Appel à publication : « Musées au prisme du genre » (2017)

Couv.-Culture-MuseesMusées au prisme du genre

Appel à proposition d’articles pour un numéro thématique de la revue Culture & Musées

Sous la direction de

Charlotte Foucher Zarmanian (CNRS, LEGS) et Arnaud Bertinet (Paris 1 Panthéon-Sorbonne, HiCSA)

Les recherches sur les femmes artistes, collectionneuses, critiques d’art, sont aujourd’hui bien implantées en histoire de l’art. En revanche les travaux sur la place, le rôle et la participation des femmes à l’administration et l’organisation des musées, à la muséologie et la muséographie, ou à la médiation et à la transmission muséale, sont peu nombreux, du moins en France. Pourtant, depuis les . . . → En lire plus

Séminaire : « Questionner les ‘Processus’ (atelier post-doctoral du Labex CAP) » (Paris, 9 juin 2016)

Seminaire_PostDoc_LabexCAP_web-1La troisième séance de séminaire du Labex CAP considérera des objets aussi divers que la création musicale contemporaine, la mise en récit(s) de la photographie dans la seconde moitié du XXe siècle en France et la production de bronzes au XIXe siècle sous l’angle de leurs processus créatifs.

La notion de processus créatif a bénéficié ces dernières années d’un large engouement dans le domaine de sciences humaines, au point même de susciter la critique. En envisageant l’œuvre d’une manière dynamique et en offrant à l’étude une temporalité complexe, cette notion ouvre des champs d’interprétation plus larges à des objets déjà étudiés. Sa méthode permet de . . . → En lire plus

Colloque : « Fin-de-siècle : fin de l’art ? Destins de l’art dans les discours et les pratiques esthétiques de la fin des XIXe et XXe siècles » (Saint-Denis, 20-21 mai 2016)

affichefindesieclefindelartcorrigee.inddRéfléchissant sur les résurgences des discours de décadence à la fin du XXe siècle, Pierre Jourde écrit : « C’est une idée reçue de vouloir à tout prix des fins de siècle décadentes, comme par une sorte de superstition numérique. Il reste que la seule existence de cette superstition lui confère une espèce de réalité, de poids dans l’imaginaire ». Nous proposons de confronter deux fins de siècle du point de vue des discours qu’elles ont portés sur l’art. La fin du XIXe siècle et la fin du XXe siècle sont deux moments de crise caractérisés par de profondes mutations culturelles et esthétiques − voire de véritables changements de paradigmes artistiques (Nathalie . . . → En lire plus

Colloque : « Negotiating Art/Dealers and Museums, 1855-2015 » (Londres, 1-2 avril 2016)

The National Gallery, in association with the University of Manchester, presents a two-day international conference on the interactions between art dealers and museums (1-2 April 2016 – London, National Gallery, Sainsbury Wing, Lecture Theatre)

An array of experienced professionals, established scholars, and emerging researchers explore the complex, complementary and conflicting associations between art dealers and museums.

The conference has its origins in the acquisition of the Thos. Agnew & Sons archive by the National Gallery. Although focused on the London and British art market in the late 19th century, papers are spread across a range of geographical areas and extend to the present time, establishing connections and contrasts . . . → En lire plus

Journée d’études : « La ‘crise’ de l’art ? Débats sur l’état des Beaux-Arts dans les milieux artistiques, de la Belle époque à la Seconde Guerre mondiale » (Grenoble, 24 mars 2016)

Sélection visuel JE-page-001

 

Journée d’études : La « crise » de l’art ? Débats sur l’état des Beaux-Arts dans les milieux artistiques, de la Belle époque à la Seconde Guerre mondiale (jeudi 24 mars 2016, Grenoble)

Date et lieu de la journée : 24 mars 2016, Grenoble, Université de Grenoble MSH-Alpes Amphitéâtre 1221 Avenue centrale, Entrée libre

Soutenue par l’Université de Grenoble Alpes – UMR 5190 LARHRA, cette journée d’études, organisée par Alain Bonnet, Juliette Lavie, Gwenn Riou et Anne-Sophie Aguilar, intervient dans le cadre des journées dédiées aux Masters de l’UFR SH.

 

 

 

9h00 – Accueil

9h30 – Ouverture de la journée

Alain . . . → En lire plus

Appel à communication : « Esthétiques de l’absence » (Paris, 10 juin 2016)

212MAG369_Rembrandt-Tempete2

Vendredi 10 juin 2016

Journée d’étude organisée par le laboratoire de doctorants OVALE – rattaché au laboratoire VALE EA4085 Université Paris-Sorbonne

De l’ineffable aux réflexions contemporaines sur l’absence de sens, la spectralité et le posthumain en passant par les poétiques du silence et les représentations du vide, les figures de l’absence marquent l’art et la littérature de leur présence paradoxale. La question des limites du langage et de la représentation façonne ainsi l’esthétique et la pensée occidentales, et la littérature moderne, notamment depuis le milieu du XIXème siècle, accorde un statut privilégié à la figuration de l’absence. La deuxième moitié du vingtième siècle . . . → En lire plus

Appel à communication : « Inventer Le Douanier Rousseau » (Paris, 11-12 mai 2016)

Henri_Rousseau_la_Charmeuse_de_serpentsArtiste inclassable, cas unique dans l’histoire de l’art européen, Henri Rousseau dit le Douanier Rousseau (1844-1910) incarne pour certains critiques un mythe artistique. A lui seul, il pose la question cruciale des conditions de l’émergence de la modernité en art et celle des catégories artistiques. Naïf, primitif, archaïque, moderne, populaire ? Son œuvre s’inscrit dans son temps, dès lors que l’avant-garde incarnée par des artistes comme Picasso, Delaunay ou Kandinsky l’ont intronisé père de la modernité et que les musées leur ont, depuis, emboîté le pas. Tandis que le caractère autodidacte de sa formation et l’absence de tout recours à la théorie et au discours d’analyse ont contribué, un temps, à le ranger parmi les artistes amateurs, sans métier, naïfs.

Comment . . . → En lire plus

Appel à communication : « Création, étude, restauration. La peinture murale des XIXe-XXe siècles en France face au Moyen-Âge » (Lausanne, 23 octobre 2015)

Logo CusoCette journée d’études vise à réfléchir aux liens qui se tissent au cours de la période mentionnée entre la pratique de la peinture murale d’un côté et le travail de restauration et d’étude des peintures médiévales de l’autre.

L’engouement pour les décors médiévaux qui traverse les XIXe et XXe siècles et qui donne lieu en France, comme en Europe, à d’importants travaux de recensement, d’étude et de restauration, marque indéniablement les peintres décorateurs. Le voyage en Italie, voire en Orient, et la confrontation aux fresques et mosaïques exécutées par les maîtres primitifs et byzantins, constituent pour nombre d’entre eux un passage obligé. Ils y élaborent un matériel d’étude susceptible . . . → En lire plus