Appel à communication : « La fabrique des fictions d’artistes : écrire avec des images » (Bruxelles, mai 2016)

Martin LE CHEVALLIER, NS, 2007, polyptique en bois peintL’intérêt croissant des artistes contemporains pour la fiction comme forme discursive se décline selon des registres de plus en plus variés – fictions d’anticipation, autobiographiques, politiques, ethnographiques, documentaires, juridiques, théoriques, pop fictions, etc. – et dans des formats divers, de la nouvelle au roman en passant par le conte ou le scénario. Photos/textes de Jochen Gerz, bestiaires fantastiques et chimères scientifiques de Joan Fontcuberta, fictions documentaires de Tacita Dean, enquêtes spéculatives de Kapwani Kiwanga, histoires révisées de Rodney Graham, micro-fictions oniriques de Martine Aballéa, narrations interactives de Martin Le Chevallier, chroniques insolites d’Agnès Geoffray ou récits sonores de Marcelline Delbecq sont, parmi d’autres, des fictions . . . → En lire plus

Appel à communication : « New ‘Istoria’: Sixteenth-Century Approaches to Narrative Convention » (Vancouver, octobre 2015)

Giulio Romano, Salle des Géants, 1533-1535, Mantoue, Palazzo TeWhen Michelangelo started work on the Last Judgment (1535), a hundred years had passed since Leon Battista Alberti’s Della pittura (1435-6) introduced the concept of istoria as the “greatest work of the artist.” Alberti’s prescriptive treatment of formal techniques, composition and color provided a period-specific aesthetic vocabulary that artists translated into their modes of narrative construction. Though Alberti’s istoria established a theoretical method for image-making in a new humanist style, by the mid-sixteenth century, the evolution of artistic style required new approaches to a Quattrocento principle.

This panel seeks to explore how artists working a century after Alberti’s treatise challenged, altered or re-interpreted istoria in . . . → En lire plus

Appel à communication : « Mythes, légendes et Histoire : la réalité dépassée ? » (Montréal, 2015)

Guido RENI, La Chute des géants, 1637Les mythes et les légendes sont inhérents à toutes les civilisations et participent à la construction de la culture. Leurs transformations leur sont essentielles : notamment suscitées par l’évolution des sociétés et les échanges internationaux, elles attestent de la manière dont les sociétés perçoivent leur propre Histoire. Les mythes sont des discours idéalisés sur des personnages, des phénomènes, des évènements historiques ; les légendes, quant à elles, sont des récits à caractère merveilleux qui transforment les faits historiques, tantôt par l’imagination populaire, tantôt par l’invention poétique.

L’Histoire, les mythes et les légendes sont tous trois des discours sur le réel qui interagissent dans . . . → En lire plus

Appel à communication : « Appropriation et réappropriation des récits » (Paris, juin 2015)

Eugène Delacroix, La Mort de SardanapaleAdossé à la revue illustrée bilingue Interfaces : Image Texte Langage, ce colloque s’adresse particulièrement à des historiens, historiens de l’art, spécialistes de culture visuelle, littéraires et linguistes qui s’intéressent à l’interaction entre texte et image, fixe ou mobile. Le colloque « Appropriation et réappropriation des récits » les invite à s’interroger sur les relectures, reprises, manipulations ou subversions de récits canoniques ou marginaux, collectifs ou individuels.

Quelques pistes :

– réinterprétation, reprise et détournement, parodique ou non, à des fins politiques, esthétiques, pédagogiques, ludiques… Ex : adaptation de récits classiques (cinéma, littérature, littérature enfantine…) ; . . . → En lire plus