« Paradis perdus » : Atelier n°1 (10-13 octobre 2018, Maroc)

Cet atelier, qui se déroule au Maroc, et qui relève du programme « Paradis perdus », a pour ambition d’explorer et de faire connaître le travail collectif et alternatif engagé par l’artiste Hassan Darsi et un groupe de travail pour la sauvegarde de la forêt sur la commune de Benslimane. Il comprend une série d’interventions et de visites in situ. Le programme s’inscrit simultanément dans le cadre des études postcoloniales, dans le double sillage de l’histoire mondiale et de l’histoire globale et dans le tournant écologique des sciences humaines et sociales. Il entend participer à la poursuite d’une histoire environnementale de la colonisation, à l’élaboration d’une histoire . . . → En lire plus

Appel à communication : « Art, images et pouvoir à l’époque coloniale »

L’histoire de la colonisation est contemporaine du développement des images et de leur « reproductibilité technique », qu’il s’agisse de diverses techniques qui fleurissent au XIXe et au XXe siècles, de la lithographie au cinéma en passant par la photographie. A la charnière de ces deux histoires se pose la question du pouvoir et des liens entre art et pouvoir. Car, s’il est admis qu’une certaine forme de production des images et des imaginaires fut mise au service de la domination coloniale, les modalités de cette articulation restent à analyser. Qu’il s’agisse de photographie « scientifique » (photographie anthropométrique) ou amateur (collections des sociétés . . . → En lire plus