Colloque : « Vertu des contraires : art, artiste, société » (Aix-en-Provence, 22-23 novembre 2012)

Vertu des contraires : art, artiste, société

La figure des contraires, au delà de ses occurrences dans le langage ou dans les pratiques (contradiction, antagonisme, opposition, polarité, conflit, tension, dialectique,contrastes, dualité etc…) peut-elle avoir une valeur méthodologique ou même épistémologique nous permettant d’aborder sous un angle nouveau l’histoire de l’art, les oeuvres et les démarches artistiques et plus largement de concevoir une dimension sociale, anthropologique ou politique de la pratique artistique ? La démarche contradictoire en nous confrontant au Rien ou à l’expérience proche de l’implosion, frôle la disparition pure et simple. Mais en suspendant dans le temps et dans l’espace cette orientation funeste, elle capte la plus haute tension dans laquelle s’engouffre une vérité, contenue dans l’intervalle de pôles opposés mais complémentaires. Il y aurait non pas un espace-temps contrarié mais un espace-temps issu de la contrariété. Faire appel à la figure des contraires n’est-ce pas l’étape nécessaire qui précède tout élargissement ou encore la stratégie rusée qui préside à toute transformation, lorsque nous ne saisissons plus clairement les limites et que, spontanément, nous abordons les choses par le milieu ?

 

Programme

Jeudi 22 novembre
9h Accueil : Directrice du LESA – Sylvie Coëllier et organisateurs du colloque – Patrick Lhot et Shiyan Li

Session 1 : Des Orients : orientalisme, postcolonial, multiculturalisme

9h 30 Pascale Argod (Université de Bordeaux IV) : « De l’aquarelle à la naissance du carnet de voyage, une esthétique des contraires : l’inventaire du monde et de la topographie / l’art du « pittoresque » et de l’exotisme orientaliste (du XVIIIe au XIXe siècle) »

10h Rabie Robay (Université Dhar el Mahrez Fès-Maroc): « L’Orient oxymorique chez Delacroix et Hugo »

10h30 Shiyan Li (Université d’Aix-Marseille): « Renversements et esquives dans l’art de Cai Guo-Quiang »

11h Discussion
Pause-café

11h30 Shao Liang (Académie des Beaux-Arts de Tianjin-Chine) : « Duality of Art : Take Chinese New Trend Art in 1980s as example »

12h Nicolas Nercam (Université Michel de Montaigne, Bordeaux III) : « De l’esthétique des contraires à l’esthétique interstitielle : apports des études postcoloniales au discours sur l’art contemporain »

12h 30 Discussion

13h Repas

Session 2 : Esthétiques contrariées

14h30 Michel Guérin (Université d’Aix-Marseille) : « La contrariété tragique »

15h Simone Grossman (Université Bar Ilan, Israel) : « Lieu du crime : l’atelier du peintre »

15h30 Alain Chareyre – Méjan (Université d’Aix-Marseille) : « Applaudir avec une seule main » (Faire sans contraire)

16h Discussion
Pause-café

16h 30 Jean-Louis Poitevin ( Écrivain, critique d’art Paris) : « Le paradigme des contraires et la source de l’inconciliable : la relation Mot / Image et la fonction de l’oeuvre d’art de Dada à l’art vidéo »

17h Ronald Shusterman (Université Jean Monnet – Saint-Etienne) : « Qualités discordantes, sujets à controverses : la visée théorique des contraires »

17h30 Sabrina Zouagui (Université Abderahmane Mira, Béjaia – Algérie) : « L’antithèse baroque au service du récit étiologique dans Elissa la reine vagabonde de Fawzi Mellah »

18h Discussion

Vendredi 23 novembre

Session 3 : Moderne / Anti-moderne

Accueil

9h Olessia Koudriavtseva-Velmans (Université de Paris-Ouest-Nanterre-La Défense) : « Le prototype ancien de la nouvelle image. L’icône, l’art soviétique et postsoviétique entre l’analogie et l’antinomie »

9h30 Alexandre Massipe (Université de Paris I Panthéon-Sorbonne) : « Le surréalisme en guerre contre l’argent-roi »

10h Daniela Padularosa (École doctorale Trinationale, Université de Bonn, Florence, Paris Sorbonne): « Hugo Ball et l’art du paradoxe : de l’invention de « figures sonores » à la recherche d’un archétype chrétien, jusqu’à l’exploitation de la psychologie religieuse »

10h30 Liliane Meffre (Université de Bourgogne – Dijon): « …au bout d’une chose ne se trouve pas son superlatif mais son contraire »

11h Discussion
Pause-café

11h30 Judith Delfiner (Université Pierre Mendès France, Grenoble 2) : « Dada / John Cage : une esthétique de l’indifférence »

12h Camille Fallen (Centre Emmanuel Lévinas, Paris-Sorbonne) : « Incongruences (de Nicolas de Cuès à Marcel Duchamp) »

12h30 Patrick Lhot (Université d’Aix-Marseille):  « Moderne/Anti-moderne : dialectique et indifférence »

13h Discussion

13h30 Repas

Antagonismes scéniques, médiations paradoxales

14h30 Violaine Chavanne (Université Paris-Ouest-Nanterre-La Défense) : « Conception Freudienne de la négation et formation d’images théâtrales : Cendrillon de Joël Pommerat »

15h Emily Lombi (Université Paris III Nouvelle-Sorbonne) : « Le théâtre à contre-courant, regard posé sur la démarche d’ Eugénio Barba »

15h30 Pause-café

16h Isabelle Hasbroucq (Université d’Aix-Marseille) : « De la cruauté comme médiation… esthétique »

16h30 Discussion

17h Départ Fondation Vasarely

18h30 Exposition Véronique Rizzo à la Fondation Vasarely

Repas à 20h30 à Aix

Samedi 24 novembre

Session 5 : Pratiques contemporaines

Accueil

9h Elisabeth Amblard (Université Paris I Panthéon-Sorbonne):  « Combles : du noir et blanc dans le dessin contemporain »

9h30 Jérôme Moreno (Université de Toulouse II Le Mirail) : « La rencontre des contraires dans l’oeuvre de Mehdi-Georges Lahlou »

10h Bernard Lafargue (Université Michel de Montaigne, Bordeaux III) : « Oxymores »

10h30 Discussion
Pause café

11h Julien Honnorat (Université Toulouse II Le Mirail) : « Entre fonction et dysfonction, le paradoxe métaphysique de la sculpture mobilière »

11h30 Luciane Ruschel Nascimento Garcez (Université d’Aix-Marseille) : « Hubert Duprat : une poétique de paradoxes temporels »

12h Paul – Emmanuel Odin (École Supérieure d’Art d’Aix en Provence) : « CINEMA = RETRO TEMPORALITE – ! »

12h30 Discussion

13h Repas

14h30 Sébastien Galland (Université Paul Valéry – Montpellier III) : « Conjonction des contraires et esthétique négative chez Bill Viola »

15h Bruno Goosse (Académie royale des Beaux-Arts de Bruxelles-Ecole supérieure des Arts) : « Droit à l’art. Ou comment une rupture, éclairée par une opposition, prend valeur de continuité »

15h 30 Claire Labastie  (Enseignante d’arts plastiques au Lycée Michelet de Vanves) : « Versions et inversions, délocalisations et re-localisations »

16h Aram Mekhitarian (Académie royale des Beaux-Arts de Bruxelles – Ecole supérieure des Arts) : « A contrario, une dialectique des traversées projetées »

16h30 Discussion

Fin du colloque

Université Aix-Marseille 
Salle des professeurs (2e étage)
29, avenue Robert Schuman
13621 Aix en Provence

Vous devez tre enregistr pour poster un commentaire.