Conférence: « Goudron et Verre: L’Imagination matérielle et l’œuvre de Pierre Soulages, c.1948 » par Natalie Adamson (Paris, 17 mars 2015)

P_-Soulages-Goudron-sur-ver

Cette conférence se propose d’étudier la relation entre le matérialisme de certaines formes de peinture abstraites et l’enquête philosophique menée sur la question de la matière au cours des années 1940. Je m’arrêterai sur le cas des peintures de Pierre Soulages autour de 1946-1948, et sur l’élaboration par Gaston Bachelard, philosophe des sciences et critique d’art à ses heures, d’une théorie de la créativité fondée sur une ‘imagination matérielle’. Je soutiens que cet exemple peut être utilement considéré comme emblématique des problèmes spécifiques rencontrés par la peinture en Europe dans l’immédiat après-guerre. Le but recherché était celui d’une forme authentique de matérialisme moderniste en peinture, qui ne serait réductible ni à un formalisme transcendant, ni à un terre-à-terre mythique. L’œuvre d’art existerait alors comme une somme, ou une série de propositions destinées à distiller et à révéler – à rendre visible – le processus de pensée. Ainsi, pour Soulages, “La théorie découle de l’œuvre, lui est en quelque sorte implicite.”

Mardi 17 mars 2015, 18h.
Conférence publique dans le cadre du sujet annuel « Les Arts à Paris après la Libération » (direction Thomas Kirchner et Laurence Bertrand Dorléac)

Centre allemand d’histoire de l’art 
Salle Julius Meier-Graefe
Hôtel Lully.
45, rue des Petits Champs, 75001 Paris 

Plus d’information sur le thème annuel du Centre allemand d’histoire de l’art et sur ses boursiers

 

1 comment to Conférence: « Goudron et Verre: L’Imagination matérielle et l’œuvre de Pierre Soulages, c.1948 » par Natalie Adamson (Paris, 17 mars 2015)

Leave a Reply