Appel à contributions | Perspective, n° 2025 – 2 : Anachronismes

Suzanne Husky, La Noble Pastorale. Non aux grands projets inutiles, 2016-2017, tapisserie Jacquard, 203 × 247 cm © avec l’aimable autorisation de Suzanne Husky.

Anachronismes, no 2025 – 2

Rédacteur en chef : Thomas Golsenne (INHA)

Rédactrices en chef invitées : Hélène Leroy (Musée d’art moderne de Paris) et Hélène Valance (université de Bourgogne Franche-Comté/InVisu)

 

En 2008, Perspective publiait un numéro sur la périodisation en histoire de l’art. Dans son introduction, Thomas DaCosta Kaufmann faisait le constat d’un « malaise » éprouvé depuis les années 1960 par des historiennes et historiens de l’art, à l’instar . . . → En lire plus

FORMATIONS ET CIRCULATIONS : ENSEIGNEMENT DE L’ARTISANAT EN CONTEXTE COLONIAL ET POST-COLONIAL XIXE-XXE-XXIE, 12-13 DECEMBRE 2024, AUDITORIUM DE L’INHA, PARIS.

Organisation : Coline Desportes (EHESS/INHA), Aurélie Petiot (Université Paris Nanterre/InVisu (CNRS/INHA)

 

Ce colloque propose de se pencher sur la circulation de la transmission du geste et des techniques en contexte colonial et post-colonial, du XIXe au XXIe siècle. L’historienne de l’art Victoria L. Rovine rappelle que comme ses équivalents classificatoires « art » et « artefact », l’artisanat est un concept occidental, appliqué à des objets d’autres cultures dans le but de les absorber dans des pratiques de collection et d’exposition. En effet, si selon elle, l’exotisation européenne des Africains et de leur culture matérielle n’a certainement pas commencé avec l’ère coloniale moderne, l’artisanat a acquis une signification symbolique et économique en tant qu’outil de l’empire pendant l’entre-deux-guerres. S’il ne s’agit pas d’occulter les différentes formes d’enseignement . . . → En lire plus

Bourse Yavarhoussen

Le Fonds Yavarhoussen et l’INHA lancent l’appel pour la quatrième édition de la bourse Yavarhoussen. Cette bourse est destinée à encourager et consolider la recherche universitaire sur l’histoire de l’art à Madagascar du XIXe au XXIe siècle. Ce sujet de recherche reste à l’heure actuelle encore trop lacunaire pour faire l’objet d’une connaissance largement partagée.

Lien vers l’appel sur le site de l’INHA

Caractéristiques de la bourse

Le ou la récipiendaire recevra une bourse mensuelle de 1 000 euros ainsi qu’une bourse forfaitaire de 5 000 euros pour les voyages sur le terrain, soit un montant total de 17 000 euros.

Le ou la récipiendaire devra utiliser la bourse au cours des . . . → En lire plus

Appel : Bourse d’excellence DFK Paris / INHA

Le Centre allemand d’histoire de l’art Paris (DFK Paris) et l’Institut national d’histoire de l’art (INHA) attribuent conjointement une bourse d’un an à partir du 1er septembre 2024. Cette bourse d’excellence s’adresse à des chercheuses et chercheurs en histoire de l’art en début de carrière (doctorantes et doctorants, postdoctorantes et postdoctorants), venant de France, d’Allemagne ou de tout autre pays. L’objectif de ce programme est de soutenir des travaux scientifiques proposant des axes de recherche innovants et ouvrant de nouvelles perspectives pour l’histoire de l’art. Ces travaux devront porter sur des questions d’histoire de l’art communes aux arts européens et extra-européens ou les . . . → En lire plus

Appel à communication : Archives de l’archéologie : histoire, pluralité et nouvelles perspectives (Paris, 28-29 novembre 2024)

Appel à communication : journée d’étude et table ronde internationales

Institut national d’histoire de l’art et École nationale des chartes

28-29 novembre 2024, Paris

[English version]

Cette journée d’étude porte sur les archives de l’archéologie, comprises comme le tremplin d’une histoire sociale, politique et culturelle renouvelée de cette discipline. En France, un regard nouveau sur les archives de l’archéologie émerge sous l’impulsion du projet Archives of European Archaeology (AREA) financé par la commission européenne de 1998 à 2008, et hébergé à l’INHA[1]. Depuis divers projets en France et ailleurs[2] consacrés aux sources de l’archéologie ont permis d’esquisser . . . → En lire plus

Présentation : “En couple. Historiennes et historiens de l’art au travail” (Paris, 7 mars 2024)

Présentation de l’ouvrage En couple. Historiennes et historiens de l’art au travail, Victor Claass, Pascale Cugy, Charlotte Foucher Zarmanian, François-René Martin (dir.), à paraître au printemps 2024 aux Éditions de la Sorbonne.

Depuis 2019, la bibliothèque organise le cycle La BIS présente…, en partenariat avec les Éditions de la Sorbonne. Chaque année, cinq à six ouvrages d’histoire ou de philosophie, récemment publiés, sont présentés au public par leurs auteurs. La prochaine séance, à l’occasion de la journée des droits des femmes, se tiendra en présence de Pascale Cugy et Charlotte Foucher Zarmanian.

Cet ouvrage collectif, co-dirigé par Victor Claass (INHA), Pascale Cugy (université Rennes 2), Charlotte . . . → En lire plus

Appel à contribution : L’imaginaire social. 22e École de printemps en histoire de l’art (Weimar, 17-21 juin 2024)

L’imaginaire social et le rôle des images, des œuvres d’art et de l’architecture

22e École de printemps en histoire de l’art, Weimar, Allemagne, 17-21 juin 2024

Organisation : Johannes Grave et Britta Hochkirchen (Université Friedrich Schiller d’Iéna)

La 22e École de Printemps (EdP), organisée par l’Université Friedrich Schiller d’Iéna, se tiendra entre le 17 et le 21 juin 2024 à Weimar, en Allemagne. L’EdP est une initiative de recherche de niveau universitaire dans le domaine de l’histoire de l’art : elle dépend du Réseau international de formation à la recherche en histoire de l’art (RIFHA), un réseau international grâce auquel coopèrent des universités et . . . → En lire plus

Parution et lancement : “L’impressionnisme à ses frontières” (Paris, 7 décembre 2023)

Victor Claass, L’impressionnisme à ses frontières. Le cas Meier-Graefe et la lutte pour l’art moderne en Allemagne, préface de Laurence Bertrand Dorléac, Paris, Centre allemand d’histoire de l’art/Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2023, 475 p.

Prix du musée d’Orsay 2018

Lancement de la parution le jeudi 7 décembre 2023 à 19 heures à la Librairie Michèle Ignazi (17 rue de Jouy, Paris 4e), où l’auteur échangera avec Isolde Pludermacher, conservatrice générale des peintures au musée d’Orsay.

Par ses écrits pionniers sur l’histoire du développement de l’art moderne, le critique d’art allemand Julius Meier-Graefe (1867-1935) joua un rôle décisif pour la canonisation de l’impressionnisme dans l’Europe de . . . → En lire plus

Appel à contributions : Perspective, n° 2025 – 1 TRAVAIL

 

Edward Burne-Jones (illustration), William Morris (dessin de la bordure), William H. Hooper (gravure), When Adam Delved and Eve Span, 1892, première de couverture d’une brochure de la Ancoats Brotherhood, 1894.

Publiée par l’Institut national d’histoire de l’art (INHA) depuis 2006, Perspective est une revue semestrielle dont l’ambition est d’exposer l’actualité de la recherche en histoire de l’art dans toute sa variété, contextualisée et consciente de son historicité. Elle témoigne des débats historiographiques de la discipline sans cesser de se confronter aux œuvres et aux images, d’en renouveler la lecture et de nourrir ainsi . . . → En lire plus

Appel à communication : Le sport, thème du festival de l’histoire de l’art 2024

Avant les événements de la guerre de Troie, les Argonautes partirent à la conquête de la Toison d’Or. À bord de l’Argo, dirigés par Jason, se trouvaient les plus fameux héros : Atalante, Hercule, Pollux ou encore Pelée, futur père d’Achille. Tous avaient l’habitude de s’affronter dans des compétitions de course, de saut en longueur, de lutte, de lancer de disque ou de javelot. Jason, désireux de favoriser son ami Pélée qui . . . → En lire plus

Appel à communication : Actualité de la recherche et du patrimoine au festival de l’histoire de l’art 2024

 

Le volet « Actualité de la recherche et du patrimoine » au festival de l’histoire de l’art à Fontainebleau interroge l’actualité du patrimoine, des musées, des expositions, des monuments historiques et patrimoniaux, mais porte également son attention sur les travaux en cours dans les différentes universités françaises et étrangères et dans toutes les institutions culturelles et patrimoniales.

Pour cette édition 2024, l’objectif est de continuer à questionner les avancées technologiques, les nouvelles méthodes de recherche, et plus généralement les programmes universitaires, muséaux, de conservation, de restauration, d’exposition ou encore d’éducation artistique qui émergent chaque année.

Ce volet évolue aujourd’hui par la possibilité offerte aux chercheuses et chercheurs, . . . → En lire plus

Journée d’études : Les projets numériques à l’épreuve du temps. Les 10 ans des Lundis numériques de l’INHA

Visuel des 10 ans des Lundis numériques de l'INHA

Visuel des 10 ans des Lundis numériques de l’INHA

La notion de temporalité dans les projets numériques en histoire de l’art et archéologie sera le sujet de cette journée d’étude organisée à l’occasion des 10 ans du cycle de séminaires des « Lundis Numériques de l’INHA ». Celle-ci permettra à la fois d’analyser les évolutions des projets présentés depuis une décennie, d’interroger leurs devenirs, mais aussi de réfléchir plus largement à la façon de penser aujourd’hui la pérennité des projets numériques. La journée s’articulera autour de quatre axes qui seront discutés dans des forums . . . → En lire plus

Appel à contributions : Perspective, n° 2024 – 2 CORPS EXTRÊMES

détail du frontispice du Léviathan de Thomas Hobbes, par Abraham Bosse (1651)

Abraham Bosse, frontispice (détail) de Thomas Hobbes, Leviathan, or the Matter, Forme, and Power of a Common-wealth, Ecclesiasticall and Civill, Londres, printed for Andrew Crooke, at the Green Dragon in St. Pauls Church-yard, 1651.

« Personne, il est vrai, n’a jusqu’à présent déterminé ce que peut le corps… » Spinoza, Éthique, 1677, III, « Des affects », prop. 2, note

Si en 1934 Marcel Mauss invitait les anthropologues, les sociologues et les historiens à prendre en compte le corps et ses techniques, c’est depuis les années . . . → En lire plus

Journée d’études : « Circulations des objets et des œuvres asiatiques sur le marché de l’art parisien (1789-1914) » (Paris, 26 mai 2023)

Illustration anonyme extraite de Octave Du Sartel, La porcelaine de Chine, Paris, Vve A. Morel, 1881, p. 149. Source gallica. bnf.fr / Bibliothèque nationale de France

Journée d’études – Vendredi 26 mai, 9h45-18h30 – INHA, Galerie Colbert, Salle Giorgio Vasari

En partenariat avec CREOPS – Sorbonne Université

Tout au long du XIXe siècle, des objets d’art asiatiques anciens ou récents circulent sur le marché parisien. Leur diversité est remarquable : porcelaines, estampes, bronzes ou étoffes, du Japon ou d’ailleurs. L’étude de la circulation de ces objets invite à considérer . . . → En lire plus

Ars Asiatica II – L’art asiatique dans la Bibliothèque d’art et d’archéologie : livres et estampes – 13 avril 2023

 

Participant de l’engouement général pour les arts « asiatiques » à la fin du xixe siècle, Jacques Doucet s’attacha à rassembler une collection de premier ordre dans ce domaine, grâce à un réseau de collaborateurs comme Victor Segalen, Paul Pelliot ou Édouard Chavannes.Après la journée consacrée aux fonds photographiques, Ars Asiatica II complétera l’évaluation de l’« Extrême-Orient » dans la première bibliothèque d’Art et d’Archéologie pour comprendre les modalités de constitution de ce fonds ; identifier son apport à la constitution de l’« extrême-orientalisme » ; évaluer l’impact de la collection sur la pratique artistique contemporaine, notamment l’estampe.

 

Comité scientifiqueCristina . . . → En lire plus

Rotondes : 2e congrès des jeunes chercheurs et chercheuses en histoire de l’art et archéologie – 30 et 31 mars 2023

Rotondes, le congrès des jeunes chercheurs et chercheuses en histoire de l’art et archéologie, vise à rassembler le plus largement possible celles et ceux qui font, dès aujourd’hui, l’histoire de l’art et l’archéologie de demain. Après une première édition dédiée aux rôles de ces disciplines dans les sociétés contemporaines, cette deuxième édition propose d’interroger, dans une démarche épistémologique, leur constitution et leur transformation. Il importe pour cela d’examiner leurs objets d’étude, en particulier la manière dont ils sont construits, transmis et redéfinis. L’histoire de l’art et l’archéologie se fondent en effet sur un ensemble de références (artistes, œuvres, monuments, etc.) qui . . . → En lire plus

APPEL A CANDIDATURES POUR LES RENCONTRES INTERNATIONALES ÉTUDIANTES DU FESTIVAL DE L’HISTOIRE DE L’ART

Le festival de l’histoire de l’art se veut un espace d’échange et de découverte pour les professionnels mais également pour les étudiantes et étudiants poursuivant un cursus en histoire de l’art, patrimoine, muséologie… Des événements leur sont spécifiquement dédiés, tels que des ateliers pratiques ou méthodologiques, une galerie des métiers pour favoriser la rencontre entre étudiants et professionnels, le concours « Ma thèse en histoire de l’art et en archéologie en 180 secondes » et des rencontres internationales étudiantes.

Pour la seconde année consécutive, les rencontres internationales étudiantes prendront la forme d’un séminaire de recherche, mené en partenariat avec le Centre d’analyse culturelle . . . → En lire plus

Ars Asiatica I – Construction des savoirs sur l’Art asiatique dans la première Bibliothèque d’art et d’archéologie (BAA) : les fonds photographiques – 9 février 2023

Objet de la collection Victor Goloubew (avant 1914)

 

En précurseur du Musée imaginaire de Malraux, Jacques Doucet jeta dès la fondation de la BAA les bases d’une vaste collection de photographies illustrant tous les domaines de l’art mondial. L’ensemble portant sur l’Extrême-Orient, complémentaire du fonds de livres et d’estampes, est exceptionnel par son ampleur – plusieurs milliers de clichés – comme par sa qualité, car il a été rassemblé grâce à un réseau de savants, de voyageurs et d’amateurs, dont de grands noms de l’orientalisme comme Victor Segalen ou Paul Pelliot. Il n’a encore jamais . . . → En lire plus

CONCOURS « MA THÈSE EN HISTOIRE DE L’ART EN 180 SECONDES »

Organisé par le festival de l’histoire de l’art avec le soutien de la Fondation pour l’Art et la Recherche, le concours « Ma thèse en histoire de l’art et en archéologie en 180 secondes » se tiendra le samedi 3 juin 2023 dans le cadre de la douzième édition du festival au château de Fontainebleau.

Ce concours permet aux doctorants de valoriser et de diffuser leurs travaux devant un public diversifié, tout en se faisant connaître d’un jury de professionnels Après une première sélection sur dossier selon la qualité scientifique de la proposition, les candidats retenus seront présents lors du festival et disposeront de trois minutes (180 secondes) pour réaliser un exposé clair et concis de leur projet de recherche. Il s’agira pour les candidats de parfaire leurs aptitudes en . . . → En lire plus

Appel à candidature pour la bourse de mobilité étudiante du festival de l’histoire de l’art

Vous êtes étudiants en licence et souhaitez participer au festival de l’histoire de l’art les 2, 3 et 4 juin 2023 ? La bourse de mobilité étudiante de l’INHA est faite pour vous !

D’une valeur de 150 euros, cette bourse, mise en place par l’Institut national d’histoire de l’art en 2021, permet à 100 étudiants inscrits dans un cursus universitaire ou une école hors Ile-de-France, quelle que soit la discipline, de participer à cet événement exceptionnel et de découvrir la richesse et le dynamisme d’une discipline comme l’histoire de l’art.

Les 2, 3 et 4 juin 2023, venez assister, dans le cadre majestueux du château de Fontainebleau, à plus de 250 événements autour du thème du climat et de la Belgique, pays invité de cette douzième édition !

Trois . . . → En lire plus