Séminaire : « La maquette : de l’outil à la communication »

Représenter l'architecture II4e séance du séminaire « II / Représenter l’architecture »

Philippe Plagnieux, université de Besançon : La maquette en question dans l’architecture gothique française. Marie-Ange Brayer, Centre Georges Pompidou : « Comment “ habiter ” la représentation architecturale ».

Modération : Peter Kurmann, Professeur émérite, université de Fribourg

Poursuivant le questionnement autour de la représentation de l’architecture au Moyen Âge, ce second cycle de séminaires, lieu d’un dialogue entre différentes approches et disciplines, souhaite approfondir pour son édition 2015 la notion de « projetation » dans un cadre chronologique plus vaste. Ainsi il sera question pour cette nouvelle saison de nous intéresser au processus créatif et plus particulièrement . . . → En lire plus

Conférence – « Le stade du miroir, ou la construction rétrospective du Parthénon à l’âge de l’histoire de l’architecture »

OLYMPUS DIGITAL CAMERALa prochaine assemblée générale de l’Association d’histoire de l’architecture (AHA) se concluera par une conférence de Panayotis Tournikiotis, professeur à l’École d’architecture de l’Université nationale technique d’Athènes.

Le Parthénon, référence incontestable et suprême dans l’histoire et la théorie de l’architecture, est une découverte de l’âge classique. La construction rétrospective de sa forme et de son idée au lendemain du siècle des Lumières fait partie d’un discours formateur du Je historique des temps modernes. Il n’y a pas d’histoire sans Parthénon. Ses résurgences multiples, avec ou sans la lettre, sont partie prenante de notre Je idéal et se reconnaissent à l’image de sa ruine scientifique sur l’Acropole.

6 . . . → En lire plus

Journée d’études : « Femmes, architecture, ville et paysage »

femmes architectureJournée d’étude doctorale en histoire de l’architecture

La création architecturale, urbaine ou paysagère est un acte qui engage l’exercice d’un pouvoir et une action sociale, ce qui explique peut-être que les femmes n’y soient venues que tardivement, malgré un intérêt précocement manifesté. Dès l’Antiquité, des bâtisseuses se sont en exercées à la maîtrise d’ouvrage, dirigeant des chantiers qui témoignent de leur goût pour l’architecture, mais à quelques exceptions près ce n’est qu’au XXe siècle qu’elles ont accédé à la maîtrise d’œuvre. Les premières d’entre elles admises dans un établissement d’enseignement, l’ont été à la fin du XIXe siècle et rares sont celles qui ont exercé avant la . . . → En lire plus