Journée d’études : « Sculptures horizontales, 5e journée des jeunes chercheurs en sculpture » (Paris, 9 juin 2017)

Stephen Haweis & Henry Coles, Ariane de Rodin dans le jardin de la villa des Brillants à Meudon, 1903-1904, Musée Rodin

On a récemment marché à Paris sur les plaques au sol de Carl Andre et relu le texte où il explique que sa fascination pour l’horizontal vient probablement de sa pratique du kayak dans l’enfance. La sculpture horizontale n’est donc pas seulement une réponse à l’érection quasi phallique des statues : c’est une voie, une direction, un cheminement (un cas qu’on rencontre souvent dans le monumental horizontal des villes nouvelles, axes, voies, etc). Il y a « horizon » dans « . . . → En lire plus