Les Grandes expositions des musées de la Ville de Paris – INHA – 11 et 12 mars 2016

Organisé par Paris Musées et l’Institut national d’histoire de l’art.

Ce nouveau colloque tente de « dessiner une coupe » plutôt que de faire un bilan des expositions dans les musées de la Ville de Paris où elles ont souvent joué un rôle moteur, dans un rapport d’émulation, voire de compétition, avec les grands musées de l’État, face auxquels, ceux de la Ville affirmaient leur vitalité et des partis-pris autres.

Le colloque sera organisé selon quatre thématiques réparties sur autant de demi-journées :

 

La place que les expositions peuvent être amenées à tenir dans les relations internationales lorsque le moment de leur programmation prend sens dans un contexte politique. Le rapport dialectique entre expositions et collections qui tend à se modifier. Longtemps . . . → En lire plus

Appel à communication – 6e édition du Festival de l’histoire de l’art

Le ministère de la Culture et de la Communication, l’Institut national d’histoire de l’art et le château de Fontainebleau s’associent, avec le concours du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, pour proposer la 6e édition du Festival de l’histoire de l’art. Conçues comme un carrefour des publics et des savoirs, ces trois journées offrent conférences, débats, concerts, expositions, projections, lectures et rencontres dans le château et dans plusieurs sites de la ville de Fontainebleau.

Le Festival explore chaque année un thème – 2016 sera consacré au Rire –, et propose trois rendez-vous : le Forum de l’actualité, qui accueille un pays invité, cette année l’Espagne, le Salon du livre et des revues d’art et Art & Caméra, la section film et vidéo du Festival. Le Festival est aussi . . . → En lire plus

Création du CES20, un comité d’étude pour la sculpture du XXe siècle

Logo du comité d'étude de la sculpture du XXème siècle

Art de l’espace, la sculpture n’en demeure pas moins le parent pauvre de l’histoire de l’art du XXe siècle. Elle est pourtant au cœur des problématiques contemporaines, depuis la question de l’objet posée par Duchamp jusqu’à celle de la dématérialisation de l’œuvre d’art. Elle s’intègre également dans une multitude de dialogues, avec la photographie, le cinéma, la danse ou encore les nouvelles pratiques. « Art du plein air » selon Rodin, la sculpture s’inscrit dans l’espace public, assumant un rôle architectural, urbanistique ou tout simplement social. Tandis que des sculpteurs de toutes sensibilités ont revendiqué l’ancrage de leur œuvre à un lieu, d’autres l’ont utilisée dans une stratégie de diffusion internationale. . . . → En lire plus