Conférence : « Colorier les idoles, habiller les murs. Regards croisés sur la polychromie, entre Antiquité et modernité », par Arnaud Dubois et Adeline Grand-Clément (Paris, INHA, 2 mai 2017)

4 mai 2017

INHA, 2 rue Vivienne, 75002 Paris

Salle Walter Benjamin, 10h-12h. Entrée libre

 

Adeline Grand-Clément et Arnaud Dubois engageront une discussion comparatiste autour de la notion de « polychromie » et des pratiques qu’elle a recouvertes au cours de l’histoire, en faisant dialoguer leurs corpus d’étude, antique et contemporain. La première partie de l’échange portera sur le rapport entre peau et couleur dans la statuaire en marbre de la Grèce archaïque : pourquoi cette nécessité de « colorier les idoles » (formule empruntée à Quatremère de Quincy) ? La seconde partie concernera les pratiques de la couleur en architecture contemporaine, notamment celles de Patrick Bouchain, . . . → En lire plus

Colloque international : Peindre à Rouen au XVIe siècle (Université de Genève, 28-29 avril 2017)

Amorcé à l’Université de Genève dès 2010, le programme Peindre en France à la Renaissance cherche à reconstruire la dynamique de la peinture produite dans le royaume de France aux XVe et XVIe siècles, en tenant compte de toutes les techniques impliquées par le métier du peintre. Il a déjà généré cinq volumes publiés aux éditions Silvana et qui forment collection. Les deux premiers (2011-2012) ont fixé le cadre méthodologique. Les trois suivants se sont focalisés sur d’importants foyers artistiques : Lyon (2014), Troyes (2015) et Dijon (2016). Le présent colloque, sixième de la série, vise à reconstituer la peinture produite à Rouen, . . . → En lire plus

Colloque : « D’autres regards sur les frères Le Nain » (Lens, 5 et 6 mai 2017)

Colloque international : D’autres regards sur les frères Le Nain

Depuis leur redécouverte il y a plus d’un siècle, l’oeuvre des frères Le Nain a fasciné l’histoire de l’art française, de Champfleury à Jacques Thuillier en passant par Paul Jamot. Cette fascination a permis de ne pas limiter leur création à la peinture de genre, comme à l’élaboration de catalogues raisonnés avec distinction des trois frères, mais elle laisse de côté certains domaines : les liens avec le nord ont été rapidement négligés. Le dialogue avec les historiens, en vue d’une meilleure compréhension culturelle de leurs oeuvres, ne s’est pas vraiment établi. Profitant que l’exposition sur les frères Le Nain soit présentée dans la région des Hauts-de-France au Louvre-Lens du 22 . . . → En lire plus

Appel à communication : « Historians of Netherlandish Art Conference » (Gand, 24-26 mai 2018)

Historians of Netherlandish Art Conference (Ghent, 24-26 May 2018) Ghent, HNA Conference Deadline: May 15, 2017 [1] Bruegel’s Politics Among the most unforgettable lines from Karel van Mander’s biography of Pieter Bruegel the Elder are those that concern the artist’s final hours. Bruegel, on his deathbed, asked his wife to burn some of his works “either because he was sorry or because he was afraid that on their account, she would get into trouble or might have to answer for them.” The implication that Bruegel produced a body of images of a polemic if not overtly political nature has long haunted scholarship on the artist. Many . . . → En lire plus

Colloque : « Alphonse Legros de la France à l’Angleterre /Alphonse Legros in France and Britain » (Dijon, 4-5 mai 2017)

Né à Dijon en 1837, Alphonse Legros aurait fréquenté l’École des Beaux-Arts de sa ville natale avant de gagner Paris puis Londres où il s’installe en 1863. En 1876, il est nommé professeur à la Slade, où il introduit l’enseignement de la gravure et de la sculpture. Membre fondateur en 1880 de la Society of Painters-Etchers, dont l’influence sur le renouveau de la gravure et de l’art du livre illustré est notable, Legros est également un médailliste reconnu, jouant un rôle important dans le renouveau de cet art. Lorsqu’il meurt en 1911, il est un citoyen britannique auquel la Tate Gallery rendra hommage par une très grande rétrospective.

Cet . . . → En lire plus

Appel à communication : XXIe séminaire d’histoire de l’art vénitien (Ecole du Louvre / Istituto Veneto, Venise, 29 juin – 5 juillet 2017)

XXIe SÉMINAIRE D’HISTOIRE DE L’ART VÉNITIEN
XXI SEMINARIO DI STORIA DELL’ARTE VENETA

/

VENISE, DU 29 JUIN AU 5 JUILLET 2017 VENEZIA, DAL 29 GIUGNO AL 5 LUGLIO 2017

———————————————————————————
École du Louvre, Istituto Veneto di Scienze, Lettere ed Arti
——————————————————————————–
DE BELLINI A TIEPOLO, LES SCUOLE DE VENISE

. . . → En lire plus

Conférence : « Les annotations du Greco sur Vitruve », par Maria Georgilaki

6 avril 2017

INHA, 2 rue Vivienne, 75002 Paris

Salle Walter Benjamin, 10h-12h. Entrée libre

Natif de Crète, orthodoxe, peintre d’icônes de renom, citoyen vénitien, tolédan d’adoption et artiste des autorités étatiques espagnoles, ami d’intellectuels et de prélats contre-réformistes, le Greco est pourtant plus connu par les lieux communs du XIXe siècle (mysticisme, déraison, extravagance, etc.), très résistants aux découvertes des historiens. À sa mort, il possède une des plus grandes bibliothèques d’artiste ou d’amateur d’art connues du XVIe siècle. Ses manuscrits volumineux étant tous perdus, il ne nous reste de sa pensée que les annotations sur quelques-uns de ses . . . → En lire plus

UC Berkeley Launches pieterbruegel.net, a Scholarly Research Site

UC Berkeley Launches pieterbruegel.net, a Scholarly Research Site

Elizabeth Honig and a team of UC Berkeley researchers announced the launch of pieterbruegel.net, a new scholarly research site dedicated to Jan Brueghel’s famous father, Pieter Bruegel. After the success of our first site, janbrueghel.net, we are proud to present the next step in our efforts to digitally catalogue the Brueg(h)el family of artists.

Pieterbruegel.net builds off of its predecessor, janbrueghel.net, in style and function. Scholars can access all of the, drawings, prints, and paintings that Pieter produced. Individual pages within the site document each object’s physical data, provenance, and bibliography. Visitors can browse the site by location and genre, while discovering related works through an extensive array of keywords and . . . → En lire plus

Appel à communication : « Early Netherlandish Art in the Long 19th Century » (Gand, 24-26 mai 2018)

Revisiting Rediscovery: Early Netherlandish Art in the Long 19th Century Francis Haskell famously argued that the “rediscovery” of early Netherlandish painting in the nineteenth century was central to the notions of history and culture that undergirded the rise of the modern nation-states of Belgium and the Netherlands. This view has been enriched by recent scholarship on the medieval and Renaissance revivalist movements that took hold in both countries from about 1840 through the early years of the twentieth century. Yet the complex relationship between artistic and literary practices of the period and the emergence of a distinctly northern European history of art remains largely unexamined, and its impliations unacknowledged. As Léon de Laborde, Camille Lemonnier, Émile Verhaeren, Hippolyte Fierens-Gevaert, and, slightly later, . . . → En lire plus

Conférence de Harald Floss, « La naissance de l’art figuratif il y a 40 000 ans – son contexte, sa motivation et sa réception dans l’art moderne de l’Allemagne » (23/03/2017, Paris)

La naissance de l’art figuratif il y a 40 000 ans – son contexte, sa motivation et sa réception dans l’art moderne de l’Allemagne, conference par Harald Floss, Universität Tübingen

18h15

Le champ de recherche explorant la relation entre préhistoire et modernité jouit actuellement d’une attention de premier plan dans l’histoire de l’art allemande comme française. Si le discours transdisciplinaire au confluent de l’archéologie, de la recherche sur la préhistoire et de l’histoire de l’art repose en France sur une longue tradition, il n’en est pas de même dans les pays germanophones, où un travail de sensibilisation reste encore nécessaire.

Dans ce contexte, la préhistoire nous . . . → En lire plus

Conférence du GRHAM : « Les Ateliers des Le Nain » par Olivier Bonfait (Paris, 20 mars 2017)

Antoine Le Nain, Portrait présumé des frères Le Nain, dit L’Atelier, Grande-Bretagne, collection privée.

De la date de leur naissance aux circonstances de leurs décès, les frères Le Nain (Antoine, Louis, Matthieu) posent de nombreux problèmes, qui ne concernent pas uniquement la distinction des mains. L’historiographie a toujours souligné la concorde entre les trois frères, mais les témoignages anciens introduisent rapidement des singularités dans le groupe ; ils sont peintres dans le faubourg de Saint-Germain des Prés, mais font tout de suite partie de l’Académie royale.

Les deux représentations d’ateliers laissés par les trois frères (celle actuellement conservé dans la collection Bute, peinte vers . . . → En lire plus

Appel à communication : « Décor et architecture : entre union et séparation des arts (XVIe-XVIIe siècle) » (Lausanne, 16-17 novembre 2017)

Le décor à la période moderne est considéré comme l’une des parties constitutives de l’architecture. Grâce à lui, celle-ci se distingue de la simple maçonnerie et peut revendiquer une forme d’excellence. Dans une telle perspective, le décor est une condition essentielle à l’architecture et non pas un élément marginal. Or dans l’historiographie, décor et architecture sont souvent étudiés de manière séparée, ce qui institue de fait une rupture entre ces deux champs, susceptible de biaiser notre compréhension de la production artistique.

L’université de Lausanne organise deux rencontres internationales afin d’interroger les liens multiples entre décor et architecture en Europe à l’époque moderne et proposer de nouvelles perspectives de recherche. . . . → En lire plus

Conférence : « Peinture et discours à Toulouse au XVIIe siècle », par Stéphanie Trouvé (Paris, 23 février 2017)

Antoine Rivalz, Cassandre traînée hors du temple de Minerve, ca. 1700, toile, 97 × 137 cm, Rouen, musée des Beaux-Arts.

Antoine Rivalz, Cassandre traînée hors du temple de Minerve, ca. 1700, toile, 97 × 137 cm, Rouen, musée des Beaux-Arts.

Toulouse est présentée depuis le XIXe siècle comme un des foyers artistiques provinciaux des plus féconds, mais sa production a aussi été perçue par l’historiographie comme un art utilisant de vielles formules stylistiques, ou comme une pâle réplique des grands chefs-d’œuvre italiens ou parisiens. A partir d’un corpus d’œuvres et d’écrits sur la peinture sans équivalent pour une ville de province, . . . → En lire plus

Appel à communication : « Autour des Heures italiennes » (Paris, INHA, 6 juin 2017)

=?UTF-8?b?MjRfQWxsb3JpX1NhaW50IEZyYW7Dp29pcy5qcGc=?=Appel à communication

Journée d’études : Autour des Heures italiennes

Lieu : INHA, Salle Vasari, 6 juin 2017

Coordinateurs : Michel Hochmann (École pratique des hautes études) et Laura de Fuccia (Institut national d’histoire de l’art)

À l’occasion des expositions « Heures italiennes ». Trésors de la peinture italienne en Picardie (XIV-XVIIIe siècle) des musées d’Amiens, Chantilly, Beauvais et Compiègne (sous la direction de Nathalie Volle et Christophe Brouard) qui proposent une exploration des collections publiques de peinture italienne conservées dans les musées et dans les églises de Picardie, l’Association des historiens de l’art italien organise une journée d’études destinée à valoriser des recherches inédites autour de ces œuvres. Cette journée sera notamment consacrée aux nouvelles découvertes liées aux questions iconographiques . . . → En lire plus

Colloque : « Hans Hartung et l’abstraction. Réalité autre, mais réalité quand même » (Paris, 12-13 janvier 2016)

h-hartung-pgmeHans Hartung et l’abstraction « Réalité autre, mais réalité quand même »

Colloque international

C’est en 1949, quatre ans après la fin de la guerre, que le neurologue et collectionneur d’art de Stuttgart Ottomar Domnick publie la première monographie (en trois langues) sur Hans Hartung (1904–1989), peintre et graveur jusque-là méconnu. Toutefois, dans sa contribution à ce même ouvrage, Madeleine Rousseau le caractérise déjà comme une figure déterminante pour l’histoire de l’abstraction, estimant qu’il a « inventé une nouvelle langue » forgée « par l’expérience de la réalité présente ». Que l’on pense à sa participation aux trois premières documenta ou au Grand Prix de peinture à la Biennale . . . → En lire plus

Appel à communication : « Collecting Raphael » (Rome, Bibliothèque Hertziana, 12-14 octobre 2017)

raphae%cc%88lCollecting Raphael

Raffaello Sanzio da Urbino in the collections and in the history of collecting In view of the forthcoming 500th anniversary celebration of Raphael’s death (Raffaello Sanzio da Urbino, Urbino 1483 – Rome 1520), an international conference to focus on the reception of Raphael and the history of collections will draw together scholars of collecting and history of taste with curators of the main collections of Raphael’s paintings and drawings in both Italy and abroad. The conference, organised by Sybille Ebert-Schifferer and Claudia La Malfa, will be held at the Bibliotheca Hertziana – Max-Planck-Institut für Kunstgeschichte, in Rome in October 2017. Raphael’s works have enjoyed an uninterrupted fortuna in the history of collecting. His fame has fueled collectors’ passions for centuries, . . . → En lire plus

Colloque : « Odilon Redon, hier et aujourd’hui / Odilon Redon: Life and Afterlife » (Bordeaux, 15-16 décembre 2016)

palette S’inscrivant dans le cadre du centenaire de la mort d’Odilon Redon (Bordeaux, 1840- Paris, 1916), anniversaire retenu au titre des Commémorations nationales, ce colloque présente les premiers résultats de l’étude du fonds d’archives privées Redon-Bacou, tout en abordant la réception et l’influence de Redon et de son art, de 1916 à nos jours.

Cette manifestation est organisée par le Centre François-Georges Pariset (EA 538, université Bordeaux Montaigne), en partenariat avec l’association Musée d’Art Gustave Fayet à Fontfroide (MAGFF), le Musée des beaux-arts de Bordeaux, l’université de Genève, l’UMR 7303 TELEMME AMU-CNRS, et avec le soutien de la Région Nouvelle-Aquitaine. Il se tient en parallèle de l’exposition La Nature silencieuse. Paysages d’Odilon Redon (Musée des beaux-arts de Bordeaux, 9 décembre 2016-27 . . . → En lire plus

Conférence : « Henry Caro-Delvaille (1876-1928). Une gloire déboulonnée », par Christine Gouzi (Paris, 14 décembre 2016)

H. Caro-Delvaille, "La Femme aux estampes", lithographie, 45,3x42 cm, 1902, coll. privée

H. Caro-Delvaille, « La Femme aux estampes », lithographie, 45,3×42 cm, 1902, coll. privée

Peintre de scènes de genre intimistes, portraitiste et décorateur, Henry Caro-Delvaille eut un succès fulgurant à Paris de 1900 à 1914, puis aux États-Unis, où il séjourna dès 1913 et où il s’installa définitivement en 1916. Il fut une figure des cercles picturaux, littéraires, musicaux et théâtraux de Paris et de New York, jusqu’à sa mort, survenue en 1928.

L’art de Caro-Delvaille est donc intéressant à plusieurs titres. L’artiste appartint à des mouvements picturaux de la Belle Époque essentiels pour comprendre la transition de l’Art nouveau . . . → En lire plus

Présentation d’ouvrage : « Venezia e Parigi, 1600-1700 » de Laura de Fuccia (Paris, 9 novembre 2016)

laura-de-fuccia

 

Présentation de l’ouvrage de Laura de Fuccia, Venezia e Parigi, 1600-1700. La pittura veneziana e la Francia : fortuna e dialoghi, Genève, Droz, 2016.

 

Ce volume présente la physionomie des principaux collectionneurs français de tableaux vénitiens au XVIIe siècle et propose une étude de la réception de ces œuvres en prenant en compte les canons esthétiques élaborés et diffusés entre Paris et Venise. En s’appuyant sur un grand nombre de documents, pour la plupart inédits, et sur un vaste répertoire d’œuvres, ce texte permet notamment d’explorer la fortune en France de Titien, Bassan, Véronèse, Tintoret et Giorgione, ainsi que d’éclairer notre compréhension d’un dialogue intense qui s’instaure au . . . → En lire plus

Journée d’étude : « Otto Dix – Crois en tes yeux » (Colmar, 28-29 novembre 2017)

otto-dix Journée d’étude consacrée aux différents aspects de la carrière et de l’oeuvre d’Otto Dix en association avec le Centre allemand d’histoire de l’art de Paris (Deutsches Forum für Kunstgeschichte) et son directeur Thomas Kirchner et le Musée Unterlinden.

Programme en PDF : programme Otto Dix. Journees-d’études

En présence de Anne Mistler, Directrice régionale des affaires culturelles d’Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine. Dans le cadre de l’exposition Otto Dix – le Retable d’Issenheim, le Musée Unterlinden en association avec le Centre allemand d’Histoire de l’art de Paris (Deutsches Forum für Kunst geschichte).

Date | Lundi 28.11 Horaire | 18h30

Introduction Ouverture de la journée d’étude par une conférence de Fabrice Hergott, Directeur . . . → En lire plus