Colloque : « Pierre le Grand et l’Europe intellectuelle » (1ere et 2eme parties: Jeudi 28 et Vendredi 29 mars 2013)

En cette année 2013 la Russie célèbre le 400anniversaire de la Maison Romanov, la dynastie princière et impériale dont sont issus une quinzaine de souverain(e)s. Pierre le Grand (1672-1725) fut sans doute le plus illustre d’entre eux ; il réorganisa son pays, en l’intégrant dans l’espace européen comme partenaire politique, militaire et intellectuel compétitif et en lui conférant définitivement le statut d’empire. Les instruments majeurs de cette transformation résidaient dans le transfert, l’adaptation et le développement des savoirs puisés en Europe.

Le règne de Pierre le Grand se scande en deux parties. A son avènement, il comprit les difficultés dues à un certain retard technologique de la Russie. Le transfert (par toutes les filières possibles) et l’acculturation des connaissances venues d’Europe devinrent le leitmotiv de sa politique. De son vivant, le tsar fut comparé à Prométhée. Presque tout était à créer. Le corpus des savoirs nécessaires était insuffisant. Les structures étatiques archaïques, que ce soit dans le domaine diplomatique, militaire ou administratif, ne lui permettaient pas d’affronter les problèmes d’actualité. L’état obsolète de la technique – artillerie, armement, fortifications, mines et métallurgie – freinait les ambitions géopolitiques du monarque. D’autres infrastructures, la marine de guerre par exemple, n’existaient pas. Il manquait également un système d’enseignement et des structures de production scientifiques. Deux décennies durant, Pierre Iers’efforça à esquiver ou à parer les coups en les anticipant dans la mesure du possible. Il travailla ainsi dans l’improvisation, au gré des nécessités militaires, politiques et sociales. Vers la fin des années 1710, la guerre du Nord touchant à sa fin, il prit conscience d’avoir accumulé suffisamment d’expérience en matière d’appropriation des connaissances européennes ; ses réformes devinrent de plus en plus réfléchies et systématiques. Dans ce nouveau paradigme, les savoirs artistiques, scientifiques et administratifs changèrent de signification et rejoignirent, à titre d’égalité, le transfert des connaissances techniques. Le pragmatisme de Pierre Ier répondait au principe de l’utilité, à une forme d’utilitarisme moral et économique destiné à réaliser un projet sociétal. C’est l’axe majeur de cette rencontre internationale. Les études qui se proposent d’examiner globalement le phénomène de transfert et son impact sur la Russie et l’Europe occidentale restent rares. Dans le cadre de ce colloque, nous nous proposons d’affronter un défi, en réunissant autour de ces grands axes de réflexion des chercheurs ayant mené, depuis une vingtaine d’années, des enquêtes originales et souvent inédites sur les divers aspects des relations entre la Russie et l’Occident à l’époque pétrovienne.

PROGRAMME

Jeudi 28 mars

 

9h15 accueil et inscription des participants

 

9h30 ouverture du colloque par Hélène Carrère d’Encausse, de l’Académie française et Alla Manilova, vice-ministre de la culture en Russie

 

10h introduction et présentation par Alexandre Kobak, directeur de l’Institut Pierre Le Grand, etFrancine-Dominique Liechtenhan, directrice de recherche au CNRS, Centre Roland Mousnier

 

  • Les relations de la Russie pétrovienne avec l’Europe des sciences et des arts dans le premier tiers du XVIIIème siècle par Evgueni Anisimov, professeur à l’école supérieure d’économie, Saint-Pétersbourg, directeur scientifique de l’Institut Pierre Le Grand

 

11h pause

 

LE TSAR, SES AMBASSADEURS ET SES EMISSAIRES EN EUROPE

 

Le voyage européen de Pierre Ier(1716-1717): L’état et la science

 

Présidence Pierre Gonneau et Alexandre Kobak

 

  •   Le second voyage de Pierre Ier à l’étranger : le séjour aux Pays-Bas et en Belgique parEmmanuel Waegemans, université catholique de Leuven
  •  « Par acclamation et sans scrutin » : Pierre Ier et l’Académie royale des sciences de Parispar Christiane Demeulenaere-Douyere, centre Alexandre Koyré, UMR 8560 – CNRS – EHESS – MNHN, Paris
  • Les contacts scientifiques de Pierre Ier à Paris par Sergueï Мezin, université d’État de Saratov
  • « Sien parmi les siens / sien parmi les étrangers » : Pierre Ier à Paris en 1717 et la formation de la topographie du pouvoir en Russie par Ekaterina Boltounova, université d’État des sciences humaines, Moscou

 

13h-14h Buffet déjeuner

 

Le voyage européen de Pierre Ier(1716-1717) : Art, architecture et résidences royales

 

Présidence : Alexandre Stroev et Dmitri Gouzévitch

 

  • Un cadeau du duc d’Antin à Pierre Le Grand : le relevé des jardins de Versailles parBrigitte de Montclos, conservateur du patrimoine, ancien directeur du cabinet des estampes du musée Carnavalet, Paris
  • L’album de Marly offert à Pierre Le Grand : un souvenir de voyage par Bruno Bentz, centre d’archéologie générale, université Paris-Sorbonne
  • Girard Sualem, ingénieur machiniste de Pierre Le Grand: de la machine de Marly aux Grandes Eaux de Petrodvorets par Éric Soullard, docteur en histoire, université de Grenoble II
  • Le second voyage de Pierre Ier à l’étranger et l’essor de la culture russe par Tatjana Lapteva, archives d’État russe de documents anciens, Moscou

 

15h30 pause

 

Des grandes ambassades aux Grands Tours

 

Présidence Sophie Coeuré et Brigitte de Montclos

 

  • Les voyages des ambassadeurs russes à la fin du XVIIsiècle: les interactions avec le monde européen par Inna Barykina, institut d’histoire de l’Académie des sciences de Russie, Saint-Pétersbourg
  • Le Journal de voyage de Pierre et La Vie de Pierre Le Grand, selon le manuscrit conservé à la British Library par Ekaterina Rogatchevskaïa, British Library, Londres
  • Les étudiants d’architecture de l’époque pétrovienne : l’expérience néerlandaise et les travaux en Russie dans les années 1720-1740 par Sergeï Klimenko, institut d’architecture de Moscou

 

18h Fin de la première séance

 

———————————————————————————————————————————–

Vendredi 29 mars

 

9h30 accueil et inscription des participants

 

9h45 ouverture de la seconde séance

 

LE SAVOIR PRATIQUE ET ACADEMIQUE

 

Les académies et la vie scientifique

 

PrésidenceWladimir Berelowitch et Irina Gouzévitch

 

  •  «Pour l’utilité et la gloire du peuple russe »: les premiers 25 ans de l’Académie des sciences de Saint-Pétersbourg par Galina Smagina, institut d’histoire des sciences et des techniques de l’Académie des sciences de Russie, Saint-Pétersbourg
  • J.-D. Schumacher ou comment assurer les relations entre l’Académie des sciences et le gouvernement russe par Mikhail Lepekhine, bibliothèque de l’Académie des sciences, Saint-Pétersbourg
  • Joseph Nicolas Delisle et le développement de la cartographie russe par Alexeï Goloubinski, archives d’État russe de documents anciens, Moscou
  • Un moment de rencontre entre la France et la Russie : le débat historiographique sur l’astronome Joseph Nicolas Delisle par Fabio d’Angelo, université de Pise

 

11h15 pause

 

La science et la guerre

 

PrésidenceAleksandr Lavrov et Armelle Le GOFF

 

  •  Pierre Le Grand et l’art militaire européen par Vladimir Аrtamonov, institut d’histoire de Russie, Moscou
  •  L’apport des puissances occidentales dans la formation des marins russes (1698-1721)par Roberto Barazzutti, société française d’histoire maritime, Paris
  • La victoire de Poltava dans l’espace européen: les festivités dans les résidences des ambassadeurs russes par Natalia Bolotina, archives d’État russe de documents anciens, Moscou
  • L’ingénieur impérial Borgsdorf – instigateur des fortifications pétroviennes par Iskra Schwarcz, université de Vienne, Autriche

 

13h-14h Buffet déjeuner

 

LE SAVOIR EUROPEEN ET L’ETAT RUSSE

 

L’expérience européenne, le symbolique et la construction de l’État

 

PrésidenceEvgueni Anisimov et Vladislav Rjéoutsky

 

  • L’européanisation du cérémonial de la cour russe sous Pierre Ier par Olga Ageeva, institut d’histoire de Russie de l’Académie des sciences de Russie, Moscou
  • Pierre Le Grand et l’univers spirituel de l’Europe du Nord par Andreï Prokopiev, université d’État de Saint-Pétersbourg
  • «L’État intellectuel» de Pierre Le Grand et la culture de gouvernance par Dmitri Redine, Ekaterinbourg, université fédérale de l’Oural
  • Pérennité ou précarité ? Les transferts de l’époque pétrovienne sous l’œil français parEric Schnakenbourg, université de Nantes

 

15h30 pause

 

L’expérience européenne et l’extension de l’Empire russe

 

Présidence : Francine-Dominique Liechtenhan et Éric Schnakenbourg

 

  • L’influence européenne et la politique de Pierre Ier à l’égard des aborigènes de Sibérie : de la perception du tribut des indigènes vers « l’instruction des sauvages » par Yuri Аkimov, université d’État de Saint-Pétersbourg
  • Pierre le Grand et la Courlande par Aleksandr Lavrov, université Paris-Sorbonne
  • La connaissance du Nouveau Monde sous Pierre Ie ret la communication entre la Russie et l’Europe par Аndreï Zakharov université d’État de Tcheliabinsk

 

17h30 Conclusion par Dmitri Gouzévitch et Francine-Dominique Liechtenhan

 

18h Fin du colloque

 

Colloque organisé par
Dmitri Gouzévitch (Centre d’Études du Monde russe, caucasien et centre-européen, EHESS)
Irina Gouzévitch (Centre Maurice Halbwachs, EHESS)
Francine-Dominique Liechtenhan (Centre Roland Mousnier, Université Paris-Sorbonne, CNRS)

Chargés de la coordination scientifique
Julie Kornienko-Dupont (Centre Roland Mousnier, Université Paris-Sorbonne, CNRS)
Xavier Labat Saint Vincent (Centre Roland Mousnier, IRCOM, Université Paris-Sorbonne)

Avec le soutien des institutions suivantes

Agence Nationale de la Recherche

Centre Roland Mousnier (Université Paris-Sorbonne, CNRS)

Institut Pierre Le Grand (Saint-Pétersbourg)

Musée de l’Ermitage (Saint-Pétersbourg)

Centre Maurice Halbwachs (École des Hautes Études en Sciences sociales)

Fondation de la Maison des Sciences de l’Homme

Centre I.C.T (EA 337), Université Paris-Diderot

 

 

1 comment to Colloque : « Pierre le Grand et l’Europe intellectuelle » (1ere et 2eme parties: Jeudi 28 et Vendredi 29 mars 2013)

Vous devez tre enregistr pour poster un commentaire.