Parution : « Notre préhistoire »

Sophie A. de Beaune et Antoine Balzeau, Notre préhistoire : la grande aventure de la famille humaine, Belin : Paris, 2016

70119789Broché, 22 x 28 cm ill. couleurs, 207 pages ISBN : 9782701197890 Prix : 29,90 €

Il y a environ 7 millions d’années, une nouvelle lignée de grands singes fait ses premiers pas dans la savane africaine. Bipède, contrairement à ses cousins chimpanzés, elle va peu à peu se diversifier, donner naissance à de nouveaux genres et de nouvelles espèces, dont l’une va finir pas conquérir toute la planète. Cette espèce, c’est la nôtre, Homo sapiens. C’est le fil de cette longue et passionnante aventure à rebondissements . . . → En lire plus

Colloque : « L’Art avant l’art » (Marseille, 3-4 juin 2016)

Décorations pariétales de la grotte CosquerUn an à peine après l’ouverture de la Caverne du Pont d’Arc, reconstitution de la grotte Chauvet inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO, qui connaît un énorme succès, et quelques mois avant l’ouverture en Dordogne de Lascaux 4, il nous a semblé opportun de proposer au public une réflexion sur cet art préhistorique, tout particulièrement pariétal, qui, avec la découverte de la grotte Cosquer d’abord, aux portes de Marseille, puis de celle de Chauvet, en Ardèche, a fait reculer de 10 000, puis de 20 000 ans, la perception que nous en avions depuis la découverte d’Altamira et de Lascaux.

L’art préhistorique que ce colloque se propose de . . . → En lire plus

Parution : « Qu’est-ce que la Préhistoire ? »

Sophie A. de Beaune, Qu’est-ce que la Préhistoire ?, Paris : Folio Gallimard, 2016

Relié, 384 pages

10,8 x 17,8 cm

ISBN : 9782070467839

Prix : 7,70 €

Loewenmensch1Découvertes de grottes, reconstitutions de sites d’art pariétal, voire superproductions cinématographiques ou inscriptions au Patrimoine mondial : la Préhistoire fascine un public de plus en plus large. Mais, au-delà du spectaculaire, réducteur souvent, sait-on précisément ce qu’est la Préhistoire? C’est à la fois une discipline et un champ de savoir. Champ de savoir, où commence-t-il? Avec l’histoire de l’homme? Mais s’agit-il de l’homme anatomiquement moderne, auquel cas . . . → En lire plus

Appel à communication : « L’art avant l’art » (Marseille, 3-4 juin 2016)

Serge Pey, exposition aux Abattoirs, Toulouse, 2009La découverte de l’art paléolithique à la fin du XIXème siècle constitue un bouleversement aussi grand que la découverte de l’Amérique en 1492, à la différence que ce n’est pas un espace géographique immense, mais une profondeur temporelle et culturelle inouïe qui s’est soudain ouvert. À la fois avant ou hors de l’histoire et stylistiquement « moderne », porteur d’une charge esthétique indéniable tout en n’étant vraisemblablement pas de l’art aux yeux de ses créateurs, l’art préhistorique ne cesse de fasciner aussi bien le public que les scientifiques. Comment en effet penser cet art avant l’art ? Quels concepts faut-il mobiliser pour le comprendre alors que les . . . → En lire plus

Appel à candidature : post-doctorant(e) pour le « Corpus et savoirs numériques en archéologie » – Labex « Les passés dans le présent » (2015-2016)

labex-passes-present-logoPour ce contrat à temps plein et d’une durée de 12 mois, le post-doctorant est invité à développer sur une partie de son temps (un tiers au plus), un projet personnel de recherche en lien avec les thématiques du labex Les passés dans le présent.

Proposition de recherche

Le programme Archives de fouilles des sites préhistoriques et antiques du labex Les passés dans le présent : histoire, patrimoine, mémoire, s’inscrit dans le thème 2 du labex Les passés dans le présent. Il vise à constituer et diffuser une documentation numérique de référence concernant des sites archéologiques majeurs, fouillés depuis le début du XXe siècle, en . . . → En lire plus

Séminaire commun de l’INHA : « La structure élémentaire de l’art – Emmanuel Anati (Université de Lecce), invité par Rémi Labrusse »

La structure élémentaire de l’art

En recourant à une méthode comparative de grande ampleur, Emmanuel Anati défend l’hypothèse selon laquelle les productions artistiques paléolithiques et néolithiques présentent un haut degré d’unité conceptuelle, à partir de trois champs de préoccupations fondamentales : le sexe, la nourriture et le territoire. Les formes mises en œuvre pour exprimer ces contenus élémentaires reflètent des pratiques sociales et économiques, qui débouchent sur certains types de conditionnements mentaux. Suivant cette approche cognitiviste de l’expression artistique, Emmanuel Anati s’appuie sur un modèle linguistique (grammatical, syntaxique et stylistique) afin de mettre au jour « les éléments fondamentaux de la dynamique cognitive de l’espèce humaine ».

Né à Florence en 1930, le Professeur Emmanuel Anati a étudié l’archéologie et . . . → En lire plus

Doctorants – Préhistoire et Protohistoire

Annuaire des doctorants

Préhistoire et Protohistoire

 

NB : la liste doit encore être complétée ..

► Caroline Autret (Université Paris-Sorbonne)

Titre de la thèse : « Le commerce maritime de la Cilicie romaine (Ier s. av. J.-C. – IVème s. apr. J.-C.). Le témoignage des sources écrites et des amphores » Directeur : Sauron, Gilles Unité de recherche : EA 4081 Co-tutelle : Université, directeur et unité de recherche : Université de Chypre, Michaelides, D., Unité de Recherche en Archéologie (EMA). Adresse email : caroline_autret@yahoo.fr Présentation de la thèse : La thèse porte sur le commerce d’une province orientale micrasiatique, à laquelle sera associée une autre province, celle de Chypre, située à . . . → En lire plus

Actualité de la recherche archéologique : « Göbekli Tepe (Turquie) – Les plus anciens sanctuaires mégalithiques de l’histoire de l’humanité »

Au Moyen-Orient, les sociétés de chasseurs-cueilleurs ont « inventé » l’agriculture à la fin du Paléolithique, aux Xe – IXe millénaires avant J.-C., donc bien avant d’autres régions du monde. Une question fondamentale est de comprendre quelles ont été les raisons du passage de l’économie de prédation à l’économie de production. En quête de réponses, les sites du nord de la Mésopotamie, et plus particulièrement celui de Göbekli Tepe, semblent lever de plus en plus d’interrogations. Cette colline artificielle de ruines est un complexe monumental mégalithique daté de 10000 à 9000 avant J.-C., qui a probablement servi de lieu de regroupement pour des cérémonies rituelles et de lieu d’échanges à des populations dispersées de chasseurs-cueilleurs. On y découvre un . . . → En lire plus