Journée d’étude : « Otto Dix – Crois en tes yeux » (Colmar, 28-29 novembre 2017)

otto-dix Journée d’étude consacrée aux différents aspects de la carrière et de l’oeuvre d’Otto Dix en association avec le Centre allemand d’histoire de l’art de Paris (Deutsches Forum für Kunstgeschichte) et son directeur Thomas Kirchner et le Musée Unterlinden.

Programme en PDF : programme Otto Dix. Journees-d’études

En présence de Anne Mistler, Directrice régionale des affaires culturelles d’Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine. Dans le cadre de l’exposition Otto Dix – le Retable d’Issenheim, le Musée Unterlinden en association avec le Centre allemand d’Histoire de l’art de Paris (Deutsches Forum für Kunst geschichte).

Date | Lundi 28.11 Horaire | 18h30

Introduction Ouverture de la journée d’étude par une conférence de Fabrice Hergott, Directeur . . . → En lire plus

Appel à communication : « Littérature et Arts » (Beni Mellal (Maroc), 16-17 mai 2017)

auger-lucas-allegorie-de-la-poesie-xviie-siecle-localisation-sur-le-marche-de-lartCe colloque a pour objet l’étude des interactions thématiques et formelles entre le texte littéraire francophone – classique et contemporain – (français, maghrébin, négro-africain, canadien, belge, etc.) et les expressions artistiques, notamment la peinture et le cinéma. En effet, la littérature française classique est l’espace d’une intertextualité foisonnante entre l’écriture, la peinture et parfois même la sculpture. Au XVIe et au XVIIe siècles, les gravures, qui ornent les frontispices des fabliers et servent à en préciser le projet et les ambitions, attestent de la complicité effective entre le texte et l’image.

Antoine Caron, peintre de l’école de Fontainebleau, dont les dessins seront investis au début du XVIIe siècle par Léonard Gaultier, . . . → En lire plus

Appel à communication : « Edward Hopper, cinquante ans après : influence et héritage » (Dijon, 7 avril 2017)

stars-war-et-la-peinture-de-hopperNinety per cent of artists are forgotten ten minutes after they’re dead : ce constat que dressait Edward Hopper en 1965 se révèle fort heureusement inexact dans son propre cas. Alors que l’année 2017 marque les cinquante ans de sa disparition, son héritage ne cesse de croître tant les hommages à sa peinture sous différentes formes se multiplient. Avec près de 800 000 visiteurs venus d’octobre 2012 à janvier 2013, la fréquentation record de l’exposition Edward Hopper au Grand Palais à Paris témoigne de l’intérêt du grand public pour une peinture réaliste qui parait tout aussi familière aux Européens qu’aux Américains.

Lecteur avide en anglais comme en français, amateur de poésie et . . . → En lire plus

Rencontres : « Anatomie d’un tableau : le ‘Marsyas’ de Titien » (Paris, 21 octobre 2016)

titien-le-supplice-de-marsyas-1570-huile-sur-toile-212-x-207-cm-kromeriz-musee-detat Le séminaire collectif d’Histoire de l’art de la Renaissance reprend ses séances. Comme l’an passé, les séances auront lieu un vendredi par mois, d’octobre à mai, à partir de 18h à l’INHA.

La première séance de l’année se tiendra le vendredi 21 octobre de 18h à 20h à l’INHA (Galerie Colbert – 2, rue Vivienne – Paris 2e) en salle Giorgio Vasari (1er étage).

Elle portera sur le thème :

Anatomie d’un tableau : le Marsyas de Titien

Rencontre avec Maurice Brock, professeur émérite à l’Université de Tours et au CESR, Guillaume Cassegrain, professeur à l’Université Grenoble Alpes, Jérémie Koering, chargé de recherche au CNRS, directeur adjoint du Centre André . . . → En lire plus

Rencontres : « Lectures de René Démoris » (Paris, 28 octobre 2016)

lavis-de-rene-demoris René Démoris s’est éteint en janvier 2016. Il était professeur émérite à l’Université de la Sorbonne Nouvelle Paris III. Spécialiste de la littérature et des arts des XVIIe et XVIIIe siècles, il a publié Chardin. La chair et l’objet, 1991-1999 ; La peinture en procès : la naissance de la critique d’art au siècle des Lumières, 2001 (en collaboration avec Florence Ferran). Il a édité des textes de Félibien (Entretiens, I-II), Prévost, Villedieu, Mouhy, Courtilz de Sandras. Il est à l’initiative de nombreuses études et directions de colloques (Violences du rococo, 2012) sur la peinture (Chardin, Boucher, Watteau, Poussin, Oudry), la théorie de l’art (XVIIe-XVIIIe siècles), la critique d’art (Diderot, Félibien, Rousseau, . . . → En lire plus

Appel à candidature : Prix Nicole 2017

anne-vallayer-coster-les-attributs-de-la-peinture-de-la-sculpture-et-de-larchitecture-1769-parisLe Prix Nicole, créé à l’initiative de la Société de l’Histoire de l’Art français, récompense chaque année l’auteur d’une thèse de doctorat portant sur l’art français du XVIe, du XVIIe ou du XVIIIe siècle, relative à la peinture, au dessin, à la gravure, à la sculpture, à l’architecture ou aux arts décoratifs. Il est décerné sous l’égide du Comité français d’histoire de l’art.

Le prix Nicole 2016 a été attribué à Tania Levy pour sa thèse : « Mystères » et « Joyeusetés » : les peintres de Lyon autour de 1500, soutenue en 2013 à l’Université de Paris IV, sous la direction du professeur Fabienne Joubert.

Ne peuvent concourir que les candidats . . . → En lire plus

Présentation d’ouvrage : Étienne Colaud et l’enluminure parisienne sous le règne de François Ier (Paris, 22 septembre 2016)

marie-blanche-cousseauUne présentation de l’ouvrage de Marie-Blanche Cousseau, Étienne Colaud et l’enluminure parisienne sous le règne de François Ier, qui vient de paraître dans la collection « Renaissance » coéditée par les Presses universitaires François Rabelais de Tours et les Presses universitaires de Rennes, avec une préface de François Avril, aura lieu le : jeudi 22 septembre 2016 à 18h

à l’INHA (2, rue Vivienne 75002 Paris)

salle Vasari.

La production parisienne de manuscrits illustrés demeure à ce jour mal connue pour le règne de François Ier. L’étude de Marie-Blanche Cousseau vient combler cette lacune. En s’appuyant sur de nombreux . . . → En lire plus

Appel à communication : « Vie et survie d’un motif décoratif (1550-1789) » (Paris, INHA, 30 novembre 2016)

diapositive1Journée d’études doctorales Vie et survie d’un motif décoratif (1550-1789) Le 30 novembre 2016, 9h30 – 18h, Paris, INHA, salle Vasari.

Cette journée d’études doctorales est l’occasion d’interroger la survivance de certains motifs dans l’œuvre d’art de la période moderne, de 1550 à 1789. En effet, un certain nombre de motifs iconographiques récurrents dans l’œuvre posent question. Il s’agit de définir le motif, quelque-soit sa nature, de son origine jusqu’à ses usages les plus tardifs, afin de proposer une réflexion sur le statut et la fonction du motif ainsi que sur ses modalités de réception et les modifications d’interprétation au cours du temps.

Cette réflexion porte à la fois sur l’invention du motif, c’est-à-dire sur sa naissance et ses conditions de création . . . → En lire plus

Appel à communication : « L’Art, machine à voyager dans le temps » (Mulhouse, 23-25 mars 2017)

Jean Tinguely, Requiem pour une feuille morte, 1967 (détail)Le voyage dans le temps (ou à travers les temps) est un vieux rêve de l’humanité, qui, comme tous les vieux rêves de l’humanité, a trouvé sa place (privilégiée) dans la littérature (et dans les arts, ceux du temps – le cinéma et la bande dessinée – comme ceux qui, a priori, ignorent le temps). L’œuvre de H.G. Wells, The TimeMachine (1895), est sans doute la plus célèbre parmi les fictions qui inventent des dispositifs permettant de se déplacer dans le temps. Ce que ce colloque se propose de faire, c’est de voir en quoi la littérature elle-même peut fonctionner comme . . . → En lire plus

Journée d’études : « Figures du Dandy de Van Dyck à Oscar Wilde » (Paris, 13 septembre 2016)

Antoon Van Dyck, Autoportrait, 1622 ou 1623, huile sur toile, 116,5 x 93,5 cm, Saint-Petersbourg, musée de l'Ermitage.En prémisse à l’exposition Oscar Wilde qui ouvrira au Petit Palais à la fin du mois de septembre, ce colloque réunissant de grands spécialistes internationaux d’histoire de la peinture analysera l’évolution de la figure du dandy à travers le portrait masculin du XVIIe à la fin du XIXe siècle.

MARDI 13 SEPTEMBRE 2016 DE 14H À 18H PETIT PALAIS, PARIS 8e

PROGRAMME

Alexis Merle du Bourg, Historien de l’art Van Dyck peintre des dandys : Correspondances et discordances

Guillaume Kientz, Conservateur au département des Peintures, Musée du Louvre Grands peintres et « petimetres » Le . . . → En lire plus

Publication : Venezia e Parigi nel Seicento

Laura DE FUCCIA : Venezia e Parigi. La pittura veneziana e la Francia: fortuna e dialoghi, Genève : Droz, 2016

 

de fuccia-110Fondato su un ampio repertorio di fonti, in gran parte inedite, e di dipinti, questo volume presenta un profilo dei principali collezionisti francesi di opere veneziane nel Seicento e analizza come queste venissero diffuse e percepite in Francia, alla luce di idée e di modelli estetici elaborati nei circoli intellettuali e nell’Académie. Permette di aprire nuove prospettive sulla fortuna di Tiziano, Veronese, Tintoretto, Bassano, Giorgione e sugli sviluppi di un intenso dialogo sorto all’epoca proprio grazie alla percezione di formule legate al tonalismo veneto. Fornisce così alcune chiavi di lettura . . . → En lire plus

Colloque : « L’image, le secret » (Cerisy-la-Salle, 28 septembre-2 octobre 2016)

Pauline Appert, La Discrétion, 1810Dans la tradition occidentale, l’image a une double face. Elle est avant tout évidence ouverte à tous: elle est le liber idiotarum qui donne à tout le peuple chrétien accès à ce qui est réservé aux lettrés. Mais elle est aussi l’instrument du secret: elle introduit à des vérités cachées, inaccessibles aux moyens ordinaires du langage. Cette face ésotérique a fasciné les arts. Non seulement la peinture, mais la littérature — en particulier au XIXe siècle — puis le cinéma, au siècle suivant : l’image y est souvent le lieu d’une vérité cachée, et partant, d’une révélation possible. La fameuse « image dans le tapis » d’Henry James, pour . . . → En lire plus

Colloque : « Un portrait intérieur : le musée imaginaire des impressionnistes » (Rouen, 7-8 septembre 2016)

Colloque musée IntérieurChaque artiste garde en mémoire des chefs-d’œuvre – tableaux, sculptures ou gravures – des textes et des citations, des souvenirs et des émotions esthétiques, des images et des sensations. Ensemble, ils forment son musée imaginaire qui nourrit son regard sur le monde. En interrogeant les sources d’inspiration et d’émulation visuelle et intellectuelle des artistes, ce concept, forgé en 1947 par André Malraux, dessine en creux le portrait intime des artistes dans leur démarche créatrice. La fortune croissante de la formule depuis les années 1970 révèle sans aucun doute l’intérêt grandissant pour la genèse et les processus d’élaboration de l’œuvre d’art.

Envisager le musée imaginaire des impressionnistes revient donc à . . . → En lire plus

Appel à communication : Six nouvelles sessions pour le congrès annuel de la College Art Association (CAA) (New York, 15-18 février 2017)

Poussin, L'Hiver ou le Deluge, Paris, Louvre, 1660-1664 Les détails concernant le Congrès 2017 de la CAA se trouve ici. Des appels à communication sont proposés pour six nouvelles sessions avec comme date limite le 30 août 2016 (sauf la session 5 portant sur la catastrophe). Les propositions doivent être expédiées aux coordinateurs des sessions.

Approche sensorielle dans la peinture américaine Nouvelles perspectives sur l’Asie du sud Désastres naturels, temps sacré et eschatologie L’autoportrait comme performance La Catastrophe et l’écologie de l’art Histoires féministes de l’art

[1] Sensorial Apprehension in American Painting [2] New Perspectives from South Asia [3] Natural Disasters, Sacred Time, and Eschatology [4] Self-Portraiture as Performance [5] . . . → En lire plus

Appel à communication : « Maigreur et minceur dans les sociétés anciennes. Grèce, Orient, Rome » (Toulouse, 16-17 mars 2017)

Mosaïque romaine, "Femmes en bikini", Sicile, Villa Romana del CasaleAlors que les questions autour de l’alimentation et des comportements alimentaires (maigreur et obésité) constituent une préoccupation croissante de nos sociétés actuelles, relayée par les différents média, cette manifestation scientifique propose d’interroger la minceur et la maigreur dans l’Antiquité dans un cadre géographique (Grèce, Orient, Rome) et chronologique très large (du IIe millénaire avant notre ère à la chute de l’Empire romain d’Occident).

Le corps constitue à l’heure actuelle un véritable objet d’étude historique comme en témoigne la multiplication des publications depuis une trentaine d’années sur ce thème (voir notamment Corbin A., Courtine J.-J., Vigarello G. (dir.), Histoire du corps, Paris, 2005-2006 ; et . . . → En lire plus

Appel à communication : « De Gethsémani au Golgotha : la Passion dans l’art et la littérature » (Paris, 12-14 octobre 2017)

Romeo Castellucci, Sur le concept du visage du fils de Dieu, mise en scène de 2012Poursuivant les travaux du LIS sur les approches de la souffrance, dont l’un des moments forts a été le colloque international de mai 2016, ces trois journées s’attacheront aux représentations d’une souffrance bien particulière, celle du Christ lors de sa Passion.

Attachée à la valeur éducative de la peinture (saint Grégoire le Grand) et promouvant même l’imagination pour accéder à la prière (saint Ignace de Loyola), l’Église a joué un grand rôle dans la floraison d’œuvres d’art centrées sur la Passion. Les derniers moments de Jésus, depuis l’Agonie au Jardin des Oliviers jusqu’à la Crucifixion, constituent, . . . → En lire plus

Appel à communication : « Réalité autre, mais réalité quand même. Hans Hartung et l’abstraction » (Paris,12-13 janvier 2017)

2361C’est en 1949, quatre ans après la fin de la guerre, que le neurologue et collectionneur d’art de Stuttgart Ottomar Domnick publie la première monographie (en trois langues) sur Hans Hartung (1904-1989), peintre et graveur encore très méconnu jusqu’alors. Toutefois, dans sa contribution à ce même ouvrage, Madeleine Rousseau perçoit déjà en lui une figure de l’histoire de l’abstraction, estimant qu’il a « inventé une nouvelle langue » forgée « par l’expérience de la réalité présente ». Et de fait, Hans Hartung prend une place significative dans l’histoire de l’art européenne à partir de 1945 : à travers, notamment, sa participation aux trois premières expositions de la Documenta et son Grand Prix de peinture à la Biennale de Venise en 1960, . . . → En lire plus

Conférence : « Réunion d’Artistes dans l’atelier d’Isabey de Louis-Léopold Boilly » par Claire Betelu (Paris, 21 juin 2016)

Louis Léopold Boilly, Réunion d’artistes dans l’atelier d’Isabey, 1798, huile sur toile, 71 x 111 cm, Paris, musée du Louvre

Louis Léopold Boilly, Réunion d’artistes dans l’atelier d’Isabey, 1798, huile sur toile, 71 x 111 cm, Paris, musée du Louvre

Réunion d’Artistes dans l’atelier d’Isabey, présenté au Salon de 1798, apparaît aujourd’hui comme une œuvre majeure de Louis-Léopold Boilly. Acclamé par le public, moqué par la critique, le tableau est la première représentation d’artistes d’une telle envergure dans la peinture française. L’étude des différentes étapes du processus créatif, des premiers dessins connus au choix du titre, fait état d’un processus complexe de conception et de . . . → En lire plus

Appels à communication (MAJ) : Quatorze sessions d’histoire de l’art au Congrès de la Renaissance Society of America (Chicago, 30 mars-1er avril 2017)

140916.RSANewLogo Appel à communication pour les sessions suivantes :

[1] Collecting and the Peripheries / The Collection as Laboratory [2] Papal Triumphs in Texts and Images [3] Eternal Painting? The Meaning and Materiality of Copper Supports [4] Rethinking the Myth of Venice. The Many Identities of Venice in the Early Renaissance [5] Antiquity and the Visual Arts in Renaissance Italy [6] Art and Conflicting, Overlapping, and Shifting forms of Agency [7] Architecture and the Environment [8] Transcendence, Figuration, Modernity: On Theology and the Arts in the Renaissance [9] The Historiography of Early Modern Architecture [10] Urban Studies beyond the Aestheticized Object [11] Paintings and drawings of grotesque heads in early modern Italy [12] ‘Translatio.’ . . . → En lire plus

Parution : « Un tableau n’est pas qu’une image »

Jérôme Delaplanche, Un tableau n’est pas qu’une image : la reconnaissance de la matière de la peinture en France au XVIIIe siècle, Rennes : Presses universitaires de Rennes, 2016

Broché, 17 x 24,5 cm 240 p., ill. couleurs et N & B Prix : 26 € ISBN : 978-2-7535-4370-6

Diderot ApahauLa progressive prise en considération de la facture de la peinture dans la culture artistique du XVIIIe siècle est l’histoire d’un enrichissement du regard. La peinture était décrite jusqu’alors comme une fenêtre ou comme un miroir. Elle devint aussi une matière. Au commentaire d’une image s’ajouta le . . . → En lire plus