Un nombre de postes ouverts d’enseignants chercheurs extrêmement faible

Ce n’est malheureusement pas un poisson d’avril. Le nombre de postes ouverts en archéologie et en histoire de l’art est extrêmement faible. Une telle réduction est triplement absurde alors que

le gouvernement parle de créer par un biais ou un autre un enseignement d’histoire de l’art, une formation qui manque cruellement dans le secondaire. Sera-t-elle uniquement le fait des musées alors que la discipline pourrait fêter cette année le 125e anniversaire de son introduction à l’université (en 1893, un arrêté nomme Lemonnier comme enseignant à la Sorbonne) ? l’art et son histoire occupe de plus en plus de place dans l’espace public, que ce soit par les activités culturelles de . . . → En lire plus