Journée d’études : « Espace architectural européen : échanges, circulations & transferts culturels » (Paris, INHA, 17 décembre 2018)

Espace architectural européen : échanges, circulations & transferts culturels

17 décembre 2018

Galerie Colbert, salle Vasari

Journée d’études doctorales organisée par Pierre Coffy, Rafael-Florian Helfenstein et Camille Lesouef, doctorant.e.s en histoire de l’architecture à l’Université Paris 1 panthéon-Sorbonne (ED 441 Histoire de l’art/HiCSA), sous la responsabilité scientifique des professeurs Jean-Philippe Garric et Philippe Plagnieux.

Cette journée d’études doctorales se propose de recentrer la notion de transferts culturels dans le cadre plus spécifique d’une histoire de l’architecture en Europe. Il s’agit d’essayer d’individualiser celle-ci en tant que vecteur déterminant pour la construction d’un espace européen de l’architecture du Moyen Âge à nos jours. Cela sous-entend une réflexion . . . → En lire plus

Appel à communications : « Espace architectural européen : échanges, circulations et transferts culturels » (Paris, INHA, 17 décembre 2018)

En Europe, la circulation des savoirs faire et des idées, déjà très intense au cours du Moyen Âge, ne cesse de s’accentuer au fil des siècles. Ce processus identifié en tant que « transferts culturels » à la fin du XXème siècle, participe dès lors activement à l’émergence progressive de cultures architecturales partagées, évoluant au gré de phénomènes de métissage et d’hybridation. Il semble ainsi possible de définir un « espace européen de l’architecture », en lien avec ces échanges intensifs au sein du continent.

Le concept de transferts culturels, formulé à partir des années 1980 à l’occasion de travaux littéraires[1], a été plus . . . → En lire plus

Appel à communications : « Espace architectural européen : échanges, circulations et transferts culturels » (Paris, INHA, 17 décembre 2018)

En Europe, la circulation des savoirs faire et des idées, déjà très intense au cours du Moyen Âge, ne cesse de s’accentuer au fil des siècles. Ce processus identifié en tant que « transferts culturels » à la fin du XXème siècle, participe dès lors activement à l’émergence progressive de cultures architecturales partagées, évoluant au gré de phénomènes de métissage et d’hybridation. Il semble ainsi possible de définir un « espace européen de l’architecture », en lien avec ces échanges intensifs au sein du continent.

Le concept de transferts culturels, formulé à partir des années 1980 à l’occasion de travaux littéraires[1], a été plus . . . → En lire plus