Journée d’études : « Orients ? L’architecture entre altérité, internationalisation et fin de l’ethnocentrisme » (Paris, 10 juin 2016)

Ier Séminaire de l’Association des historiens de l’architecture

Quand les écrivains jésuites du XVIe siècle décrivaient les villes chinoises ou mexicaines, ils voyaient Venise ou figuraient géométriquement des villes qui ne l’étaient pas. Quand un historien européen ou américain observe aujourd’hui Dubai ou Shangai, il convoque encore ses propres images et des modèles familiers. Mais cette projection de soi revêt désormais un caractère réflexif qui, à lui seul, peut être vu comme une rupture dans l’histoire des interactions culturelles. L’altérité n’est plus tant un outil de construction de soi que le miroir déformant dans lequel la modernité observe les métamorphoses de ses fondements. Dans cette perspective, nous entendons par « Orients » un ensemble large d’espaces culturels, de concepts, de formes considérés comme autres, . . . → En lire plus