Conférence : « Les tabatières au XVIIIe siècle : deux faussaires démasqués » par Alexis Kugel (Paris, 10 mai 2016)

Dessins préparatoires pour une boîte de style Louis XVI, Paris, vers 1900.

Dessins préparatoires pour une boîte de style Louis XVI, Paris, vers 1900.

Les tabatières, comme la plupart des objets précieux avidement collectionnés au XIXe siècle, ont été copiées par des faussaires de talents, mais jusqu’à présent aucun fond d’atelier de faussaire ne nous était parvenu. Alexis Kugel a découvert des éléments provenant de deux ateliers distincts. Leur étude lui a permis de reconsidérer l’authenticité de nombreuses tabatières au sein de collections publiques et privées. Cette découverte est similaire en importance à celles de Reinhold Vasters et Alfred André pour les bijoux Renaissance, et . . . → En lire plus

Colloque : « Impostures savantes. Le faux, une autre science de l’antique ? »

Miroir à relief du Jugement de Pâris dit Miroir Strozzi, Provenance : nécropole de Sovana (Etrurie). Vers 300 avant J.-C. Collection Dutuit, musée du Petit Palais. Cliché : Claire Martin

Miroir à relief du Jugement de Pâris dit Miroir Strozzi, Provenance : nécropole de Sovana (Etrurie). Vers 300 avant J.-C. Collection Dutuit, musée du Petit Palais. Cliché : Claire Martin

Colloque international organisé en partenariat avec le Dipartimento dei Beni Culturali, Università del Salento (Lecce)

La fabrique du faux concerne sans exception tous les domaines du savoir. Mais même cantonné à l’antiquité, le sujet du faux en tant qu’œuvre ou en tant que construction pseudo-scientifique ouvre . . . → En lire plus