privées ou domestiques.

Programme

11h : Accueil des participants11h05 : Introduction de la journée Jean-Claude Yon (CHCSC)

11h15 : Public(s) et non public(s) : socio-histoire et mise à l’épreuve de catégories de l’action publique. Chloé Langeard (Université d’Angers)

12h15 : Séance de questions

12h45 : Pause déjeuner

14h15 : SESSION 1 NON-PUBLICS DANS . . . → En lire plus

Appel à candidature : Chargés de cours à la School of Visual Arts (New York, 2015-2016)

Critical Theory and the Arts at the School of Visual ArtsCritical Theory and the Arts at the School of Visual Arts in Manhattan would like to receive CV’s from qualified candidates interested in possible adjunct graduate-level teaching in

1.) Aesthetics. Able to present the development, fundamental ideas and conflicts in the history of aesthetics. Familiarity with artist writings; concern with the contemporary situation in the arts; interest in anthropology also welcome. Broad interests; anti-ideological; open minded.

2.) A sociologist deeply familiar with social theory and contemporary reality interested in helping students cultivate something of the critical powers of observation as they combine with an acute aesthetic dimension as found, e.g., in Canetti, Simmel, . . . → En lire plus

Appel à communication : « Représenter le peuple au temps du baroque » (Paris, avril 2015)

David Teniers Le jeune, Scène de taverne, 1640, StockholmA l’occasion de l’exposition Les Bas-fonds du Baroque qui, après la Villa Médicis à Rome, sera présentée au Petit Palais du 24 février au 24 mai 2015, l’AHAI organise avec la Fondation Custodia et le Centre Georges Chevrier (CNRS/Université de Bourgogne) un colloque sur la représentation du peuple entre le début du XVIIe siècle et l’année 1648, qui vit plusieurs « émotions » populaires de Paris à Naples.

Projet Le but du colloque est de comprendre comment des figurations du peuple, de ses activités ou de son état, sont devenues représentables, alors que le « vulgus » se distingue du rusticus, et . . . → En lire plus

Appel à publication : « Sociologies visuelles » (L’Année Sociologique Volume 65 / 2015 – numéro 1)

La sociologie visuelle est communément divisée en deux types de recherches: la sociologie sur les images et la sociologie avec les images (Harper, 2000 ; La Rocca, 2007; Chauvin & Reix 2013). Cette distinction permet de différencier deux positions du chercheur face à son matériau. La sociologie sur les images consiste à analyser des images déjà produites par le monde social. À l’inverse, dans la sociologie faite avec les images, le chercheur produit lui-même ses images et en maîtrise les conditions de production, ce qui est souvent considéré comme un postulat de l’utilisation d’une image comme « donnée scientifique » (Becker, 1974 ; Stanczak, 2007 ; Margolis & Pauwels, 2011). Ce numéro spécial propose de revenir . . . → En lire plus

Colloque : « Le prestige. Autour des formes de différenciation sociale »

Le prestige est défini comme le caractère de ce qui suscite de l’attrait, est admirable ou impose le respect. D’une manière générale, il s’entend comme une qualité que l’on attribue à quelqu’un ou quelque chose et qui le distingue. Il est à ce titre une forme sociale impliquant à la fois relation et différenciation : il faut qu’il soit reconnu pour exister et quand il est reconnu, il opère une distinction orientée. Faisant partie de ces notions d’usage courant dans le domaine des sciences humaines et sociales, le prestige est une valeur centrale dont l’étude permet de nous interroger sur le fonctionnement des sociétés actuelles et passées.

Présentation

Le prestige est défini comme le caractère de ce qui suscite . . . → En lire plus