Appel à publication : « Voir la sculpture », revue Sculptures, n° 5 (septembre 2018)

vignette-sculptures

Appel à publication : Voir la sculpture. (Revue Sculptures, n°5, septembre 2018)

« On éprouve un bien vif plaisir quand on voit un grand ouvrage de sculpture, largement et simplement exécuté. Quand on a bien joui de l’ensemble, on cherche, en se rapprochant, à voir des détails […] c’est pour ainsi dire un voile qu’on lève. Les variations du jour mettent en évidence les détails qui, quelques heures avant, étaient invisibles », écrit David d’Angers. Cette révélation progressive de la sculpture à son regardeur, cette introduction du temps dans l’expérience de la perception de la sculpture sont des enjeux fondamentaux de la modernité qui ont été mis en valeur par nombre . . . → En lire plus

Journée d’étude : « Dire presque la même chose. L’histoire de l’art et ses traductions (XIXe-XXIe siècles) » (Bordeaux, 22 septembre 2017)

Date et lieu de la journée d’étude : 22 septembre 2017, Université Bordeaux Montaigne, MSHA, Salle Jean Borde

Interroger la relation histoire de l’art – traduction c’est interroger une pluralité de lectures et de récits. Où commence et où s’arrête la fidélité au texte d’origine ? Sommes-nous condamnés à un permanent acte de négociation (Eco, 2003) entre deux langues et deux cultures ? Une performance qui « rejoue » l’original (Pascal Griener, 1998) ? « Dire presque la même chose » : voilà comment Umberto Eco résumait l’acte de traduction. Ses multiples enjeux, qui tous tiennent dans ce « presque », touchent doublement l’histoire de l’art par le . . . → En lire plus

Conférence de Walter Mignolo : « Que veulent les artistes, curateurs et philosophes décoloniaux ? Blessures coloniales, guérisons décoloniales  » (Paris, 17/07/2017)

Le Centre allemand d’histoire de l’art est heureux de vous inviter à clôturer une année de recherches consacrées à « L’art en France à la croisée des cultures » avec une conférence de Walter Mignolo.

 

Walter Mignolo est sémiologue et professeur de littérature à l’Université de Duke. Il est aujourd’hui l’une des figures centrales du post-colonialisme latino-américain et l’un des membres fondateur du Groupe modernité/colonialité. Ses derniers ouvrages, Learning to Unlearn. Decolonial Reflections from Eurasia and the Americas (2012) avec Madina V. Tlostanova, The Darker Side of Western Modernity: Global Futures, Decolonial Options (2011), et son article fondamental “Epistemic disobedience and the decolonial option: a manifesto” (2008, récemment traduit . . . → En lire plus

Appel à communication : « La performance : un espace de visibilité pour les femmes artistes ? » (Paris, avril 2018)

Appel à communication : « La performance : un espace de visibilité pour les femmes artistes ? »

Cette journée d’étude prend place dans le cadre plus général d’un programme de recherche interdisciplinaire intitulé Visibilité et invisibilité des savoirs des femmes : les créations, les savoirs et leur circulation XVIe-XXIe siècles, porté par le laboratoire LISAA (Université Paris-Est Marne-la-Vallée) en 2017-2018. Elle est organisée en partenariat avec l’association AWARE Archives of Women Artists, Research and Exhibitions. Partant du constat que de très nombreuses créatrices ont pratiqué la performance et participé activement à l’essor de ce médium dans l’histoire de l’art, cette journée aura pour objectif d’interroger l’impact de la performance sur la visibilité des femmes artistes, en explorant notamment en quoi elle . . . → En lire plus

Rencontres : « Baudrillard Street on » (Paris, 21 juin 2017)

Les amis de Jean Baudrillard lui rendront hommage dix ans après sa disparition. Un événement festif qui correspond à cette pensée iconoclaste, inclassable, sans dogmes, ni disciples, dont la pertinence et la singularité apparaissent chaque jour davantage. Une pensée qui n’a de cesse de bouleverser nos certitudes, nos aprioris qu’ils soient politiques, économiques, philosophiques ou artistiques. Une pensée transversale, comme une ligne de fuite, qui invite à saisir l’apparence des choses et la beauté du monde.

Une street party, du côté de la Saint Jean, le jour de l’été consacré à la musique, dans laquelle la rue entière mobilisée verra défiler happening, performances, expositions éphémères et « causeries » philosophiques…

. . . → En lire plus

Table ronde : « Rencontre de critiques d’art » (Bordeaux, 10 juin 2017)

RENCONTRE DE CRITIQUES D’ART

FESTIVAL DES PENSÉES PÉRIPHÉRIQUES EDITION #2 Yves Michaud, Maxence Alcalde et Imma Prieto

Samedi 10 juin 2017/ de 14h00 à 18h00 Station Ausone – Bordeaux

« Yves Michaud, philosophe et critique d’art, Maxence Alcalde, critique d’art et fondateur du blog OSSKOOR et Imma Prieto, critique d’art et commissaire d’exposition espagnole, nous feront l’honneur de proposer des conférences et de débattre autour de la thématique : La dissension dans la critique d’art. Critères, présupposés et alibis de la critique d’art à l’épreuve.

Les trois conférences et le débat (avec une modération de Bernard Lafargue) seront enregistrés et retransmis en direct sur la chaîne youtube de la Librairie Mollat, dont . . . → En lire plus

Appel à communication : Séminaire international d’histoires de la photographie : « Women Photographers/Women photographed » (Sao Paulo, août 2017)

Women Photographers / Women Photographed (Sao Paulo, 30 Aug – 1 Sept 17) Sao Paulo, Museum of Contemporary Art, August 30 – September 1, 2017 Deadline: Jul 10, 2017 MUSEUM OF CONTEMPORARY ART – UNIVERSITY OF SÃO PAULO I International Seminar Histories of Photography Women photographers / Women photographed: photography and gender in Latin AmericaThe Seminar’s goal is to establish an interdisciplinary dialogue among researches from different countries, sharing case studies that will allow the expansion of the repertoire of references about the work of female photographers as well as the photographic representation of femaleness. Its intent is to create possibilities for a better understanding . . . → En lire plus

Appel à communication : « Blocks, Plates, Stones : Matrices / Surfaces » (Londres, 21 septembre 2017)

Blocks, Plates, Stones: Matrices/Printing Surfaces (London, 21 Sept 17) Senate House, London, September 21, 2017 Deadline: Jun 30, 2017 BLOCKS PLATES STONES: Matrices/Printing Surfaces in Research and Collections Senate House, London; reception at British Academy Deadline: 30 June 2017, via bit.ly/BlocksPlatesStones-Submit Details: bit.ly/BlocksPlatesStones Convenor: Dr Elizabeth Savage (Institute of English Studies) KEYNOTE ROUNDTABLE Dr Richard S Field (Yale), Prof James Mosley (Institute of English Studies), Dr Ad Stijnman (Leiden), Prof Michael Twyman (Reading) The material turn in fields that rely on historical printed matter has led to interest in how those texts and images were—and are—produced. Those objects, including cut woodblocks, etched and engraved metal plates, and . . . → En lire plus

Rencontres : « Art contemporain, sciences humaines et sociales » (Berlin, 1er-2 juin 2017)

Art contemporain, sciences humaines et sociales : confrontations, dialogue et malentendus Berlin, 1er-2 juin 2017

La Documenta est avec la Biennale de Venise la plus importante exposition d´art contemporain du continent européen. Pour sa 14ème édition, la Documenta s’empare de la question de la dépossession, de la dette, du déplacement et de la mobilité. Le Centre Marc Bloch s’associe à cet événement artistique en proposant une série de rencontres dédiées au dialogue entre artistes et spécialistes des sciences humaines et sociales.

Jeudi 1er juin Visite d’ateliers d’artistes, sous la direction des jeunes chercheurs, débats in situ

11h Rencontre avec Paola Yacoub dans son atelier à . . . → En lire plus

Appel à communication : « Claude Simon : peinture, dessin, illustration » (Paris, 3 février 2018)

Le 31e Séminaire « Claude Simon » organisé par l’ALCS (Association des Lecteurs de Claude Simon) aura pour thème « Claude Simon : peinture, dessin, illustration». Il aura lieu le samedi 3 février 2018 à Paris.

Dans le prolongement du séminaire de Toulouse (juin 2017) sur les rapports de l’auteur à la photographie et au cinéma se poursuivra la réflexion sur l’importance de l’image dans l’œuvre de Claude Simon, et sur la puissance d’image qu’elle contient.

Il s’agira pour ce deuxième volet d’analyser les rapports de l’auteur à la peinture mais surtout au dessin et à l’illustration sous toutes ses formes — bande dessinée, cartographie, schémas, graffiti, publicité, blason, . . . → En lire plus

Conférence : « Histoire de l’art médiéval, patrimoine et création contemporaine : regards croisés au château de Tarascon », par Rose-Marie Ferré et Matthieu Faury (Paris, le 7 juin 2017)

Dressé en bordure du Rhône, le château de Tarascon fut une place forte et une résidence somptueuse pour les ducs d’Anjou aux XIVe et XVe siècles. En effet, protégé depuis 1840, ce monument historique est emblématique du patrimoine de la Provence médiévale. Aujourd’hui, il accueille régulièrement des expositions d’artistes contemporains qui offrent un nouveau regard sur le site. Dans le cadre du projet culturel Patrimoine et Création contemporaine du Centre d’art René d’Anjou, le plasticien et sculpteur Matthieu Faury a ainsi proposé une réflexion sur la figure du roi René grâce à un ensemble de sculptures mimant une audience royale monstrueuse (2012). L’artiste a aussi réinventé la figure du château fortifié en créant une œuvre qui met en scène une architecture dansante présentée dans le cadre de l’événement Si les . . . → En lire plus

Poste de chercheur junior : Histoire de l’art contemporain, Haute École d’Art et de Design Genève

La Haute École d’Art et de Design (HEAD)—Genève met au concours un poste de

collaboratrice ou collaborateur scientifique

dans le cadre du projet de recherche financé par le Fonds national suisse de la recherche scientifique (FNS) et intitulé « Le faire comme cheminement. La technique artistique à l’épreuve du refus du métier dans la pratique contemporaine ».

Le projet « Le faire comme cheminement » porte sur la question de savoir ce que « faire » veut dire dans une pratique artistique censée avoir renoncé au métier. Prenant comme point de départ le deskilling (perte de compétences en l’occurrence techniques) que Jan Burn voyait en 1981 se répandre à la suite de l’art conceptuel, notre étude s’interroge sur la fonction que la main assume dans des pratiques artistiques . . . → En lire plus

Poste de chercheur senior : Histoire de l’art contemporain, Haute École d’Art et de Design Genève

La Haute École d’Art et de Design (HEAD)—Genève met au concours un poste de

adjoint-e scientifique

dans le cadre du projet de recherche financé par le Fonds national suisse de la recherche scientifique (FNS) et intitulé « Le faire comme cheminement. La technique artistique à l’épreuve du refus du métier dans la pratique contemporaine ».

Le projet « Le faire comme cheminement » porte sur la question de savoir ce que « faire » veut dire dans une pratique artistique censée avoir renoncé au métier. Prenant comme point de départ le deskilling (perte de compétences en l’occurrence techniques) que Jan Burn voyait en 1981 se répandre à la suite de l’art conceptuel, notre étude s’interroge sur la fonction que la main assume dans des pratiques artistiques qui ne . . . → En lire plus

Journée d’étude : « L’art est éternel et les artistes sont des génies. Les idées reçues en histoire de l’art contemporain, des années 30 à aujourd’hui »

JEUDI 8 JUIN 2017 – Institut National d’Histoire de l’Art, Paris 2 rue Vivienne

9h-18h Salle Vasari (entrée libre)

____

9h : Accueil des invités

9h15 : Discours introductif

9h30 : Enjeux politiques et idéologiques en histoire de l’art : des récits de pouvoirs et les pouvoirs du récit

• Nadine Atallah (Université Paris I – Panthéon Sorbonne) : « N’y a-t-il vraiment pas eu de grandes artistes femmes? Stratégies pour la lecture et l’écriture d’une histoire de l’art féministe en Égypte (1950-1970) »

• Elena Sidorova (IEP de Paris) : « The Public Diplomacy Function of American Pop Art»

. . . → En lire plus

Rencontre : Entretien public avec Viviane Esders (Paris, INHA, 10 mai 2017)

Portrait de Viviane Esders © Michel Lunardelli / Leemage

Le neuvième entretien du cycle 1960-1990. Les voix de la photographie, lancé par le chantier de recherche Import/Export. Aux sources du langage sur la photographie (ARIP), se tiendra le mercredi 10 mai 2017 à l’INHA.

À l’occasion de sa reprise, le chantier aura le plaisir de recevoir Viviane Esders, expert en photographie.

Rendez-vous le Mercredi 10 mai 2017, à l’INHA

De 19h à 20h30 en Salle Julian au 1er étage

Galerie Colbert, . . . → En lire plus

Journée d’Etude : Photographie et Capitalisme (Paris, INHA, 20 MAI 2017)

Journée d’Etude / Photographie & Capitalisme

Samedi 20 mai 2017, INHA, Salle Jullian.

Veuillez trouver ci-dessous le programme de la Journée d’Etude « Photographie & Capitalisme » qui se tiendra à l’INHA (Salle Jullian), le samedi 20 mai 2017.

Cette journée est organisée par l’université Paris I (ED 441 – HICSA).

Présentation de la journée

Historiquement présentée comme un « art pour tous », la photographie est associée aux valeurs démocratiques. Qu’en est-il, cependant, de ses relations avec le capitalisme dont elle est contemporaine ? Sur le plan économique et culturel, la production des photographies met-elle en jeu des valeurs différentes de celles que lui attribuaient les promoteurs de l’invention au XIXe siècle ? Associée au monde des images, aux enjeux politiques du pouvoir, aux formes de propagande . . . → En lire plus

Appel à communication : « Ce que fait le concept à l’œuvre » (Paris, 7 octobre 2017)

Journée d’études Marges n° 27

« Ce que fait le concept à l’œuvre »

Rejetant l’idée d’un art qui serait conceptuel, Gérard Genette affirme, dans L’Œuvre de l’art, qu’il n’y a que des œuvres conceptuelles, puisque « l’état conceptuel » est présent hypothétiquement au sein de chaque œuvre et se vérifie au « coup par coup, œuvre par œuvre, et selon une relation fluctuante entre l’intention de l’artiste et l’attention du public, ou plutôt du récepteur individuel » (Genette ; 1994).

La formule « art conceptuel » désigne communément le groupe restreint d’artistes new-yorkais travaillant à partir des années 1960 autour de Seth Siegelaub et sa définition met habituellement en avant le primat du concept sur la forme et l’art comme objet de l’art. Elle a pu être . . . → En lire plus

Prolongation appel université d’été de la bibliothèque Kandinsky (Paris, 5-13 juillet)

Les sources au travail. Collections d’art et musées à l’épreuve du temps présent/ Art collections and museums in present times

La nouvelle date limite est le 9 mai 2017, avec une communication des résultats le 16 mai.

L’Université d’été de la Bibliothèque Kandinsky est un programme du Centre Pompidou qui se déroule dans l’espace public du musée. Elle a pour objet les sources de l’art moderne et contemporain : archives, documentation écrite, photographique ou filmique, témoignages, mais aussi d’autres formes d’appropriation artistique de la production documentaire. Initiative interdisciplinaire, l’Université d’été de la Bibliothèque Kandinsky réunit de jeunes chercheur.e.s : historiens et historiens de l’art, anthropologues et sociologues, artistes, critiques, . . . → En lire plus

Appel à communication : « L’Image consommée : excès, limites et transformations » (Montréal, 16-17 novembre 2017)

Dans l’introduction de son essai Le destin des images (2003), Jacques Rancière analyse les significations et transformations contemporaines des images, en se demandant s’il « n’y a pas, sous le même nom d’image, plusieurs fonctions dont l’ajustement problématique constitue le travail de l’art ? ». Face à l’hétérogénéité et la prolifération des formes visuelles qui ne peuvent être quantifiées ou étudiées dans leur totalité, la question du « comment » s’impose. De quelle(s) manières nous approprions-nous les images que nous regardons ? Quels types de rapports ou de réponses artistiques sont générés? Dans le sillage de cette réflexion, la cinquième édition du colloque Arts et médias de l’Université de . . . → En lire plus

Conférence « Précisions sur un état présent de l’architecture » (Paris, 9 mai 2017)

Dans une lettre qu’il adressait à Louis Grodecki au sujet de Architecture gothique et pensée scolastique, Erwin Panofsky écrivait : « Des études de ce type ne peuvent se justifier qu’avec des contradictions qui les prolongent ». Assurément, beaucoup d’ouvrages suscitent un intérêt critique et appellent de semblables débats. C’est pourquoi l’Institut national d’histoire de l’art a créé, sur une proposition de Christine Mengin, le cycle À propos d’un livre d’architecture, qui a pour objet de mettre à l’honneur un ouvrage traitant d’histoire de l’architecture et/ou de la construction. Présenté par son ou ses auteurs, le volume est alors placé dans le champ critique par un discutant. Au-delà d’une simple présentation, il s’agit donc, de la part de ou des auteurs, de partager les réflexions engendrées par l’ouvrage, . . . → En lire plus