Appel à communication : « La couleur au défi du multiple » (Saint-Étienne, 31 mai et 1er juin 2017)

beatriz-milhazes-noite-de-vera%cc%83o-nuit-dete-2006-estampe« Les techniques industrielles de l’image – imprimerie, photographie, cinéma, télévision – excellent dans la reproduction des contours, des rapports de clarté et d’ombre (des valeurs), voire des couleurs en aplat, mais elles sont infirmes dès qu’il s’agit des couleurs complexes. D’où trois solutions : se cantonner dans une seule couleur neutre ; réduire l’image à quelques aplats juxtaposés ; s’approcher des couleurs complexes par la superposition de couleurs simples. Dans les trois cas, le chromatisme est infidèle à l’original. »

Si la reproduction industrielle et la diffusion massive des images en couleur qui se sont accélérées de façon vertigineuse depuis un demi-siècle ont profondément changé notre paysage visuel ainsi que . . . → En lire plus

Appel à communication : « Color in Eighteenth-Century Architecture » session de l’American Society for Eighteenth-Century Studies Conference (Minneapolis, 30 mars-2 avril 2017)

2017 American Society for Eighteenth-Century Studies Conference Hyatt Regency Minneapolis, MN, 30 March — 2 April 2017

François-Joseph Bélanger, "Décoration de la face du moulin de Méréville", v. 1786 (New York, Metropolitan Museum of ArtProposals due by 15 September 2016 to be addressed at basile.baudez@gmail.com

Session: Color in Eighteenth-Century Architecture Basile Baudez, Université Paris-Sorbonne, basile.baudez@gmail.com

Although associated with baroque exuberance born after the Counter Reformation movement or the nineteenth-century rediscovery of polychromy in Greek architecture, color was far from absent from eighteenth-century architecture—even if critics like Quatremère de Quincy, or draftsmen like Boullée, favored monochromy on built structures and their representation. At a moment . . . → En lire plus

Appel à publication : « Color in the Long Eighteenth Century », Eighteenth-Century Studies (2016)

Marie-Victoire Lemoine, Portrait de Zamor, 1785 Eighteenth-Century Studies, a cross-disciplinary journal committed to publishing the best of current writing on all aspects of eighteenth-century culture, is planning an upcoming special issue dedicated to the theme of how people understood and assigned meaning and value to color in the eighteenth century. Topics might include color in literature and the visual arts, changing perceptions of race, scientific understandings of optics and color theory, and color in commercial goods (dyes and textiles, for example), among many others.

Broadly speaking, how did eighteenth-century actors perceive color in the physical world around them? In what ways did perceptions of skin color impact developing theories of race? . . . → En lire plus

Journée d’étude : « Couleur x Afrique. Fabrique et utilisation, perception et dénomination » (Paris, 19 février 2016)

colourmadeJournée d’étude organisée par Claire Bosc-Tiessé et Sigrid Mirabaud dans le cadre du projet « Mutations et défis africains », projet NEXT (Noyau d’excellence thématique) de la COMUE HESAM-Université. Vendredi 19 février 2016, Salle Vasari, INHA, 1er étage, 2 rue Vivienne, 75 002 Paris, 9 h – 17h30

 

PROGRAMME

Matinée

9h – 9h15 : Accueil

9h15-9h25 : Mot d’accueil d’Anne Lafont, INHA

9h25 – 9h45 : Introduction par Claire Bosc-Tiessé (chercheur CNRS, Institut des Mondes Africains) et Sigrid Mirabaud (responsable du laboratoire des conservateurs, Institut national du patrimoine) : « Les recherches sur la couleur en Afrique aujourd’hui : questions et enjeux »

 

9h45 – 10h45 : Les mots de la couleur I

Discutant : Claire Bosc-Tiessé

9h45 – 10h15 . . . → En lire plus

Journée d’études : « Au prisme de la couleur. De Bonnard à Rothko » (Paris, 28 mars 2015)

Mark Rothko, Magenta, Black, Green on Orange', 1947, New York, Museum_of_Modern_Art Le problème de la couleur ne relève pas seulement d’une théorie de la connaissance physique ou optique, mais met en jeu notre rapport sensible au monde, à la fois perceptif, affectif et esthétique. Énigme de la couleur. Impuissance des mots à dire la couleur devant une réalité vivante qui déroute le langage. Philosophes, historiens de l’art, sociologues se sont demandé si les couleurs sont une propriété de l’œil, une propriété des objets ou bien une propriété relationnelle. À partir de l’exemple que constitue la peinture de Bonnard et de l’usage métaphysique qu’il fait d’une « couleur qui affole », on le suivra . . . → En lire plus

Appel à communication : « La Couleur dans la France médiévale »

La Société Internationale des Médiévistes de Paris (IMS-Paris) sollicite l’envoi de communications et de thèmes de sessions complètes pour son colloque de 2013 portant sur le thème de la Couleur dans la France médiévale.

Dès le début du Moyen Age, la couleur a joué un rôle important dans les arts visuels et les arts du spectacle, les lettres, la théologie, et les sciences. Elle a pu conditionner le mode d’existence des hommes leur rapport au monde. Bien avant la distinction établie par Vasari entre colore et disegno, les artistes et les musiciens médiévaux ont reconnu le potentiel esthétique, sémantique et rhétorique de la couleur. D’un point de vue . . . → En lire plus

Colloque international : « Marmi policromi. Il gusto del colore nella scultura dal XVI al XIX secolo »

Colloque international organisé par Grégoire Extermann (Université de Genève/membre ISR 2010-12) et Ariane Varela Braga (Université de Neuchâtel/membre ISR 2009-11)

L’emploi de matériaux polychromes – marbre, bronze, alabastre – à la Renaissance est le résultat d’une évolution du goût et de l’esthétique de la couleur qui puise ses racines dans la Rome impériale et se prolonge jusqu’au XIXe siècle.

A travers des études récentes, le colloque questionnera la valeur symbolique des marbres colorés dans la sculpture et la décoration à l’époque moderne, s’arrêtant sur les motivations culturelles, esthétiques ou politiques de leur usage et sur les mécanismes qui règlent leur diffusion, à Rome et dans toute l’Europe.

Organisé par l’Institut . . . → En lire plus

Parution : « Aux limites de la couleur: monochromie et polychromie dans les arts (1300-1650) »

L’histoire des couleurs dans le monde occidental au Moyen Âge et à la Renaissance a été nourrie par des travaux majeurs qui ont permis d’en cerner de multiples aspects, depuis les pratiques techniques jusqu’aux usages symboliques. En revanche, la question des rapports entre monochromie et polychromie dans les arts n’a guère fait l’objet que d’études ponctuelles. Le volume Aux limites de la couleur : monochromie et polychromie dans les arts (1300-1600) dirigé par Marion Boudon-Machuel, Maurice Brock et Pascale Charron, se propose ainsi de traiter la question de la perception et du rôle de la couleur dans les oeuvres d’art en adoptant un spectre large, allant de la conception de l’oeuvre à sa réception, de l’analyse . . . → En lire plus

Appel à publication : « Les couleurs du XIXe siècle », revue Romantisme.

Comment appréhender les couleurs du siècle ? Grises et sombres, à l’image des millions de pages imprimées – livres et journaux principalement – qui nous en restituent aujourd’hui la part principale, ou encore des photographies et des cartes postales qui en prolongent la nostalgie ? Noires à l’image des costumes sérieux des bourgeois du siècle ou des robes sans fantaisie que portèrent longtemps les humbles paysannes ? Vives et colorées à l’instar de la peinture pompier, des indiennes qui transforment vers le milieu du siècle le costume des femmes du peuple, ou encore des fascicules et des affiches de l’édition populaire ? Drapeau blanc, . . . → En lire plus