Conférence : Les choses de Paul Poiret vues par Georges Lepape (Paris, 13 juin 2017)

Ce cycle de conférences Richelieu Colbert, organisé conjointement par la BnF et l’INHA, met en valeur les collections des deux institutions. À chaque séance, un conservateur de la BnF ou de l’INHA et un universitaire, chercheur ou spécialiste, présentent un document phare sorti exceptionnellement des collections. Conférences organisées dans le cadre de la réouverture du site Richelieu, Bibliothèques, Musée, Galeries, en partenariat avec la Bibliothèque nationale de France.

Description de la séance

Si Paul Poiret fut un créateur de modes révolutionnaire, il innova tout autant dans la diffusion de l’image de cette femme nouvelle, élaborée par ses soins au cours des années 1907-1912. L’un des éléments forts de sa . . . → En lire plus

Appel à communication : « Clay Matters » (Hasselt, Belgique, 16-17 novembre 2017)

Clay matters (Hasselt, 16-18 Nov 17) Hasselt (Belgium), PXL-MAD, November 16 – 18, 2017 Deadline: Jun 30, 2017 Call for Papers Clay matters. Thinking and exhibiting matter in recent art Organised by PXL-MAD, Department of Ceramics/ Fine Arts; research group MANUFrACTURE, Faculty of Architecture and Arts (Hasselt University); research group ThIS – The Inside Story. Art, interior design and architecture (Ghent University & VUB, Brussels) Ever since ancient times, clay has played an important role in the history of the visual arts. Clay is the material that shaped the visual imagination of many civilisations, from the Chinese ceramics, Etruscan statues and Delft pottery to the ceramic sculptures of Paul . . . → En lire plus

Journée d’études du GRHAM : « Interpréter l’Histoire dans les arts décoratifs au XVIIIe siècle » (Paris, 15 juin 2017)

Anonyme (France), Diane et Endymion, 1772 – 1773, tabatière en or, écailles de tortue et ivoire, 3,2 x 7,6 cm, New York, Metropolitan Museum.

Type : Journée d’études. Date et horaire : jeudi 15 juin 2017 à partir de 9h. Lieu : Paris, Institut National d’Histoire de l’Art, salle Vasari.

Programme :

9h00 – 9h20 : Accueil des participants.

9h20 – 9h30 : Mot de bienvenue du GRHAM.

Session 1 :

Présidente de séance : Natacha Coquery (université Lumière Lyon 2).

9h30 – 10h30 : Chloé Perrot (université de Lille 3 et École du Louvre) : « La Nouvelle Iconologie Historique » de Jean-Charles . . . → En lire plus

Colloque : « Les Jacob, trois générations au service du meuble (1765-1847) »

La dynastie des Jacob a marqué pendant quatre-vingts ans l’histoire du meuble français par l’abondance et la diversité de sa production, dans un souci constant de qualité et de nouveauté, depuis le siège Louis XV jusqu’aux meubles d’ébénisterie relevant des néo-styles, en passant par le néo-classicisme. Le colloque s’attachera à évoquer les personnalités successives des Jacob et de leurs collaborateurs, les conditions et techniques de fabrication, les modèles, les commandes françaises et étrangères, sans oublier les questions de style.

Colloque organisé par l’Ėcole Pratique des Hautes Ėtudes et le Musée du Louvre.

Conseil scientifique : Jean-François Belhoste, Anne Dion-Tenenbaum, Jean-Pierre Samoyault.

Télécharger le programme

Galerie Colbert, auditorium
Institut national d’histoire de l’art
2, rue Vivienne
75002 Paris.

Journée d’étude : Architecture et Arts décoratifs au temps de Percier et Fontaine (31 mai 2017, Paris)

ARCHITECTURE ET ARTS DECORATIFS AU TEMPS DE PERCIER ET FONTAINE Journée d’études – 31 mai 2017

Mercredi 31 mai 2017

Architecture et arts décoratifs au temps de Percier et Fontaine

9h15 : Accueil des participants

9h30 : Introduction : Charlotte Duvette (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, HiCSA), Maxime Georges Métraux (Université Paris-Sorbonne, centre André Chastel) et Saskia Wallig (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, HiCSA)

Session 1/Du Directoire à l’Empire : collaborations et interprétations dans la production des arts décoratifs

Présidente de séance : Nina Stritzler-Levine (Bard Graduate Center, New-York)

9h45 : Jean-François Belhoste (École Pratique des Hautes Etudes) La participation des Jacob aux premiers chantiers de décoration de Charles Percier : . . . → En lire plus

Appel à communication : « Historians of Netherlandish Art Conference » (Gand, 24-26 mai 2018)

Historians of Netherlandish Art Conference (Ghent, 24-26 May 2018) Ghent, HNA Conference Deadline: May 15, 2017 [1] Bruegel’s Politics Among the most unforgettable lines from Karel van Mander’s biography of Pieter Bruegel the Elder are those that concern the artist’s final hours. Bruegel, on his deathbed, asked his wife to burn some of his works “either because he was sorry or because he was afraid that on their account, she would get into trouble or might have to answer for them.” The implication that Bruegel produced a body of images of a polemic if not overtly political nature has long haunted scholarship on the artist. Many . . . → En lire plus

Conférence : « Un rêve néo-classique et un cauchemar archéologique » : les candélabres monumentaux de Piranèse au Louvre et Ashmolean Museum, par Caroline Van Eck (Paris, SciencesPo, 19 avril 2017)

SciencesPo Paris Centre d’histoire /Séminaire de recherche Arts et sociétés/ Avec le concours de la Fondation de France

Dans le cadre du séminaire de recherche Arts et sociétés dirigé par Laurence Bertrand Dorléac, Caroline Van Eck, professeur à l’Université de Cambridge, interviendra le 19 avril 2017 à 17h sur le sujet suivant : « Un rêve néo-classique et un cauchemar archéologique » : les candélabres monumentaux de Piranèse au Louvre et Ashmolean Museum

Que se passe-t- il si nous concevons les transformations profondes de l’art européen autour de 1800, non pas dans la perspective des acteurs humains ou des institutions, mais en partant des objets, de leur présence, de leur matérialité et de leurs . . . → En lire plus

Colloque : Palais Royaux dans l’Europe des Révolutions, 1750-1850

Palais Royaux dans l’Europe des Révolutions

 

Colloque international organisé par Basile Baudez et Adrián Almoguera (Université Paris-Sorbonne-Centre André Chastel)

27-28 Avril 2017

Amphithéâtre de l’INHA, Galerie Colbert, 2 rue Vivienne, 75002 Paris

 

Depuis la publication par Nikolaus Pevsner de son History of Building Types en 1976, les historiens de l’architecture ont saisi l’importance de la méthode typologique pour penser leur discipline. La pensée en type, développée dans la rédaction des programmes de concours académiques au siècle des Lumières, permet d’articuler les concepts de convenance, de caractère et de composition analysés par Werner Szambien ou Jacques Lucan, au regard de la commande publique et privée. Dans l’Europe d’Ancien Régime, le palais pour le prince représente, avec l’église métropolitaine ou la basilique royale, le programme le plus prestigieux auquel peut . . . → En lire plus

Appel à communication : « The Art of Ornament. Meaning, Archetypes, Formes & Uses » (Lisbonne, 23-25 novembre 2017)

The Art of Ornament. Meaning, Archetypes, Forms & Uses (Lisbon, 23-25 Nov 17) Fundação Calouste Gulbenkian, Lisboa, November 23 – 25, 2017 Deadline: Apr 30, 2017

The Art of Ornament. Meaning, Archetypes, Forms and Uses The topics suggested for proposals for participating in this Conference are generically the following, although others may be considered if they are deemed pertinent and relevant:

– Contemplating the ornament our days: meaning, tendencies and paths.

– Ornament and portuguese decorative arts;

– Revivalism, exoticism and ornament

– Ornamentalists and engravers: creation, reception and dissemination;

– Ornament and architecture: historiography, theory and present times;

– Mobility and transcontinentality: the migration of forms;

– Between the sacred and . . . → En lire plus

Colloque : Les arts décoratifs au musée, instruction, collection et patrimonialisation (Mulhouse, 30 et 31 mars)

Les arts décoratifs au musée, instruction, collection et patrimonialisation

Jeudi 30 et vendredi 31 mars 2017

Jeudi 30 mars

Introduction Questions historiographiques et choix méthodologique, Pascal-François Bertrand

(professeur d’histoire de l’art moderne à l’université Bordeaux)

Session 1 Refonder les industries d’art par le musée

Présidence Pascal-François Bertrand

Le musée industriel de Claude Aimé Chenavard, Jean-François Luneau (Maitre de conférences en histoire de l’art contemporain-HDR, Université Clermont-Auvergne, Centre d’Histoire Espaces et Cultures)

Les musées industriels et d’art industriel en Suisse, acteurs et témoins des changements stylistiques au tournant du siècle, Isaline Deléderray-Oguey (doctorante en cotutelle Universités de Neuchâtel et d’Aix-Marseille)

Entre exposition et éducation . . . → En lire plus

Colloque : « Art du puissant, objet multiple : Médailles et jetons en Europe, de la Renaissance à la Première Guerre mondiale » (Paris, INHA, 30 mars-1er avril 2017)

Colloque

Art du puissant, objet multiple : Médailles et jetons en Europe, de la Renaissance à la Première Guerre mondiale

Paris, INHA, Salle Vasari, 30 mars – 1er avril 2017

Programme

JEUDI 30 MARS

13h Accueil

13h30 Ouverture du colloque

Portrait du Puissant

Présidence de séance : Victor Hundsbuckler (Monnaie de Paris)

14h Myth-making of a renaissance Ruler : Andrea Doria as Neptune in Medals, Plaquettes, and the Allegorical Portrait by Angola Bronzino, Ilaria Bernocchi (University of Cambridge)

14h30 Déclin et renouveau protéiforme des médailles sous Louis XV et Louis XVI, Aurore Chéry (LARHRA/CNRS)

15h Vus de profil : genèse des portraits de présidents de la République française, de Thiers à Fallières, Katia Schaal (Université de Poitiers / Ecole du Louvre / . . . → En lire plus

Colloque « Nouveaux regards sur la haute couture parisienne de 1850 à nos jours » (Paris, 24-25 mars 2017)

Griffe de Jacques Doucet, 21 rue de la Paix, Paris

Le colloque s’inscrit dans le cadre des événements liés à l’ouverture de la bibliothèque de l’INHA, collections Jacques – Doucet. Mécène et collectionneur, Jacques Doucet fut aussi – il convenait de le rappeler – l’un des plus brillants représentants de la haute couture parisienne au tournant des XIXe et XXe siècles. Le colloque propose un nouveau regard sur les composantes de cette histoire de la haute couture : ses protagonistes, ses processus créatifs, ses matériaux, ses modes de diffusion, ses clientes, mais aussi son propre statut qui a largement évolué depuis son apparition et ses premières formulations . . . → En lire plus

Appel à communication : « Interpréter l’Histoire dans les arts décoratifs au XVIIIe siècle » (Paris, 15 juin 2017)

Anonyme (France), Diane et Endymion, 1772-1773, tabatière en or, écailles de tortue et ivoire, 3,2 × 7,6 cm, New York : Metropolitan Museum

À la suite de Félibien, qui hisse le « grand genre » au sommet de la hiérarchie des sujets à représenter en 1667, la peinture d’histoire est devenue un enjeu important de l’historiographie. Elle est notamment l’objet d’un ouvrage, daté mais fondamental, de Jean Locquin qui la définit « au XVIIIe siècle, [comme] toute œuvre dont le sujet, emprunté à un texte historique ou littéraire, mettait en scène un ou plusieurs personnages, réels ou non » (1978, . . . → En lire plus

Appel à communication : « Décor et architecture : entre union et séparation des arts (XVIe-XVIIe siècle) » (Lausanne, 16-17 novembre 2017)

Le décor à la période moderne est considéré comme l’une des parties constitutives de l’architecture. Grâce à lui, celle-ci se distingue de la simple maçonnerie et peut revendiquer une forme d’excellence. Dans une telle perspective, le décor est une condition essentielle à l’architecture et non pas un élément marginal. Or dans l’historiographie, décor et architecture sont souvent étudiés de manière séparée, ce qui institue de fait une rupture entre ces deux champs, susceptible de biaiser notre compréhension de la production artistique.

L’université de Lausanne organise deux rencontres internationales afin d’interroger les liens multiples entre décor et architecture en Europe à l’époque moderne et proposer de nouvelles perspectives de recherche. . . . → En lire plus

Table-ronde : Autour du livre Jacques Doucet collectionneur et mécène (Paris, 7 mars)

Capture DoucetLe nom de Jacques Doucet reste connu aujourd’hui de qui fréquente la bibliothèque de l’INHA, héritière de la bibliothèque d’Art et d’Archéologie et de la bibliothèque littéraire Jacques – Doucet, et également issue du mécénat de cet homme dont la fortune venait de la couture. Parfois aussi, on sait qu’il fut le premier acheteur des Demoiselles d’Avignon, dès 1924 ! Et l’on s’en étonne. Mais qui sait qu’à cela il n’est rien d’extraordinaire puisqu’il fut l’un, sinon le plus grand, collectionneur de son temps (en qualité des œuvres collectionnées), achetant tour à tour et simultanément arts du XVIIIe siècle (de Watteau à Clodion, . . . → En lire plus

Table ronde : « Charles Le Brun : l’artiste de l’état ? Nouvelles perspectives de recherche sur l’artiste et l’art de la tapisserie » (Paris, 22 février 2017)

lebrunTable ronde : « Charles Le Brun : l’artiste de l’état ? Nouvelles perspectives de recherche sur l’artiste et l’art de la tapisserie » Mercredi 22 férvier 2017, 17h-19h

Table ronde en présence de : Bénédicte Gady et Nicolas Milovanovic sur l’exposition Charles Le Brun (Charles Le Brun. Le peintre du Roi-Soleil, Musée du Louvre-Liénart, 2016) ; Gaëlle Lafage (Charles Le Brun : décorateur de fêtes, PUR, 2015) ; Wolf Burchard (The Sovereign Artist : Charles Le Brun and the Image of Louis XIV, Paul Holberton publishing, 2016) Pascal Bertrand (La peinture tissée, Théorie de l’art et tapisseries des Gobelins sous Louis XIV, PUR, 2015 et pour son dernier livre sur Histoire de l’histoire de la tapisserie et des arts décoratifs, Éditions Esthétiques . . . → En lire plus

Séminaire : Le mouvement Arts and Crafts et l’Empire britannique (Paris, 24 janvier 2017)

Ancien marché Michelet à Oran, construit en 1936, Georges Wolff architecte. Cliché Alice Sidoli, 2016Que les contours en aient été déterminés par la colonisation, par des «modernités indigènes », par les conditions de la guerre froide ou désormais par le système de la « starchitecture », l’architecture et les arts qui lui sont liés sur les pourtours sud et est méditerranéens, et au-delà dans la Péninsule arabique, constituent un vaste champ d’étude encore largement en friche. Les mêmes grands noms — Le Corbusier à Alger, Écochard à Beyrouth — sont indéfiniment travaillés, au détriment de l’appréhension d’un paysage plus riche et plus complexe, qui prend à revers bien . . . → En lire plus

Bourse de recherche et résidence à Hillwood, Washington

capture-decran-2017-01-01-19-29-37Hillwood’s Scholar-in-Residence Program, Washington

Washington DC, January 1 – February 15, 2017 Application deadline: Feb 15, 2017

Hillwood Estate, Museum & Gardens announces its 2017 Scholar-in-Residence Program. PhD candidates and other highly qualified scholars conducting research that may benefit from Hillwood’s holdings are encouraged to apply. Applicants should submit a curriculum vitae and a proposal, not to exceed 500 words, stating the necessary length of residence, materials to be used and/or studied, and the project’s relevance to Hillwood’s collections and/or exhibition program, including, but not limited to: art and architecture, landscape design, conservation and restoration, archives, library and/or special collections as well as broader study areas such as the . . . → En lire plus

Séminaire : Le Club des Princes au Caire (1897-1902) : commande, décors et ancrage urbain (Paris, 17 janvier 2017)

Ancien marché Michelet à Oran, construit en 1936, Georges Wolff architecte. Cliché Alice Sidoli, 2016

Que les contours en aient été déterminés par la colonisation, par des « modernités indigènes », par les conditions de la guerre froide ou désormais par le système de la « starchitecture », l’architecture et les arts qui lui sont liés sur les pourtours sud et est méditerranéens, et au-delà dans la Péninsule arabique, constituent un vaste champ d’étude encore largement en friche. Les mêmes grands noms — Le Corbusier à Alger, Écochard à Beyrouth — sont indéfiniment travaillés, au détriment de l’appréhension d’un paysage plus riche et plus complexe, qui prend à revers bien . . . → En lire plus

Séminaire : « La Mode masculine 1820-1970 (II) : corps et objets » (Paris, 7 décembre 2016)

Publicité pour la marque Éminence dans la revue Le Chemisier de France, juin-juillet 1957Après une première année consacrée aux sources d’étude, la seconde année du séminaire La Mode masculine 1820-1970, organisé dans le cadre du programme Histoire de la mode et du vêtement, se propose de traiter des corps et des objets, en poursuivant le même objectif, qui est de mettre en lumière la singularité et la complexité de ces cent cinquante années de mode masculine. Singularité et complexité en réalité occultées par une idée formulée au début des années 1930, celle d’un « grand renoncement » masculin, qui serait responsable à la fois . . . → En lire plus