Journée d’études : « La chair et le verbe. Histoire culturelle du corps – discours, représentations, et épistémologies. XIXe-XXIe siècles » (Versailles, 11 mai 2016)

Félicien_Rops_-_La_tentation_de_Saint_Antoine Gd formatLa chair et le verbe. Histoire culturelle du corps – discours, représentations, et épistémologies. XIXe-XXIe siècles Journée d’études doctorales du Centre d’histoire culturelle des sociétés contemporaines Culturhisto 2016

Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines Auditorium de la Bibliothèque universitaire 45, boulevard Vauban 78280 Guyancourt

Inscription : doctorants.chcsc@gmail.com

Télécharger le programme Télécharger l’affiche Consulter L’appel à communications

 

PROGRAMME

9h00-9h30 : Accueil des participants et introduction de la journée Jean-Claude YON (CHCSC)

9h30- 10h45 : Corps en mutations

Andrea SAGNI, “Corps en . . . → En lire plus

Appel à publication : « L’Homme-machine », revue ‘L’Homme et la société’ (2018)

robot1L’Homme-machine

Proposé par Olivier Dard, Camille Dupuy, Michel Kail, Florent Le Bot & Cédric Perrin

Le thème de la machine, de l’automation/automatisation, du robot, voire de l’homme augmenté et du transhumanisme nous semble devoir être repris à l’aube du XXIe siècle, à l’heure où ces problématiques, et singulièrement le transhumanisme, sont présentées par certains comme de nouveaux enjeux. Alors que l’on a décrit ces processus comme déshumanisants (source d’un « travail en miettes » par exemple), ils constitueraient au contraire aujourd’hui une panacée et sont pensés sous un jour positif. Nous proposons de discuter de ces thématiques et d’en réexplorer les enjeux et les . . . → En lire plus

La photographie et le réel : exactitude, objectivité, document. Séminaire de recherches, EHESS (Paris) / CRAL, nov. 2013-fév. 2014

Capture d’écran 2013-10-31 à 18.03.44Séminaire se réunissant le mercredi de 9 h à 11 h (salle Lombard, 96 bd Raspail, 75006 Paris), du 6 novembre 2013 au 5 février 2014

Au cours des dernières années de notre séminaire, nous avons pu constater un fort intérêt pour le rapport de la photographie avec le « réel », et pour les manières de définir ce rapport et d’envisager ses conséquences sur les usages. Une photographie est bien sûr une trace de ce qui a été face à la surface photosensible — une trace de l’action de la lumière, le plus souvent par l’intermédiaire d’un appareil. La spécificité de la photographie, et ses connotations réalistes, reposent sur ces bases mécaniques, dont nous sommes tous, . . . → En lire plus