Appel à communication : « Art et économie en France et en Italie au XIVe siècle » (Lausanne, 19-20 octobre 2017)

Depuis les années 1980, à partir de travaux fondateurs de Richard Goldthwaite, les contributions sur les rapports entre art et économie se sont multipliées en ce qui concerne l’Italie de la Renaissance (Jardine 1996, Martines 1996, Welch 2005). Le débat méthodologique qui en résulta tant parmi les historiens de l’économie que parmi les historiens de l’art ou de la culture, a marqué en profondeur l’approche à cette période. Un mouvement analogue a largement animé la recherche sur les Pays-Bas méridionaux aux XVe et XVIe siècles (Campbell 1976, Montias 1993, Blockmans 1995 et 2002, entre autres). En revanche, le Moyen Âge a été – à part de quelques interventions isolées (Mosher Stuard 2006) – . . . → En lire plus

Colloque : « L’art et l’argent : financement du travail artistique et enjeux socio-esthétiques » (Paris, 20-21 mai 2016)

edition2Le mécénat, au sens large, ses enjeux et influences souffrent d’un manque d’études empiriques bien qu’il soit essentiel à la production d’œuvres aujourd’hui. Sans mécénat, qu’il soit institution ou individu, étatique ou non, la création contemporaine ne bénéficierait pas de la place qu’elle occupe dans nos sociétés contemporaines. Le financement demande de la mobilité ; les créateurs n’ont de cesse de passer d’un contexte institutionnel à un autre afin de décrocher les financements nécessaires à leurs projets. S’ensuit alors que pour nous, chercheurs, la comparaison nous aide à mieux comprendre nos objets – souvent nationaux – et nous montre aussi que les frontières ne sont pas suffisamment pertinentes . . . → En lire plus

Appel à communication : « L’art et l’argent : financement du travail artistique et enjeux socio-esthétiques » (Paris, 20-21 mai 2016)

WarholTripleDollarLe mécénat, au sens large, ses enjeux et influences souffrent d’un manque d’études empiriques bien qu’il soit essentiel à la production d’œuvres aujourd’hui. Sans mécénat, qu’il soit institution ou individu, étatique ou non, la création contemporaine ne bénéficierait pas de la place qu’elle occupe dans nos sociétés contemporaines. Le financement demande de la mobilité ; les créateurs n’ont de cesse de passer d’un contexte institutionnel à un autre afin de décrocher les financements nécessaires à leurs projets. S’ensuit alors que pour nous, chercheurs, la comparaison nous aide à mieux comprendre nos objets – souvent nationaux – et nous montre aussi que les frontières ne sont pas suffisamment pertinentes . . . → En lire plus

Appel à communication : « Art et économie, une histoire partagée » (Toulouse, 18-19 novembre 2016)

Andy Warhol, Dollar Sign, 1981Le colloque international est ouvert aux historiens, économistes, archéologues, historiens de l’art, historiens de la littérature, aux doctorants, jeunes chercheurs et aux personnalités impliquées dans la thématique (culture, patrimoine, arts du spectacle, etc.). Il se propose d’explorer dans la longue durée les relations entre l’économie et l’art dans toutes ses déclinaisons.

Congrès de l’Association Française d’Histoire Economique (AFHE) 2016 Art et économie, une histoire partagée AFHE/FRAMESPA Toulouse, 18 et 19 novembre 2016

Si la valeur marchande de l’art est depuis longtemps au centre des interrogations, l’étude des rapports entre histoire, économie, esthétique a renouvelé le questionnement. Dans un contexte d’essor des prix sur les marchés de l’art (re-)devenus spéculatifs, . . . → En lire plus

Appel à communication : « Les meules à grain du Néolithique à l’an mille : technique, culture, diffusion »

L’analyse du matériel de mouture concerne les meules depuis leur extraction dans les carrières jusqu’à leur abandon sur les sites archéologiques. Elle comprend les étapes de façonnage, de transport, d’utilisation et d’entretien.

Cette table ronde s’inscrit dans la dynamique du P.C.R. «Evolution typologique et technique des meules du Néolithique à l’an mille sur le territoire français» et fait suite à la table ronde de Saint-Julien-sur-Garonne organisée en octobre 2009. Cette première rencontre avait permis de partager les acquis et les données réunis par les membres du programme avec d’autres collaborateurs, archéologues actifs sur le terrain et chercheurs étrangers. Les résultats ont porté sur la définition commune de normes descriptives, la validation . . . → En lire plus