Colloque : « Mazarin, Rome et l’Italie » (Paris, Ecole nationale des Chartes – Bibliothèque Mazarine, 11-13 mai 2017)

Robert Nanteuil, Mazarin dans sa galerie, 1659

Ce colloque, qui prend la suite du colloque Mazarin, les lettres et les arts (Institut, décembre 2002, publié en 2006), portera sur les liens de Mazarin avec Rome et l’Italie, pendant sa période romaine, jusqu’en 1643, puis pendant son ministériat en France. Dans une double perspective, celle de l’histoire et celle de l’histoire des arts, on y étudiera ses réseaux (diplomatiques, politiques, religieux, familiaux, de rensei gnement, les uns et les autres étant souvent mêlés), son collectionnisme, son mécénat, sa propagande.

PROGRAMME

Jeudi 11 mai 2017

Bibliothèque Mazarine

14h-Accueil

HISTOIRE DES ARTS

Président de séance : . . . → En lire plus

Journée d’études : « Instrumentalisations de l’art » (Paris, 25 février 2017)

02/04 / 2017-écran-11.01.03-500x353Le couple problématique de l’instrumentalisation et de l’autonomie de l’art a été au cœur des enjeux de la modernité artistique. À cet égard, la période 1960-1980 a représenté un basculement. D’une part, dans le sillage du débat postmoderniste, nombre d’artistes et de théoriciens ont promu une conception de l’art comme activité nécessairement investie dans la réalité vécue, sociale, politique. D’autre part, avec la fin de la guerre froide et la globalisation économique, les stratégies traditionnelles d’instrumentalisation politique de l’art nous paraissent, à tort ou à raison, s’être raréfiées.

De ce fait, la question de l’instrumentalisation de l’art semble s’être déplacée au cours des . . . → En lire plus

5e Symposium de la Mairie du 11e : « Le Sacré dans la ville » (Paris 11e, 9 février 2017)

Symposium_image5e Symposium de la Mairie du 11e : « Le Sacré dans la ville »

Au terme d’une longue histoire urbaine dominée par l’architecture ecclésiastique on trouve ce paradoxe : le sacré est encore plus présent dans la ville occidentale du début du XXIe siècle qu’il ne l’était à la fin de l’Ancien Régime, à l’aube de la Révolution. L’emprise des institutions religieuses et des puissantes congrégations s’est bien sûr effacée, ainsi que leur poids sur les consciences. Mais les nouveaux régimes (empires, monarchies restaurées et républiques), les cultes nouvellement autorisés ainsi que l’importance accrue des solidarités civiles (franc-maçonneries, syndicats, entreprises) ont transformé la ville contemporaine en une métropole . . . → En lire plus

Journée d’étude : « Léonard de Vinci, entre arts et sciences » (Paris, Sorbonne Nouvelle, 27 janvier 2017)

Présentation1UNIVERSITE SORBONNE NOUVELLE – PARIS 3

Journée d’études internationale

Léonard de Vinci écrivain, entre arts et sciences

organisée par le CIRRI (Centre Interuniveristaire de Recherche sur la Renaissance Italienne

EA 3979 – LECEMO (Les Cultures de l’Europe Méditerranéenne Occidentale face aux problèmes de la Modernité)

On enquêtera sur le rapport de Léonard à l’écriture, en considérant que celle-ci constitue l’entrée par laquelle on peut éclairer l’ensemble de son œuvre et de son parcours. Pour aborder les Carnets, qui sont des notes à usage privé consignées dans des dizaines de manuscrits, il s’impose de tenir compte de la production graphique et picturale de Léonard, c’est-à-dire de son rapport à l’image. Comme l’indique le verbe graphein, le signe . . . → En lire plus

Colloque : « Volte-Face. Les Avatars du portrait » (Paris, 9-11 février 2017)

Ce colloque vise à interroger la persistance ou le retour insistant du portrait dans nos pratiques artistiques contemporaines. Les arts plastiques, tout comme la photographie ou le cinéma, les installations, mais aussi bien les images virtuelles, semblent aujourd’hui reconduire quelques-unes des pratiques millénaires du portrait, tout en modifiant sensiblement leurs enjeux et leurs modalités. Ces pratiques, de plus, s’infléchissent au voisinage du nouveau mode d’existence des images : c’est dans l’hyper diffusion réticulaire que ces dernières puisent leur signification et leur efficace. Si cette dimension médiologique vient inquiéter, voire bousculer les approches esthétiques traditionnelles du portrait, un autre aspect ne peut être tenu à l’écart de la réflexion : l’usage immémorial du portrait politique, qui resurgit semble-t-il, intact, plus que jamais actif et opérant, dans de nouveaux processus de dissémination. . . . → En lire plus

Journée d’études : « Patrimoine, Immigration et Constructions Éphémères : Comment « mettre en musée » l’immigration ? (Paris, 28 janvier 2017)

Crédit photo : Exposition Repères au Musée de l'histoire de l'immigration à Paris, photo Andrea Delaplace

Crédit photo : Exposition Repères au Musée de l’histoire de l’immigration à Paris, photo Andrea Delaplace

En tant qu’institutions mémorielles, les musées jouent un grand rôle dans la construction identitaire. Les représentations du passé et du patrimoine culturel local sont essentielles pour le développement de l’identité nationale ou régionale. Désormais, la transformation d’anciennes installations qui accueillaient les immigrés – comme Ellis Island à New York – dans des sites mémoriels qui mettent en scène leurs histoires.

Grâce à cette patrimonialisation des mémoires d’immigrés, un nouveau discours sur l’immigration et l’identité se met en place : les mémoires souvent oubliées – . . . → En lire plus

Journée doctorale : « Transversalité(s) » (Grenoble, 25 janvier 2017)

Sans titreLa journée doctorale Transversalité(s) propose de croiser les approches et regards de jeunes chercheurs en histoire de l’art au prisme d’une notion qui est interrogée depuis quelques années dans les sciences humaines.

En 2011, l’enseignement de la discipline et sa nécessaire évolution sont au cœur de la réflexion du séminaire organisé par l’Institut National d’Histoire de l’Art sur « La transversalité en histoire des arts : réalités et mises en œuvre ». Des manifestations scientifiques posent cette question ou en sont parfois tributaires, comme le « Séminaire de la transversalité Images-sons-mémoire » mis en place par le Laboratoire Historique Rhône-Alpes, lequel développe également des « Ateliers . . . → En lire plus

Colloque : « Des mots pour la théorie, des mots pour la pratique. Lexicographie artistique : formes, usages et enjeux » (Paris, INHA, 25 janvier 2017)

lexartjournetude-25-janv-web-compressed-copieDes mots pour la théorie, des mots pour la pratique.Lexicographie artistique : formes, usages et enjeux

Paris, INHA, salle Vasari – mercredi 25 janvier 2017

Dans la continuité du colloque Des mots pour la théorie, des mots pour la pratique. Lexicographie artistique : formes, usages et enjeux, qui s’est tenu au mois de juin dernier à Montpellier, le projet LexArt organise une journée d’étude consacrée cette fois à des communications de l’équipe et du comité scientifique du projet. Cette manifestation aura lieu le mercredi 25 janvier 2017 à l’Institut National d’Histoire de l’Art (salle Vasari – 9h30).

Dans une perspective de circulation des concepts et des pratiques, et de perméabilité des frontières artistiques, le projet LexArt : Words for art. The . . . → En lire plus

Colloque : « Les artistes africains-américains et la Color Line. Histoires, généalogies, formes, gestes » (Paris, 13-14 janvier 2017)

csm_2016-the-color-line-640x889_b7ce6fb8aeLes artistes africains-américains et la Color Line
Histoires, généalogies, formes, gestes
Colloque international
13-14 janvier 2017
Théâtre Claude Lévi-Strauss
musée du quai Branly – Jacques Chirac
accès libre sans réservation
traduction en simultanée
Ce colloque international est organisé dans le cadre d’un partenariat entre le musée du quai Branly – Jacques Chirac et l’Université Rennes 2 (Histoire et critique des arts et Arts, pratiques et poétiques), avec le soutien de . . . → En lire plus

Journée d’études : « Histoire de la photographie : Transformations » (Paris, 19 janvier 2017)

phototransformationsTRANSFORMATIONS : Histoire de la photographie

Journée d’étude, 19 janvier 2017, 9h30-17h30,

École du Louvre (amphithéâtre Michel-Ange)

avec le soutien de la Fondation Neuflize OBCCette journée d’études, organisée à l’École du Louvre le 19 janvier 2016, offrira, pour la quatrième année, de découvrir les travaux de recherche les plus remarquables des étudiants du séminaire de Master 2 et de Master 1 Histoire de la photographie, en lien et au regard d’études de chercheurs confirmés. Elle s’interrogera sur les transformations que le travail archivistique et muséal offre aux fonds et aux objets photographiques qu’il distingue comme objets d’études. . . . → En lire plus

Colloque : XXXIV Deutscher Kunsthistorikertag (Dresde, 8-12 mars 2017)

capture-decran-2017-01-01-18-41-45CONF: XXXIV. Deutscher Kunsthistorikertag (Dresden, 8-12 Mar 17) Registration deadline: Feb 10, 2017 Technische Universität Dresden, 8.–12. März 2017

veranstaltet vom Verband Deutscher Kunsthistoriker e.V. und dem Institut für Kunst- und Musikwissenschaftder Technischen Universität Dresden

unter der Schirmherrschaft des Ministerpräsidenten des Freistaates Sachsen Stanislaw Tillich

KUNST LOKAL – KUNST GLOBAL

Selten stand ein Kunsthistorikertag so sehr im Fokus des Politischen. Woran mag das liegen? Wenn wir davon ausgehen, dass die täglich, stündlich oder bereits sekündlich bei uns eintreffenden Bilder von Menschen im Krieg, nach Attentaten oder auf der Flucht ebenso wie die Bilder des zerstörten kulturellen Erbes das Innerste unseres Faches betreffen, dann ist diese Frage wohl schnell beantwortet. . . . → En lire plus

Colloque : « Que font les images dans l’espace public ? » (Genève, 18-20 janvier 2017)

Grand Théâtre, Genève Mireille Georges, 2015

Grand Théâtre, Mireille Georges, 2015

Dans le champ des études visuelles, d’importants travaux publiés ou traduits récemment portent sur l’agentivité des images. Parallèlement, les concepts de performance et de performativité sont de plus en plus employés dans les sciences sociales, et en particulier, interrogés par la géographie.

Au croisement de ces agendas scientifiques, le colloque proposé par la Faculté des sciences de la société de l’Université de Genève porte sur ce que font les images dans l’espace public. Portraits et statues, affiches publicitaires et politiques, écrans, projections lumineuses, street art et installations artistiques, expositions photographiques, etc. : des images de toutes . . . → En lire plus

Colloque : « Hans Hartung et l’abstraction. Réalité autre, mais réalité quand même » (Paris, 12-13 janvier 2016)

h-hartung-pgmeHans Hartung et l’abstraction « Réalité autre, mais réalité quand même »

Colloque international

C’est en 1949, quatre ans après la fin de la guerre, que le neurologue et collectionneur d’art de Stuttgart Ottomar Domnick publie la première monographie (en trois langues) sur Hans Hartung (1904–1989), peintre et graveur jusque-là méconnu. Toutefois, dans sa contribution à ce même ouvrage, Madeleine Rousseau le caractérise déjà comme une figure déterminante pour l’histoire de l’abstraction, estimant qu’il a « inventé une nouvelle langue » forgée « par l’expérience de la réalité présente ». Que l’on pense à sa participation aux trois premières documenta ou au Grand Prix de peinture à la Biennale . . . → En lire plus

Journée d’études : « Hanaps et vases à boire dans la culture médiévale » (Paris, 12 décembre)

Apocalypse glosée, français 403, f°35v, manuscrit, vers 1250 (détail)La journée du 12 décembre 2016 sur les hanaps et vases à boire considérera les objets dans leurs dimensions technique, archéologique et iconographique : typologies formelles et matérielles – métal, céramique, bois, verre – en relation avec les contextes et avec l’évolution des usages. Elle associera à cette étude une indispensable réflexion sur le lexique médiéval qui s’y rapporte. Sera aussi proposée, en contrechamp et par l’entremise des objets, des textes et des images, une approche anthropologique des hanaps et vases à boire qui sera centrée sur la représentation sociale et religieuse et sur la convivialité liées à la boisson.

. . . → En lire plus

Journée d’étude : « Des ruines en héritage : temps long et survivances de la Seconde Guerre mondiale » (Paris, 15 décembre 2016)

Yan Morvan, Bataille de Saipan, 15 juin-9 juillet 1944, abri antiaérien japonais, Aslito Field (Isley Field), Saipan, Îles Mariannes ©Yan Morvan

Yan Morvan, Bataille de Saipan, 15 juin-9 juillet 1944, abri antiaérien japonais, Aslito Field (Isley Field), Saipan, Îles Mariannes©Yan Morvan

La seconde guerre mondiale constitue des ruines nouvelles, incarnées dans les corps et paradoxalement dans le vide, qui après Hiroshima, devient un espace actif, et nécessairement problématique. Les hommes et les femmes, irradiés ou déportés, sont marqués dans leur chair et par elle deviennent des traces vivantes, des indices et des témoins d’une entreprise monstrueuse. Les corps comme ruine, les traces comme ruine et . . . → En lire plus

Colloque : Images et révoltes dans le livre et l’estampe (XIVe – milieu du XVIIIe siècle) (Paris, 13 décembre 2016)

dscn3349-tison-revolte Images et révoltes dans le livre et l’estampe (XIVe – milieu du XVIIIe siècle)

13 décembre 2016 à la Bibliothèque Mazarine Entrée libre dans la limite des places disponibles.

Réservation : contact@bibliotheque-mazarine.fr

Lien : http://www.crhq.cnrs.fr/curr/activites.php http://www.bibliotheque-mazarine.fr/fr/evenements/actualites/colloque-images-et-revoltes-dans-le-livre-et-l-estampe-xive-milieu-du-xviiie-siecle

[Bibliothèque Mazarine – Programme ANR Cultures des Révoltes et des Révolutions 14e – milieu du 18e siècle]

 

Programme

9h50 : accueil

10h : Ouverture, par Yann Sordet, directeur de la Bibliothèque Mazarine

10h15 : « Toutes choses sont engendrées par la discorde » : éléments d’introduction Tiphaine Gaumy (Bibliothèque Mazarine & projet CURR), commissaire de l’exposition Images & révoltes.

10h40 : La révolte médiévale en image Vincent Challet (Université de Montpellier) & Jelle Haemers . . . → En lire plus

Journée d’études : ‘Vie et survie d’un motif décoratif (1550-1789)’

lucille

Cette journée d’étude souhaite s’interroger sur la survivance de certains motifs dans les programmes décoratifs de la période moderne. Il s’agirait de définir le motif décoratif de son invention jusqu’à ses usages les plus tardifs afin de proposer une réflexion sur la fonction du décor et ses modalités de réception.

Cette réflexion portera à la fois sur l’invention du motif, c’est-à-dire sur sa naissance et ses conditions de création et la place qu’il occupe dans le système décoratif.

Sera également abordée la question de la survie et de la récurrence du motif sous différentes formes et divers usages dans le . . . → En lire plus

Journée d’étude : « Arts et archives — Le siècle des Lesdiguières » (Grenoble, 2 décembre 2016)

Cette journée d’étude « Arts et archives » est la quatrième organisée depuis novembre 2013 par le comité Lesdiguières, dans le cadre du programme « Le siècle des Lesdiguières ».

Co-établies par l’Université Grenoble Alpes et le Conseil général de l’Isère (Archives départementales de l’Isère, Musée de la Révolution française-Domaine de Vizille, Musée Dauphinois, Musée de l’Ancien Evêché de Grenoble, Service du Patrimoine culturel), ces Journées d’étude sont autant de jalons destinés à dresser un état de la question et susciter des recherches nouvelles sur une famille majeure et pourtant mal connue de la grande noblesse française du XVIIe siècle, les Créquy-Lesdiguières.

Comme pour chacune des rencontres précédentes, l’approche se veut ouverte et pluridisciplinaire en associant universitaires, spécialistes du . . . → En lire plus

Journée d’études : « Petites mains d’artistes dans les pratiques scientifiques XIXe-XXe siècles » (Nancy, 7 décembre 2016)

Petites mains10.pptxCes journées d’études proposent d’interroger l’histoire des rapports entre arts et sciences du point de vue d’une histoire sociale attentive aux acteurs. Il s’agit de saisir quelle(s) place(s) ont occupé les artistes dans le cadre neuf de la science professionnelle à partir du XIXe siècle : celle des laboratoires, des observatoires, des musées, des universités, etc.

Sur ces terrains, l’historiographie a été profondément renouvelée par des travaux récents d’historiens de l’art tout autant que d’historiens des sciences. Se détournant de l’analyse des idées, des questions d’esthétique ou de « l’histoire de la vérité », ils se sont intéressés à celle des objets, des gestes, des sociabilités, de toute une matérialité concrète des pratiques savantes. Bruno Latour depuis les années 1980, . . . → En lire plus

Journée d’études : « Autour de La vie parisienne (1863-1871) » (Paris, INHA, 29 novembre)

Couverture de la revue La Vie Parisienne, n°1, 1863, Paris, bibliothèque de l'Institut de France (détail)

À l’occasion de la numérisation, en partenariat avec la bibliothèque de l’Institut de France, de la revue La Vie parisienne, et de la mise en ligne dans AGORHA à partir du 28 novembre, des années correspondant au Second Empire, une journée d’études est consacrée à cette revue hebdomadaire illustrée, fondée en 1863 par l’illustrateur et graveur Émile Planat, plus connu sous le pseudonyme de Marcelin. Son sous-titre – Mœurs élégantes. Choses du jour. Voyages. Théâtre. Musique. Modes – donne une idée exacte de son contenu.

Cette publication, dont Barbey d’Aurevilly disait qu’elle . . . → En lire plus