Séminaire – « Patrimoine spolié pendant la période du nazisme » : Fritz Mannheimer : un collectionneur passionné (25 septembre 2019, Paris)

Guerre 1939-1945. Inventaire de la galerie Wildenstein, 57, rue La Boétie. Paris, avril 1941.En 2012, le Rijksmuseum d’Amsterdam a commencé à enquêter systématiquement sur les provenances des œuvres de sa collection. Cette recherche fait partie d’un projet national visant à identifier les objets qui ont changé de mains entre 1933 et 1945 suite aux ventes forcées ou à l’expropriation de particuliers par les nazis. Après avoir mené cette recherche pour la collection des peintures, l’équipe de provenance du Rijksmuseum a décidé de donner la priorité à l’étude de la collection du juif allemand Fritz Mannheimer (1890–1939). Le musée conserve actuellement environ 1800 objets de cette collection, dont presque . . . → En lire plus

Séminaire – Patrimoine spolié pendant la période du Nazisme (1933-1945) : Recherche de provenance dans les musées américains (26 juin 2019, Paris)

Guerre 1939-1945. Inventaire de la galerie Wildenstein, 57, rue La Boétie. Paris, avril 1941.

Christel H. Force, conservatrice, a été successivement chargée de recherches de provenance au musée Solomon R. Guggenheim, au Museum of Modern Art et au Metropolitan Museum of Art (Met), à New York. Elle présentera l’histoire de la recherche de provenance dans les musées américains et au Met en particulier. Elle se concentrera . . . → En lire plus

Séminaire – Patrimoine spolié pendant la période du Nazisme (1933-1945) : La recherche de provenance comme sujet d’exposition (11 avril 2019, Paris)

En 2014, l’équipe de recherche de provenance de la Staatliche Kunsthalle Karlsruhe a découvert qu’un des tableaux conservés au musée avait appartenu au collectionneur juif Rudolf Mosse (1843-1920), dont les œuvres avaient été dispersées en 1934 par les nazis. Après avoir contacté les ayants droit de Mosse afin de leur restituer l’œuvre, le musée a organisé une exposition autour de cette peinture pour sensibiliser le public à l’histoire des spoliations et des ventes forcées sous le régime nazi. En 2016, le tableau a pu être racheté aux héritiers Mosse par la Kunsthalle. En 2017, les recherches entreprises autour de ce tableau ont conduit à la mise en place du projet . . . → En lire plus