Journée d’étude : « Dada Hybridation » (Paris, 23 janvier 2018)

Engagés dans une logique expérimentale et combinatoire, les artistes du mouvement Dada ont créé une nouvelle catégorie de formes. Ils ont contribué à faire émerger des relations inédites entre le langage, le son, l’image et l’objet. Cet acte libérateur et transgressif qu’est le processus d’hybridation a permis au champ de l’art de sortir de ses propres limites. Cette journée d’étude, organisée en deux lieux et avec la participation de spécialistes internationaux, se propose d’analyser à travers quelques exemples précis la notion d’hybride à l’oeuvre chez certains artistes Dada. Le recours à des sources « allogènes » comme les productions sonores non-verbales, les dessins d’enfants et de personnes internées, les . . . → En lire plus