Colloque : « La valeur de l’art » (Paris, 26-27 avril 2017)

À travers ses colloques internationaux, les Beaux-Arts de Paris offrent une tribune au milieu artistique et aux artistes en particulier, dans le concert d’idées qui agitent notre société. L’édition 2017 portera sur « La Valeur de l’art ».

Ce colloque international soulignera l’importance de cette notion plurielle, véritable mot-débat aux acceptations multiples : valeur sociale, symbolique, spirituelle, marchande, matérielle ou immatérielle. La notion de valeur pose également la question d’un jugement critique et des conditions d’évaluation des œuvres aujourd’hui.

Ce colloque donnera la parole à des personnalités d’horizons différents, incarnant des visions et des expériences singulières. Sans cloisonnement ni forme imposée, des artistes, critiques, directeurs d’institution, philosophes, théoriciens et acteurs du . . . → En lire plus

Appel à communication : « Interpréter l’Histoire dans les arts décoratifs au XVIIIe siècle » (Paris, 15 juin 2017)

Anonyme (France), Diane et Endymion, 1772-1773, tabatière en or, écailles de tortue et ivoire, 3,2 × 7,6 cm, New York : Metropolitan Museum

À la suite de Félibien, qui hisse le « grand genre » au sommet de la hiérarchie des sujets à représenter en 1667, la peinture d’histoire est devenue un enjeu important de l’historiographie. Elle est notamment l’objet d’un ouvrage, daté mais fondamental, de Jean Locquin qui la définit « au XVIIIe siècle, [comme] toute œuvre dont le sujet, emprunté à un texte historique ou littéraire, mettait en scène un ou plusieurs personnages, réels ou non » (1978, . . . → En lire plus

Appel à communication : « Taste » (New York, 13-14 avril 2017)

jan-brueghel-i-peter-paul-rubens-allegorie-du-gou%cc%82t-madrid-pradoGood or bad. Sophisticated or crude. Bitter, sweet, salty, sour…. Tastes are reflections of our moral register, aesthetic sensibilities, and sensorial regimes. From the Old French taster meaning to touch or to enjoy, “taste” is a faculty rooted in our sensory, aesthetic and imaginary encounters. For Théophile Gautier “le goût de l’exotisme” can develop “à travers l’espace” or “à travers le temps,” the desire for an unattainable, irretrievable past. Our tastes shape and structure our experience of time and our experiences through time, fashioning the way we see ourselves and others along scales of aversion and affection, rejection and appropriation. As Paul Valéry once remarked, in literature “the lion . . . → En lire plus

Appel à communication : « Art business: Trading practices and idiosyncratic tastes » (Bâle, 19 août 2016)

Art is for sale and is sold as a commodity by commercial mediators whose role differs from the museums as the cultural mediators that create cultural values for the art world. Despite the peculiar features of the art market that is considered to be characterized by private values, idiosyncratic tastes, and non-pecuniary benefits of ownership and display, the global art market is booming. According to the TEFAF (European Fine Art Foundation) Art Market Report 2014, the Global Art Market with a focus on the US and China shows that total sales in the international art and antiques market reached €47.4 billion in 2013, an increase of 8% on the previous year. . . . → En lire plus

Appel à communication : « Variations sur l’outrance : esthétiques et expressions culturelles du trop aux XXe et XXIe siècles » (Limoges, 29 janvier et 8 avril 2016)

Paul-McCarthy, Installation, 1994« Rien de trop », pouvait-on lire sur le fronton du temple de Delphes, à côté de la fameuse sentence socratique « Connais-toi toi-même ». L’inscription pose le « trop », associé à l’idée de quantité, comme le dépassement répréhensible d’un degré convenable, de cette juste mesure dont Alain Brunn rappelle, dans son ouvrage Mesure et démesure, qu’elle est une vertu essentielle dans la pensée philosophique grecque. Il l’associe au concept grec d’hybris (« démesure », « violence injuste », « insolence », « absence de vergogne ») qui traduit ce qui excède l’homme : la démesure s’oppose, dans la conception sophistique, à l’honneur et à la justice, c’est-à-dire à la . . . → En lire plus

Appel à communication : « Un Michel-Ange, des Sixtines ? » (Paris, novembre 2015)

Michel-Ange, le prophète Daniel, 1508-1512, Vatican, Chapelle SixtineLa voûte de la chapelle Sixtine, peinte par Michel-Ange entre 1508 et 1512, a la particularité d’avoir été depuis sa création une œuvre paradigmatique. Giorgio Vasari écrivait dans les Vies qu’elle est « la lumière de notre art », elle qui a permis d’éclairer « le monde plongé depuis des siècles dans les ténèbres ». Récemment, l’historienne de l’art Cristina Acidini Luchinat rappelait que « la Voûte de la Sixtine est l’un des chefs-d’œuvre, peu nombreux, dont on peut dire qu’ils ont changé le cours de l’art occidental ». Que les . . . → En lire plus

Appel à communication : « Collections, remaniements, expositions : les vies du manuscrit médiéval aux périodes moderne et contemporaine »

Au gré de donations et parfois d’acquisitions de feuillets enluminés provenant de manuscrits démantelés ou de manuscrits complets, les musées se sont enrichis de précieux témoignages de l’enluminure médiévale et de la Renaissance. Rarement exposées, ces œuvres ont pour une grande partie d’entre elles été peu étudiées, ou demeurent encore inconnues.Le musée des Beaux-Arts d’Angers, le Palais des Beaux-arts de Lille et le musée des Augustins de Toulouse, en collaboration avec l’INHA, accueilleront à l’automne 2013 trois expositions à partir des collections conservées dans les institutions des régions Centre et Pays de la Loire, Nord-Pas-de-Calais, Picardie et Champagne-Ardenne, Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon (musées et sociétés savantes) afin de faire connaître au grand . . . → En lire plus

Appel à communication : « Discovering the Italian Trecento in the nineteenth century »

The growing interest in the early Italian Renaissance during the course of the ‘long’ nineteenth century has, in recent years, become a major and developing area of study, for students of both the Renaissance itself and the nineteenth century. These two conferences on the Italian trecento aim to take these studies further by concentrating on the ‘discovery’ of late medieval and early Renaissance Italy, the age of Dante and Petrarch, Giotto and the Pisani.

The conferences will cover such themes as the ways in which the concept of the ‘primitive’ changed during the nineteenth century, the nineteenth-century’s interpretation of the age of the Italian city states and the way in which this period became . . . → En lire plus