Table ronde autour du numéro 2015-2 Les États-Unis de la revue Perspective (Paris, 18 mai 2016)

L’INHA et la Terra Foundation for American Art in Paris vous invitent à la table ronde qui rassemblera quelques-uns des auteurs et un grand lecteur de la revue, qui nous feront l’honneur de discuter et de commenter cette livraison exceptionnelle.

En partenariat avec la Terra Foundation for American Art.

 

. . . → En lire plus

Journée d’études : Effacer, remplacer, omettre, nier. La négation dans l’art américain (Paris, 1er avril 2015)

oertel,-pulling-down-the-statue_webErased, Replaced, Omitted, Denied: American Art and Negation

Johannes Adam Simon Oertel, Pulling Down the Statue of King George III, New York City, 1852-1853

Journée d’études organisée conjointement par la Terra Foundation for American Art et l’Institut national d’histoire de l’art En partenariat avec l’université Paris Diderot-Paris VII, l’université Paris-Ouest Nanterre La Défense, l’université François-Rabelais de Tours, le laboratoire de recherches sur les cultures Anglophones (LARCA) et le HAR EA 4414 – Université Paris-Ouest Nanterre La Défense. Organisation : Sarah Archino (INHA) sarah.archino @ inha.fr

The journée d’études, organized under the auspices of the Terra Foundation for American Art, is co-sponsored by the Institut national d’histoire de l’art . . . → En lire plus

Conférence : The Afterlife of Iconoclasm : Destruction and Surrogation in 19th Century New York (Paris, 31 mars 2015)

Conférence de Wendy Bellion, University of Delaware. Professeur invité Terra/INHA, Associate Professor of American Art and Material Culture

En 1770, les habitants de New York, alors encore sujets de la couronne britannique, érigèrent une statue équestre au roi George III. En 1776, ils la détruisirent violemment. Suite à une lecture faite en public de la Déclaration d’indépendance, la foule fit chuter la statue de son haut piédestal, gratta l’or à sa surface, la traîna en morceaux à travers les rues, avant de la faire fondre pour confectionner des balles à l’usage de l’armée révolutionnaire. Mais si la statue disparut, elle ne quitta pas pour au tant la mémoire des Américains. Entre la fin du dix-huitième siècle et le début du vingtième siècle, le récit de la destruction de la . . . → En lire plus