Appel à candidatures : « Bourses de recherche doctorale de la Fondation Martine Aublet (2013-2014) »

La Fondation Martine Aublet, sous l’égide de la Fondation de France, offre, pour l’année universitaire 2013-2014,quatorze bourses de recherche doctorale à des étudiants inscrits en troisième cycle dans un établissement d’enseignement supérieur français ou en co-tutelle avec une université étrangère.

Les disciplines concernées sont l’anthropologie, l’ethnomusicologie, l’ethnolinguistique, l’histoire de l’art, l’histoire, l’archéologie, et la sociologie.

Ces bourses sont destinées à financer exclusivement des recherches de terrain en Afrique, en Asie, en Océanie, au Moyen-Orient, dans l’Océan Indien et les Amériques amérindienne, latine et caribéenne.

Si aucun domaine thématique de recherche n’est privilégié, il est impératif que la méthodologie d’enquête soit qualitative et relève de l’observation participante ethnographique, du traitement d’archives et de la documentation historiographique (collections comprises), de . . . → En lire plus

Colloque : « S’exposer au musée. Représentations muséographiques de soi »

Colloque international organisé par le département de la recherche et de l’enseignement du musée du quai Branly sous la direction scientifique du directeur du département : Anne-Christine Taylor. À l’occasion de l’exposition Maori, Leurs trésors ont une âme, conçue par le musée Te Papa Tongarewa de Nouvelle Zélande, présentée actuellement au musée du quai Branly, le département de la recherche et de l’enseignement organise un colloque international sur les enjeux de la présentation muséographique d’une identité culturelle telle qu’elle est vue par les représentants de cette même culture. Ce débat public va explorer les visées, les formes et les limites de la mise en musée de sa propre identité et de la tradition dans laquelle elle est censée s’inscrire. Il . . . → En lire plus

Quatrième congrès du Réseau Asie et Pacifique (CNRS / FMSH) : « Patrimonialisations coloniales : approches transversales »

S’il existe à l’évidence plusieurs systèmes et nations coloniales – en y incluant la Russie et le Japon –, il existe également plusieurs modes de représentation de l’Autre colonisé et de ses cultures anciennes, d’ailleurs fréquemment désignées comme « précoloniales ». Les différentes formes de patrimonialisation de ce passé capturé, marquent de ce fait l’emprise idéologique et normative des systèmes de domination, et ont largement été diffusées par le biais d’instituts, écoles et sociétés savantes telles que, à titre d’exemple, l’Ecole française d’Extrême-Orient, l’Institut français d’Afrique noire ou The Royal Anthropological Institute de Grande-Bretagne. Le terme « patrimoine » lui-même, aujourd’hui en vogue, apparait parfois comme un moyen d’échapper aux . . . → En lire plus